Noël

Des pommes de pin pour le sapin

Publié le

Nous continuons nos décorations de Noël maison et cette fois, c’est la nature qui m’a inspirée. Sur le chemin de l’école, nous croisons de nombreux pins et bien évidemment, nous ramassons souvent des pommes de pin ! Alors je me suis dit que cela pourrait être joli de décorer le sapin avec des pommes de pin ! J’ai donc sorti le matériel de peinture et nos plus jolies paillettes et Colombe (3ans 1/2) et moi (non, je ne vous dirai pas mon âge !) nous sommes mises au travail !

Peinture, paillettes et pommes de pin

Je n’ai donné aucune consigne précise à Colombe et l’ai laissée peindre les pommes de pin, les épines, et les branches comme elle le voulait. Je me suis installée près d’elle et nous avons commencé à peindre toutes les deux. J’ai choisi la peinture de chez IKEA pour ses couleurs vives, mais elle ne tiendra sûrement pas très longtemps sur nos pommes de pins et il est peu probable qu’on les conserve. J’ai commencé par des couleurs traditionnelles comme l’argent et le doré. Puis j’ai laissé parlé ma créativité et j’ai fait une pomme de pin arc-en-ciel (et rose sur l’envers) qui me plaît beaucoup. Colombe l’a trouvé « très jolie, mais tu fais toujours des arcs-en-ciel toi ».

Peindre une pomme de pin en doré

Pomme de pin arc-en-ciel

Pomme de pin rose

Colombe a préféré les paillettes à la peinture (parce que c’est bien connu, plus il y a de paillettes, plus c’est joli !). Elle a donc étalé des paillettes violettes et argentées sur ses pommes de pin.

Pommes de pin pailletées

Après une petite séance de peinture de 45 minutes (pour 6 pommes de pin), nous les avons laissé sécher 24h puis nous les avons mises dans notre sapin, et voilà le résultat !

Pomme de pin doré dans le sapin

Pomme de pin pailletée dans le sapin

Sapin décoré de pommes de pin et de rouleaux de papier toilette !

Alors, ça vous plaît ? J’avoue que j’adore ma pomme de pin arc-en-ciel !

Et si vous brûlez d’envie de découvrir le tuto pour réaliser des décorations de Noël en rouleaux de papier toilette, c’est ici !

Save

Save

Save

Nos suspensions de Noël en rouleau de papier toilette

Publié le

Quand on est blogueuse parentale option loisirs créatifs, il est un matériaux que l’on travaille tout particulièrement, et c’est le rouleau de papier toilette.  Il n’est pas cher, on en a toujours chez soi (en tout cas il y en a toujours un qui s’apprête à se vider), et on peut faire des choses sympa avec (si si !). Cette année, il m’a inspiré pour les décorations de Noël, puisque j’aime les fabriquer avec les enfants, et j’ai décidé d’orner mon sapin de petites suspensions de Noël en rouleau de papier toilette (dis comme ça, je sais, j’envoie du rêve !).

Suspensions de Noël en rouleau de papier toilette

Le Matériel

  • Des rouleaux de papier toilette vide.
  • Des perles de couleur.
  • Du fil (on essaye d’en prendre un joli, j’en ai choisi un doré).
  • Une aiguille (non il n’y a rien à coudre, c’est juste pour faire des trous)
  • Une paire de ciseaux ou un cutter.
  • De la peinture.

La réalisation

J’ai coupé chaque rouleau de papier toilette en 3 tubes de tailles à peu près égales, puis j’ai demandé à Colombe (3 ans 1/2) d’en peindre l’intérieur puis l’extérieur dans des couleurs choisies au préalables. Nous avons ensuite coupé des morceaux de fils d’une quinzaine de centimètres, nous y avons enfilé une perle sur chaque puis nous avons fait un nœud. Il doit y avoir un peu d’espace entre la perle et le noeud, mais la plus grande longueur doit être vers l’autre extrémité (je ne suis pas claire ? Heureusement, je mets des images !).

attacher la perle

Puis j’ai percé deux petits trous dans chaque tube à l’aide d’une aiguille, et j’ai enfilé un bout du fil dans chaque trou. J’ai fait un nœud au bout du fil pour former la boucle qui permettra d’accrocher ces suspensions. Colombe était un peu petite pour réaliser ces étapes minutieuses, mais un enfant plus âgé pour le faire sans problème !

percer un rouleau de papier toilette avec une aiguille

Suspension de Noël en rouleau de papier toilette

Et voilà nos suspensions de Noël en rouleau de papier toilette sur le sapin !

Suspensions de Noël en rouleau de papier toilette

Suspensions de Noël en rouleau de papier toilette

Save

Calendrier de l’Avent pour les grands-parents

Publié le

Comme je l’ai dit il y a quelques jours, il n’y a pas de raison que seuls les enfants aient le droit à un calendrier de l’Avent ! Alors après le calendrier de Papa À Dada ! je vous présente aujourd’hui le calendrier destiné aux grands-parents de Colombe et Petit O’ ! J’ai eu l’idée de ce calendrier en parlant avec ma maman ces derniers jours. Elle me disait qu’ils n’avaient pas besoin de cadeaux pour Noël et qu’un dessin des enfants leur ferait bien plus plaisir que n’importe quel cadeau acheter ! Étant en pleine préparation de calendriers en ce moment (eh oui, le temps presse !) j’ai tout de suite fait l’association, et j’ai décidé faire fabriquer un calendrier de l’Avent par mes enfants, et notamment par Colombe (3 ans 1/2).

Le matériel nécessaire

Préparer le calendrier de l'Avent

  • Deux grandes feuilles rigides comme celles qu’on utilise pour le scrapbooking
  • un crayon à papier
  • des feutres, stylos ou crayons de couleur
  • un cutter
  • de la colle
  • un feutre doré ou argenté
  • une « grille* » pour aider à tracer les cases (facultatif)

*grille : lorsqu’on achète un jeu de société, les différentes pièces en carton sont souvent présenté sous forme de planche sur laquelle ces pièces sont prédécoupées. Je garde souvent les planches après avoir retiré les pièces du jeu.

Réaliser le calendrier de l’Avent

Tracer 25 cases sur la première feuille ou fixer la grille en laissant 25 cases apparentes (laisser la grille sur la feuille aidera l’enfant à contenir son dessin dans les cases). Demandez à l’enfant de faire un dessin dans chaque case. Si l’enfant est jeune, il aura peut être besoin qu’on l’aide à trouver l’inspiration. Mais si on le laisse libre, il aura sans doute des idées surprenantes. C’est ainsi que Colombe a repassé un coup de crayon sur le dessin figurant déjà sur la feuille, pour un résultat très sympa. Mais c’est un peu long de dessiner dans les 24 cases, alors il faudra peut être plusieurs séances. Si le temps presse, vous pouvez faire comme Colombe et terminer en mettant quelques autocollants, mais attention, veillez à choisir vos plus jolis autocollants (dans ce domaine, La Reine des Neiges est une valeur sûre !).

préparer les cases du calendrier de l'Avent

dessins d'enfants pour le calendrier de l'Avent

dessins d'enfants pour le calendrier de l'Avent

Reportez les cases sur la deuxième feuille en veillant à ce que leur emplacement corresponde à celui des cases de la première feuille. Puis découpez 3 côtés de chacune des cases. Collez la deuxième feuille sur la première (sans mettre de colle sur les cases). Puis numérotez les cases de 1 à 25.

découper les cases du calendrier de l'Avent

Calendrier de l'Avent en dessins d'enfant

case du calendrier : dessin de bonhomme

Case du 25 décembre : Joyeux Noël

Et voilà ! Je suis sûre que ce calendrier de l’Avent par les enfants ravira mes parents ! Et pourquoi 25 cases ? Eh bien pour souhaiter un joyeux Noël à Grand-Père et Grand-Mère le 25 décembre, puisque nous n’aurons pas la chance d’être avec eux !

Save

On prépare Noël avec Pomme d’Api (+concours)

Publié le

L’année dernière nous avons découvert le numéro de Pomme D’Api spécial Noël et nous l’avons adoré ! Composé de 24 histoires à lire en attendant Noël, il nous avait tellement plu que nous avions décidé d’en faire une tradition ! C’est donc avec impatience que nous attendions le Pomme d’Api spécial Noël 2016 ! Et c’est  Bayard Presse Jeunesse  qui nous l’ont offert et qui l’ont accompagné du numéro hors-série « Mon petit cahier de jeux de Noël » !

Pomme d’Api : 24 histoires pour attendre Noël

pomme-api-noel-2016

Cette année, le calendrier de l’Avent raconte l’histoire d’une famille de géants, et plus particulièrement du petit garçon, Jean Géant. Je ne vous en dirait pas plus sur l’histoire (puisque de toutes façons, l’Avent n’a pas commencé alors je n’ai pas lu l’histoire ! Hihi, je me laisse la découvrir en même temps que mes enfants !), mais on nous promet une aventure extraordinaire ! Les dessins sont vraiment jolis et plein de douceur. Cela présage d’une belle histoire ! Comme l’an dernier, on peut fabriquer un calendrier de l’Avent en papier pour suivre l’histoire. Cette année, ce calendrier prend la forme d’une chaussette de géant ! Nous l’avons déjà préparée et elle est même accrochée parmi les première décorations de Noël de la maison.

La grande histoire Pomme d'Api : "Le plus beau cadeau du monde"

jean-geant-pomme-api-maman

Et toujours la nouvelle formule Pomme d’Api

Il y a quelques mois, Pomme d’Api paraissait sous une nouvelle formule, et je vous en ai d’ailleurs parlé ici. Ce numéro de Noël ne fait pas exception, et il s’articule sur le même plan. Il accorde toujours une grande importance à la stimulation visuelle avec des photos d’enfants (aux expressions très prononcées) et de jolis dessins. Les rubriques proposées favorisent l’acquisition de nouveaux savoirs :

  • Comment on fabrique le chocolat ? Qui a passionné notre grande gourmande !
  • Anim’oh ! Pour découvrir à chaque fois la vie d’un nouvel animal.
  • Le cahier destiné aux parents avec ce mois-ci des idées pour s’amuser en famille.
  • Les P’tits Philos
  • Les devinettes
  • Les petites histoires et les bandes dessinées de nos héros préférés
  • et bien sur les jeux !

Dis, Pomme d'Api... Comment on fabrique le chocolat ?

Anim'Oh ! Le manchot

Et dans ce numéro spécial Noël, en plus du calendrier de l’Avent, l’enfant est invité à fabriquer sa propre crèche en papier. Cette petite activité est précédée d’une explication de la signification de la crèche, de la naissance de Jésus et des symboles qui l’entourent. Colombe et moi nous sommes donc mise au travail, et elle orne maintenant notre salon !

creche-calendrier-pomme-api

Mon petit cahier de jeux de Noël

Mon petit cahier de jeux de Noël- Pomme d'Api 2016

Mon petit cahier de jeux de Noël est le numéro hors-série de Pomme d’Api pour préparer Noël. On y trouve :

  • Des bandes dessinées de nos héros préférés : Petit Ours Brun, SamSam (le nouveau héro favori de Petit O’), Mimi Cracra (alors là c’est moi qui retombe en enfance !)
  • Des jeux d’observation : compléter une suite logique, retrouver l’ordre de déroulement d’une histoire, trouver l’intrus…
  • Des coloriages
  • Et des autocollants pour recréer le Noël de Petit Ours Brun !

SamSam

Mimi Cracra

jeu d'observation Petit Ours Brun

Colombe (3 ans 1/2) s’est tout de suite appropriée ce cahier ! Nous avons fait certains jeux ensemble car elle avait besoin que je lui explique la consigne. Mais elle passe aussi de longs moments à colorier seule ses petits cadeaux, certainement en rêvant à ceux qui seront sous notre sapin le matin de Noël ! Quant aux histoires, elles réunissent toute la famille, puisque Petit O’ (22 mois) ne raterait pas une aventure de SamSam ou de Petit Ours Brun !

colorier-cadeaux

colorier-boules-noel

concours-pomme-api-noel-2016

Concours

Aujourd’hui, Bayard Presse Jeunesse me permettent de vous gâter vous faisant gagner Mon petit cahier de jeux de Noël et il n’y aura pas un mais 10 gagnants ! Pour tenter votre chance, il vous suffit de :

Ce concours débute aujourd’hui, samedi 26 novembre 2016 et se terminera samedi 3 Décembre 2016 à 23h59. Les résultats seront annoncés en édit de cet article dans les plus brefs délais (mais je suis maman avant tout donc je peux aussi avoir des imprévus) et les gagnants devront me transmettre leur coordonnées rapidement. Je ne suis pas responsable de l’envoi des lots, les cahiers gagnés seront envoyés par Bayard Presse Jeunesse. Concours réservé à la France Métropolitaine.

Les gagnants

Après tirage au sort le 5 décembre 2016, les 10 gagnants sont :

  • Julie-Anne Ragot Hantraye (N°37)
  • Maeva Michel (N°54)
  • Charly Win (N°8)
  • Couelle Christel (N°48)
  • roger emmanuelle (N°47)
  • Mélanie Chloé Hugo (N°25)
  • Vanesse (N°49)
  • Aurelie Hecquet (N°11)
  • Periot Virginie (N°21)
  • germaine yvette (N°32)

Contactez-moi avant jeudi 8 décembre pour me donner votre adresse et je la transmettrai à Bayard Presse pour qu’ils vous envoient votre lot.

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Calendrier de l’Avent en papier bulles

Publié le

Le mois de Décembre approche à grands pas, et il est temps de finir de préparer les calendriers de l’Avent ! Mais comme il n’y a pas que les enfants qui ont le droit à leur calendrier, j’ai préparé un petit calendrier ludique pour Papa À Dada ! et ce, en quelques minutes ! L’idée m’est venue de Pinterest et le principe est simple : qui n’aime pas éclater les bulles du papier bulles ? Avouez, on adore tous faire ça ! Alors j’ai confectionné un calendrier de l’Avent en papier bulles avec une bulle à éclater chaque jour !

Le matériel pour fabriquer un calendrier de l’Avent en papier bulles

  • une feuille de papier rigide (ici du Bristol)
  • un crayon
  • une gomme
  • des feutres
  • une règle
  • une feuille de papier bulles un peu plus grande que la feuille de papier
  • du scotch/ washi tape

Réalisation

Dessiner un sapin sur une feuille rigide

Il faut d’abord dessiner et colorier un sapin de Noël (avec quelques paillettes sur l’étoile c’est plus chouette !) sur la feuille de papier.

Coller le papier bulle sur la feuille

Puis on recouvre la feuille de papier avec la feuille de papier bulles que l’on fixe solidement avec du scotch. On peut ajouter un joli washi tape sur les bords pour former un joli cadre. Enfin, on numérote de 1 à 24 des bulles au hasard du le sapin. Et il n’y a plus qu’à accrocher le calendrier au mur ! Ici, il a trouvé sa place devant le bureau de Papa À Dada ! qui va pouvoir faire de petite pause quand il travaillera !

bureau-calendrier-papier-bulles

calendrier-avent-papier-bulles-sapin

Alors, ce calendrier vous plaît ! Ici je suis sûre qu’avec on va s’éclater ! (oui, il fallait que je fasse ce mauvais jeu de mot…) Et les bulles qui restent ? Eh bien le 25 décembre ça sera Noël, alors c’est cadeau !

Save

The Elf on the Shelf – la tradition du lutin du Père Noël

Publié le

L’année dernière, à l’approche de Noël, nous avions accueilli Séraphin, un lutin du Père Noël à notre maison. Fatigué d’avoir préparé les cadeaux tout au long de l’année, ce lutin venait prendre un peu de repos à la maison. S’il restait bien sage toute la journée et ne bougeait pas du tout, la nuit, alors que nous dormions tous, il ne pouvait pas s’empêcher de faire des bêtises ! C’est ainsi qu’un matin nous l’avons retrouvé au milieu des guirlandes de Noël, une autre fois il s’était caché dans des rouleaux de papier toilette, et un jour après l’avoir cherché dans toute la maison, nous l’avons découvert perché dans le lustre du salon ! Bref, ce lutin nous a apporté humour et magie de Noël à la maison ! J’ai donc décidé d’ouvrir ma porte à un lutin du Père Noël cette année encore.

lutin-cache-papier-toilette

lutin-betise-guirlande

lutin-betise-lustre

Si l’année dernière j’avais bricolé moi-même notre petit lutin Séraphin, cette année, je me suis laissée tenter par une version plus « commerciale ». Peut-être avez-vous déjà vu ces petits lutins aux habits rouges mis en scène en train de faire les bêtises les plus inavouables et dont les photos fleurissent sur internet. C’est ce lutin que j’ai choisi cette année, et comme un livre lui est associé, je vais vous le présenter !

The Elf on the Shelf, le livre

coffret : The Elf on the Shelf

The Elf on the Shelf est un coffret qui contient le livre expliquant la « tradition » du lutin du Père Noël, et un petit lutin en feutrine et à la tête en plastique. Si le livre est toujours le même, il semble qu’on peut choisir la couleur des cheveux et des yeux du lutin ou de la lutine que l’on va recevoir. Ses auteures, une mère et sa fille, présentent cette histoire comme une tradition qu’elles avaient mise en place dans leur propre famille. C’est pourquoi le livre sous-titré « une tradition de Noël » : il s’agit bien d’une tradition familiale, et non une tradition américaine ! Et pour cause, le livre n’est sorti qu’en 2005 et même si le phénomène a pris beaucoup d’ampleur (taper #theelfontheshelf sur n’importe quel réseau social, vous verrez !) il demeure très récent.

Livre et lutin : The Elf on the Shelf

Le livre explique donc cette tradition mise en place par une famille américaine, sous forme d’une petite histoire racontée par le lutin lui-même. Le lutin vient chez les enfants quelques temps avant Noël dans le but de les observer et s’assurer qu’ils sont bien sages, mais d’écouter la liste des cadeaux qu’ils désirent. Chaque nuit, il retourne au Pôle Nord faire un compte-rendu au Père Noël, et chaque matin, il revient comme par magie dans la maison des enfants. Mais chaque matin, le lutin réapparaîtra dans un endroit différent et les enfants devront le chercher (eh non, dans le livre, le lutin ne fait pas de bêtise !). Le lutin doit respecter deux règles : ne pas bouger devant les enfants, et ne pas parler. De leur côté, les enfants sont encouragés à parler au lutin afin de lui dire ce qu’ils veulent, mais ils n’ont pas le droit de le toucher.

Mon avis sur le livre

Très honnêtement je m’attendais à mieux… L’histoire est jolie, mais elle manque un peu de magie… L’histoire est proprette : les enfants doivent être bien sages, ils doivent être gentil et ne pas oublier de faire leur prière. Bref, ce livre a un côté moralisateur un peu agaçant pour des Français. En revanche, le livre est pratique pour expliquer la « tradition » du lutin du Père Noël aux enfants. Nous n’accueillerons notre lutin qu’à partir du 1er décembre mais je souhaite expliquer les règles aux enfants avant qu’il n’arrive, et comme mes enfants sont jeunes, un livre illustré est un bon support. Je change toujours quelques détails lorsque je lis cette histoire aux enfants. Et lorsqu’il sera là, notre lutin fera sans doute quelques bêtises. Pour nous parents, c’est l’occasion de sortir un peu de nos responsabilités, de faire preuve d’imagination et de transgresser les règles ! Pour les enfants, observer les bêtises du lutin tout en ayant l’assurance de ne pas se faire gronder est un plaisir plus que délectable !

Coffret : The Elf on the Shelf

The Elf on the Shelf, un vrai business

Derrière ce livre, se trouve un site internet sur lequel on peut enregistrer son lutin et recevoir un certificat d’adoption. On y trouve également des idées de mises en scène du lutin (non, pas de bêtises sur ce site qui est tout aussi « propret » que le livre, le lutin est généralement assis sagement devant un bon chocolat chaud, et quand il fait le fou-fou, il y ajoute quelques guimauves). Il y a bien-sûr des jeux, des coloriages, et pour les parents, une boutique bien fournie en accessoires divers pour le lutin (qui a absolument besoin d’un uniforme de Pompom girl !). Enfin, pour les familles pour qui un lutin ne suffit pas, on peut également adopter un renne (je suppose qu’il vient prendre des forces avant sa grande course de la nuit de Noël), ou un Saint-Bernard (Comment ?! Vous ne saviez pas que le Saint-Bernard suivait le Père Noël pour lui redonner des forces pendant sa tournée ? !). Bref, si The Elf on the Shelf était une tradition familiale, elle est devenue un vrai business (mais toujours en famille) !

Le livre n’est donc pas aussi bien que je l’espérais, mais je suis contente de notre petit lutin du Père Noël et je me réjouis d’avance des tours que je vais lui faire jouer ! Et vous, vous accueillez un lutin cette année ?

Cet article est ma participation au rendez-vous « Chut les enfants lisent » du blog Devine qui vient bloguer ?

Save

Save

Un bonhomme de neige en coton

Publié le

Avant Noël, Colombe est tombée en admiration devant un bonhomme de neige en coton qui décorait l’entrée. À chacun de nos passages il fallait qu’on aille voir le bonhomme, qu’on le touche et qu’on admire sa grande beauté!

Comme l’hiver n’est pas tout à fait terminé et que Colombe a découvert la neige récemment, je me suis enfin décidée à lui faire faire cette petite activité toute simple et dont le résultat lui plaisait tant.

Matériel nécessaire :

  • des morceaux de cotons blancs
  • un carton découpé en forme de bonhomme de neige
  • deux yeux mobiles
  • un petit triangle orange
  • un pinceau et de la colle (ici de l’eau et de la farine)

materiel_bonhomme_neige_coton

J’ai alors présenté à Colombe ce bonhomme de neige en lui disant qu’il avait fondu et qu’il fallait le remettre en forme en collant chaque morceau de coton sur le carton.

bonhomme_neige_coton_fondu

Et c’est ce qu’elle s’est appliquée à faire, appliquant la colle méthodiquement et en me précisant bien quand il restait des zones à remplir.

colle_bonhomme_neige

coller_coton_bonhomme_neige

Une fois le carton rempli de coton, Colombe a collé les yeux et le nez du bonhomme de neige.

bonhomme_neige_coton

Enfin, j’ai paré notre bonhomme d’une belle écharpe et d’un magnifique chapeau à paillettes (parce que les paillettes c’est la vie !) et il orne maintenant notre petit « jardin d’hiver » dans le salon.

Bonhomme_de_neige_coton

(le DIY des sapins se trouve ici)

Alors, notre bonhomme de neige vous plaît ?

Module de motricité en carton

Publié le

Si vous me suivez sur Instagram, vous savez sûrement que lorsque le Père Noël est passé chez nous, il a oublié son traîneau.

traineau_renne_carton

Bon, je vais vous révéler la vérité, il ne s’agit pas vraiment du traîneau du Père Noël. En réalité, il est de tradition que Grand-Mère À Dada ! fabrique un jouet (généralement en carton) lorsque ses petits-enfants viennent passer les fêtes chez elle. Elle a déjà fabriqué un paquet cadeau géant, un théâtre de marionnette, un panier en tissus, et cette année, elle nous avait préparé ce traîneau !

Colombe a bien compris l’utilité du traîneau et a joué de longues heures à se faire tirer ou pousser par Grand-Mère, les copains, et même par Petit O’ !

Petit O’, lui, n’a pas bien saisi l’intérêt de rester assis et de se faire promener (Bah quoi, j’ai une poussette pour ça !) mais il a trouvé une utilité à ce traîneau et a joué avec pendant des heures. En effet, le traîneau est vite devenu module de motricité. Petit O’ s’est entraîné à monter sur le siège puis à en redescendre. Il l’a fait des dizaines de fois, sans jamais se lasser et toujours heureux de ses « exploits » ! Il s’amusait également à entrer et sortir du traîneau. Une fois à l’intérieur, il se servait des parois pour caler son dos, lâcher ses mains et essayer de tenir debout sans appui. Bref, ce simple jouet en carton a été une formidable occupation pour Petit O’ qui a d’ailleurs fait d’énormes progrès grâce à lui.

Petit O’ a ainsi appris à tenir debout sans appui, et surtout à se retourner systématiquement lorsqu’il descend les escaliers. Et aux vues de ces nombreux acquis ainsi que des heures de jeux que ce jouet lui a valu, j’ai décidé d’en fabriquer un autre pour la maison (nous n’avions pas suffisamment de place pour rapporter celui de Grand-Mère avec nous !).

Matériel nécessaire :

  • deux grands cartons carrés de même dimension (ou un grand rectangulaire)
  • un carton rectangulaire plus petit, dont la longueur est égale à largeur des grands cartons
  • du scotch résistant
  • un rouleau d’adhésif décoratif, type Vénilia

Réalisation :

J’ai pris les deux grands cartons et ai ouvert un côté sur chacun d’eux puis les ai fixés ensemble afin qu’ils forment un seul grand carton rectangulaire. J’ai relevé et scotchés les 3 rabats restants sur l’un des cartons et ai coupé ceux du deuxième carton, ainsi un côté présente un rebord haut et l’autre côté un rebord bas. J’ai taillé le rebord bas sur les côtés pour leur donner une forme de traîneau et former une petite ouverture par laquelle un bébé peut ramper.

premier_carton

deuxième_carton

carton_coupe

Pardonnez-moi pour la qualité des photos. Comme vous le voyez, j’ai fabriqué ce carton tard le soir, moment parfait pour ne pas être dérangée par les enfants, mais pas vraiment idéal pour prendre de belles photos !

Enfin, j’ai placé le petit carton contre le rebord haut du traîneau, l’ai scotché et recouvert de papier adhésif. L’opération nécessite beaucoup de scotch afin de bien fixer les cartons ensemble et solidifier la structure.

module_motricite_descend

 module_motricite_promontoire

module_motricite_debout

Petit O’ et Colombe ont beaucoup utilisé ce carton. Il a été leur traîneau, leur bateau, un trône de princesse, un promontoire pour faire des discours (ou regarder la télé, d’en haut on voit bien mieux !) et que sais-je encore… Et nous, parents, l’avons souvent utilisé pour stocker les jouets qui traînaient. Il est très solide puisqu’il n’a pas faibli, même lorsque les enfants lui tombait dessus ou que Colombe se mettait à sauter dessus, et cela depuis presque 2 mois que nous l’avons !

La seule précaution à prendre a été de caler le traîneau contre un objet lourd (par exemple contre le canapé ou contre la porte-fenêtre) pour qu’il ne bascule pas lorsque Petit O’ se mettait sur debout sur la marche. Mais très vite, Petit O’ a acquis un bon équilibre et cette précaution n’a plus été nécessaire (après une semaine ou deux d’utilisation).

Pour un très faible investissement, le jouet nous a garanti non seulement beaucoup d’acquisitions motrices pour Petit O’, mais aussi des heures de jeux et de rires pour nos deux enfants !

Un traîneau du Père Noël en boîte à œufs

Publié le

traineau_pere_noel_cote

Avec les fêtes qui approchent, nous avons reçu beaucoup de chocolat et à eux deux, les enfants cumulent 4, voire 5 Pères Noël. J’ai donc eu l’idée d’intégrer un de ces Père Noël à notre décoration et j’ai proposé à Colombe de m’aider à fabriquer un traîneau en boîte à œufs.

Le matériel :

  • une boîte à œufs
  • de la peinture

Réalisation :

J’ai coupé la boîte à œufs en deux et ai demandé à mon petit « elfe » de peindre les deux parties. L’extérieur de la partie plate en bleu foncé surmonté d’un liserer doré (que j’ai fait) pour faire le traîneau et la partie en forme d’œufs en marron (notre peinture une fois sèche a eu un rendu plus vert que marron…) pour faire les rennes. Nous avons ajouté des pointes noirs et rouge pour le nez et les yeux des rennes sur le devant de la boîte. Et sur chaque « oeuf » nous avons ajouté les bois des rennes découpés dans du papier kraft.

peindre_boite_oeuf

rennes_pere_noel

J’ai coupé les séparateurs afin qu’ils ne dépassent plus de la boîte, comme sur la photo.

couper_boite_oeufs

Après avoir fait une incision entre deux rangées d’œufs, j’ai accroché les rennes et le traîneau ensemble.

accroche_traineau_pere_noel

Et voilà notre Père Noël prêt à nous livrer ses bons chocolats sur notre table à la fin de chaque repas !

traineau_pere_noel_face

DIY : des sapins pour décorer sa table à peu de frais

Publié le

On a tous envie de recevoir sa famille et ses amis dans une maison bien décorée pour fêter Noël. Mais après l’achat des cadeaux et la préparation du menu, le budget est souvent bien entamé. Alors aujourd’hui je vous propose un petit DIY de sapins pour décorer sa table à peu de frais. Tout juste quelques euros, et pour obtenir un joli résultat !

Matériel nécessaire :

  • une bouteille par sapin
  • une guirlande par sapin
  • quelques petites boules de Noël
  • un cutter
  • un pistolet à colle

 

materiel_sapin_bouteille

Réalisation :

Couper les bouteilles à mi-hauteur à l’aide d’un cutter.

decoupe_bouteille

Les chocolats ne sont pas là par hasard ou pour me donner du cœur à l’ouvrage… Je vous dirai tout à la fin de l’article.

Gardez le haut de la bouteille. Avec un pistolet à colle, collez la guirlande en l’entourant tout autour de la bouteille. Veillez à ce que votre pistolet à colle ne soit pas trop chaud afin que la colle ne fasse pas fondre la bouteille. Si votre colle sort très liquide, elle sera trop chaude. Laissez alors votre pistolet refroidir quelques minutes. Terminez en recouvrant le bouchon avec la guirlande et en la collant au sommet. Puis coupez le bout de guirlande qui dépasse.

coller_guirlande

coller_guirlande_bouchon

Enfin, collez les boules de Noël tout autour et au sommet du sapin. Le sapin est prêt à décorer vos tables de fêtes !

sapin_bouteille_deco_table

sapin_deco_table

Et les chocolats ? Vous ne perdez pas le Nord je vois !

J’avais d’abord réalisé ces petits sapins avec des Ferrero Rochers (choisis car leur emballage en aluminium ne craint pas vraiment la colle) et les ai offert aux auxiliaires de puériculture qui s’occupent des enfants à la crèche. Voici le résultat :

sapin_ferrero_rocher

sapin_ferrero_rocher_detail

Alors pour vous ça sera version déco ou version gourmande ?