Couleurs

DIY : une palette de couleurs tranparente

Publié le

Ça n’est pas toujours facile pour nos enfants de comprendre comment sont composées les couleurs. Ils ont d’abord appris à les reconnaître, ce qui n’a pas toujours été facile : le souvenir de Petit O’ se braquant dès qu’on lui parlait de couleur me revient instantanément ! Mais je me rappelle aussi qu’il a su les nommer toutes quasiment du jour au lendemain ! Actuellement, Petit O’ (2 ans et demi) comme Colombe (4 ans) apprennent comment les couleurs se forment. Chacun en est à un stade différent, mais tous deux aiment faire leurs petites expériences pour comprendre les couleurs. Colombe s’était d’ailleurs bien amusée avec nos jeux de mélange des couleurs l’an dernier. Mais le déménagement arrivant (oui, mon DIY date d’il y a 5 mois, alors que nous étions encore à Cannes) je voulais proposer aux enfants une activité qu’ils pourraient faire et emporter partout ! Voilà d’où m’est venue l’idée de cette palette de couleurs transparente !

Palette de couleurs transparente

Matériel nécessaire

  • des intercalaires ou pochettes plastiques de couleurs et transparents.
  • une attache parienne ou
  • 2 boutons et du fil
  • une paire de ciseau
  • une perforatrice
  • un feutre
  • un morceau de feuille cartonnée

matériel nécessaire pour une palette de couleurs transparente

Réalisation

Dessinez et découpez un gabarit en forme de pétale dans la feuille cartonnée puis reproduisez le sur chacune des feuilles de plastique.

Découpez les pétales dans les feuilles de plastique et faite un trou dans chacun à l’extrémité la plus fine.

 

assembler la palette de couleurs transparente

Assemblez la palette en accrochant les pétales ensemble soit avec l’attache parisienne, soit en attachant 2 boutons ensemble de chaque coté du trou (cette deuxième solution est beaucoup plus solide !).

Et voilà ! La palette est prête !

Palette de couleurs transparente

Le jeu

Bien que j’ai fabriqué ce petit jouet il y a déjà 5 mois, les enfants jouent toujours avec !

Ils s’amusent à assembler les couleurs pour voire ce que produit chaque combinaison. Ils jouent également avec les formes car en espaçant plus ou moins les pétales, on obtient des formes très différentes allant de la fleur aux lunettes de soleil ! Enfin, ils se servent de leur fleur comme d’un attrape lumière avec la lumière du jours !

palette de couleurs transparente comme attrape soleil

Ce jouet facile à fabriquer à peu de frais est plutôt rentable ! Les enfants ont aimé y jouer à la maison, mais il a aussi l’avantage de pouvoir nous suivre partout. Il n’est pas lourd et prend très peu de place, ce qui le rend idéal pour les voyages ! D’ailleurs il a fait le déménagement avec nous jusqu’à Dubaï !

Alors, ça vous tente ?

Associer les couleurs : occuper son enfant avec 3 fois rien

Publié le

Il y a 4 mois, alors que nous étions en plein déménagement, je n’avais plus vraiment le temps de préparer des activités pour mes enfants. Pourtant ils avaient tout autant besoin d’être occupés ! Peut-être même plus que d’habitude puisqu’une partie de leurs affaires était déjà emballées et que tous les chamboulements autour d’eux était un peu perturbant. J’ai alors organisé une petite activité toute simple autour de l’association des couleurs pour mon Petit O’ (2 ans et quelques moi).

Une activité très simple à mettre en place

Pour cette activité j’ai tout simplement collé des feuilles de couleurs sur un mur à hauteur d’enfant, et j’ai mis à la disposition plusieurs planche d’autocollants colorés à la disposition de mes enfants.

Afin de ne pas abîmer les murs, j’ai collé les feuilles avec du washi tape, et j’ai choisi des autocollants repositionnables (trouvés chez mon marchand de journaux).

Une activité autonome

Bien évidemment, le but de cette activité était de me dégager du temps puisque j’avais encore beaucoup de cartons à faire ! J’ai donc expliqué à Petit O’ ce qu’il devait faire et je l’ai laissé aller faire ensuite. Je lui ai montré chaque feuille en lui demandant de quelle couleur elle était et s’il pouvait trouver un autocollant de la même couleur.

J’ai laissé les feuilles accrochées plusieurs jours (jusqu’à notre départ en fait) et les autocollants restaient à disposition des enfants. Colombe (4 ans) ne s’y est pas beaucoup intéressée, mais Petit O’ si. Il allait coller ses autocollants quand il avait un moment de libre et revenait régulièrement. Et l’activité a même occupé la fille de nos amis (de l’âge de Petit O’) venus nous aider à déménager !

 

Voilà comment avec 3 fois rien, j’ai pu me garantir quelques moments de calme réguliers pendant plusieurs jours d’affiler !

Jeux de mélange des couleurs !

Publié le

Comme je vous l’expliquais ici, à 3 ans et 4 mois, Colombe connaît très bien le nom des couleurs, mais elle ne maîtrise pas encore bien la notion de « clair » ou de « foncé » et elle ne sait pas encore comment mélanger différentes couleurs pour en obtenir de nouvelles. Alors je lui ai proposé plusieurs activités sur ces thèmes en m’appuyant sur le livre « Mon domino des couleurs » que nous avions reçu dans la Box de Pandore. Aujourd’hui je vous présente une série de jeux de mélange de couleurs que nous avons réalisées les unes à la suite des autres car elles utilisent le même matériel, mais que l’on peut très bien réaliser de manière indépendante.

Pour commencer, j’ai proposé à Colombe d’essayer l’activité de « l’eau voyageuse« . Il s’agit de faire passer de l’eau d’un verre à l’autre à l’aide d’un papier essuie-tout. Et pour notre thème de mélange des couleurs, j’ai tout simplement rempli 2 verres avec de l’eau de deux couleurs (primaires) différentes, et j’ai fait passer cette eau dans un 3ème verre. Il a fallu de la patience pour obtenir un résultat (petite astuce : surélever le verre qui était rempli initialement). J’ai donc commencé notre expérience en fin de matinée. Colombe a eu un peu de temps pour observer l’eau monter sur le papier essuie-tout et puis se déverser dans le verre central. Finalement quand elle a commencé à manquer d’intérêt nous sommes passer à table. Après le repas, nous sommes retournez voir nos verres qui s’étaient bien remplis !

Préparation de l'activité "eau voyageuse" avec mélange de couleurs.

L'eau voyageuse : début de l'expérience

Eau voyageuse : mélange de bleu et de jaune

Eau voyageuse : mélange de jaune et de rouge

Eau voyageuse : mélange de jaune et de rouge

Eau voyageuse : tous les mélanges

Mélange des couleurs

Je vous recommande vivement cette expérience. C’est une très bonne activité d’observation et elle a un côté magique qui a beaucoup plu à ma fille. C’était très impressionnant pour elle de constater que l’eau avait changé de verre ET changé de couleur alors que nous n’avions absolument pas touché aux verres !

À la fin de l’expérience j’ai trouvé dommage de jeter l’eau dont nous nous étions servie. J’ai alors sorti des boîtes à œufs de cailles (mais des bacs à glaçons conviennent aussi !) et j’ai proposé à Colombe de faire ses propres mélanges à l’aide d’une cuillère (une pipette aurait été mieux, mais j’ai fait avec ce que j’avais sous la main !). Je lui ai proposé de mélanger de nouveau les couleurs primaires ensemble en changeant à chaque fois les proportions afin d’obtenir des couleurs plus claires ou plus foncées. Je lui ai également proposé de jouer sur ces nuances en mélangeant les couleurs secondaires que nous avions obtenues de la première expérience avec les couleurs primaires. Enfin je lui ai proposé d’obtenir de nouvelles couleurs en mélange les 3 couleurs primaires ou en mélangeant les couleurs secondaires ensemble.

Cette activité nous a sans doute occupées pendant 45 minutes (j’avoue ne pas avoir regardé la montre !). Après l’activité d’observation qui avait précédé, Colombe a aimé la manipulation que nécessitait celle-ci.

Mélanges de couleurs primaires et secondaires

Mélanges de couleurs primaires et secondaires

Mélanges de couleurs primaires et secondaires

Mélanges de couleurs primaires et secondaires

Mélanges de couleurs primaires et secondaires

Mélanges de couleurs primaires et secondaires

Je dois vous avouer que j’ai été tout autant intéressée par cette activité que ma fille. Nous avons aimé voir une seule goûte de liquide changer la couleur de nos échantillons. Nous avons aimé faire preuve de précision et dextérité . J’ai trouvé cette activité très apaisante. Nous étions au calme et nous n’avions à nous concentrer que sur nos petites goûtes d’eau colorée !

Pour finir, Colombe m’a demandé si elle pouvait peindre avec son eau colorée, alors je lui ai installé son tableau avec des feuilles de papier. Le résultat n’est pas vraiment probant car la couleur est trop faible pour imprimer le papier, mais Colombe a tout de même aimer. Peut-être a-t-elle juste apprécier de voir le papier se mouiller, et transvaser l’eau d’un verre à l’autre l’a bien amusée aussi (oui parce que transvaser avec des verres à pieds qui cassent c’est bien plus drôle !).

Peindre avec de l'eau colorée

Peindre avec de l'eau colorée

Peindre avec de l'eau colorée

Mis bout à bout, nous avons joué pendant près de 2h ! Et le jeu aurait pu continuer plus longtemps si le temps ne s’était pas gâté ! Ces jeux de mélanges de couleurs ont toujours un grand succès ici, d’ailleurs si vous voulez d’autres idées, allez vois Nos versés colorés à la manière d’Alice ! Et chez vous, les enfants aussi aiment faire des mélanges et jouer à l’eau ?

Bouteilles sensorielles de mélange de couleurs

Publié le

À 3 ans et 4 mois, Colombe connaît très bien le nom des couleurs, mais elle ne maîtrise pas encore bien la notion de « clair » ou de « foncé » et elle ne sait pas encore comment mélanger différentes couleurs pour en obtenir de nouvelles. Alors je lui ai proposé plusieurs activités sur ces thèmes en m’appuyant sur le livre « Mon domino des couleurs » que nous avions reçu dans la Box de Pandore. La première de ces activités est en fait une petite expérience que j’avais envie de mener : fabriquer des bouteilles sensorielles de mélange de couleurs. Le principe est simple : dans une bouteille, mettre deux liquides de densité différentes, chacun d’une couleur différente. En secouant la bouteille, les deux liquides se mélangent et la bouteille prend une couleur uniforme. Puis, peu à peu les liquides se séparent et les couleurs aussi. La bouteille reprend alors ses deux couleurs d’origine !

Ça, c’est sur le papier !

Dans les faits, le problème est un peu plus compliqué et je dois vous avouer qu’aujourd’hui je vais vous présenter une activité dont le résultat ne m’a pas satisfaite. Je voulais créer des bouteilles que nous pourrions utiliser à l’envie et que nous pourrions emmener partout. J’ai choisi de faire mes bouteilles dans des petites fioles (j’ai utilisé les fioles de vinaigrette qui accompagnent les salades Sodebo). J’ai coloré l’eau avec du colorant alimentaire standard, et l’huile avec du colorant liposoluble en poudre. J’ai ensuite rempli les fioles comme suit :

  • Eau jaune et huile bleue pour obtenir une fiole verte
  • Eau rouge et huile bleue pour obtenir une fiole violette
  • Eau jaune et huile rouge pour obtenir une fiole orange

tableau_melange_couleurs

bouteilles_sensorielles_melange_couleurs

J’ai mis beaucoup de colorant dans l’huile, le bleu ressort donc très foncé. Sur la photo, on peut voir les 3 fioles quelques minutes après leur création. La seule qui avait déjà été mélangée est la fiole jaune et bleue, et c’est pour cela que l’eau jaune a déjà tendance à devenir verte. Car finalement, une fois les deux liquides mélangés on obtient bien la couleur recherchée, mais lorsque les liquides se séparent, la couleur la plus claire reste marquée par la plus foncée…

bouteille_sensoriel_melange_couleurs

bouteille_sensorielle_couleurs_melangees

Même si l’effet n’était pas parfait, nous avons aimé observer les mélanges et la séparation des liquides. Colombe a constaté la formation d’une couleur secondaire par le mélange des couleurs primaires, mais ça n’est pas ce qui l’a le plus intéressée. Je pense qu’elle a surtout aimé voir les mouvements de liquides et qu’elle a adoré secouer les fioles !

Finalement, les fioles sont utilisables quelques heures, et la séparation des liquides est moins nette à chaque mélange.

J’ai tout de même gardé ces fioles pour observer leur conservation. La fiole « orange » n’a plus aucun intérêt : le colorant jaune ne se voit presque plus, quand au colorant rouge, il forme de gros dépôts sur la zone de contacte des deux liquides. Les fioles « violette » et « vertes » sont plus jolies, on dirait maintenant des bouteilles de lave !

bouteille_sensorielle_couleurs_apres

Je ne suis pas la seule à avoir testé, mon amie du blog L’esprit vient en jouant est arrivée aux mêmes conclusions que moi et toutes deux, nous cherchons encore une solution pour réaliser ce genre de bouteilles de manière durable et en utilisant des ingrédients sans danger pour les enfants. Il semble exister une solution utilisant de l’huile pour lampe colorée en bleu ou en rouge, on peut la voir ici, mais cela me semble bien trop risqué de mettre cela entre les mains de mes enfants ! Le même blog semble avoir réussi l’expérience avec des colorants pour bonbons (donc le même genre de colorants que ceux que nous avons utilisés), sans qu’on puisse comprendre ce qui a fait la différence avec nos essais. Après contact, nous n’avons obtenu aucune réponse…

Alors s’il y a parmi vous des super-chimistes qui ne résistent pas au challenge, des savants-fous désireux de faire la trouvaille du siècle ou même des alchimistes en mal d’une nouvelle quête, n’hésitez pas à vous pencher sur la question et à nous contacter, L’esprit vient en jouant et moi !