calme

On prépare carnaval en fabriquant des masques d’animaux

Publié le

La période du carnaval est là et c’est toujours l’occasion pour les enfants de s’imaginer de grandes aventures en se mettant dans la peau de personnages fantastiques ! Ils aiment fouiller dans leur malle de déguisement et revêtir leurs plus belles tenues. Alors ils viennent me voir et je fais semblant de ne pas les reconnaître : « Bonjour madame la princesse, je suis enchantée ! Mais savez vous où est ma fille ?« , « Bonjour monsieur le tigre ! Non ! Ne me mangez pas, je cherche simplement mon petit garçon » ! Ce petit jeu amuse énormément Colombe (4ans) et Petit O’ (2 ans) qui partent alors dans de grands fous rires ! Mais pour ne pas être reconnu, il n’y a guère mieux qu’un masque, et malheureusement nous n’en avions pas beaucoup jusque-là. Le cahier de coloriage « Masques d’animaux » des éditions Gründ et Crayola était donc l’activité toute trouvée pour ces derniers jours !

Masques d'animaux à colorier et à découper

Ce cahier de coloriage contient 24 masques à colorier puis à découper et 6 crayons de cire de la marque Crayola qui correspondent aux couleurs nécessaires à l’activité. Les feuilles du cahier sont détachables ce qui permet de les colorier et de découper les masques sans être gêné, mais aussi de faire colorier plusieurs enfants en même temps. Avec plusieurs enfant, c’est un détail que j’apprécie énormément ! Les crayons de cires sont rangés dans une petite boîte transparente fixée dans la couverture. C’est un moyen de rangement très pratique et idéal pour utiliser ce coloriage pendant les longs voyages par exemple !

Rangement des crayon de cire dans la couverture

Il y a deux types de masques : ceux dont les contours sont noirs, c’est alors à l’enfant de déterminer les couleurs, et ceux dont les couleurs correspondent à la couleurs qui doit être utilisée. Ce dernier type est assez sympa si l’on veut un masque aux couleurs cohérentes avec la réalité (mais sinon la fantaisie ne fait pas de mal !) mais aussi pour les plus petits qui apprennent les couleurs !

Masque de cerf à colorier

Masque de chat à colorier

Colombe, Petit O’ et moi nous sommes donc mis au travail il y a quelques jours, choisissant chacun un animal. Le chat pour Colombe, la vache pour Petit O’ et la Girafe pour moi. Si le travail de coloriage est encore un peu difficile pour Petit O’, il a tout de même apprécié de détailler les partie du visage de la vache et de nommer ses couleurs. Colombe, elle s’est beaucoup appliqué au début, notamment dans le choix des couleurs, puis elle a terminé sur quelques fantaisie. Malgré tout je suis impressionnée car il est rare qu’elle termine un coloriage en une seule fois ! Et moi… eh bien j’ai fait de mon mieux pour ne pas déborder (je suis nulle en coloriage !).

Colorier un masque chat

À la fin de notre coloriage, j’ai découpé les masques d’animaux (il suffit de suivre les pointillés !) puis j’y ai fixé un élastique pour qu’on puisse porter les masques. Les enfants étaient ravie du résultat et se sont empressés de se déguiser !

Masque de girafe et de chat
Si Petit O’ était partant pour se déguiser, il l’était beaucoup moins pour faire une photo ! Du coup, vous ne verrez que Colombe et moi !

Madame girafe son coloriage "masques d'animaux"

Et Madame Girafe est venue me voir pour me dire qu’elle voulait refaire des masques d’animaux très bientôt !

Dans la même collection, nous avons également reçu « Princes et Princesses », fait exactement sur le même principe (sauf qu’il s’agit de coloriage simple et qu’il n’y a rien à découpé). Nous avons également commencé ce cahier, mais le réservons plus particulièrement pour les longs trajets de départ en vacances !

Coloriage "princes et princesses"

Coloriage princesse

Masques d’animaux, éd. Gründ Jeunesse
à partir de 3 ans
prix : 5,95 €

Princes et princesses, éd. Gründ Jeunesse
à partir de 3 ans
prix : 5,95 €

Merci aux éditions Gründ pour leur confiance et pour l’envoi de ces jolis coloriages qui plaisent beaucoup à mes petits !

Save

Save

Save

Save

Guide de survie pour voyager en voiture avec de jeunes enfants

Publié le

Ah ! Les vacances sont là ! Vous rêvez de calme, de détente et d’évasion, et d’ailleurs vous avez peut-être prévu de partir. Vous rêvez déjà au repos dont vous allez profiter, aux beaux paysages, aux gens que vous allez rencontrer. Mais un point noircit le tableau : pour vous rendre sur votre lieu de vacances, il va falloir faire de la route mais longs trajets en voiture et enfants en bas-âge font rarement bon ménage… Alors comme je suis une habituée de ces longs trajets, je vous livre quelques-unes de mes astuces pour survivre en voiture avec mes deux petits pendant toute une journée (voir plus !).

Occuper ses enfants en voiture :

Pour qu’un voyage se passe dans le calme, il est vital d’avoir des activités à proposer à ses enfants. Bien évidemment vos enfants vous réclameront de la peinture, de la pâte à modeler ou une partie de cache-cache, l’impossibilité de s’occuper de la sorte rendant ces activités bien plus attrayante que d’habitude. Il faut donc rivaliser d’ingéniosité et d’originalité pour capter l’attention de nos petits. Pour cela la première règle est celle du panier rempli de jouets. J’ai opté pour un grand panier souple qui se glisse parfaitement entre les deux sièges autos de mes enfants afin qu’ils aient les jouets à portée de main. Alors évidemment, les jouets se retrouvent petit à petit aux pieds des enfants (là, le passager peut encore les rattraper) ou coincés entre le siège et la portière. Peu importe, je vous rappelle qu’il faut faire une pause toute les 2h : c’est l’occasion de se dégourdir les jambes et de remettre un peu d’ordre dans la voiture ! Et si le panier est suffisamment rempli, je vous assure qu’il occupera les enfants pendant plus de 2h. (Je ne réponds de rien quant aux enfants qui sont dans leur période « vider-remplir » ou « je jette tout », pendant ces périodes là… restez chez vous…?)

Voici donc le contenu de mon panier aux merveilles lors de notre dernier voyage :

jouet-emporter-voiture

  • Des petits livres de bébé en carton ou en tissus : ces livres datent un peu, mais comme les enfants ne les utilisent plus à la maison, ils sont parfois contents de les reprendre dans la voiture. C’est un peu comme redevenir bébés que de lire ces livres, et avouons-le les enfants adorent régresser de temps à autres !
  • Un « quiet book » ou « livre d’activités en feutrine », je vous montrais la réalisation de celui de ma fille ici.
  • Notre livre pour apprendre à tracer les lettres. En voiture, Colombe l’utilise sans craie (qui ferait trop de poussière), comme un livre de lettres rugueuses.
  • Un caléïdoscope
  • Des ardoises magnétiques : il en faut une par enfant car ce jouet a beaucoup de succès en général et si l’un des enfants la trouve, l’autre en aura envie aussi. Et en avoir plusieurs permet aussi d’organiser des petits jeux comme des concours de dessins.
  • Des petites figurines comme des Pet Shop ou My little Poney, et des petites voitures. Tout finira vite par terre, mais ça occupe tout de même !
  • Un labyrinthe aimanté : nous avons ce labyrinthe de la marque Haba depuis plusieurs mois et il plaît beaucoup aux enfants (et aux parents aussi).
  • Notre boîte pour apprendre à boutonner et différents jeux de manipulation (ici le morceau de fromage et sa souris pour apprendre à passer un fil dans un trou)
  • Notre jeu du cherche et trouve en bouteille et notre cherche et trouve les lettres.
  • Des bouteilles sensorielles et autres hochets en bouchons. Ce sont des jouets de bébé, mais comme je l’ai dit, une petite régression fait toujours plaisir !
  • Un de nos lecteurs de musique.
  • On peut ajouter quelques livres de coloriage ou des catalogues de jouets qui passionnent toujours les enfants !

Et voici les livres que nous emportons pour nos longs trajets en voiture :

Bien évidemment, pour occuper ses enfants en voiture, il n’y a pas que les jouets. Les livres permettent aussi un moment de calme, à condition de bien les choisir. Si vos petits ne savent pas lire, évitez à tout prix les histoires que vos enfants ne connaissent pas. Vous seriez obligés de leur lire (ce qui en soit n’est pas un problème) mais si vous êtes placé à l’avant de la voiture, ça n’est pas facile ensuite de montrer les images aux enfants. Voici donc un aperçu de livres utiles en voiture :

  • Le premier de notre liste de livre à emporter en voiture est bien évidemment : Comment s’amuser en voiture quand on aime bien voyager en voiture mais que c’est un peu long… de voyager en voiture… (oui, oui, tout ça c’est le titre !)
  • Ensuite vient le livre Mes premières activités pour être calme et concentré. La plupart des activités peuvent être faite sans matériel et sans forcément bouger. Il y a beaucoup de jeux de tracés à suivre avec le doigt ou de jeu de méditation qui peuvent être pratiqués attaché dans son siège auto.
  • Un livre à toucher et à regarder. Cette fois nous avions pris : Mon grand imagier à toucher. Certes, Colombe (4 ans) et Petit O’ (2 ans) sont un peu grand maintenant pour ce genre de livres, mais comme je l’ai dit plus tôt, une petite régression de temps à autres fait toujours plaisir ! Et quand on ne sait pas lire et qu’on a personne pour nous faire la lecture, les livres à manipuler sont bien plus intéressant que les autres.
  • Nous avons également pris notre livre Mes années pourquoi : Paris puisque nous allions y faire une halte, et notre atlas du monde. Ces livres sont remplis d’images et de petits détails. J’ai l’habitude de les feuilleter avec les enfants, alors ils reconnaissent quelques éléments par-ci par-là. Pour le reste, ils font leurs découvertes et passent de longs moments d’observation.
  • Nous prenons également des livres d’histoires que les enfants connaissent bien. Cette fois nous avons pris Violette Mirgue, Le ballet des couleurs à Paris, mais nous aurions pu prendre aussi Violette Mirgue, Une semaine pour sauver Noël, ou bien La Chenille qui fait des trous. Comme les enfants connaissent ces histoires presque par chœur, ils n’ont pas besoin d’un adulte pour leur faire la lecture et peuvent se raconter l’histoire simplement en regardant les images.
  • En voiture, je privilégie également les livres audios car les enfants peuvent garder le livre en main et suivre l’histoire pendant qu’on fait jouer le CD dans la voiture. La dernière fois nous avions pris Zoë et le goéland, mais nous avons aussi l’histoire de Tétère la grenouille.
  • Pour chaque grand départ, je prends des livres qui correspondent aux intérêts des enfants. Petit O’ adore les animaux et passe des heures à les observer dans les livres, c’est pour cela que j’ai mis quelques livres sur le sujet.
  • Nous aurions pu prendre aussi nos petits imagiers de langue des signes ici, et ici, car même si nous ne signons plus à la maison (Petit O’ parle bien maintenant) les enfants peuvent s’amuser à reproduire les signes et se rafraîchir un peu la mémoire !
  • Nous aurions pu prendre également des petits livres d’observation comme  cherche et trouve les Monsieurs-Madame, les animaux car ces livres occupent toujours bien les petits !

En complément nous prenons également beaucoup de musique avec nous. Des albums de comptines, des chansons de dessin animé. La voiture se transforme souvent en karaoké, et l’ambiance est plutôt bonne ! Et quand on pense que la durée moyenne d’un album de musique est de 3/4 d’heure on se dit qu’on a déjà gagné pas mal de temps !

La place des jouets et des livres dans la voiture :

Panier de jouet placé entre les sièges des enfants

Comme je l’ai expliqué, je place les jouets dans un panier souple qui se glisse entre les 2 sièges. Mais il existe également les organiseurs de voiture que l’on fixe au dos du siège passager et du siège conducteur et dans lequel l’enfant peut ranger ses affaires. Ces organiseurs me semblent très bien pour les enfants un peu grands, mais les petits attachés fermement dans leur sièges-auto ne peuvent certainement pas les atteindre. C’est pour cela que j’ai choisi le panier.

Si je ne suis pas gênée à l’idée que les jouets se retrouvent éparpillés dans la voiture, je préfère garder un contrôle sur les livres, de peur qu’ils ne s’abîment. Je les range donc dans un grand sac que je garde à ma porter. Je distribue les livres au fur et à mesure et bien-sûr, une fois qu’un livre a été lu, je le récupère pour le ranger.

Manger : le joker pour occuper ses enfants en voiture

Les enfants ont lu tous les livres, les jouets sont éparpillés dans la voiture, tous les albums de musique ont été écoutés, et vos enfants commencent à s’agiter. Il serait bon de s’arrêter mais d’une vous aimeriez bien vous rapprocher de votre destination parce qu’une pause tous les 50 km ça fait beaucoup, et de deux, vous sentez bien que si les enfants descendent de voiture, ils ne voudront jamais remonter !

Dans ces moment-là j’organise généralement un petit pique-nique dans la voiture. Pour tous les grands départs, j’installe une glacière derrière le siège du conducteur, ainsi, le passager (le parent qui ne conduit pas… donc en fait c’est moi.) y a accès et peut distribuer boissons et nourritures à tous. Lorsque les enfants s’agitent un peu trop, je leur propose souvent de prendre un petit en cas. Mais alors je choisi toujours des aliments qui vont être manger lentement (car le but est bien de gagner du temps !) : du raisin que je distribue grain par grain, des petits gâteaux dont on ne fait qu’une bouchée (car les gâteaux dans lesquels on croque font des miettes) distribués à l’unité là encore. Et pour les boissons, nous nous limitons généralement à de l’eau (ça serait contre-productif de gaver les enfants de sucre alors qu’on veut qu’ils se tiennent tranquilles) que je verse dans leurs verres qui ne se renversent pas.

 

Avec tout ça, les enfants sont occupés pendant un petit moment ! En faisant des pauses régulières durant lesquelles nous permettons aux enfants de courir, et en rassemblant les activités régulièrement, nous parvenons à maintenir un environnement serein. Comme beaucoup de parents, nous programmons notre départ en fonction du rythme des enfants. Nous privilégions le début d’après-midi ou le milieu de la nuit pour que les enfants dorment dans la voiture autant que possible. Car malgré toutes les astuces du monde, avouons-le, me meilleur moyen d’avoir un enfant calme en voiture, c’est d’avoir un enfant qui dort !

 

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Les plus beaux contes illustrés d’Andersen

Publié le

Presque tous les mercredis, je vous présente un joli livre à lire avec les enfants pour le rendez-vous « Chut les enfants lisent » organisé par Devine qui vient bloguer ? et aujourd’hui je vais vous présenter un recueil de contes d’Andersen idéal pour l’histoire du soir. Il s’agit du recueil Les plus beaux contes illustrés d’Andersen aux éditions Fleurus.

Les plus beaux contes illustrés d'Andersen - couverture

J’ai d’abord été séduite par la douceur de la couverture que l’on retrouve dans les illustrations du livre. En feuilletant rapidement le recueil on se rend compte que les illustrations sont d’un style différent pour chaque conte. En effet, chacun a un illustrateur différent, ce qui nous permet de changer d’univers en changeant d’histoire !

Illustration de Poucette par Francesco Zito

Illustration des habits neufs de l'empereur par Barbara Bongini

Les histoires sont bien écrites et ne sont pas trop longues pour ne pas lasser les petits. En une dizaine de minutes (quinze si on prend vraiment son temps et qu’on fait des voix rigolotes) on a lu une histoire. C’est donc un livre idéal pour l’histoire du soir ! J’aurais juste une petite critique à émettre : il n’y a ni sommaire, ni numéro de page. Ça n’est pas très grave, mais on perd tout de même un peu de temps quand on cherche à lire une histoire en particulier.

Colombe lit un conte d'Andersen

Dans l’ensemble j’ai aimé ce recueil de contes d’Andersen. Les histoires correspondent à mon souvenir et cela permets à mes enfants de découvrir des contes classiques qui ont bercé notre enfance, mais aussi celle de leurs grand-parents ! Et ce livre est emprunt d’une douceur très apaisante !

Et vous ? Vous lisez quoi le soir ?

Les plus beaux contes illustrés d’Andersen, éd. Fleurus
à partir de 3 ans
prix : 13,90 €

Merci aux éditions Fleurus pour l’envoi de ce bel ouvrage !

Save

Save

Save

Mes premiers moments de relaxation

Publié le

Avec le stress quotidien, les obligations d’horaires et le rythme de l’école, nos enfants sont souvent mis sous tension… C’est vraiment quelque chose que je tente d’éviter, mais ça n’est pas toujours facile. Alors le soir quand nous rentrons d’une longue journée j’aime particulièrement prendre du temps pour lire avec Colombe (4 ans) et Petit O’ (2 ans) et je privilégie souvent des livres de relaxation. C’est donc avec plaisir que j’ai découvert Mes premiers moments de relaxation des éditions Gründ Jeunesse.

Mes premiers moments de relaxation - éditions Gründ

Un livre à puces, qu’est-ce que c’est ?

Sur chaque double page on trouve une petite puce électronique sur laquelle il suffit de poser son doigt pour activer une piste sonore. Cette piste est toujours une musique ou un son en lien avec l’image présentée sur cette double page.

Relaxation : le chat

Mes premiers moments de relaxation

Comme son nom l’indique, ce petit livre cartonné amène l’enfant à profiter de moment de relaxation. Chaque double page représente une ambiance ou un thème autour duquel l’enfant se concentre : la pluie, le chat, les vagues, les oiseaux, les battements de cœur, le mobile. Sur une illustration qui représente le thème évoqué, on trouve le nom de ce thème, un petit texte à lire doucement et une petite note à l’attention des parents pour expliquer les gestes à avoir pendant la lecture (caresser la main, la tapoter…).

Relaxation : les vagues

note aux parents

Notre avis

Colombe (4 ans) et moi avons particulièrement apprécié ce livre. Nous aimons beaucoup nous blottir dans les bras l’une de l’autre, choisir une page et écouter le bruit de la mer, de la pluie ou d’un joli mobile qui tinte au mouvement du vent. C’est toujours un moment de relaxation mais aussi un moment de complicité. Et parfois, Petit O’ (2 ans) vient nous rejoindre, et malgré ses gestes parfois un peu brusque, il se prête au jeu de la relaxation avec plaisir !

Mes premiers moments de relaxation, illustré par Séverine Cordier
Éditions Gründ Jeunesse
Prix : 9,95 €
âge : dès 1 an

Merci aux éditions Gründ Jeunesse pour l’envoi de ce joli livre !

Bac sensoriel de la Reine des Neiges – Voyageons Ludique

Publié le

Ce mois-ci, le rendez-vous Souris… Maman, nous proposait d’explorer les neiges éternelles pour son rendez-vous Voyageons Ludique. Le choix de l’activité s’est imposé de lui-même car pour Noël, Colombe a reçu une boîte de figurines de la Reine des Neiges ! Comme les enfants jouent toujours beaucoup avec les bacs sensoriels que je leur propose, j’ai décidé de leur proposer ce jeu sous la forme de bac, comme je l’avais fait pour Le monde de Némo. Alors certes, les neiges de la princesse Elsa ne sont pas éternelles, mais pour cette fois j’avais plus envie de faire plaisir à mes enfants, plutôt que de tenter de leur inculquer des notions de géographie ! Alors voici notre bac sensoriel de la Reine des Neiges !

Bac sensoriel de la Reine des Neiges

J’ai recouvert le bac d’un morceau de ouatine pour faire la neige. Le château d’Elsa est symbolisé par quelques arcs de notre tout nouvel arc-en-ciel de Grimms (Père Noël a été généreux). Sur le « sol » j’ai parsemé quelques uns de nos galets brillants dont les couleurs vont parfaitement dans le thème ! Pour les blocs de glace que Kristof découpe au départ, j’ai posé quelques glaçons en plastique (je ne les ai pas fait congeler avant car mes petits n’aiment généralement pas manipuler des objets froids). Enfin, pour créer un lac gelé, j’ai recouvert un morceau de carton avec du papier aluminium.

Bac sensoriel de la Reine des Neiges

Guimauve content de son bac sensoriel

Olaf

Kristof et Sven

Comme à chaque fois que je leur prépare un bac sensoriel, Colombe (3 ans 1/2) et Petit O’ ( 2 ans) étaient ravis ! Ils se sont inventé de nombreuses histoires, ont rejoué l’histoire originale et ont recréé des amitiés entre les personnages. Tout cela entrecoupé d’assauts de Guimauve (oui, le monstre de la Reine des Neiges s’appelle « Guimauve », j’ai vérifié !) interprété par la douce voie de Petit o’ : « Bouaaaaaargh ! »

Si vous cherchez d’autres idées pour faire un bac sensoriel de la Reine des Neiges, je vous conseille d’aller voir celui du blog Humeurs Créatives.

Save

Save

On prépare Noël avec Pomme d’Api (+concours)

Publié le

L’année dernière nous avons découvert le numéro de Pomme D’Api spécial Noël et nous l’avons adoré ! Composé de 24 histoires à lire en attendant Noël, il nous avait tellement plu que nous avions décidé d’en faire une tradition ! C’est donc avec impatience que nous attendions le Pomme d’Api spécial Noël 2016 ! Et c’est  Bayard Presse Jeunesse  qui nous l’ont offert et qui l’ont accompagné du numéro hors-série « Mon petit cahier de jeux de Noël » !

Pomme d’Api : 24 histoires pour attendre Noël

pomme-api-noel-2016

Cette année, le calendrier de l’Avent raconte l’histoire d’une famille de géants, et plus particulièrement du petit garçon, Jean Géant. Je ne vous en dirait pas plus sur l’histoire (puisque de toutes façons, l’Avent n’a pas commencé alors je n’ai pas lu l’histoire ! Hihi, je me laisse la découvrir en même temps que mes enfants !), mais on nous promet une aventure extraordinaire ! Les dessins sont vraiment jolis et plein de douceur. Cela présage d’une belle histoire ! Comme l’an dernier, on peut fabriquer un calendrier de l’Avent en papier pour suivre l’histoire. Cette année, ce calendrier prend la forme d’une chaussette de géant ! Nous l’avons déjà préparée et elle est même accrochée parmi les première décorations de Noël de la maison.

La grande histoire Pomme d'Api : "Le plus beau cadeau du monde"

jean-geant-pomme-api-maman

Et toujours la nouvelle formule Pomme d’Api

Il y a quelques mois, Pomme d’Api paraissait sous une nouvelle formule, et je vous en ai d’ailleurs parlé ici. Ce numéro de Noël ne fait pas exception, et il s’articule sur le même plan. Il accorde toujours une grande importance à la stimulation visuelle avec des photos d’enfants (aux expressions très prononcées) et de jolis dessins. Les rubriques proposées favorisent l’acquisition de nouveaux savoirs :

  • Comment on fabrique le chocolat ? Qui a passionné notre grande gourmande !
  • Anim’oh ! Pour découvrir à chaque fois la vie d’un nouvel animal.
  • Le cahier destiné aux parents avec ce mois-ci des idées pour s’amuser en famille.
  • Les P’tits Philos
  • Les devinettes
  • Les petites histoires et les bandes dessinées de nos héros préférés
  • et bien sur les jeux !

Dis, Pomme d'Api... Comment on fabrique le chocolat ?

Anim'Oh ! Le manchot

Et dans ce numéro spécial Noël, en plus du calendrier de l’Avent, l’enfant est invité à fabriquer sa propre crèche en papier. Cette petite activité est précédée d’une explication de la signification de la crèche, de la naissance de Jésus et des symboles qui l’entourent. Colombe et moi nous sommes donc mise au travail, et elle orne maintenant notre salon !

creche-calendrier-pomme-api

Mon petit cahier de jeux de Noël

Mon petit cahier de jeux de Noël- Pomme d'Api 2016

Mon petit cahier de jeux de Noël est le numéro hors-série de Pomme d’Api pour préparer Noël. On y trouve :

  • Des bandes dessinées de nos héros préférés : Petit Ours Brun, SamSam (le nouveau héro favori de Petit O’), Mimi Cracra (alors là c’est moi qui retombe en enfance !)
  • Des jeux d’observation : compléter une suite logique, retrouver l’ordre de déroulement d’une histoire, trouver l’intrus…
  • Des coloriages
  • Et des autocollants pour recréer le Noël de Petit Ours Brun !

SamSam

Mimi Cracra

jeu d'observation Petit Ours Brun

Colombe (3 ans 1/2) s’est tout de suite appropriée ce cahier ! Nous avons fait certains jeux ensemble car elle avait besoin que je lui explique la consigne. Mais elle passe aussi de longs moments à colorier seule ses petits cadeaux, certainement en rêvant à ceux qui seront sous notre sapin le matin de Noël ! Quant aux histoires, elles réunissent toute la famille, puisque Petit O’ (22 mois) ne raterait pas une aventure de SamSam ou de Petit Ours Brun !

colorier-cadeaux

colorier-boules-noel

concours-pomme-api-noel-2016

Concours

Aujourd’hui, Bayard Presse Jeunesse me permettent de vous gâter vous faisant gagner Mon petit cahier de jeux de Noël et il n’y aura pas un mais 10 gagnants ! Pour tenter votre chance, il vous suffit de :

Ce concours débute aujourd’hui, samedi 26 novembre 2016 et se terminera samedi 3 Décembre 2016 à 23h59. Les résultats seront annoncés en édit de cet article dans les plus brefs délais (mais je suis maman avant tout donc je peux aussi avoir des imprévus) et les gagnants devront me transmettre leur coordonnées rapidement. Je ne suis pas responsable de l’envoi des lots, les cahiers gagnés seront envoyés par Bayard Presse Jeunesse. Concours réservé à la France Métropolitaine.

Les gagnants

Après tirage au sort le 5 décembre 2016, les 10 gagnants sont :

  • Julie-Anne Ragot Hantraye (N°37)
  • Maeva Michel (N°54)
  • Charly Win (N°8)
  • Couelle Christel (N°48)
  • roger emmanuelle (N°47)
  • Mélanie Chloé Hugo (N°25)
  • Vanesse (N°49)
  • Aurelie Hecquet (N°11)
  • Periot Virginie (N°21)
  • germaine yvette (N°32)

Contactez-moi avant jeudi 8 décembre pour me donner votre adresse et je la transmettrai à Bayard Presse pour qu’ils vous envoient votre lot.

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Comment s’amuser en voiture quand on aime bien voyager… – Chut les enfants lisent

Publié le

Home sweet Home ! Nous sommes rentrés de vacances depuis une petite semaine et j’avoue que cela fait du bien d’être chez soit ! Bien évidemment on adore les vacances, d’autant plus quand elles nous permettent de voir nos familles et nos amis qui vivent loin ! Mais voilà, pour remonter en Normandie (d’où nous sommes originaires) depuis la Côte d’Azur (où nous vivons), nous avons beaucoup de route. Et faire de la route, suppose d’occuper les enfants pour qu’ils se tiennent tranquilles. Pour cela, avant notre départ, j’avais acheté un livre au titre aux belles promesse : Comment s’amuser en voiture quand on aime bien voyager en voiture, mais que c’est un peu long de voyager en voiture… Oui, oui, vous avez bien lu !

Comment s'amuser en voiture quand on aime bien voyager en voiture, mais que c'est un peu long de voyager en voiture...

Les activités

Il s’agit d’un livre d’activité avec de nombreuses parties mobiles, ce qui évidemment retient particulièrement l’attention des enfants ! La première activité est un tableau de bord sur lequel l’enfant peut noter :

  • L’ambiance dans la voiture
  • Le niveau de la jauge d’essence
  • La vitesse à laquelle on roule
  • Le temps qu’on a déjà passé en voiture
  • Le temps qu’il fait
  • La densité du trafic
  • Et l’activité qu’on est en train de pratiquer

Avec cette seule double-page, ma Colombe (3 ans 1/2) était déjà bien occupée ! Elle a observé la route, le ciel, et a posé plein de questions à son papa qui conduisait ! Cela a donné de nombreux échanges sur la vitesse (« Et papa tu roules vite là ? »), sur la quantité d’essence (« Tu sais papa on peut s’arrêter si tu dois remettre de l’essence !) et sur le temps qui passe (« Là papa ça fait 2 heures qu’on est en voiture ! »  » Non Colombe, ça fait 15 minutes ! »)

Tableau de bord pour s'amuser en voiture

L’activité suivante est une activité d’observation. Même si Colombe ne sait pas lire (et que je n’étais pas assise à l’arrière pour lui faire la lecture), elle a aimé observer et décrire le dessin tout en faisant « rouler les petites voitures sur le décor ».

Voiture qui "roule" sur la page du livre

Suivent ensuite des idées de petits jeux à faire avec les autres passagers. La plupart stimule le langage, certains se fondent sur l’observation, d’autres sur la réflexion. Tous n’étaient pas encore accessible à Colombe qui était parfois un peu trop jeune, mais il y avait quand même de quoi faire !

Le livre mêle les jeux humoristiques, comme le « code de la route » à inventer, et jeux d’observations où l’on compte les points en faisant avancer des petites voitures. Tout le livre étant animé par un système de tirettes ou de roues à tourner.

Code de la route à inventer

Course de voitures

Enfin, le livre se termine avec une pochette d’histoires à inventer en plaçant de petits personnages adorables les uns à côté des autres ! Puis par une grande enveloppe où l’enfant pourra glisser ses souvenirs de voyage.

Histoire à inventer

Mon avis

C’est un livre qui devrait nous occuper très longtemps en voiture. D’abord, longtemps lors de chaque trajet, car il y a tellement d’activités et d’idées que l’on peut en trouver pour tous les goûts mais aussi en fonction des humeurs ! Ensuite il nous occupera longtemps car il est déjà en partie abordable pour ma Colombe qui a 3 ans 1/2, mais il reste de nombreuses parties qui l’intéresseront plus tard, et notamment quand elle saura lire. Bref, c’est un livre qui évolue avec l’enfant !

Yves Hirshfleld, Virginie Chiodo, Comment s’amuser en voiture quand on aime bien voyager en voiture, mais que c’est un peu long de voyager en voiture…, éd. Thomas Jeunesse
Prix : 14,50€

 

Cet article est ma participation au rendez-vous « Chut les enfants lisent » du blog Devine qui vient bloguer ?

 

Save

Save

Save

Save

Save

Cherche et trouve les lettres dans un petit sac

Publié le

Colombe (3 ans 1/2) aime beaucoup apprendre les lettres depuis qu’elle va à l’école. Elle en connaît déjà quelques unes et s’amuse à les reconnaître et à y associer des mots. Quand elle voit une lettre qu’elle ne reconnaît pas encore, elle me demande toujours de laquelle il s’agit et souvent elle essaye de chercher cette lettre dans les mots qu’elle voit écrits autour d’elle. Alors pour satisfaire ce besoin d’apprentissage (et aussi pour l’occuper dans les salles d’attentes il faut être honnête j’y trouve mon compte !) je lui ai fabriqué un petit jouet avec 3 fois rien : un cherche et trouve les lettres dans un petit sac. Les blogs américains regorgent d’idées de petits sacs facile à glisser dans un sac à main et qui ont pour but d’occuper les enfants. Ils les appellent les busy bags (sacs pour s’occuper). J’avoue être séduite par l’idée car vous commencez à me connaître, j’aime les jouets simples, qui ne prennent pas de place et qui occupent longtemps !

Le matériel nécessaire :

  • un sac congélation
  • 3 ou 4 poignées de riz
  • du gros scotch solide
  • du washi tape
  • 26 perles « lettre » (une par lettre ! Personnellement je les ai achetées sur le site « perles & co« )
  • un feutre indélébile
  • une paire de ciseaux

On peut remplacer le sac congélation par une pochette plastique pour classeur.

 

matériel nécessaire à la réalisation d'un sac cherche et trouve les lettres

Réalisation :

Verser le riz puis les perles dans le sac.

mettre le riz dans le sac congélation

mettre les lettres dans le sac congélation

Scellez le sac avec le scotch résistant et renforcez les bords avec les washi tape.

Sceller le sac avec le scotch résistant et renforcer les bords avec les washi tape.

Couvrez le scotch résistant avec du washi tape pour faire plus joli et inscrivez toutes les lettres de l’alphabet dessus. Le sac est prêt ! Je vous avais dit qu’il n’y avait pas grand chose à faire !

inscrire les lettres sur le sac

L’intérêt du jeu :

Ici, le sac cherche et trouve les lettres a été adopté immédiatement ! Colombe a tout de suite cherché les lettres qu’elle connaît : le A, le E, le I, le K, le T et d’autres encore. Pour celles qu’elle ne connaît pas, elle me les montre sur le sac, je lui dit le nom de la lettre qu’elle désigne puis elle cherche la lettre correspondante. Ce petit jeu l’occupe beaucoup et surtout il l’occupe longtemps ! Alors si vous avez 5 minutes, n’hésitez pas à en fabriquer un pour vos futurs petits lecteurs !

Save

Observer les feuilles avec la boîte lumineuse

Publié le

Depuis que Colombe a commencé l’école nous avons eu beaucoup moins de temps pour nos activités manuelles, mais il nous a fallu trouver des activités calmes et apaisantes à faire en fin de journée. Sur le chemin de retour vers la maison, Colombe ramasse toutes sortes de feuilles et de petites fleurs qu’elle met dans un panier en osier parce que les premières fois nous en avions plein les mains et ça n’était vraiment pas pratique. Notre collection de feuilles et de fleurs a vite été conséquente et j’ai eu envie d’en faire quelque chose. J’ai alors pensé à notre boîte lumineuse et je me suis dit que ça pourrait être sympa d’observer les feuilles avec !

Petit panier en osier pour ramasser des feuilles et des fleurs

Feuilles et fleurs sur une boîte lumineuse

 J’avais un peu peur que les feuilles et les fleurs ne s’abîment vite et c’est en lisant l’article « Notre equinoxe d’automne » chez Maman Nougatine que j’ai remarqué qu’elle avait plastifié des feuilles pour que sa fille les observe. J’ai donc fait chauffer ma plastifieuse (un super investissement que je ne regrette pas) et j’ai protégé nos belles fleurs et nos belles feuilles. Je n’ai pas pris la peine de les faire sécher avant, alors je ne sais pas comment elles évolueront dans le temps. Nous verrons bien, et au cas où j’ai mis quelques feuilles des mêmes espèces à sécher dans un gros livre. Et dans ce gros livre, quelle surprise de retrouver de nombreux pétales de rose déjà séchés que je me suis empressée de plastifier ! Finalement le résultat n’est pas vilain, sauf pour les fleurs un peu épaisses (les pâquerettes par exemple) qui s’écrasent complètement et s’étalent sous le plastique (non ça n’est vraiment pas joli !).

Observer des feuilles occupe beaucoup ma Colombe qui remarque les nervures des feuilles et tous les autres détails.

observer une fleur à la table lumineuse

Observer une fleur à la table lumineuse

observer une feuille à la table lumineuse

Observer une feuille de chêne à la table lumineuse

observer des feuilles à la table lumineuse

Mais cette activité ne réside pas que dans l’observation ! Colombe a mélangé les éléments pour varier les couleurs. Elle a aussi essayé de faire des visages rigolos et je lui ai fait découvrir les mandalas.

fleurs-table-lumineuse-observation

feuilles-fleurs-table-lumineuse-visage

madala-fleurs-feuilles-table-lumineuse

Observer les feuilles et les fleurs nous plaît beaucoup. Elle est reposante et permet à Colombe de s’apaiser après une longue journée d’école ! Et bien sûr nous ramassons toujours des fleurs et des feuilles en rentrant de l’école afin d’enrichir notre collection !

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Jouer à coller et décoller du washi tape

Publié le

J’ai l’impression que cela fait une éternité que je n’ai pas proposé d’activité pour les enfants sur le blog ! Il faut dire que depuis la rentrée des classes notre rythme a bien changé et qu’avec la fatigue, nous privilégions la lecture ou le jeu « libre » à la maison. Mais mon Petit O’ (20 mois) est tout de même en demande car il passe beaucoup de temps seul maintenant. C’est en le voyant essayer de décoller méticuleusement le washi tape qui fixe les dessins sur les murs de la chambre que j’ai eu l’idée de cette activité !

plateau rempli de washi tape à coller et décoller

Le matériel :

  • un plateau en plastique
  • du wahi tape, plein de rouleaux différents pour varier les couleurs et les motifs

Le Jeu :

Lorsque j’ai proposé ce plateau à Petit O’, il se l’est approprié tout de suite. Enfin, juste le temps d’un petit regard approbateur de ma part car c’est paradoxale de lui interdire de toucher au washi tape sur les murs et de lui permettre sur ce plateau. Il a tout de suite essayé de décoller les premiers scotch, et y est parvenu sans problème !

coller et décoller du washi tape

Il a alors voulu recoller les morceaux de washi tape sur le plateau, mais la tâche s’est avérée bien plus difficile ! Il posait le morceau sur le plateau, mais bien évidemment le morceau restait collé à son doigt. Il a alors essayé de le passer d’une main à l’autre puis de le reposer sur le plateau, mais ça n’était pas non plus très concluant. Finalement, après plusieurs minutes de concentration (il m’a impressionnée !) il a attrapé les 2 extrémités du morceau de washi tape et l’a coller délicatement sur le plateau ! Il fallait voir la satisfaction dans son regard après ça et dans mon regard l’admiration béate de la maman complètement gaga !

coller et décoller du washi tape

coller et décoller du washi tape

coller et décoller du washi tape

coller et décoller du washi tape

Ce jeu l’a bien occupé et il y a passé 20 bonnes minutes la première fois (et un peu moins les fois suivantes). Colombe (3 ans 1/2) a aimé aussi jouer avec le plateau, même si elle finissait souvent par se coller un morceau de scotch en guise de pansement sur un bobo imaginaire ! Et à ma grande surprise, le plateau plaît aussi au plus grands ! Le fils d’une amie (un petit garçon de 6 ans) s’est tout de suite mis à jouer avec lorsqu’il l’a vu. Il a construit un magnifique château aux airs un peu japonais, et m’a précisé qu’il avait mis des scotchs jaunes pour les fenêtres, car j’avais mis des scotchs gris, alors la lumière était éteinte dans ma maison ! Voilà un détail dont je me souviendrai la prochaine fois !

Chateau japonais en washi tape

Le washi tape a bien vécu, et après une semaine d’utilisation, je viens de ranger le plateau. Mais cette activité est tellement simple à réaliser que je la proposerai de nouveau aux enfants ! Elle stimule la motricité fine (idéal pour les petits), mais aussi l’imagination. Et l’explication des créations par les enfants est toujours un moment de partage magique pour les parents ! D’autant que maintenant je sais qu’elle plaît à tout âge !

Et pour la petite histoire : Petit O’ continue de retirer les washi tape qui tiennent les dessins sur les murs de la chambre !