déco

Toile d’araignée facile à découper !

Publié le

Halloween approche à grand pas et ici, cela fait un moment qu’on s’y prépare ! Après avoir fabriqué de jolis masques citrouilles pour décorer l’appartement, j’ai proposé à Colombe (4 ans 1/2) de fabriquer une toile d’araignée en papier. Cette activité est assez simple, elle ne demande pas beaucoup de matériel et est un bon exercice de motricité fine !

Le matériel

  • Une feuille de papier carrée (si elle est noire c’est encore mieux)
  • un crayon à papier
  • une paire de ciseaux
  • un pompon
  • quelques chutes de papier
  • de la colle

La réalisation

J’ai plié la feuille de papier 4 fois (dans les 2 diagonales et dans les 2 centres) et j’ai tracé des lignes au crayon à papier, allant du bord jusqu’à la pliure.

Découper une toile d'araignée dans du papier

Découper une toile d'araignée dans du papier

Découper une toile d'araignée dans du papier

Puis j’ai laissé Colombe découper sur les lignes et retirer les morceaux de papier découpés. C’est un bon exercice de motricité fine (utilisation des ciseaux, qu’elle maîtrise vraiment bien maintenant, découpe des petits morceaux de papier), mais aussi de concentration puisqu’il faut arracher un morceau sur 2.

Découper une toile d'araignée dans du papier

Une fois toutes les bandes découpées nous avons déplié notre papier et découvert notre belle toile d’araignée ! Mais Colombe tenait absolument à y mettre une araignée ! Nous sommes donc allées chercher un pompon (le orange nous a semblé correspondre au thème et apporter un peu de gaîté à l’ensemble !) et j’ai demandé à Colombe de découper 8 pattes dans les chutes de papier (oh ! un peu de maths !). Elle a ensuite collé le tout sur sa toile que nous avons collée sur le mur !

Toile d'araignée en papier

Toile d'araignée en papier

Notre toile d’araignée en papier vient maintenant compléter notre décoration de Halloween !

Toile d'araignée en papier

Toile d'araignée en papier

Alors, vous aimez ? Vous aussi vous avez décoré votre maison pour Halloween ?

À partir d’un livre d’Eric Carle : The artist who painted a blue horse

Publié le

Ce mois-ci le thème du rendez-vous “L’art est un jeu d’enfant” organisé chaque 1er du mois par le blog Le pays des Merveilles était À partir d’un livre. Je n’ai pas eu longtemps à chercher pour trouver une idée puisque j’avais déjà prévu une activité autour de notre livre préféré du moment : The Artist who painted a blue horse d’Eric Carle (mais si vous savez, l’auteur de La petite chenille qui fait des trous). Dans ce livre, un artiste en herbe nous présente son œuvre : des animaux aux couleurs originales.

The artist who painted a blue horse

L’œuvre de mes petits artistes à partir de The artist who painted a blue horse

Eric Carle a un style d’illustration très particulier grâce auquel on reconnaît facilement ses livres. Il utilise de la peinture dans laquelle il ajoute des mouvements à l’aide d’ustensiles divers, et il se sert également de collages pour marquer les contrastes. J’ai choisi de ne pas faire de collage car cela me semblait un peu compliqué pour Petit O’ (2 ans 1/2) et je préférais me focaliser sur la partie graphisme qui correspond bien à ses envies actuelles.

J’ai donc simplement imprimé des coloriages d’animaux trouvés sur différents sites de coloriages et j’ai proposé aux enfants de les peindre. Pour bien coller au livre, je les ai incités à choisir pour chaque animal une couleur différente de sa couleur naturelle.

Activité autour de The artist who painted a blue horse

Peindre un poisson bleu

peindre un papillon en rose

Une fois chaque animal peint, et tant que la peinture était bien fraîche, j’ai proposé aux enfants quelques ustensiles pour créer des motifs sur leurs dessins.

Papillon rose

Poisson bleu

Certains animaux n’ont pas résisté à cette étape, car Petit O’ avait tendance à appuyer trop sur ses instruments. Les ustensiles que je leur ai proposés sont surtout des objets de récupération : touillettes fournies avec le café dans les fast foods, couverts en plastiques…

Colombe (4 ans 1/2) avait peint avec une fourchette lors de sa première semaine d’école l’année dernière, et ça l’avait tellement impressionnée qu’elle avait érigée sa maîtresse au rang de personne la plus originale et la plus fantastique du monde (ce qui en tant que maman créative proposant sans cesse des activités à mes enfants m’avait un peu vexée ! Faites des gosses, tiens !). J’ai donc proposé aux enfants de tracer des traits sur leurs dessins avec un couteau et une fourchette. Petit O’ n’ayant jamais fait cette activité, il a été très enthousiaste (ce petit ne va pas à l’école, je resterai à ses yeux la personne la plus originale et la plus fantastique du monde ! et toc !)

graphisme avec une fourchette

graphisme avec une fourchette

graphisme avec un couteau

Les enfants ont fait ainsi une petite dizaine d’animaux.

Activité autour de The artist who painted a blue horse

Nous avons accroché notre Blue horse dans la chambre des enfants !

Si mes enfants aiment tant ce livre, c’est que c’est le premier livre que je leur ai acheté en anglais à notre arrivée à Dubaï. Nous vivons à Dubaï depuis 3 mois et Colombe et Petit O’ doivent apprendre l’anglais qui est la langue majoritairement parlée ici. Grâce à ce livre ils ont appris le nom de plusieurs animaux, et celui des couleurs principales. Avec notre activité, je voulais introduire de nouveaux noms d’animaux, et pourquoi pas de nouvelles couleurs.

Après les avoir découpées, j’ai donc accroché les œuvres de mes petits artistes dans leur chambre et cela donne : a black lion, a blue horse, a purple cow, a red sea horse, a sylvery fox, a pink butterfly, a green camel, a red giraffe and a blue ! Voilà du vocabulaire en plus pour mes petits artistes !

Pink butterfly.

Mobile Stalactite – L’art est un jeu d’enfant

Publié le

Ce mois-ci le thème de L’art est un jeu d’enfant, le rendez-vous artistique du blog Le Pays des Merveilles est “Aglagla il fait froid”. Le thème est bien d’actualité car la France vient de subir une importante vague de froid qui n’a épargné personne. Si si, je vous assure, même ici sur la Côte d’Azur, les températures sont descendues en-dessous de 0°. Nous n’avons pas eu de neige près des côtes, mais les plans d’eau étaient bels et bien gelés. D’ailleurs, voir les poissons nager dans leur bassin sous un couche de glace a généré un grand intérêt pour Colombe (4 ans) et Petit O’ (2 ans). J’ai alors voulu mener l’expérience des guirlandes de glaçons trouvée chez Maman Nougatine, mais je m’y suis prise un peu tard et le redoux était déjà le redoux était déjà là ! Il me fallait donc trouver une nouvelle idée pour le rendez-vous, et de toute évidence, je ne pouvais plus profiter de la météo (vous ne rêvez pas, je suis bien en train de me plaindre des températures plutôt douces de ces derniers jours… ). C’est alors que j’ai trouvé l’idée de ce mobile stalactite chez Kids Craftroom qui me paraissait très simple à faire pour un résultat très joli !

Stalactites en aluminium

Mobile stalactite en aluminium

Le matériel

J’ai un peu changé la manière de faire car (pour une fois) je ne souhaitais pas mettre de paillettes sur cette activité (ok, je n’avais pas envie de ramasser des paillettes partout une fois le mobile accroché !). Mais ce que j’ai apprécié dans cette idée c’est qu’elle est facilement réalisable avec du matériel qu’on a tous à la maison !

  • du papier aluminium
  • de la peinture bleu et des pinceaux
  • du fil
  • une branche ou un morceau de bois pour servir de base au mobile.
  • un ruban
  • un tuteur

préparation des stalactites à peindre

La réalisation

Avant de proposer l’activité aux enfants, j’ai découpé 5 morceaux de papier aluminium que j’ai ensuite pliés de manière à former un cône.

plier une feuille d'aluminium pour en faire un stalactite

Puis j’ai proposé aux enfants de peindre ces cônes d’alu avec la peinture. Colombe (4 ans) s’est appliquée à mettre beaucoup de peinture partout et y a passé beaucoup de temps alors que je pensais qu’elle serait plus rapide que son frère. Petit O’ (2 ans) lui était plutôt dans la découverte. Il a bien observer la peinture qui se déposait sur l’aluminium, a essayé de peindre différents endroits du cône pour voir si les sensations étaient les mêmes. Puis il a constaté qu’il avait de la peinture sur les mains et a décidé d’en rajouter un peu et de peindre la tablette de sa chaise haute.

Ma fille peint son stalactite d'aluminium

Mon fils peint son stalactite

Mon fils essaye de transperser sa feuille d'aluminium

Mon fils peint la tablette de sa chaise haute

Une fois les cônes peints, il m’a suffit de replier l’extrémité la plus large sur un fil accroché à la branche qui sert de support au mobile. J’ai ajouté un ruban à la branche pour suspendre le mobile et je l’ai accroché sur un tuteur avec du washi tape et je l’ai posé dans les bacs de plantes sur mon balcon.

Fixation de notre mobile stalactite

La déco de mon balcon

La déco de mon balcon

Mobile stalactite en aluminium

Mobile stalactite en aluminium

Dans une ambiance coloré notre mobile apporte un peu de lumière à la décoration de notre terrasse, pour le plus grand bonheur de Maurice (notre nain de jardin) et de Rosy (notre flamant rose) ! Alors, vous aimez ?

Toute ressemblance avec un personnes existantes ou ayant existé ou pas, et ayant la capacité de recouvrir la terre de neige en plein été est purement fortuite.

 

L'art est un jeu d'enfant

Calendrier de l’Avent en papier bulles

Publié le

Le mois de Décembre approche à grands pas, et il est temps de finir de préparer les calendriers de l’Avent ! Mais comme il n’y a pas que les enfants qui ont le droit à leur calendrier, j’ai préparé un petit calendrier ludique pour Papa À Dada ! et ce, en quelques minutes ! L’idée m’est venue de Pinterest et le principe est simple : qui n’aime pas éclater les bulles du papier bulles ? Avouez, on adore tous faire ça ! Alors j’ai confectionné un calendrier de l’Avent en papier bulles avec une bulle à éclater chaque jour !

Le matériel pour fabriquer un calendrier de l’Avent en papier bulles

  • une feuille de papier rigide (ici du Bristol)
  • un crayon
  • une gomme
  • des feutres
  • une règle
  • une feuille de papier bulles un peu plus grande que la feuille de papier
  • du scotch/ washi tape

Réalisation

Dessiner un sapin sur une feuille rigide

Il faut d’abord dessiner et colorier un sapin de Noël (avec quelques paillettes sur l’étoile c’est plus chouette !) sur la feuille de papier.

Coller le papier bulle sur la feuille

Puis on recouvre la feuille de papier avec la feuille de papier bulles que l’on fixe solidement avec du scotch. On peut ajouter un joli washi tape sur les bords pour former un joli cadre. Enfin, on numérote de 1 à 24 des bulles au hasard du le sapin. Et il n’y a plus qu’à accrocher le calendrier au mur ! Ici, il a trouvé sa place devant le bureau de Papa À Dada ! qui va pouvoir faire de petite pause quand il travaillera !

bureau-calendrier-papier-bulles

calendrier-avent-papier-bulles-sapin

Alors, ce calendrier vous plaît ! Ici je suis sûre qu’avec on va s’éclater ! (oui, il fallait que je fasse ce mauvais jeu de mot…) Et les bulles qui restent ? Eh bien le 25 décembre ça sera Noël, alors c’est cadeau !

Save

Amusez-vous – L’art est un jeu d’enfant

Publié le

“Dis Petit O’, tu te souviens du jour où maman avait mis une grande feuille de papier par terre, qu’elle avait sorti tous nos tubes de peinture et qu’elle nous avait dit : “amusez-vous” ?

– Ah oui ! Je me souviens ! C’était un peu bizarre ! Et même que maman, elle nous a retiré nos vêtements alors que d’habitude elle nous met des tabliers qui nous donne chaud. Elle était quand même super détendue ce jour-là !

-Oui, même qu’au début je n’avais pas bien compris ce qu’elle voulait qu’on fasse ! Je lui avais même demandé et tu te rappelles elle m’avait répondu : “Faites ce que vous voulez, vous êtes libre. Amusez-vous”.

-Bon bah moi au départ j’ai pris les pinceaux, parce que moi j’aime bien les pinceaux. Et j’ai peindu la feuille avec de la peinture !

-Petit O’, on dit j’ai peint.

-Ah. Bah n’empêche que c’était marrant mais c’est plus pratique quand on peint assis à une table parce que là j’avais les pieds sur la feuille et après je me mettais de la peinture dessus… Et puis je glissais aussi un peu, et ça j’ai pas aimé.

-Oui, mais moi ça m’avait donné une idée. J’ai demandé à maman si je pouvais mettre de la peinture sur mes pieds pour faire des empruntes. Et là j’ai été étonnée parce que maman a dit : “Vous faites ce que vous voulez. C’est vous qui choisissez”. Du coup je me suis quand même demandé si elle nous cachait pas quelque chose parce que normalement c’est jamais nous qui décidons !

-Ah bah ça Colombe t’as raison on décide jamais. D’ailleurs je ne sais pas pourquoi parce que nous on a des idées plus drôle que papa et maman. Si on décidais plus on s’amuserait plus ! Tient… Faut que je pense à leur en parler ! Et voilà Colombe, j’ai encore une bonne idée !

-Bah moi j’ai arrêté de demandé à maman ce que j’avais le droit de faire et je me suis occupée de peindre puisqu’elle voulait qu’on fasse tout tout seul. J’ai bien aimé m’en mettre partout, c’était rigolo !

-Moi j’ai bien aimé mélanger les couleurs et vider les pots de peinture.

-Oui, d’ailleurs t’avais mis trop de peinture et la feuille s’est déchirée.

-Et alors ? Je vois pas le problème. D’ailleurs j’ai pas aimé quand maman a changé la feuille. Comme tous les grands artistes je suis incompris. Alors je suis parti.

-Bah moi j’ai continué et puis c’était rigolo parce que je voulais faire des traces de pas en courant sur la feuille et maman, elle m’a aidé à le faire ! Dis Petit O’, tu t’es quand même amusé ?

– Oui, c’était rigolo, surtout au début.

-Et t’as vu Petit O’ ? Depuis qu’on a fait ça, maman elle a accroché nos grandes feuille à la maison. T’es peut-être pas si incompris que tu le penses !”

Peindre avec des pinceaux

Peindre avec des pinceaux

Peindre avec ses pieds

Peindre avec ses pieds

Peindre sa main

Peindre avec sa main

Peindre librement

Empreintes de pas sur une feuille

Affiche : on ne met pas les pieds sur la table !

Cette activité est notre participation au rendez-vous “L’art est un jeu d’enfant” du blog Le pays des merveilles sur le thème libre “Amusez-vous”.

l-art-est-un-jeu-d-enfant1

Un traîneau du Père Noël en boîte à œufs

Publié le

traineau_pere_noel_cote

Avec les fêtes qui approchent, nous avons reçu beaucoup de chocolat et à eux deux, les enfants cumulent 4, voire 5 Pères Noël. J’ai donc eu l’idée d’intégrer un de ces Père Noël à notre décoration et j’ai proposé à Colombe de m’aider à fabriquer un traîneau en boîte à œufs.

Le matériel :

  • une boîte à œufs
  • de la peinture

Réalisation :

J’ai coupé la boîte à œufs en deux et ai demandé à mon petit “elfe” de peindre les deux parties. L’extérieur de la partie plate en bleu foncé surmonté d’un liserer doré (que j’ai fait) pour faire le traîneau et la partie en forme d’œufs en marron (notre peinture une fois sèche a eu un rendu plus vert que marron…) pour faire les rennes. Nous avons ajouté des pointes noirs et rouge pour le nez et les yeux des rennes sur le devant de la boîte. Et sur chaque “oeuf” nous avons ajouté les bois des rennes découpés dans du papier kraft.

peindre_boite_oeuf

rennes_pere_noel

J’ai coupé les séparateurs afin qu’ils ne dépassent plus de la boîte, comme sur la photo.

couper_boite_oeufs

Après avoir fait une incision entre deux rangées d’œufs, j’ai accroché les rennes et le traîneau ensemble.

accroche_traineau_pere_noel

Et voilà notre Père Noël prêt à nous livrer ses bons chocolats sur notre table à la fin de chaque repas !

traineau_pere_noel_face

DIY : des sapins pour décorer sa table à peu de frais

Publié le

On a tous envie de recevoir sa famille et ses amis dans une maison bien décorée pour fêter Noël. Mais après l’achat des cadeaux et la préparation du menu, le budget est souvent bien entamé. Alors aujourd’hui je vous propose un petit DIY de sapins pour décorer sa table à peu de frais. Tout juste quelques euros, et pour obtenir un joli résultat !

Matériel nécessaire :

  • une bouteille par sapin
  • une guirlande par sapin
  • quelques petites boules de Noël
  • un cutter
  • un pistolet à colle

 

materiel_sapin_bouteille

Réalisation :

Couper les bouteilles à mi-hauteur à l’aide d’un cutter.

decoupe_bouteille

Les chocolats ne sont pas là par hasard ou pour me donner du cœur à l’ouvrage… Je vous dirai tout à la fin de l’article.

Gardez le haut de la bouteille. Avec un pistolet à colle, collez la guirlande en l’entourant tout autour de la bouteille. Veillez à ce que votre pistolet à colle ne soit pas trop chaud afin que la colle ne fasse pas fondre la bouteille. Si votre colle sort très liquide, elle sera trop chaude. Laissez alors votre pistolet refroidir quelques minutes. Terminez en recouvrant le bouchon avec la guirlande et en la collant au sommet. Puis coupez le bout de guirlande qui dépasse.

coller_guirlande

coller_guirlande_bouchon

Enfin, collez les boules de Noël tout autour et au sommet du sapin. Le sapin est prêt à décorer vos tables de fêtes !

sapin_bouteille_deco_table

sapin_deco_table

Et les chocolats ? Vous ne perdez pas le Nord je vois !

J’avais d’abord réalisé ces petits sapins avec des Ferrero Rochers (choisis car leur emballage en aluminium ne craint pas vraiment la colle) et les ai offert aux auxiliaires de puériculture qui s’occupent des enfants à la crèche. Voici le résultat :

sapin_ferrero_rocher

sapin_ferrero_rocher_detail

Alors pour vous ça sera version déco ou version gourmande ?

Nos décorations de Noël en empreintes de mains

Publié le

Cette années, l’esprit de Noël a envahi la maison À Dada ! au point que j’ai décidé de faire les décorations du sapin avec ma Colombe plutôt que de sortir les mêmes boules que j’utilise depuis des années.

Mon petit elfe et moi nous sommes donc mis au travail pour confectionner de jolies suspensions à accrocher dans le sapin. Et on peut dire que nous avons mis du cœur à l’ouvrage, mais il faut que je vous confie un secret : le Père Noël n’oublie jamais une maison avec un beau sapin bien décoré !

elfe_peinture_mains

J’ai proposé à Colombe plusieurs activités autour de Noël. Tout d’abord, la réalisation de Père Noël et de rennes en empreintes de mains.

renne_emrpeintes_mains

pere_noel_empreinte_main

decoration_pere_noel_empreinte_main

renne_emrpeinte_main

Je n’ai pas de photo de la réalisation de ces décorations car elle nécessitait nos quatre mains ! Mais le principe est simple : il suffit de peindre le motif voulu sur la main de l’enfant (sauf les petits détails) et d’appliquer délicatement les mains sur une feuille. On ajoute les bouches, nez et autres détails ensuite. Une fois la peinture sèche, on découpe les figures et on les plastifie. On découpe de nouveau la figure plastifiée, et on fait une petite entaille au cuter dans laquelle on glisse un morceau de bolduc qui servira à accrocher la suspension dans le sapin !

Ça n’est pas la première fois que Colombe et moi faisons des dessins en empreintes de mains, mais c’est la première fois qu’elle y prend autant de plaisir. Alors qu’habituellement elle perd patience après 2 ou 3 empreintes, cette fois elle était très enthousiaste et en a fait des dizaines ! Nous avons donc varié les couleurs et fait de quoi décorer tout le sapin.

Et que serait un sapin de Noël sans son étoile à la cime ? Nous avons donc fait une belle étoile dorée (peinture doré de chez IKEA) que j’ai fixée avec un morceau de bolduc brillant glissé dans 2 entailles faites dans le plastique.

etoile_sapin_empreintes_mains

Vu l’enthousiasme de ma Colombe, je lui ai proposé une variante à cette activité : réaliser des couronnes en empreinte de doigt. J’ai tracé un cercle au crayon sur une feuille et lui ai demandé de suivre ce cercle en faisant des petits points de peinture verte puis rouge.

couronne _noel_empreintes_doigts

Elle a aimé cet exercice et s’est appliqué pour la première couronne et pour le début de la deuxième. Puis…

couronne_noel_empreintes_doigts_2

Elle a décidé de faire des petits ronds en suivant le cercle… ou non ! Qu’importe, Colombe s’est amusée et c’est ce qui compte ! Et d’ailleurs le résultat n’est pas mal du tout (enfin dans mes yeux de maman !).

decoration_couronne_noel_empreintes_doigts

couronne_empreintes_doigts_2

La séance de peinture a énormément plu à ma Colombe et sa joie a été plus grande encore lorsqu’un jour en se réveillant de la sieste elle a trouvé le sapin installé dans le salon et ses petites suspensions prêtes à y être accrochées ! J’ai vu ses yeux briller autant que si elle avait découvert ses cadeaux le matin de Noël ! Elle a aimé décorer son sapin avec ses “marionnettes” comme elle les appelle ! Et voilà le résultat final !

sapin_noel_2015

Alors chez vous, le sapin est prêt ? Vous avez choisi des décorations achetées ou faites maison ?

Si vous voulez voir le sapin que nous avions décoré avec des écorces d’orange l’année dernière, c’est ici !

Cet article est ma participation au défi “Si j’étais… une suspension de Noël” organisé par le blog Humeurs Créatives.

Et si on jouait à “saute méduses” ? Suspension pour chambre d’enfant sur le thème du Monde de Nemo

Publié le

Si vous aimez Le Monde de Nemo autant que nous, vous connaissez forcément cette scène dans laquelle Marin (le papa de Nemo) propose à Dori (le poisson bleu à la mémoire de poisson rouge !) de sauter sur les chapeaux des méduses afin de traverser tout un banc sans se faire piquer.

Pour le défi “Si j’étais un animal aquatique” du blog Humeurs Créatives, j’ai proposé à Colombe de reconstituer la scène pour décorer sa chambre.

Je l’ai laissé peindre des assiettes en carton à sa guise avec de la colle à paillettes de couleurs (je n’ai malheureusement pas de photo à vous montrer : ça n’est pas toujours facile de tenir l’appareil photo, gérer l’atelier ET s’occuper du bébé !). Les tentacules des méduses sont des morceaux de bolduc et des lanières de sac plastique que j’ai collé avec du scotch.

Lors d’une séance de coloriage avec Colombe, j’ai colorié puis découpé Marin et Dori.

Après avoir fait un petit trou au centre de chaque assiette, j’y ai passé un fil de nylon et les ai accrochées au plafond dans la chambre des enfants. J’ai finalement fixé les deux poissons sur le fil de nylon avec du scotch.

Et voilà le résultat !

NEMO

Alors, ça vous plaît ?

Si j’étais dans le ciel je décrocherais les étoiles !

Publié le

Le défi du mois sur le blog Humeurs Créatives est : “Si j’étais dans le ciel”.
Si j’étais dans le ciel, forcément ça parle à Colombe !
Nous avons donc décidé de nous prêter au jeu et d’aller décrocher des étoiles !

 

Pour cela j’ai découpé des étoiles dans du papier cartonné et les ai recouvertes de papier aluminium. Puis je les ai données à Colombe pour qu’elle les peigne avec une colle à paillette.

L’activité l’aura occupée près d’un quart d’heure durant lequel elle s’est appliquée à bien étaler les paillettes sur les petites étoiles.

 

 

Et finalement elle a essayer de tenir son pinceau à l’envers pour ajouter des petites “gravures” aux paillettes !

 

 

Le résultat est assez discret, mais sympa et servira certainement pour la décoration de sa chambre. Affaire à suivre…