Hiver

Un froid de canard – À travers leurs yeux d’enfants

Publié le

Le 20 de chaque mois, nous nous retrouvons pour mon rendez-vous photographique « À travers leurs yeux d’enfants…« . Je définis un thème et les petits l’illustrent en photo comme bon leur semble. Cette liberté d’interprétation nous a réservé de belles surprises à chaque fois, et à chaque fois je suis de plus en plus heureuse de voir à quel point les petits (mêmes tous petits parfois !) sont motivés ! Pour ce mois de février, j’ai choisi le thème « Un froid de canard !« , alors voyons ce que les enfants nous réservent !

Notre froid de canard !

L’interprétation la plus simple aurait été d’aller prendre en photo les canards qui se promènent librement dans notre quartier. En effet, nous avons la chance de croiser quasiment quotidiennement des canards qui se promènent près des ruisseaux ou dans le jardin de notre résidence ! Mais les enfants ont préféré faire une petite mise en scène cette fois.

Colombe a choisi d’habiller Rosy, le flamant rose qui décore mes jardinières. Comme elle n’a pas le droit d’y toucher habituellement (Rosy est assez fragile et a déjà été réparée plusieurs fois !) c’était sans doute pour elle l’occasion de transgresser un peu les règles. Comme je suis en plein tri des vêtements de bébé à la maison, Colombe n’a pas eu de mal à trouver les accessoires nécessaires à sa photo. Elle a choisi une écharpe et un joli bonnet nounours (qu’on voit malheureusement mal sur la photo) qui était à Petit O’ quand il était tout bébé. Elle a d’abord pris une photo de près, puis une un peu plus loin pour voir Rosy en pied, mais la lumière était trop forte pour que la photo soit réellement exploitable…

Flamant rose emmitouflé dans son écharpe et son bonnet

Flamant rose emmitouflé dans son écharpe et son bonnet

Colombe a fait beaucoup de progrès en photo ces dernières semaines. Nous nous sommes promenées plusieurs fois seules toutes les deux et j’ai profité de ces moments de calme pour lui montrer comment bien prendre des photos. Elle a utilisé mon téléphone plusieurs fois (c’est d’ailleurs avec mon téléphone qu’elle a pris ces photos) et s’amuse régulièrement à me prendre en photo comme ici.

Ce mois-ci, Petit O’ (2 ans) a lui aussi pris une photo. Quand je lui ai parlé du « froid de canard », il est tout de suite allé chercher le canard en plastique dans la salle de bain. J’ai alors insisté sur le froid et il est allé chercher Olaf. Il a d’abord eu du mal à poser les jouets pour la photo car il voulait surtout jouer avec. Il les posait puis disait « non, jouer avec », les reprenait et s’exclamait : « faire la photo ! ». Voilà nous sommes en plein dans la période où les choix sont difficiles et prennent du temps… Il a finalement accepté de poser son canard et Olaf quand il a compris qu’il allait pouvoir prendre mon téléphone dans les mains (choses absolument interdite habituellement). Mis à part ce petit pied qui est dans le champ (et que je n’ai même pas cherché à pousser tant je trouvais cela mignon) Petit O’ a plutôt bien cadré sa photo. Mais il a appuyé sur tous les boutons du téléphone ce qui a eu pour effet de lancer des applications et des recherches google, de fermer l’application photo, mais pas une seule fois de prendre une photo ! J’ai donc fini par le laisser cadrer et appuyer moi-même sur le bouton.

Un froid de canard avec Olaf

Petit O’ n’est pas encore habitué à prendre des photos, mais je trouve qu’il s’est appliqué et a fait une jolie participation !

Vos interprétations du froid de canard :

Chez Méli Mélo de ma vie, on met les pieds dans la neige !

Mon joli petit bureau nous présente un « faux pingouin » et de quoi se réchauffer quand il fait froid !

Petit Poussin nous montre une petite mise en scène dont il a le secret chez Extraordinaire maman pivert.

On joue avec de la glace chez Les petits petons, et c’est froid !!!

Les canards profitent du redoux ches L’atelier de Clélie.

On part au ski chez Rêve de Fripouilles ! Et pour tout vous dire cela me donne vraiment envie !

On admire les montagnes chez Le Pays des merveilles !

Je ne suis pas une super maman… mais j’y travaille nous présente : Canardo !

Enfin, il faisait un froid de canard chez Anne-Claire et son petit bonhomme et cela se voyait sur les fenêtres ! Je publie leur photo ici car Anne-Claire n’a pas de blog.

Givre sur les fenêtres

Givre sur les fenêtres

Comme à chaque fois, j’ai pris énormément de plaisir à voir toutes vos participations et les bonnes idées de vos enfants ! Merci d’être fidèles à ce rendez-vous !

Le prochain rendez-vous

Je sais que vous attendez le thème avec impatience, et ce mois-ci j’ai eu du mal à trouver une idée… Mais Petit Poussin, l’un de nos photographes en herbes a émis le souhait d’un sujet tel que « un truc de dinosaure ». Alors comme je pense qu’il ne sera pas le seul inspiré par ce genre de thème, pour le mois prochain je vous propose « Vieux comme les dinosaures » !

Save

Save

Bac sensoriel de la Reine des Neiges – Voyageons Ludique

Publié le

Ce mois-ci, le rendez-vous Souris… Maman, nous proposait d’explorer les neiges éternelles pour son rendez-vous Voyageons Ludique. Le choix de l’activité s’est imposé de lui-même car pour Noël, Colombe a reçu une boîte de figurines de la Reine des Neiges ! Comme les enfants jouent toujours beaucoup avec les bacs sensoriels que je leur propose, j’ai décidé de leur proposer ce jeu sous la forme de bac, comme je l’avais fait pour Le monde de Némo. Alors certes, les neiges de la princesse Elsa ne sont pas éternelles, mais pour cette fois j’avais plus envie de faire plaisir à mes enfants, plutôt que de tenter de leur inculquer des notions de géographie ! Alors voici notre bac sensoriel de la Reine des Neiges !

Bac sensoriel de la Reine des Neiges

J’ai recouvert le bac d’un morceau de ouatine pour faire la neige. Le château d’Elsa est symbolisé par quelques arcs de notre tout nouvel arc-en-ciel de Grimms (Père Noël a été généreux). Sur le « sol » j’ai parsemé quelques uns de nos galets brillants dont les couleurs vont parfaitement dans le thème ! Pour les blocs de glace que Kristof découpe au départ, j’ai posé quelques glaçons en plastique (je ne les ai pas fait congeler avant car mes petits n’aiment généralement pas manipuler des objets froids). Enfin, pour créer un lac gelé, j’ai recouvert un morceau de carton avec du papier aluminium.

Bac sensoriel de la Reine des Neiges

Guimauve content de son bac sensoriel

Olaf

Kristof et Sven

Comme à chaque fois que je leur prépare un bac sensoriel, Colombe (3 ans 1/2) et Petit O’ ( 2 ans) étaient ravis ! Ils se sont inventé de nombreuses histoires, ont rejoué l’histoire originale et ont recréé des amitiés entre les personnages. Tout cela entrecoupé d’assauts de Guimauve (oui, le monstre de la Reine des Neiges s’appelle « Guimauve », j’ai vérifié !) interprété par la douce voie de Petit o’ : « Bouaaaaaargh ! »

Si vous cherchez d’autres idées pour faire un bac sensoriel de la Reine des Neiges, je vous conseille d’aller voir celui du blog Humeurs Créatives.

Save

Save

Bac sensoriel aux couleurs de la Reine des Neiges

Publié le

Le printemps sera bientôt officiellement là, il est donc temps pour moi de vous montrer notre dernière activité sur le thème de l’hiver. Oui, oui, de l’hiver pas de la Reine des Neiges ! Bon, d’accord, un peu quand même, il s’agit d’un bac sensoriel aux couleurs de la Reine des Neiges. Et le but de ce bac ? Libérer, délivrer des surprises bien-sûr !

Je voulais un bac sensoriel avec des glaçons pour évoquer avec Colombe les notions de « froid », « chaud » ou « glacé ». Mais Colombe n’aime généralement pas du tout toucher les glaçons, il me fallait alors trouver un détail suffisamment attirant pour faire oublier à Colombe le froid qu’elle trouve désagréable. J’ai donc décidé d’enfermer de petites surprises et de jolies couleurs dans les glaçons. Pour cela, j’ai mis quelques petits flocons brillants dans mon bac à glaçons, puis je l’ai rempli d’eau et l’ai mis au congélateur. J’ai aussi mis quelques gouttes de peinture dans d’autres glaçons : j’ai rempli le bac à moitié et l’ai mis à congeler, puis j’ai ajouter une noisette de peinture sur chaque demi glaçon et l’ai encore mis à congeler. Enfin j’ai rempli entièrement le bac et l’ai mis une 3 ème fois au congélateur.

Voici donc le bac au début de l’activité :

materiel_bac_frozen

glacons_bleu_dore

glacon_flocons

On retrouve mes glaçons avec leurs flocons, et ceux avec la goutte de peinture (peinture bleue et dorée). J’ai placé un pinceau, quelques pipettes (des pipettes de sérum physiologique que j’ai mises de côté une fois vides), un flacon de paillette et un bol avec de l’eau chaude.

J’ai expliqué à Colombe que les glaçons étaient tout simplement de l’eau très froide, mais qu’avec de l’eau chaude elle pourrait les faire fondre. Je lui ai montré les « surprises » qui se trouvaient dans les glaçons et lui ai dit qu’elle pouvait essayer de découvrir ces surprises.

pinceau_bac_sensoriel_glaçon_bleu

concentration_fonte_glace

glaçon_peinture

Colombe a spontanément pris le pinceau et l’a trempé dans l’eau chaude avant de le passer sur les glaçons pour les faire fondre. C’est d’ailleurs ce geste qui lui a permis de libérer la peinture. Ce point m’a un peu déçue : si quelques gouttes de peinture se sont diluées dans l’eau en se libérant, la plupart sont restées dans leur état de cristallisation et se sont éparpillées dans l’eau en petits morceaux.

fonte_glacon_pipette

glacon_pot_font

Colombe a également beaucoup joué avec les pipettes. Elle aspergeait les glaçons avec de l’eau tiède (j’ai changé l’eau du bol plusieurs fois) et c’est ce qui a libéré les flocons. Mais finalement, l’opération lui paraissant un peu trop longue, elle a préféré mettre les glaçons directement dans le bol d’eau tiède. Le geste était efficace au moins !

bac_glacons_paillettes

Finalement Colombe a renversé l’eau du bol dans le bac et a versé des paillettes pour un mélange magique !

bac_sensoriel_frozen

bac_couleur_reine_des_neiges

frozen_colors_sensory_bin

Bien qu’à la fin de l’activité tous les flocons et toute la peinture n’ont pas été libérés, délivrés, le bac s’est transformé en univers brillant et plein de couleur, digne du dernier Disney !

Les indispensables A-Derma sont devenus NOS indispensables !

Publié le

box_Aderma

Dans la famille À Dada ! s’il y a bien une bataille que l’on mène de front au quotidien, c’est celle contre la peau très sèche de Colombe. Dès son premier hiver la pauvre a eu les jambes et les bras recouverts de plaques et le calvaire a commencé. Le calvaire pour elle avant tout puisqu’elle avait mal et souffrait de démangeaisons, mais aussi le calvaire (tout relatif) de nous, parents qui nous trouvions assez impuissants face à cette situation. Bien évidemment, nous avons essayé beaucoup de choses, mais la solution a tardé à venir !

Nous avons tout d’abord adopté les précautions d’usage :

  • Ne pas prendre de bain trop souvent, veiller à ce qu’il ne soit pas trop chaud et limiter à 5 minutes le temps passé dans l’eau.
  • Préférer les douches aux bains et ne pas en prendre chaque jour.
  • Utiliser un gel douche sans savon.
  • Ne pas utiliser de gant de toilette ou d’éponge pour laver la peau.
  • Bien sécher la peau en tamponnant avec une serviette et ne surtout pas frotter.
  • Bien hydrater la peau matin et soir.

Et dans le même temps nous nous sommes posés beaucoup de questions sur notre environnement. L’adoucissant utilisé avec les lessives est souvent cause d’aggravation des problèmes de peau, de ce côté nous n’étions pas concernés puisque nous n’en utilisons plus depuis des années. Mais les premières plaques sont apparues sur la peau de Colombe alors que je venais de changer de lessive (succombant bêtement à une promotion…). Je suis donc vite revenue à ma lessive initiale (une lessive écologique et sans parfum). Côté habillement, je privilégie le coton, plus doux pour la peau et j’ai banni les vêtements en tissus synthétiques dans lesquels la peau ne respire pas, ainsi que tous les tissus qui grattent.

En parallèle, le médecin nous a aidé à trouver un traitement : nous avons cessé de donner du lait de vache à Colombe ce qui a beaucoup limité les plaques. Pour son petit déjeuner, nous lui donnons du lait de chèvre, et les produits laitiers qu’elle consomme sont à base de lait de chèvre ou de brebis. Cette étape a eu de bons résultats puisque les plaques sont devenues bien moins fréquentes et moins douloureuses, même si sa peau reste très sèche. Et le médecin nous a aussi orientés vers la crème qui a toujours soigné les plaques de Colombe : la crème réparatrice Dermalibour +. Nous l’utilisons depuis qu’elle a 11 mois et il n’a jamais été question de changer car elle fait disparaître les plaques rouges en quelques jours seulement.

Mais voilà, nous sommes restés longtemps dans une situation où nous parvenions à soulager les douleurs et soigner les rash, mais où nous ne parvenions pas à hydrater suffisamment la peau de Colombe afin de les éviter. J’ai testé beaucoup de gels douches et de crèmes de marques différentes, et ai fini par utiliser les produits Stélatopia de Mustella qui bien que n’hydratant pas suffisamment la peau, au moins étaient les seuls qui ne donnaient pas de plaques à Colombe…

Et en novembre dernier, lors de l’événement des E-Fluent M ums 4 organisé par le magazine Parole de Mamans j’ai eu la chance de rencontrer des représentants de la marque A-Derma et je les ai bombardés de questions ! J’ai décrit les problèmes de peau de ma Colombe et l’on m’a dirigée vers l’huile nettoyante émolliente EXOMEGA. Aussitôt rentrée à la maison, aussitôt testée ! Et dès les premières douches je constatais des résultats : non seulement ce gel n’aggravait pas les plaques rouges, mais il semblait les limiter ! J’ai donc utilisé cette huile pour laver ma fille pendant tout cet hiver, et pour la première année elle n’a eu que quelques petites plaques rouges de temps à autres.

box_douceur_Aderma

Enfin, notre dernière découverte a eu lieu il y a environ 3 semaines lorsque A-Derma m’a gentiment envoyé sa « Box douceur », composée de leurs 3 produits indispensables pour l’hiver. Les deux premiers produits étaient ceux dont je viens de vous parler. Ça n’était pas une découverte pour nous, mais cela m’a fait très plaisir de recevoir ces produits dont nous ne nous passons plus ! Le troisième produit était la crème émolliente EXOMEGA que je me suis empressée de tester sur Colombe ! Là encore j’ai constaté une nette amélioration. Pour la première fois, j’ai vraiment l’impression que sa peau est bien hydratée une fois que je lui ai passé cette crème. Et elle n’a presque plus de plaque, si bien qu’on utilise de moins en moins le Dermalibour + !

Avec ces 3 produits, j’ai l’impression que nous avons atteint un équilibre satisfaisant pour affronter l’hiver sa douleur ni démangeaisons et avons maintenant fixé une routine :

  1. Une douche un jour sur deux avec l’huile nettoyante émolliente EXOMEGA.
  2. Tous les matins on hydrate et protège la peau avec la crème émolliente EXOMEGA.
  3. On répare les lésions avec Dermalibour + (mais ça on a de moins en moins besoin de le faire !)
  4. Tous les soirs, on hydrate de nouveau la peau, pour cela j’utilise une huile d’amande douce pure (car j’ai entendu dire qu’il était bon d’utiliser des produits différents le matin et le soir, chacun apportant ses bienfaits)

Toute la gamme A-Derma est développée autour de l’avoine rhealba, une plantule cultivée à proximité des laboratoires afin de préserver au mieux ses principes actifs, mais je vous laisse découvrir ça directement sur leur site où ils expliquent le processus de fabrication bien mieux que je ne le ferai : ici !

Vous l’aurez compris, je suis tombée sous le charme de ces produits qui ont fait des miracles sur la peaux de ma fille (oui, des miracles car pour une maman, après avoir vu la peau de sa fille très irritée et douloureuse chaque hiver, s’être débarrassé de ce fléau tient un peu du miracle !). Je les recommande vivement : ils n’auront peut-être pas la même efficacité sur la peau de votre enfant, car chaque peau est différente, mais cela vaut vraiment le coût d’essayer !

Et finalement ces produits sont tellement efficaces, qu’il m’arrive souvent de m’en servir moi aussi pour lutter contre les agressions de l’hiver !

Un bonhomme de neige en coton

Publié le

Avant Noël, Colombe est tombée en admiration devant un bonhomme de neige en coton qui décorait l’entrée. À chacun de nos passages il fallait qu’on aille voir le bonhomme, qu’on le touche et qu’on admire sa grande beauté!

Comme l’hiver n’est pas tout à fait terminé et que Colombe a découvert la neige récemment, je me suis enfin décidée à lui faire faire cette petite activité toute simple et dont le résultat lui plaisait tant.

Matériel nécessaire :

  • des morceaux de cotons blancs
  • un carton découpé en forme de bonhomme de neige
  • deux yeux mobiles
  • un petit triangle orange
  • un pinceau et de la colle (ici de l’eau et de la farine)

materiel_bonhomme_neige_coton

J’ai alors présenté à Colombe ce bonhomme de neige en lui disant qu’il avait fondu et qu’il fallait le remettre en forme en collant chaque morceau de coton sur le carton.

bonhomme_neige_coton_fondu

Et c’est ce qu’elle s’est appliquée à faire, appliquant la colle méthodiquement et en me précisant bien quand il restait des zones à remplir.

colle_bonhomme_neige

coller_coton_bonhomme_neige

Une fois le carton rempli de coton, Colombe a collé les yeux et le nez du bonhomme de neige.

bonhomme_neige_coton

Enfin, j’ai paré notre bonhomme d’une belle écharpe et d’un magnifique chapeau à paillettes (parce que les paillettes c’est la vie !) et il orne maintenant notre petit « jardin d’hiver » dans le salon.

Bonhomme_de_neige_coton

(le DIY des sapins se trouve ici)

Alors, notre bonhomme de neige vous plaît ?