calme

DIY : nos lanternes orientales en papier

Publié le

Le Ramadan vient de commencer, et qu’on soit musulman ou non, c’est une période de l’année très importante à Dubaï. C’est donc tout naturellement que nos lectures et nos bricolages avec Colombes (6 ans) et Petit Olivier (4 ans) tournent autour de ce thème. Pour égayer notre table d’étude à la nuit tombée, nous avons fabriqué de jolies lanternes orientales dont je vous montre le tuto en photo !

Nos lanternes orientales en papier

Le matériel nécessaire

  • Des feuilles de couleur (ici des feuilles noires)
  • Du papier de soie d’une autre couleur
  • un crayon à papier
  • une paire de ciseaux
  • du scotch
matériel nécessaire pour fabriquer des lanternes orientales

Fabriquer des lanternes orientales

Pour commencer, j’ai plié la feuille de papier de couleur en 4. Puis j’ai dessiné des motifs sur les bords.

Plier le papier en 4 et dessiner des motifs à découper sur les bords

J’ai ensuite découpé ces motifs en prenant soin de bien garder la feuille pliée afin de créer les trous qui laisseront passer la lumière dans nos lanternes.

Découper les trous de notre lanterne

Une fois tous les motifs découpés, j’ai déplié la feuille et ai découpé des morceaux du papier de soie à la taille de chacun des espaces vides. je les ai ensuite collés avec du scotch.

recouvrir les espaces vides avec du papier de soie
recouvrir les espaces vides avec du papier de soie

Enfin, j’ai refermé la lanterne avec du scotch.

Refermer la lanterne avec du scotch

Et nos lanternes orientales sont prêtes !

Le résultat

Nos lanternes orientales sont posées sur notre table d’étude du Ramadan avec des livres, des fiches sur la lunes et ses différentes phases, un plat oriental que je rempli parfois de dattes, et une petite Koutoubia souvenir de Marrakech.

notre table d'étude du ramadan avec nos lanternes orientales

A la tombée de la nuit, nous allumons des bougies et nos lanternes accompagnent nos rituels du soir.

Kit de survie pour parent épuisé en voyage

Publié le

En voyage, la place dans les bagages est souvent bien réduite et pourtant on aimerait prendre tellement de jeux pour occuper les trajets qui paraissent souvent bien long pour les enfants. Alors dans ces cas là, les petits jeux de cartes sont parfaits ! C’est exactement le cas de ce jeu de cartes : Kit de survie en voyage pour parent épuisé qui se joue simplement et partout !

Kit de survie en voyage pour parent épuisé

Le kit de survie en voyage pour parent épuisé est un petit jeu de cartes qui propose des défis. Les joueurs n’ont pas besoin de se regarder, de se passer les cartes ou de se déplacer pour jouer, ce qui permet de jouer en voiture, en train ou même en avion.

Chaque carte propose un défi. Certains défis sont plutôt drôles : “toucher son nez du bout de la langue”, “commencer toutes ses phrases par le même mot”, ou “parler avec un accent pendant 3 minutes”. D’autres défis sont plus éducatifs : “réciter une poésie”, “citer 3 capitales”, “épeler un mot choisi par un autre joueur”… Et d’autres défis sont plus reposants pour les parents comme “faire semblant de dormir pendant 5 minutes”

Il y a 54 cartes proposant chacune un défi original, ce qui permet d’occuper même de longs trajets ! Et la plupart des défis peuvent être relevé même par des petits puisque le jeu s’adresse à un public de 4 à 99 ans.

A tour de rôle, les joueurs piochent une carte et réalise le défi. Il n’y a pas de gagnant ni de perdant, le but est juste de s’amuser !

Notre avis sur le kit de survie en voyage

J’ai été séduite par le concept de ce jeu de carte en le voyant en magasin et j’avais hâte de découvrir ces cartes. Je ne suis pas déçue. Les défis sont simples et ce sont parfois des défis auxquels on aurait pu penser sans les cartes, mais avouons-le, sur la route on n’a pas toujours la tête à trouver des défis ! Personnellement je tourne souvent autour de “Lequel d’entre vous pourra trouver le plus de voitures blanches sur la route ?”.

Le format est pratique puisqu’il se glisse dans un petit sac. Les cartes sont résistantes et assez grandes pour la manipulation par de petites mains encore maladroites !

Et bien-sûr, le fait qu’il n’y ait pas de gagnant est un grand plus ! Il n’y a pas pire à gérer que la frustration d’un enfant qui perd alors qu’on est confiné dans une voiture ou que la gentille dame à côté de nous dans le train nous jette des regards noirs !

1, 2, 3… jouez

Cet article est ma participation au rendez-vous 1, 2, 3… jouez organisé par ma copine Maman & Pipelette qui nous propose de présenter un jeu de société 2 fois par mois. Pour retrouver les autres participations :

Idées de jeux avec des élastiques et des bâtons de glace

Publié le

Voici une activité que j’avais préparée l’année dernière pour mon Petit O’ (3 ans à l’époque) qui l’avait beaucoup aimée, mais que je n’avais pas publiée. Et puis il y a quelques jours, j’ai retrouvée la boîte d’activité dans un placard et j’ai décidé de lui représenter. Si apprendre à nouer des élastiques sur un bâton de glace avait plu à Petit O’ la première fois, cette fois-ci ce fut un succès plus grand encore ! Il fallait donc que je vous en parle !

Le matériel nécessaire

Le matériel pour cette activité est on ne peut plus simple :

  • des bâtons de glace
  • des élastiques en caoutchou
  • éventuellement une boîte pour ranger et transporter l’activité

Apprendre à nouer des élastiques

La première fois que j’ai proposé cette activité à Petit O’, il avait 3 ans et nouer un élastique autour d’un bâton lui demandait encore beaucoup de concentration. Nous avions donc travaillé sur le geste sans trop nous préoccuper de l’association des couleurs des élastiques.

Enfiler l’élastique sur le bâton de glace n’était pas encore facile pour Petit O’. Les élastiques sont assez petits, ils se tordent quand ils touchent le bâton et tout cela ajoute en difficulté.

Une fois l’élastique enfilé sur le bâton, il faut le tordre, et l’entourer de nouveau sur le bâton. Cela paraît simple pour nous, adultes, mais en réalité cela demande un geste fin et précis qui n’est pas si évident ! Je ne compte pas le nombre de fois où Petit O’ a fait tomber l’élastique, ou alors les fois où il a tiré si fort dessus que l’élastique s’est défait du bâton.

Bref, à la fin de chaque séance, Petit O’ avait enfilé 2 ou 3 élastiques avec succès malgré de nombreuses tentatives.

Mais il était content car cet exercice représentait un vrai défi pour lui, et il ne voyait pas le nombre de tentatives, mais juste les réussites !

Reproduire un modèle avec les élastiques

Aujourd’hui, Petit O’ a 4 ans, et bien qu’il ne se soit pas vraiment entraîné à cet exercice, il a gagné en précision et il arrive à enfiler les élastiques sur les bâtons beaucoup plus facilement.

J’ai donc corsé un peu le jeu en lui proposant de reproduire un modèle.

Je lui prépare donc des bâtons sur lesquels j’ai noué des élastiques et lui demande de reproduire les mêmes en respectant l’ordre des couleurs.

Les premières fois je lui donnais exactement le même nombre de bâtons à reproduire, mais aussi les mêmes élastiques. Ainsi, s’il terminait l’activité et qu’il lui restait un élastique ou qu’il ne trouvait plus l’élastique de la bonne couleur, c’est qu’il s’était trompé quelque part. Maintenant, je lui donne un stock d’élastiques dans lequel il pioche, mais le nombre restant ne lui permet plus de s’autocorriger.

En revanche, il peut toujours se corriger en comparant mon modèle avec le bâton qu’il a fait.

Continuer une suite logique

Un autre exercice consiste à continuer une suite logique : je noue quelques élastiques autour d’un bâton en alternant une séquence de 2 ou 3 couleurs et je demande à Petit O’ de continuer la séquence jusqu’à recouvrir le bâton.

Cet exercice pas si facile (surtout avec 3 couleurs) entraîne la motricité fine, mais aussi la logique de l’enfant.

Faire des groupes d’élastiques

Pour apprendre à compter, à dénombrer et à associer une valeur et un chiffre, on peut aussi demander à l’enfant de faire des groupes d’élastiques.

J’ai disposé des chiffres sur la table et posé un bâton sous chacun. Et j’ai demandé à Petit O’ de nouer autant d’élastiques sur le bâton que ce que le chiffre indiquait.

Faire des additions

J’ai proposé cet exercice à Colombe (presque 6 ans) qui travaille sur les additions en ce moment.

J’ai posé une opération sur la table et elle devait nouer les élastiques correspondant aux chiffres présentés afin de s’aider à résoudre l’opération.

C’est un exercice qu’elle connaissait déjà sous une autre forme puisqu’elle utilise souvent des petits cubes ou des perles pour s’aider à résoudre ses additions. Changer de support l’a amusé et lui a presque fait croire qu’elle ne faisait pas ses devoirs !

Nous avons exploité ce matériel peu onéreux de différentes manières et je suis certaines que nous en trouverons de nouvelles ! En ce moment, cette petites boîte pleine d’élastiques et de bâtons de glaces nous suit partout : au restaurant, dans la voiture, partout où il faut patienter, les enfants peuvent la prendre et s’amuser avec.

Et vous, quels jeux inventeriez-vous avec ce matériel ? Dites-le moi en commentaire et les enfants et moi essaierons !

Farmini – un jeu de gestion de territoires pour les plus petits

Publié le

S’il y a bien un avantage à voir ses enfants grandir, c’est de pouvoir jouer avec eux à des jeux de société de plus en plus intéressants ! Vous ne trouvez pas ? Papa A Dada ! et moi adorons les jeux de société, et maintenant que Colombe (5 ans 1/2) et Petit O’ (4 ans) grandissent, ils deviennent nos meilleurs compagnons de jeux ! Bien-sûr ils ne jouent pas encore aux jeux d’adultes, mais il existe des jeux de réflexion et de gestion tout à fait adaptés au petits. Dans ce domaine de jeu de gestion de territoire, Farmini de Loki est notre dernière découverte et le jeu qui anime nos week-end !

 

Farmini - boite de jeu

Farmini

Farmini est un jeu de gestion de territoires et de possession d’animaux dans une ferme destiné aux enfants à partir de 5 ans.

Dans la boîte il y a :

  • 54 cartes (divisées en cartes ferme, loup, animaux, tenclos)
  • 15 jetons animaux
  • 1 basse-cour
  • une règle du jeu

Farmini : contenu de la boîte

Chaque jour par avec une carte ferme devant lui. A chaque tour, il doit choisir entre une carte enclos pour agrandir sa ferme ou une carte animal pour augmenter son cheptel.

Farmini, début de jeu.

Les cartes enclos doivent être placées en respectant la position des barrières. Le joueur élargit ainsi sont terrain en créant des zones ouvertes et des zones fermées.

Farmini : constitution du territoire.

Si le joueur choisi une carte “animaux”, il prend le jeton animal désigné sur sa carte (les jetons étant gardé dans la basse-cour) et le place sur son jeu. Mais attention, il peut aussi tirer une carte “loup”. Le joueur perd alors tous les animaux désignés par cette carte et qui n’était pas protégés dans un enclos.

Farmini : la carte loup

La partie se termine lorsqu’il ne reste plus de carte enclos à distribuer. Chaque joueur fait alors le compte de ses points : 1 point par animal et 1 point par champ de maïs présent dans un enclos (les champs de maïs figurent déjà sur les cartes enclos). Et en cas d’égalité, c’est le type d’animaux qui détermine le gagnant.

 

Notre avis sur Farmini

Farmini est un jeu auquel nous aimons beaucoup jouer en ce moment. Il est encore un peu difficile pour Petit O’ (4 ans) qui a besoin d’aide, mais Colombe (5 ans 1/2) commence à développer ses petites stratégies.

Pour nous, parents, ce jeu est très sympa : accessible aux petits, il offre tout de même un défi stratégique qui nous donne l’impression de jouer avec nos enfants et pas seulement de les faire jouer. Il est une parfaite introduction aux jeux de gestion que l’on pourra proposer aux enfants dans quelques années.

1,2,3, jouez

Cet article est ma participation au rendez-vous 1,2,3… jouez proposé 2 fois par mois par mon amie Maman & Pipelette dont voici les autres participations :

 

Farmini aux éditions Loki (par Marie et Wilfried Fort)
jeu à partir de 5 ans
de 1 à 4 joueurs
partie de 15 minutes
Prix conseillé : 9€

La Fabrique à Histoires de Lunii

Publié le

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un des meilleurs investissements que j’ai fait pour mes enfants : La Fabrique à Histoires de Lunii ! Je l’ai achetée il y a quelques mois déjà et plus le temps passe, plus nous nous en servons. Alors avec l’approche des fêtes de Noël, je me suis dit que cela pourrait faire une chouette idée de cadeau !

 

La Fabrique à Histoire de Lunii

La Fabrique à Histoires de Lunii

La Fabrique à Histoires de Lunii est une petite radio destinée aux enfants : elle permet de leur faire écouter des histoires, sans écran et sans ondes !

Son fonctionnement est très simple et même assez intuitif. L’enfant l’allume en tournant la molette sur le côté qui règle le volume. La Fabrique à Histoires propose alors à l’enfant de choisir son histoire, le lieux où elle se déroulera, son héros, le personnage qu’il va rencontrer, et un objet. L’enfant choisit toutes ces options en tournant la molette sur le devant de l’appareil et en appuyant sur le bouton “OK”. La Fabrique à Histoire est conseillée à partir de 3 ans, mais j’ai vu des enfants plus jeunes réussir à l’utiliser avec facilité !

 

Choisir le lieu de l'histoire

L’enfant peut alors écouter son histoire tranquillement et lorsqu’elle sera terminée, il pourra en choisir une autre ! Ou bien choisir la même parce que vous verrez, les premiers temps ils voudront écouter toujours les mêmes !

 

Manipuler la Fabrique à Histoires de Lunii

Les histoires de la Fabrique à Histoire

A l’achat, la Fabrique à Histoires contient déjà le pack des “Histoires de Suzanne et Gaston” soit 48 histoires.

 

Les histoires de Suzanne et Gaston

Pour ajouter des histoires, il faut télécharger l’application Luniistore sur son ordinateur. On y trouve tout le catalogue d’histoires disponibles, les différents packs allant de 2,90 € à 19,90€. Le prix reste tout à fait raisonnable puisque les packs les plus chers contiennent plusieurs dizaines d’histoires (soit plusieurs heures d’écoute en tout !). Les choix sont très variés : des histoires de cirque, de dinosaures, les aventures de Mickey et ses amis, les vies de personnages historiques (en collaboration avec les éditions “Quelle Histoire” dont je vous ai déjà parlé ici et ici), des méditations pour enfants (en collaboration avec Petit Bambou), les histoires des “Monsieur, Madame”… Et certains packs d’histoires existent dans plusieurs langues (8 langues sont représentées).

Pour utiliser le Luniistore, il faut se créer un compte. On peut alors télécharger les histoires et les installer sur la Fabrique à Histoires qui peut contenir jusqu’à 40 heures d’écoute. Et si vous avez téléchargé plus de packs d’histoires que votre Fabrique à Histoires ne peut contenir, il suffit de les conserver sur votre compte Luniistore et de les mettre ou retirer de votre appareil au gré des envies !

L’application Luniistore permet également de résoudre les différents bugs qui peuvent survenir dans le système de la Fabrique à Histoires. Il est arrivé que la nôtre présente un message d’erreur. Il nous a alors suffit de la brancher à l’ordinateur pour la connecter au LuniiStore qui a résolu le problème en quelques minutes. Et même si je n’ai jamais eu de problème nécessitant de contacter le SAV, je sais grâce à des amies qui les ont contactés, qu’ils sont très efficaces et réactifs !

Notre Avis sur la Fabrique à Histoires de Lunii

Vous l’aurez compris, nous avons été conquis par cette petite boîte à Histoires !

Nous l’avons reçu alors que nous partions en vacances et ses histoires ont bien occupé les enfants pendant les trajets. Maintenant, nos enfants les enfants l’écoutent à la moindre occasion : pour un temps calme à la maison, lorsqu’ils n’ont pas envie de dormir le soir ou pour patienter chez le médecin par exemple !

Colombe (5 ans 1/2) et Petit O’ (4 ans) connaissent maintenant certaines histoires par cœur. Lorsque les batteries de la Fabrique à Histoires a besoin d’être rechargée, chacun leur tour, ils récitent une des histoires pour amuser l’autre. Cette petite “radio” développe donc leur mémoire, même si c’est un effet que je n’aurais pas suspecté !

Les histoires sont toutes très bien écrites et le vocabulaire est riche. J’apprécie particulièrement ce point : nous vivons aux Émirats Arabes Unis où les 2 langues principales sont l’arabe et l’anglais, et mon mari et moi avons à cœur d’apprendre à nos enfants à parler correctement le français. Depuis que Colombe et Petit O’ écoutent leurs histoires, nous avons remarqué qu’ils avaient enrichi leur vocabulaire et qu’ils utilisent le passé simple lorsqu’ils relatent un événement. En tant qu’expatriés, la Fabrique à Histoire est devenu un outil d’apprentissage du français pour nos enfants !

 

La Fabrique à Histoires de Lunii

 

La Fabrique à Histoires de Lunii ne nous quitte plus, elle est devenu l’objet préféré de tous les membres de la famille ! Et vous, vous la connaissez ? Est-ce que vous aimeriez que je vous parle de tous les packs d’histoires que nous connaissons déjà ?

Le Monde Aquatique, un casse-tête à emporter partout

Publié le

Il y a peu, je vous parlais de L’arche de Noé, le casse-tête de voyage destinés aux enfants (et aux parents) à partir de 5 ans. Comme nous adorons les jeux de société et que ceux-là sont très pratiques, ça n’est évidemment pas le seul que nous avons acheté ! Alors aujourd’hui je vous parle du jeu Le Monde Aquatique, un autre casse-tête de voyage des éditions Smart Games.

 

Le Monde aquatique

Ce jeu de voyage magnétique de Smart Games se présentent sous la forme d’un petit livre rigide qui comprend :

  • 1 livret de jeu magnétique
  • 2 livrets d’instructions et de solutions
  • 14 pièces aimantées représentant des groupes de nénuphars

 

A l’ouverture on découvre les livrets d’instructions sur la page de gauche, et le plateau de jeu sur lequel figurent des animaux aquatiques sur la page de droite.

A la fin des livrets, on trouve les solutions aux défis. Elles sont placées suffisamment loin des défis pour que le joueur ne soit pas tenté d’aller y jeter un œil trop rapidement, mais suffisamment facile à trouver pour que les enfants puissent trouver la correction tout seuls.

Chaque défi présente un nombre et un type d’illustration différent. Il faut alors trouver la place et l’orientation de chaque pièce magnétique afin de ne laisser apparaître que les illustrations présenter sur le défi. Le jeu est autocorrectif car il n’y a qu’une seule solution pour chaque défi, et comme dit précédemment, la solution se trouve quelques pages plus loin dans les livrets.

Le monde aquatique, un jeu de voyage pour toute la famille

Comme l’Arche de Noé, le monde aquatique est un jeu de voyage petit, léger et facile à ranger même dans un petit sac d’enfant. Il est conseillé à partir de 5 ans, et cette fois je trouve que ça colle bien. Si Petit O’ (3 ans 1/2) joue déjà à l’Arche de Noé tout seul, il lui est encore difficile de jouer au Monde aquatique. En revanche, Colombe (5 ans 1/2) prend plaisir à y jouer seule, et je dois avouer que Papa A Dada ! et moi aussi ! Le jeu n’est pas si facile que cela, et en niveau expert ou master, même un adulte y trouve de l’intérêt !

Notre avis sur le monde aquatique

Encore une fois, les éditions Smart Games ont sorti un excellent jeu ! Son format de poche permet de l’emporter partout. Les pièces magnétiques permettent de jouer partout. Et les différents niveaux contentent toute la famille. Comme L’arche de Noé, Le monde aquatique nous suit dans nos déplacements et nous occupent bien pendant les temps d’attente !

Enfin, le prix : 9,99€ ça n’est pas beaucoup pour un jeu si pratique et qui plaît à toute la famille !

Cet article est ma participation au rendez-vous 1, 2, 3 Jouez ! organisé par ma copine Maman & Pipelette. Vous pouvez retrouver les autres participations ici :

L’arche de Noé, un casse-tête à emporter partout !

Publié le

Dans la famille A Dada ! nous aimons beaucoup les jeux de société et les casse-têtes en tous genres. Mais nous aimons aussi bouger que ce soit pour s’expatrier de longs voyages ou juste pour de petites sorties. Et lors de ces sorties, quoi de mieux pour occuper les temps d’attente qu’un petit casse-tête facile à transporter et qui en plus plaît à toute la famille ? Les jeux les plus pratiques que j’ai trouver jusque-là sont les jeux de voyage magnétiques de la marque Smart Games, et aujourd’hui je vais vous présenter celui qui a fait l’unanimité dans la famille : L’arche de Noé !

L'arche de Noé, Smart Games

L’arche de Noé

Les jeux de voyages magnétiques de Smart Games se présentent sous la forme d’un petit livre rigide qui comprend :

  • 1 livret de jeu magnétique
  • 2 livrets d’instructions et de solutions
  • 10 pièces aimantées représentant les couples d’animaux

L'arche de Noé, Smart Games

A l’ouverture on découvre les livrets d’instructions sur la page de gauche, et le plateau de jeu sur la page de droite.

L'arche de Noé, Smart Games

 

Le joueur doit placer des animaux sur le plateau comme indiqué sur la feuille d’instruction. Puis, il doit trouver le moyen de remplir le bateau en réunissant tous les couples d’animaux. C’est donc un jeu de logique et de repérage dans l’espace. Le joueur peut s’autocorriger lorsqu’il remarque que tous les animaux ne rentrent pas dans les cases dessinées sur le bateau. Et pour être sûr d’avoir trouver la solution, il suffit d’aller chercher la solution en fin de livret.

L'arche de Noé, Smart Games

L’arche de Noé, un jeu pour petits et grands !

Parmi tous les casse-tête de voyage Smart Games qui existent, j’ai choisi l’Arche de Noé en priorité car il s’adresse aux enfants à partir de 5 ans. Il est idéal pour ma Colombe (5 ans 1/2) qui y joue en toute autonomie sans aucun problème. Et j’ai eu l’agréable surprise de constater que mon Petit O’ (3 ans 1/2) parvient aussi à faire les premiers niveaux tout seul ! Quant aux niveaux master, les plus difficiles, ils occupent bien papa et maman ! C’est donc un jeu idéal pour toute la famille !

L'arche de Noé, Smart Games

Notre avis sur ce jeu

Comme je viens de l’expliquer, c’est un jeu qui convient à toute la famille, et ça c’est un point particulièrement positif pour nous. Il propose 48 défis, ce qui présage plusieurs heures de jeu ! D’autant que L’Arche de Noé est un jeu de voyage, alors si toute la famille peut y jouer, cela permet de ne prendre qu’un jeu pour occuper tout le monde et de voyager léger !

Son format est vraiment idéal ! Il n’est pas lourd et tout petit, les enfants peuvent le glisser dans leur sac à dos et le sortir quand ils le veulent !

Enfin, son prix ! 9,99 € pour un jeu qui plaît à toute la famille, c’est vraiment très rentable !

 

Cet article est ma participation au rendez-vous 1, 2, 3 Jouez ! organisé par ma copine Maman & Pipelette. Vous pouvez retrouver les autres participations ici :

 

Notre espace de retour au calme

Publié le

L’accompagnement de mes enfants dans la connaissance et la gestion de leurs émotions est l’un des plus grand défi de ma vie de maman. En tant qu’adulte, il m’est parfois difficile de gérer mes propres émotions (oui, je perds patience parfois… je suis humaine !) alors aider mes petits à maîtriser leurs ressentis n’est pas toujours facile. Avec Petit O’ (3 ans 1/2) et Colombe (5 ans), nous lisons beaucoup de livres sur le sujet et nous pratiquons de petits exercices de relaxation. Et afin de ritualiser ces pratiques de retour sur soi, j’ai aménager un petit espace de retour au calme dans lequel chacun peu se réfugier pour se calmer, mais aussi pour apaiser une excitation un peu forte ou simplement profiter dans le calme d’un moment de sérénité !

 

Espace de retour au calme

Nos activités de retour au calme

Notre espace de retour au calme consiste en un petit coin confortable où les enfants peuvent trouver diverses activités favorisant la respiration, la concentration et l’éveil des sens en douceur. J’ai choisi certaines de ces activités seule, et d’autres en consultant les enfants. Voici ce que je leur propose :

Des bouteilles sensorielles

Simples bouteilles remplies de liquide coloré, ou bouteilles remplies de paillettes, pompons et autres petits objets, les bouteilles sensorielles permettent la concentration. L’enfant les prends dans les mains, les secoue et observe le mouvement à l’intérieur. Plaisir des yeux, rythme tout doux, leur manipulation est souvent l’occasion de faire descendre les tentions.

Je n’ai pas fait d’article sur les bouteilles sensorielles présentées dans notre espace de retour au calme mais vous pouvez retrouver des exemples de bouteilles sensorielles ici :

 

Bouteilles sensorielles

Un livre de Yoga

J’incite souvent mes enfants à faire quelques postures de yoga. Cela permet de travailler son souffle et de se concentrer sur sa posture et sur les perceptions de son corps. En général, une petite séance de yoga permet de faire redescendre les tentions accumulées. Comme nous utilisons le livre 100% Yoga des Petits depuis longtemps, Colombe et Petit O’ sont capables de l’utiliser en autonomie. Je leur ai donc placé dans cet espace afin de leur donner l’idée d’une petite séance de yoga pour se calmer.

 

100% Yoga des petits

De petits objets à toucher ou observer

Les enfants m’ont beaucoup aidé à choisir les petits objets qui allait les aider à se calmer. Il y a un petit jouet (de chez MacDo’, pour une fois qu’ils font un jouet intéressant !) qui consiste à faire tourner un disque en soufflant dessus (2ème photo), un kaléidoscope qui fascine toujours beaucoup les enfants, un sablier, un rubik’s cube (choisi par Colombe) et un ours en peluche (parce qu’un petit câlin fait toujours du bien !).

 

Petits objets favorisant le retour au calme

jeu de travail du souffle

Des livres

Je ne veux pas surcharger cet espace avec des livres, alors je n’en présente qu’un seul en plus de notre livre de yoga, mais je change régulièrement de livre. Et nous avons de nombreux livres appropriés !

Mes premiers moments de relaxation : un livre muni de puces audio que l’enfant peut utiliser seul ou avec un adulte.

 

Mes premiers moments de relaxation

Mes premières activités pour être calme et concentré : C’est le premier livre sur le thème de la concentration que nous avons acheté, et après 3 ans d’utilisation il reste un des livres préférés de mes enfants !

 

Mes premières activités pour être calme et concentré

Mon temps calme avec Noah le Panda : Ce livre travail sur les sens et le souffle. Les enfants l’aiment beaucoup et même s’ils aiment que je leur lise, il leur arrive de se raconter l’histoire tout seuls.

 

 

Les contes de l’arc-en-ciel : Ne sachant pas lire, mes enfants ne peuvent pas utiliser ce livres de contes thérapeutiques seuls. Mais il se trouve tout de même tout près de l’espace de retour au calme et Colombe et Petit O’ savent qu’ils peuvent venir me chercher s’ils veulent que je leur lise un des contes.

 

La boîte lumineuse

La boîte lumineuse que j’avais fabriquée reste un des éléments préféré de mes enfants pour leurs temps calme. Observer les formes et les couleurs à la lumière douce les fascine ! Je n’ai pas posé la boîte directement dans l’espace de retour au calme car elle y prendrait trop de place. Elle est rangée avec tout son matériel associé, dans une des étagères situées juste à côté. Vous pouvez trouver des idées de matériel à observer avec la boîte lumineuse ici :

La boîte lumineuse

La Lunii

Cette petite radio qui raconte des histoires aux enfants n’est jamais bien loin de notre espace de retour au calme. Elle n’est pas directement posée avec le reste car je veux apprendre aux enfants à en prendre soin et la ranger par terre me paraît inapproprié. Mais les enfants peuvent la prendre sur les étagères et choisir l’histoire qu’ils veulent entendre ! D’ailleurs, le luniistore vient de sortir une série de séances de méditations et j’ai très envie de les ajouter à notre collection d’histoires !

Lunii

L’affichage

C’est la partie que j’ai le moins développée pour le moment, n’ayant pas encore trouver exactement ce que je cherche. Vous pouvez voir sur les photos une affiche sur laquelle les personnages de Vice Versa (dessin animé apprécié de mes enfants) illustrent les différentes émotions et leur évolution (je ne vous mets pas le lien car je n’ai pas trouvé qui était à l’origine de cette affiche, mais vous pouvez la trouver, ainsi que d’autres, sur mon tableau Pinterest des émotions).

Je cherche toujours de nouvelles affiches, et j’ai proposé aux enfants de trouver des images qu’ils trouveraient apaisantes et qu’ils voudraient accrocher là !

L’aménagement de notre espace de retour au calme

Notre espace de retour au calme est installé dans la bibliothèque, la pièce la plus petite de la maison : en fait c’est une espèce de cagibi de moins de 9m2 et sans fenêtre dont je ne savais trop que faire et que j’ai décidé d’aménager en espace cosy. L’espace de retour au calme occupe un petit coin par terre entre les banquettes et les étagères pleines de livres. Ainsi, l’enfant peut s’y installer confortablement, au sol ou blotti dans des coussins.

 

Notre bibliothèque

L’aménagement a été pensé pour que les enfants trouvent un espace confortable et propice à la relaxation, mais il convient tout à fait aux adultes aussi et je dois vous avouer qu’il m’arrive aussi de m’y installer. Et je pense que les enfants investissent l’espace en partie parce qu’ils me voit le faire aussi.

 

Et chez vous comment se passent les moments de relaxation ? Avez-vous aménagé un espace de retour au calme ? Si vous avez des suggestions, faites en part en commentaire ! C’est toujours sympa d’avoir de nouvelles idées et c’est toujours un grand plaisir pour moi de vous lire !

Les contes de l’arc-en-ciel, 7 histoires qui font du bien aux enfants

Publié le

Dernièrement j’ai eu un énorme coup de cœur pour un livre acheté pour mes enfants. Il ne s’agit pas d’un album classique comme je leur lis habituellement, mais un livre plus gros, dont le format ressemble à celui d’un roman et qui s’adresse aux enfants un peu plus vieux. C’est au hasard que j’ai trouvé en librairie lors de mon dernier séjour en France, Les contes de l’arc-en-ciel de Lise Bartoli et vous comprendrez sans doute vite pourquoi sa couverture m’a attirée !

Les contes de l'arc-en-ciel

 

Les contes de l’arc-en-ciel

La sorcière Mirabella était la femme la plus sage du village et tout le monde venait la voir pour qu’elle partage ses secrets et ses remèdes. Les jumeaux Enzo et Lola rodaient souvent devant sa maison, intrigués par cette femme, et c’est à leur grande surprise qu’elle leur ouvrit sa porte un jour. Alors, Mirabella commença à partager avec eux (et avec nous !) son savoir et leur fit découvrir ses bocaux de couleurs et de lumières !

 

la sorcièe Mirabella partage son savoir avec les enfants

Les bocaux de lumière de Mirabella

Mirabella commence par apprendre aux enfants à “respiplumer”, c’est à dire à respirer en s’imaginant que l’on fait tenir une plume en équilibre au bout de notre souffle. C’est l’exercice qui suivra le jeune lecteur tout au long de l’histoire car il ouvre chaque nouvelle pratique. Cette image de la plume a beaucoup plu à mes enfants et les aide beaucoup à s’habituer à la respiration ventrale.

Respiplumer

Chaque chapitre introduit une nouvelle histoire associée à un exercice de perception des énergies intérieures (vous savez, les shakras !). Le conte aide l’enfant à comprendre pleinement le sujet et les émotions engagées, puis il s’identifie et personnages d’Enzo et Lola qui pratique l’exercice donné. Enfin, l’enfant est invité à pratiquer lui-même.

Les contes de l'arc-en-ciel

Pourquoi ce coup de cœur pour Les contes de l’arc-en-ciel ?

Je ne suis pas initiée aux philosophies Hindoue et Bouddhiste, mais je m’y intéresse beaucoup. Malheureusement j’ai souvent l’impression que les livres qui les abordent sont difficilement abordables (ça n’est peut-être qu’une impression ou je n’ai peut être pas les bonnes références, mais si vous avez des livres à me conseiller n’hésitez pas à le faire en commentaire !). Et finalement, ce livre me semble une bonne introduction à la connaissance de ses centres d’énergie, même pour les parents !

Ma Colombe (5 ans) aime beaucoup la lecture de ce livre. J’en fais toujours un moment privilégié : nous nous installons confortablement toutes les deux et faisons quelques respirations avant de commencer. C’est aussi un moment de partage entre nous car nous faisons les exercices ensemble et nous comparons ce que nous visualisons quand nous faisons les exercices.

La lecture des Contes de l’arc-en-ciel est aussi un bon outil pour parler des émotions de l’enfant et pour apprendre à les gérer. Le livre explique sur quelle partie du corps se concentrer si l’on a peur, que l’on manque de confiance en soit ou encore si l’on a des regrets enfouis en soi, et donne des pistes à l’enfant pour surmonter ses difficultés. Cette manière d’aborder les choses me semble être un bon complément aux nombreux livres sur les émotions que l’on trouve en librairie et qui généralement décrivent plus ce qu’est l’émotion et ce qu’elle provoque en nous, que la manière de les rééquilibrer.

Enfin, l’auteur a choisi la forme du conte afin de toucher l’inconscient de l’enfant. Tout n’est pas facilement compréhensible pour ma petite de 5 ans, mais elle est touchée par les histoires et s’attachent aux personnages. Elle en reparle parfois entre 2 lectures, car je pense que l’histoire fait son chemin dans sa tête…

Lise Bartolli, Les contes de l’arc-en-ciel, ed Payot Psy
à partir de 5 ans (le livre est un peu compliqué avant)
15€

Ce livre est vraiment une belle découverte pour nous et nous allons régulièrement le relire tant nous apprenons sur nous-même à chaque fois ! Et vous, est-ce que les philosophies hindoue et bouddhiste vous intéressent?  Vous pratiquez la méditation avec vos enfants ? Si vous avez des questions ou des conseils, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça ! Et c’est toujours un plaisir de partager avec vous !

 

Un arc-en-ciel en perles – diy

Publié le

Il est assez rare que je fasse une activité manuelle seule avec Petit O’ (3ans) car en général, si l’activité est à sa portée, c’est qu’elle est aussi à celle de Colombe (5 ans). Et pourtant, lorsque l’activité prévue est trop compliquée pour lui, je la fais seule avec Colombe. Alors pour une fois, je me suis dit que j’allais faire une activité manuelle seule avec mon petit garçon ! Depuis un moment j’avais envie de fabriquer un arc-en-ciel avec des perles et du fil chenille que j’avais vu sur Pinterest. Comme l’idée lui a plu, nous nous sommes lancés !

 

Le matériel nécessaire pour fabriquer un arc-en-ciel

Matériel nécessaire à la fabrication de l'arc-en-ciel

  • Des morceaux de fil chenille aux couleurs de l’arc-en-ciel
  • De grosses perles aux couleurs de l’arc-en-ciel également
  • Une plaque de carton
  • Une paire de ciseaux
  • Un pistolet à colle
  • Quelques boules de coton
  • De la colle liquide

La fabrication de l’arc-en-ciel

Tout d’abord, j’ai coupé les morceaux de fil chenille pour que chaque fil soit de plus en plus petit, et en respectant l’ordre des couleurs dans l’arc-en-ciel.

fil chenille arc-en-ciel

Puis j’ai collé les morceaux de fil chenille sur le carton à l’aide du pistolet à colle. Comme la base des fils sera recouverte de coton, il n’est pas nécessaire de les coller joliment. Le principal est que les fils tiennent bien car l’enfant va les manipuler pendant un moment.

coller les fils chenilles sur la planche de carton

Vient maintenant la première partie de l’activité réalisée par l’enfant : j’ai demandé à Petit O’ d’enfiler des perles de la couleur correspondante sur chacun des fils chenilles. Je lui ai conseillé de commencé par le centre (le fil rose), ainsi les fils sont de plus en plus long à remplir et l’enfant ne se décourage pas dès le premier fil.

enfiler des perles

Une fois toutes les perles mise, on recourbe les fils chenilles et on les colle sur la planche de carton.

L’enfant intervient de nouveau et colle les boules de coton sur la planche de carton, cachant ainsi la colle à la base des fils.

 

Après séchage, l’arc-en-ciel est prêt à être exposé pour embellir la chambre de nos petits !

Arc-en-ciel en perles et fil chenille

Et Petit O’ est tellement fier de son arc-en-ciel qu’il a choisi d’en faire le sujet de sa photo pour le rendez-vous A Travers leurs yeux d’enfants…

Arc-en-ciel en perles et fil chenille

L’arc-en-ciel trône maintenant fièrement dans la chambre de mes deux petits, et mon garçon est tellement heureux de nous rappeler à chaque fois qu’il l’a fait seul que je réalise à quel point j’ai bien fait de prendre ce temps seule avec lui ! Et vous, prenez-vous du temps pour créer avec chacun de vos enfants indépendamment ? Quelles sont leurs activités préférées ?