automne

Toile d’araignée facile à découper !

Publié le

Halloween approche à grand pas et ici, cela fait un moment qu’on s’y prépare ! Après avoir fabriqué de jolis masques citrouilles pour décorer l’appartement, j’ai proposé à Colombe (4 ans 1/2) de fabriquer une toile d’araignée en papier. Cette activité est assez simple, elle ne demande pas beaucoup de matériel et est un bon exercice de motricité fine !

Le matériel

  • Une feuille de papier carrée (si elle est noire c’est encore mieux)
  • un crayon à papier
  • une paire de ciseaux
  • un pompon
  • quelques chutes de papier
  • de la colle

La réalisation

J’ai plié la feuille de papier 4 fois (dans les 2 diagonales et dans les 2 centres) et j’ai tracé des lignes au crayon à papier, allant du bord jusqu’à la pliure.

Découper une toile d'araignée dans du papier

Découper une toile d'araignée dans du papier

Découper une toile d'araignée dans du papier

Puis j’ai laissé Colombe découper sur les lignes et retirer les morceaux de papier découpés. C’est un bon exercice de motricité fine (utilisation des ciseaux, qu’elle maîtrise vraiment bien maintenant, découpe des petits morceaux de papier), mais aussi de concentration puisqu’il faut arracher un morceau sur 2.

Découper une toile d'araignée dans du papier

Une fois toutes les bandes découpées nous avons déplié notre papier et découvert notre belle toile d’araignée ! Mais Colombe tenait absolument à y mettre une araignée ! Nous sommes donc allées chercher un pompon (le orange nous a semblé correspondre au thème et apporter un peu de gaîté à l’ensemble !) et j’ai demandé à Colombe de découper 8 pattes dans les chutes de papier (oh ! un peu de maths !). Elle a ensuite collé le tout sur sa toile que nous avons collée sur le mur !

Toile d'araignée en papier

Toile d'araignée en papier

Notre toile d’araignée en papier vient maintenant compléter notre décoration de Halloween !

Toile d'araignée en papier

Toile d'araignée en papier

Alors, vous aimez ? Vous aussi vous avez décoré votre maison pour Halloween ?

DIY : des masques de citrouille pour Halloween !

Publié le

Halloween approche à grand pas et nous sommes très enthousiastes cette année ! Les enfants adorent se déguiser et ils ont envie de décorer l’appartement aux couleurs de cette fête d’automne ! Je leur ai donc proposer de fabriquer quelques masques de citrouille afin d’apporter une touche de couleur à notre intérieur.

Le matériel

  • des assiettes en carton
  • de la peinture
  • des pinceaux
  • un cutter

La réalisation de nos masques de citrouille

Nous avons choisi 3 couleurs pour nos masques de citrouille : du orange, du noir et du bleu. Les enfants ont donc peint le dos de leurs assiettes en carton.

Ensuite, ils ont dessiné des yeux, nez et bouche à leur citrouille et je les ai découpés au cutter.

Enfin il ne me restait plus qu’à accrocher les masques de citrouille au mur ! Et voilà notre décoration de Halloween toute simple et rapide à faire ! Sur le mur du salon :

Et sur la porte d’entrée :

Alors ? Terrifiant non ?

Notre arbre des saisons- DIY

Publié le

À 4 ans 1/2 Colombe connaît bien le nom des saisons et elle sait les associer à des événements particuliers. Par exemple elle a bien compris qu’en hiver il y a parfois de la neige (oui même si nous vivions à Cannes, elle est persuadée qu’en hiver on voit toujours de la neige) et que c’est d’ailleurs ce qui décide la Père Noël à passer dans les maisons ! Elle aussi très bien qu’en automne les arbres perdent leurs feuilles, qu’on peut jouer dedans, les ramasser, en faire de beaux bouquets ou de jolies créations. Mais voilà, nous vivons à Dubaï et je ne suis pas certaine que les saisons soient très marquées… Ne voulant pas que ma Colombe perde ses acquis, j’ai décidé de mettre en place une table des saisons à la maison, et l’élément principal pour marquer la période de l’année ne pouvait être autre qu’un arbre des saisons !

Qu’est-ce qu’un arbre des saisons

Un arbre des saisons est tout simplement un arbre représenté sur 4 faces, chacune présentant l’une des 4 saisons de l’année.

La réalisation de notre arbre des saisons

Colombe maîtrisant assez bien le sujet, je lui ai seulement donnés 4 feuilles blanches sur lesquelles j’avais dessiné les contours d’un arbre. Je lui ai alors demandé de représenté un arbre à chaque saison. Elle a eu besoin d’un peu d’aide pour ne pas s’emmêler les pinceaux et éviter de dessiner 2 fois la même saison, mais elle est parvenue seule à déterminer quels détails marqueraient chaque moment de l’année.

un arbre et 4 saisons différentes

J’ai laissé Colombe complètement libre de son dessin car je voulais qu’il soit vraiment comme elle le voulait (et non comme je l’imaginais ou comme je l’aurais vu sur Pinterest !). Je voulais qu’elle soit complètement impliqué dans la réalisation de cet arbre afin de lui donner l’envie d’en parler avec son petit frère une fois qu’il serait terminé.

J’ai écrit le nom de chaque saison puisque Colombe commence à s’intéresser à la lecture. En bas à gauche en français, en bas à droite en anglais qui est la langue la plus parlée ici à Dubaï.

Une fois les quatre dessins terminés, je les ai pliés en deux sur la longueur et les ai collés ensemble dans l’ordre des saisons de manière à ce qu’il forme un panneau à 4 faces que l’on pourrait tourner.

L’utilisation de l’arbre des saisons

J’ai placé notre arbre des saisons sur notre table des saisons et j’essaye de le remettre face “été” apparente lorsque je passe devant. Mais il arrive que Colombe et Petit O’ (2 ans 1/2) passe devant et déplace l’arbre afin de le regarder. Colombe aime montrer à son petit frère que chaque face correspond à une saison et qu’il s’agit du même arbre à différents moments de l’année. Et c’est pour ce genre d’explications que je voulais que l’arbre ne soit pas parfait, mais bien à l’image de ma fille. Elle a su suffisamment se l’approprier pour avoir envie d’en parler à son petit frère. D’un côté elle consolide ses acquis en les répétant, de l’autre, son frère apprend sans doute bien plus que si je lui avais expliqué moi-même le principe des saisons (parce que “Maman c’est sans doute très intéressant, mais quand est-ce qu’on mange ?“).

l'arbre du printemps

 

l'arbre de l'été

l'arbre de l'automne

Notre table des saisons est change très souvent mais j’aimerais que cet arbre en soit un des points forts. Pour le moment nous avons un immense soleil qui nous rappelle la chaleur qu’il fait à Dubaï (où nous vivons actuellement), un livre qui présente la ville de Dubaï aux enfants (puisque nous découvrons notre nouvelle ville depuis le début de l’été), et un petit livre sur une journée à la plage (non pas que nous ne fréquentions la plage par les 45 qu’il fait ici, mais je rêve d’une sortie en bord de mer !)

Notre table de l'été à Dubaï

Halloween – À Travers leurs yeux d’enfants

Publié le

Halloween approche ! Ça n’est pas une fête que nous célébrons particulièrement, mais c’est une fête que j’aime bien. Je n’apprécie pas vraiment le côté lié à la peur, mais j’aime les déguisements et les citrouilles décorées ! Alors chaque année je prévois une petite activité pour les enfants. et c’est pourquoi j’ai choisi ce thème pour notre nouvel opus de A Travers leurs yeux d’enfants. Du haut de ses 3 ans 1/2, Colombe n’avait pas vraiment de souvenir de Halloween dernier lorsque je lui en ai reparlé il y a quelques jours. J’ai eu du mal à lui expliquer de quoi il s’agissait et j’avoue n’avoir pas réussi à capter son attention. Mais heureusement, en cours d’anglais à l’école elle a parlé de cette fête et depuis, le sujet est bien lancé à la maison ! Coloriages, bricolages, les activités sur le thème d’Halloween sont nombreuses en ce moment à la maison, mais pour notre photo du mois, c’est bien sûr la traditionnelle citrouille que Colombe a choisi comme sujet !

Notre citrouille d’Halloween

Comme je l’expliquais l’an dernier en présentant notre monstre végétal, j’ai décorer des citrouilles pour Halloween, mais je n’ai plus vraiment le temps de faire des travaux de découpes depuis que j’ai les enfants. Certains décorent de magnifiques citrouilles avec de la peinture ou des pastels, mais cela altère la citrouille qui ne peut plus être mangée ensuite (et moi je suis très gourmande !). Cette année, notre citrouille décorée sera donc de nouveau végétale puisque nous la décorons avec des feuilles ramassées lors de nos promenade (mais “feuilles d’automne” ça n’était pas le thème du mois dernier ?).

Colombe a coupé les feuilles et décidé de leur position. En revanche, c’est moi qui les ai fixées puisque j’ai utilisé des épingles pour le faire. Une fois qu’elle a placé les yeux, le nez, la bouche, les dents, deux oreilles “comme un petit lapin” et des cheveux, elle a décidé que sa citrouille était prête et elle la pris l’appareil photo.

citrouille_decore-feuilles

Ce que j’apprécie particulièrement dans ce cliché, c’est le point de vue. Colombe a pris la photo de sa citrouille alors que je m’apprêtais à déplacer le tabouret pour qu’elle grimpe dessus. Elle l’a donc prise de sa hauteur, et l’objet est bien différent de ce que je voyais.

citrouille-feuilles-halloween

Pour bien vous montrer notre belle citrouille, Colombe l’a reprise en photo en montant sur son tabouret.

Les participations des blogueuses :

Chez Extraordinaire maman Pivert, Petit Poussin a pris une première photo pour le challenge, puis il s’est trouvé bien inspiré par un séjour à Disneyland Paris et a ajouté quelques photos à sa collection !

Chez Je ne suis pas une super maman… mais j’y travaille, même les chats se déguisent pour Halloween !

Ma vie de maman louve nous présente un reportage fait par son Louveteau à Disneyland Paris, ainsi qu’une photo réalisée par Petite Louve qui du haut de ses 18 mois est notre plus jeune participante !

Chez Appellation Maman, un jeune Padawan qui avait jusque-là toujours refusé de prendre des photos s’est finalement pris de passion pour cette activité et a pris pas moins de 101 clichés !

Chez Mon joli petit bureau, le défi s’est fait en famille !

Chez Méli Mélo de ma vie, Crevette et Cacahuète nous présente leur costume de démon !

Chez Prendre le temps, Titechérie nous présente une citrouille bio et elle profite de l’occasion pour une petite séance de rattrapage sur le sujet du mois dernier, car finalement l’automne n’est pas terminé !

Enfin, Anne-Claire et son petit photographe nous présente le travail de Yusuaki Onishi qui fait étrangement penser à des toiles d’araignées. (je vous publie cette participation ici puisqu’Anne-Claire n’a pas de blog)

14695533_320098895028632_9088695833702603323_n

Merci à tous nos petits (et grands) photographes en herbe ! J’ai bien conscience que le thème que j’ai choisi était difficile pour les plus petits !

Le prochain rendez-vous :

Pour le mois prochain, je vous propose un thème plus facile et qui s’adaptera à tous les âges : “Comme chien et chat” !

 

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Observer les feuilles avec la boîte lumineuse

Publié le

Depuis que Colombe a commencé l’école nous avons eu beaucoup moins de temps pour nos activités manuelles, mais il nous a fallu trouver des activités calmes et apaisantes à faire en fin de journée. Sur le chemin de retour vers la maison, Colombe ramasse toutes sortes de feuilles et de petites fleurs qu’elle met dans un panier en osier parce que les premières fois nous en avions plein les mains et ça n’était vraiment pas pratique. Notre collection de feuilles et de fleurs a vite été conséquente et j’ai eu envie d’en faire quelque chose. J’ai alors pensé à notre boîte lumineuse et je me suis dit que ça pourrait être sympa d’observer les feuilles avec !

Petit panier en osier pour ramasser des feuilles et des fleurs

Feuilles et fleurs sur une boîte lumineuse

 J’avais un peu peur que les feuilles et les fleurs ne s’abîment vite et c’est en lisant l’article “Notre equinoxe d’automne” chez Maman Nougatine que j’ai remarqué qu’elle avait plastifié des feuilles pour que sa fille les observe. J’ai donc fait chauffer ma plastifieuse (un super investissement que je ne regrette pas) et j’ai protégé nos belles fleurs et nos belles feuilles. Je n’ai pas pris la peine de les faire sécher avant, alors je ne sais pas comment elles évolueront dans le temps. Nous verrons bien, et au cas où j’ai mis quelques feuilles des mêmes espèces à sécher dans un gros livre. Et dans ce gros livre, quelle surprise de retrouver de nombreux pétales de rose déjà séchés que je me suis empressée de plastifier ! Finalement le résultat n’est pas vilain, sauf pour les fleurs un peu épaisses (les pâquerettes par exemple) qui s’écrasent complètement et s’étalent sous le plastique (non ça n’est vraiment pas joli !).

Observer des feuilles occupe beaucoup ma Colombe qui remarque les nervures des feuilles et tous les autres détails.

observer une fleur à la table lumineuse

Observer une fleur à la table lumineuse

observer une feuille à la table lumineuse

Observer une feuille de chêne à la table lumineuse

observer des feuilles à la table lumineuse

Mais cette activité ne réside pas que dans l’observation ! Colombe a mélangé les éléments pour varier les couleurs. Elle a aussi essayé de faire des visages rigolos et je lui ai fait découvrir les mandalas.

fleurs-table-lumineuse-observation

feuilles-fleurs-table-lumineuse-visage

madala-fleurs-feuilles-table-lumineuse

Observer les feuilles et les fleurs nous plaît beaucoup. Elle est reposante et permet à Colombe de s’apaiser après une longue journée d’école ! Et bien sûr nous ramassons toujours des fleurs et des feuilles en rentrant de l’école afin d’enrichir notre collection !

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Feuilles d’automne – À travers leurs yeux d’enfants…

Publié le

Voilà, ça y est, on est le 20 septembre et mon rendez-vous À travers leurs yeux d’enfants… débute enfin ! Si vous saviez comme je suis excitée à l’idée de lancer ce rendez-vous !!! Pour cette première fois, j’ai choisi le thème “feuilles d’automne”. Il me fallait un sujet facile à comprendre même pour les plus jeunes enfants et je souhaitais un thème en rapport avec la saison. Comme demain, c’est l’automne, le thème n’a pas été si difficile à trouver ! Mais je n’avais pas pensé que la météo nous jouerait des siennes ! En effet, partout en France, l’automne n’a pas vraiment pointé le bout de son nez et les températures sont restées très chaudes. Au point que du Nord au Sud, vous m’avez toutes dit avoir eu du mal à trouver des feuilles jaunies ! Bon, on ne va pas se plaindre du beau temps, mais tout de même ça n’arrange pas notre affaire !

Nos feuilles d’automne

Lors de nos promenades, j’ai scruté la moindre petite touche de jaune sur le sol, mais rien à part des pissenlits. Et un jour, j’ai eu comme une révélation (oui je prends ce rendez-vous très à cœur !) devant un arbre qui avait pris une belle teinte rouge-orangé. Ses couleurs m’ont fait pensé à l’été indien (oui, je sais, vous aussi vous allez avoir la chanson dans la tête toute la journée ! Non ? Ah bah maintenant si !). Après avoir montré cet arbre à Colombe et lui avoir expliqué que ses feuilles avaient pris cette jolie couleur à l’approche de l’automne, je lui ai proposé d’en faire notre sujet pour ce rendez-vous, ce qu’elle a accepté !

feuilles-automne-yeux-enfants-doigt

feuille-automne-yeux-enfants-sol

Comme à chaque fois que je la laisse prendre des photos, Colombe a mitraillé son sujet. Un peu comme pour en faire le plus possible tant qu’elle a l’appareil dans les mains. La première photo est issue d’une longue série ! Le doigt sur l’objectif apparaît sur toute cette série. Pour prendre ces photos, je confie mon téléphone portable à Colombe, mais la prise en main n’est vraiment pas facile pour elle. Le Père Noël apportera un appareil photo à Colombe : il existe maintenant des modèles destinés aux enfants, adaptés à leurs petites mains et qui résistent bien au chocs. Mais c’est un gros cadeau, alors nous attendrons cette occasion ! Je trouve que le cadrage est plutôt réussi : alors que nous faisions face à l’arbre (et étions très près), Colombe s’est tournée d’elle même vers le chemin, là où était la lumière. J’aime beaucoup ce mélange des couleurs entre cet arbre rouge et les autres encore bien verts.

La deuxième photo a été prise juste avant de partir. Lors de nos promenade, nous marchons souvent au rythme des fourmis (littéralement : on s’arrête, on regarde les fourmis, on les suit et quand elles font demi tour ? Bah on n’est pas arrivés !) et Colombe observe le sol. Comme l’arbre a déjà perdu beaucoup de feuilles, Colombe a voulu prendre en photos celles qui étaient au sol et pour une fois il n’y a pas de doigt sur l’objectif !

Vos feuilles d’automne

On inaugure ce rendez-vous avec Extraordinaire Maman Pivert et son petit Poussin qui a non seulement observé la nature, mais aussi fait une jolie mise en scène.

Mon Joli Petit Bureau est allée jusqu’au Mexique avec Ethan et Emmy pour trouver l’automne !

Je ne suis pas une super maman… mais j’y travaille a laissé Lapinette libre d’interpréter le thème, ce qui donne une photo inattendue mais très poétique !

Ma vie de maman louve et son Louveteau se sont essayés au Land Art.

Souris… Maman et son Filou nous emmènent faire une chasse au trésor en forêt.

Nous partons à la recherche de l’automne (qui s’est bien caché) avec Impression de Liberty et sa grande.

Maman Fatiguée et son Petit Chou sont allés scruter le moindre détail pour trouver quelques couleurs automnales.

Bambin et Escarpins et son bambin découvre la douceur de l’automne dans le Sud.

Feuilles mortes et paillettes associées par Harmonie sont à retrouver chez Rêves de Fripouilles !

Maman Jujus , avec M. H et M. T étaient tellement enthousiastes qu’après 2 belles séries de photos, ils ont continué l’activité à la maison !

Méli mélo de ma vie ou plutôt Crevette nous partage les couleurs de l’automne, et Crevette nous a fait une petite mise en scène !

Chez les broutilles de nanou, Monsieur T et Monsieur J nous font découvrir les feuilles d’automne directement sur l’arbre !

Et enfin, Anne-Claire et son petit photographe ont ramassé des feuilles qu’ils ont ensuite plastifiées et accrochées sur la vitre. Avec un feutre spéciale, le petit artiste a dessiné des arbres, et voilà un beau décor d’automne pour la maison ! Voyez plutôt ! (je vous publie cette participation ici puisqu’Anne-Claire n’a pas de blog)

ac-feuilles-automne

Je tiens à remercier encore une fois tous les participants. Cela me touche qu’autant de personnes aient pris part à ce tout nouveau rendez-vous ! Le sujet n’était pas facile car les températures sont restées très douce partout en France, et aujourd’hui encore, à la veille de l’automne, les feuilles mortes restent rares. Mais il nous a permis d’observer la nature plus en détail, et nous avons été nombreux à être surpris de constater que la couleur des feuilles commence déjà à changer sur les arbres, même si cela reste discret ! Cela nous aura un peu rapprochés de la nature !
Je suis également heureuse de voir que les enfants s’impliquent beaucoup et qu’ils réfléchissent à la manière de faire la plus jolie photo, la meilleure mise en scène. Certains ont déjà conscience des aspects techniques et y prête attention ! Leur application me touche énormément !

a-travers-leurs-yeux-enfants-logo-rdv-adadaetaudodo

Le prochain rendez-vous

Le prochain rendez-vous aura donc lieu le 20 octobre et le thème sera toujours proche de la nature puisqu’il s’agira des  “Halloween”. J’espère que ce thème inspirera vos petits ! À vos appareils photos !

Save

Décalquer des feuilles et découvrir des trésors d’automne

Publié le

Voici une petite activité d’automne qui nous a bien occupées ces derniers temps et que vous avez peut-être vue sur mon compte Instagram. Colombe et moi ramassons régulièrement des feuilles lors de nos promenades, et j’aime bien lui proposer de s’en servir dans nos activités. Je vous avais déjà montré nos petits animaux en feuilles d’automne et cette fois je vais vous montrer comment décalquer des feuilles et découvrir des trésors d’automne.

Pour commencer, je réunis des feuilles et épines de pin, mais aussi parfois des petits objets plats et je les dispose sur le sol. Puis, je recouvre le tout d’une grande feuille (j’utilise le rouleau de papier destiné au tableau d’Ikea) que je fixe avec du washi tape, et je prépare les crayons ou pastels de Colombe.

feuillesdecalquees7

feuillesdecalquees1

feuillesdecalquees2

Notre petite chasse aux trésors  peu commencer. Allongées sur le sol, Colombe et moi nous mettons à recouvrir la grande feuille de traits de crayons, jusqu’à ce que l’on sente quelque chose sous la feuille. Alors on essaye de décalquer l’objet et de deviner ce que c’est. Cette activité permet à Colombe de se faire plaisir, elle qui aime tant dessiner, mais aussi de développer du vocabulaire ainsi que son esprit de déduction. Et si j’appelle cela notre chasse aux trésors, c’est que je prépare toujours l’activité secrètement. Ainsi lorsqu’elle débute son dessin, Colombe n’a jamais idée de ce qui se trouve sous la feuille et ses découvertes lui semble magiques (surtout lorsque je m’amuse à mettre autre chose que des feuilles !).

feuillesdecalquees5

feuillesdecalquees4

feuillesdecalquees3

Le fait de dessiner sur une si grande feuille et de le faire allongée sur le sol est aussi une source de plaisir pour Colombe. Cela change ses habitudes et elle aime cette nouvelle expérience.

Pour obtenir un résultat plus net, j’ai dû fixer certaines feuilles au sol avec du scotch double-faces car elles avaient tendance à glisser sous nos coups de crayon. Lorsque la feuille est très fine cela laisse une petite marque comme on le voit sur la photo ci-dessous, mais je ne trouve pas que cela soit si gênant.

feuillesdecalquees9

feuillesdecalquees01

feuillesdecalquees02

Voilà donc une de nos œuvres : le papier fini déchiré par endroits, toutes les feuilles n’ont pas été décalquées très nettement, mais le résultat est plein de couleurs et surtout ma Colombe s’amuse beaucoup à chaque fois !

feuillesdecalquees6

J’ai tout de même réussi à découper une large partie du dessin qui orne maintenant la chambre de mon petit oiseau. Et quelle surprise pour elle en rentrant à la maison un soir, de découvrir son œuvre accrochée au-dessus de son lit !

feuillesdecalquees8

Âge de Colombe : 33 mois

Durée de l’activité : 20 minutes, mais la feuille restant en place, Colombe y retourne régulièrement.

Cet article est ma participation au rendez-vous L’Enfant et la Nature organisé par Les Loisirs de Marie

Les graines de courges, le petit plaisir à grignoter cet automne

Publié le

Comment ? On est déjà en automne ?
Loin de me rendre triste, cette nouvelle me fait plutôt plaisir.

C’est vrai que je me passerais bien de la pluie, du vent et des températures qui commencent à chuter, mais il y a une chose que j’aime beaucoup en automne : la nourriture ! Les légumes d’automne sont un vrai régal que ce soit en purée, en soupe ou en gratin, alors ici on ne se privera pas !!! Et ce que je préfère par dessus tout ce sont les potirons, les citrouilles et autres courges. Et comme ici, rien ne se perd, je vous livre ma petite recette simple et délicieuse de graines de courge à grignoter le soir sous un plaid bien chaud devant un bon film.

Eh oui, on peut manger les graines de courges !

grainescourge

Ingrédients :

  • pépins de courge que vous gardez quand vous faite une purée ou une soupe.
  • sel
  • épices

Recette :

Lavez bien soigneusement les graines de courge et égouttez-les. Veillez à bien retirer toutes la chair de la courge qui pourrait coller aux graines. Étalez-les sur une feuille de papier cuisson et saupoudrez-les de sel et d’épices (ici paprika et curcuma). Passez les au four pendant 30 minutes à 180° (je ne sèche pas les graines après les avoir lavées, si vous le faites, laissez-les cuire un peu moins longtemps).

Que ce soit en apéritif, en grignotage ou dans des soupes, les graines de courges sont excellentes. Il suffit de retirer leur écorce (vous savez, comme les graines de tournesol qu’on mangeait quand on était petits !) pour les apprécier !

Les animaux de la forêt -L’Art est un jeu d’enfant ! (+fichiers imprimables)

Publié le

l-art-est-un-jeu-d-enfant

Le thème de L’Art est un jeu d’enfant, le rendez-vous organisé par Le Pays des Merveilles, était :

Les animaux de la forêt

Ce thème a donc avant tout donné lieu à de belles promenades dans la nature ! Et l’inspiration n’a pas été bien difficile à trouver : pour le nouveau rendez-vous de Souris…Maman, nous sommes allés sur l’île Sainte Marguerite. Et c’est là que Colombe a fait sa première rencontre avec le Land Art, puisque chaque année l’île accueille les “Rencontres Internationales de Land Art” (cette année, l’artiste Nils Udo était à l’honneur).

Alors au cours de nos balades, nous avons ramassé toutes sortes de feuilles, de fleurs et de brins d’herbes, et nous nous sommes essayées au Land Art. Si vous apercevez des petits animaux faits de brindilles sur le bord d’un chemin, il se peut que ce soit notre œuvre !

landart2

Regardez bien attentivement, et vous verrez un hérisson !

landart3

Un chien ? Un loup ? Euh…

landart1

Oh, bah là c’est clair, c’est un renard ! Non ?

 

Afin de ne pas limiter nos créations à nos promenades, j’ai proposé à Colombe de rapporter nos “trésors des chemins” à la maison. Après les avoir disposés sur un plateau, je lui ai donné deux supports plastifiés sur lesquels j’ai dessiner un hérisson sans pics, et un escargot sans coquille. Nous avons complété les dessins ensemble, puis je l’ai laissée faire seule.

feuilles1

escargot1

herisson2

feuilles2

herisson3

Nous avons passé l’activité à chanter “Petit escargot porte sur son dos…” (D’ailleurs si vous connaissez une chanson sur les hérissons, je suis preneuse !), à réinventer des maisons pour notre escargot et à trouver des pics pour notre hérisson. Petit hérisson qui a d’ailleurs fini caché sous les feuilles, Colombe voulant lui faire une maison à lui aussi !

Depuis, le plateau est disponible (enfin il est en lieu sûr) et Colombe sait qu’elle peut me le demander lorsqu’elle en a envie (parce qu’avec Olivier qui marche à quatre pattes, les petits bouts de feuilles partout, très peu pour moi !).

Si les supports vous intéressent, vous pouvez les télécharger en cliquant ici (escargot) et là (hérisson).

 

escargot

herisson