Latest Event Updates

L’arche de Noé, un casse-tête à emporter partout !

Publié le

Dans la famille A Dada ! nous aimons beaucoup les jeux de société et les casse-têtes en tous genres. Mais nous aimons aussi bouger que ce soit pour s’expatrier de longs voyages ou juste pour de petites sorties. Et lors de ces sorties, quoi de mieux pour occuper les temps d’attente qu’un petit casse-tête facile à transporter et qui en plus plaît à toute la famille ? Les jeux les plus pratiques que j’ai trouver jusque-là sont les jeux de voyage magnétiques de la marque Smart Games, et aujourd’hui je vais vous présenter celui qui a fait l’unanimité dans la famille : L’arche de Noé !

L'arche de Noé, Smart Games

L’arche de Noé

Les jeux de voyages magnétiques de Smart Games se présentent sous la forme d’un petit livre rigide qui comprend :

  • 1 livret de jeu magnétique
  • 2 livrets d’instructions et de solutions
  • 10 pièces aimantées représentant les couples d’animaux

L'arche de Noé, Smart Games

A l’ouverture on découvre les livrets d’instructions sur la page de gauche, et le plateau de jeu sur la page de droite.

L'arche de Noé, Smart Games

 

Le joueur doit placer des animaux sur le plateau comme indiqué sur la feuille d’instruction. Puis, il doit trouver le moyen de remplir le bateau en réunissant tous les couples d’animaux. C’est donc un jeu de logique et de repérage dans l’espace. Le joueur peut s’autocorriger lorsqu’il remarque que tous les animaux ne rentrent pas dans les cases dessinées sur le bateau. Et pour être sûr d’avoir trouver la solution, il suffit d’aller chercher la solution en fin de livret.

L'arche de Noé, Smart Games

L’arche de Noé, un jeu pour petits et grands !

Parmi tous les casse-tête de voyage Smart Games qui existent, j’ai choisi l’Arche de Noé en priorité car il s’adresse aux enfants à partir de 5 ans. Il est idéal pour ma Colombe (5 ans 1/2) qui y joue en toute autonomie sans aucun problème. Et j’ai eu l’agréable surprise de constater que mon Petit O’ (3 ans 1/2) parvient aussi à faire les premiers niveaux tout seul ! Quant aux niveaux master, les plus difficiles, ils occupent bien papa et maman ! C’est donc un jeu idéal pour toute la famille !

L'arche de Noé, Smart Games

Notre avis sur ce jeu

Comme je viens de l’expliquer, c’est un jeu qui convient à toute la famille, et ça c’est un point particulièrement positif pour nous. Il propose 48 défis, ce qui présage plusieurs heures de jeu ! D’autant que L’Arche de Noé est un jeu de voyage, alors si toute la famille peut y jouer, cela permet de ne prendre qu’un jeu pour occuper tout le monde et de voyager léger !

Son format est vraiment idéal ! Il n’est pas lourd et tout petit, les enfants peuvent le glisser dans leur sac à dos et le sortir quand ils le veulent !

Enfin, son prix ! 9,99 € pour un jeu qui plaît à toute la famille, c’est vraiment très rentable !

 

Cet article est ma participation au rendez-vous 1, 2, 3 Jouez ! organisé par ma copine Maman & Pipelette. Vous pouvez retrouver les autres participations ici :

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

DIY : un cadre pour accrocher les barrettes

Publié le

S’il y a bien une chose à laquelle je ne peux pas résister, ce sont les accessoires pour cheveux de petites filles ! Je suis en amour devant les gros nœuds et les petites barrettes fantaisies ! Mais s’il y a bien un inconvénient à tous ces accessoires, c’est que sans rangement bien établi, ils finissent immanquablement par traîner au fond d’une pochette et on ne les porte jamais… Alors pour mettre ces petites merveilles en valeur, j’ai fabriqué des cadres pour accrocher les barrettes.

 

cadre pour accrocher les barrettes

Matériel nécessaire pour un cadre

Matériel nécessaire pour faire un cadre pour accrocher les barettes

  • une toile vierge
  • des rubans
  • une agrafeuse murale ou un marteau et des clous

DIY du cadre pour accrocher les barrettes

Le DIY est super simple : tendre les rubans sur la toile et les accrocher sur le côté des montants. Les rubans doivent être suffisamment espacés pour accrocher les barrettes et suffisamment tendus pour supporter leur poids.

fabriquer un cadre pour accrocher les barrettes

Et voilà le résultat ! Nous avons deux cadres : l’un avec 3 rubans pour attacher les gros nœuds, et un avec 5 rubans pour les barrettes plus petites. Et Grâce à ces cadres nos nœuds sont mis en valeur et cela nous donne envie de les porter ! Comme dirait Mari Kondo, ils nous mettent en joie à chaque fois que nous les voyons !

 

cadre pour accrocher les barrettes

cadre pour accrocher les barrettes

Et maintenant il faut que je trouve une solution pour les bandeaux et élastiques ! Et vous comment rangez-vous les accessoires pour cheveux ? Partagez vos idées en commentaire car c’est toujours un plaisir pour moi de vous lire !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

DIY : Quiet Book pour Halloween

Publié le

Savez-vous ce qu’est un quiet book ou en bon français, un livre d’activités en feutrine ? Il s’agit comme son nom l’indique, d’un petit livre rempli d’activités pour occuper son enfant et s’assurer du calme pendant les temps d’attente au restaurant ou chez le médecin par exemple. J’ai réalisé mon tout premier quiet book pour les 2 ans de ma fille et je m’étais promis de continuer à faire de nouvelles pages et à fabriquer un quiet book pour mon fils par la suite. C’est ce que j’ai fait (à mon rythme) et j’ai maintenant quelques nouveautés à vous présenter ! Comme nous sommes en plein mois d’octobre, je vais commencer par vous présenter un thème de saison : nos pages de quiet book pour Halloween !

 

Quiet book de Halloween !

L’araignée tisse sa toile

Une petite araignée toute mignonne tisse sa toile !

Page de Quiet Book : l'araignée tisse sa toile

Sur une feuille de feutrine épaisse orange, j’ai cousu une petite araignée en feutrine noire et aux yeux en perles blanche. Je lui ai accroché un long fil à broder noir, et tout autour d’elle, j’ai fixé de petits boutons.

Page de Quiet Book : l'araignée tisse sa toile

 

L’enfant s’amuse à entourer les boutons avec le fil à broder et à tisser la toile de l’araignée. Il s’exerce à la motricité fine, au repérage dans l’espace (pour réaliser de jolis motifs) et à la résolution de problème (pour défaire le fil !).

Page de Quiet Book : l'araignée tisse sa toile

Page de Quiet Book : l'araignée tisse sa toile

 

Jack O’ Lantern, la fameuse citrouille de Halloween

Que serait Halloween sans une citrouille à décorer ?

Page de Quiet Book : la citrouille de halloween

 

J’ai découpé une citrouille en feutrine orange que j’ai ensuite cousu sur une feuille bleu nuit. J’ai confectionné une petite poche sous la citrouille afin d’y ranger les éléments mobiles.

Page de Quiet Book : la citrouille de halloween

 

Puis, dans de la feutrine noir, j’ai découper des éléments de visage avec différentes formes.

L’enfant place les éléments au gré de ses envies pour faire des visages différents. En fonction des combinaisons on obtient une citrouille effrayante, surprise ou joyeuse. Cet exercice permet tout aussi bien d’apprendre le nom des parties du visage que de travailler sur les émotions !

Page de Quiet Book : la citrouille de halloween

Page de Quiet Book : la citrouille de halloween

Page de Quiet Book : la citrouille de halloween

Page de Quiet Book : la citrouille de halloween

Colombe (5 ans 1/2) et Petit O’ (3 ans 1/2) adorent leurs nouvelles pages. Elles viennent compléter nos pages de quiet book que nous avions déjà, et d’autres que j’ai prévu de vous montrer très bientôt (alors continuez à suivre le blog, j’ai plein de nouveautés à vous montrer !).

Vous pouvez retrouver nos autres pages de quiet book dans les articles :

 

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

L’automne – l’art est un jeu d’enfant

Publié le

L’automne a pointé le bout de son nez et les réseaux sociaux prennent une teinte orange très jolie. Toutes mes copines ont publié de jolies activités avec des marrons, des pommes de pin, des feuilles mortes… L’automne est une saison très inspirante, et du point de vue des loisirs créatifs, je pense que c’est ma préférée, car il suffit de se baisser pour trouver notre matériel. Seulement voilà, la réalité de l’automne à Dubaï est toute autre : pas de feuilles mortes (ou pas plus que pendant les autres saisons), je doute qu’on puisse trouver un seul marronnier dans cette région du monde, quant aux pommes de pins, elles ne se font pas plus nombreuses ! J’étais donc assez peu inspirée et un peu nostalgique lorsque j’ai découvert le thème du rendez-vous L’art est un jeu d’enfant organisé chaque mois par le blog Le Pays des Merveilles, mais finalement, nous avons trouvé de belles façons de célébrer l’automne.

 

Notre célébration de l’automne

L’arrivée de l’automne à Dubaï signifie clairement la baisse des températures. Les températures avoisinent facilement les 50 degrés au mois d’août ici, alors quand au début de l’automne, on passe sous la barre des 40 degrés, on a bien l’impression de respirer !

Colombe (5 ans 1/2), Petit O’ (3 ans 1/2) et moi sommes donc sortis fêter l’automne, le jour de l’équinoxe. Nous avons pris nos jolis rubans achetés chez Nature et Découvertes, nos balles de jonglage, et nous sommes allés trouver un coin d’herbe avec un semblant d’ombre pour jouer, danser, et célébrer notre première sortie en extérieur !

View this post on Instagram

🇫🇷 L'automne est arrivé mais il se fait encore très peu sentir ici (36° à 10h du matin c'est plutôt doux et certains parlent même déjà de l'arrivée de l'hiver ! Hein @the_little_frenchies !). J'avais envie de célébrer ce changement de saison avec mes enfants, mais que faire quand il n'y a pas de feuilles mortes par terre, que les arbres ne changent de couleur ? Eh bien nous célébrons la baisse des températures en passant la matinée dehors à danser avec des rubans, jouer avec des balles de jonglage, observer les fourmis, et ramasser les rares feuilles que nous aurons pu trouver. Je vous souhaite un bel automne. 🍃🍂 🇬🇧 Autumn is here but it is still hot outside (36° at 10am, some people already talk about winter here!). I wanted to celebrate autumn with my kids but what do you do when there's no leaves on the ground and that trees don't change colors? I have decided we would celebrate the cooling (but not already cool) weather. So we danced with ribbons, played with juggling balls, watched the ants, and picked up the rare leaves we have found. I wish you a pretty autumn! 🍃🍂 #adadaadosdchameau #adadaadosdechameau #wildandfreechildren #wildandfreekids #automne #celebrerlautomnea30degrees #celebrerlautomne #celebrateautumn #pedagogiealternative #pedagogiesteiner #ief #unschooling #unschooledlife

A post shared by Maman À Dada (@adadaetaudodo) on

 

Nos activités d’automne

Suite à cette promenade, nous avons rapporté quelques feuilles trouver par terre (les arbres ne perdent pas toutes les feuilles, mais elles se renouvellent donc on en trouve par terre). J’ai donc proposé une activité très simple aux enfants : Créer une guirlande de feuilles décorées à la pastel grasse.

 

Décorer des feuilles d'automne

Nous nous sommes d’abord amuser à faire apparaître le relief de la feuille en grattant une craie dessus avec une feuille de papier intercalée. Les enfants ont remarqué les jolis motifs, mais ils ont aussi constaté qu’il est difficile de maintenir la feuille de papier en place.

 

Faire l'empreinte d'une feuille

Puis nous sommes passés à la décoration des feuilles. Certaines venaient juste de tomber, elles étaient bien vertes, solides et plus facile à décorer. Alors que les plus vieilles, toutes marrons étaient plus friables et il fallait être très doux en appuyant la craie grasse.

Décorer des feuilles d'automne

Décorer des feuilles d'automne

Décorer des feuilles d'automne

Décorer des feuilles d'automne

Décorer des feuilles d'automne

Une fois toute les feuilles décorées, j’ai passé un fil de coton dans leur tige pour en faire une guirlande, puis nous avons accroché la guirlande sur notre fenêtre.

Fabrication d'une Guirlande de feuilles

Guirlande de feuilles

Après une semaine d’observation, j’ai décroché les feuilles et j’ai encouragé les enfants à noter les changements. Les feuilles vertes étaient toujours vertes, mais plus foncées. Toutes les feuilles se sont recroquevillées et sont devenues “craquantes”, et elles étaient pleines de poussière ! (Eh oui, à Dubai l’air est chargé en sable, on n’est pas dans le désert pour rien !).

 

Feuilles d'automne en couleurs

Feuilles d'automne en couleurs

Notre célébration d’automne n’est pas des plus communes, ses couleurs vivent ne sont pas celles auxquelles nous sommes habitués, mais j’ai voulu fêter l’automne avec mes enfants de la manière qui correspondait le mieux à ce que nous vivons actuellement. Et je pense que c’est réussi. Depuis cette première vraie sortie en journée, chaque jour Colombe, Petit O’ et moi profitons des espaces verts près de chez nous et du bonheur d’être en extérieur !

Et chez vous, comment on fête l’automne ? Vous vous êtes déjà retrouvé à vivre un tel décalage des saisons par rapport à ce dont on a l’habitude ?

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Nos indispensables pour un pique-nic zéro déchet

Publié le

Dans la famille A Dada ! cela fait déjà plusieurs années que nous essayons de consommer de manière raisonnée, tant pour notre santé que pour l’environnement. Cela passe naturellement par la réduction de nos déchets, et comme nous mangeons assez souvent dehors, nous nous sommes équipés pour que nos sorties se fassent en mode zéro déchet !

Nos accessoires pour un pique-nic zéro déchet

Nos boîtes à goûter biodégradables !

Nos boîtes à goûter sont sans doute l’élément le plus en accord avec le terme de “zéro déchet” puisque lorsque nous ne les utiliserons plus, nous pourrons les mettre au compost ! En effet, j’ai récemment acheté deux boîtes de la marque Beatrix New York, en fibre de riz. Je les ai choisies justement pour leur matériaux : nous ne mangeons jamais dans du plastique, ce qui élimine de nos possibilités la plupart des boîtes à goûter du marché.

Ces boîtes sont solides, d’une taille tout à fait raisonnable pour le repas ou le goûter d’un jeune enfant et elles ne fuient pas. Elles sont munies d’un petit séparateur pour les aliments et d’un élastique pour garantir leur fermeture. Je les trouve un peu difficile à ouvrir par de petits enfants, mais à l’usage ça n’est pas un gros problème puisque mes enfants ont toujours la possibilité de demander à un adulte de les aider.

Nos boîtes à goûter Beatrix en fibre de riz

Nos boîtes à goûter Beatrix en fibre de riz

Nos gourdes en inox

L’indispensable de nos sorties, c’est incontestablement la gourde en inox ! Il fait très chaud à Dubaï (20 degrés l’hiver, jusqu’à 50 en été !) alors nous avons toujours de l’eau avec nous. Là encore je ne suis pas favorable à l’utilisation du plastique alors j’ai acheté des gourdes en inox. Malheureusement, les gourdes que j’ai achetées l’année dernière ne se révèlent pas d’une très grande qualité et elles commencent à fuire. Je me suis donc remise en quête d’une marque de gourde en inox (disponible à Dubaï)…

Gourde en inox

Nos gourdes de compotes réutilisables

Voilà où mon principe de “pas de plastique” atteint ses limites ! Mais il faut bien avouer que les gourdes de compotes sont super pratiques ! En revanche je ne suis pas vraiment fan des déchets que cela génère (puisque la plupart des centres de recyclage ne recycle pas ces gourdes de compote). Alors les gourdes réutilisables Squiz sont LA solution. Elles sont en plastique, certes, mais elles sont réutilisables en moyenne une cinquantaine de fois (ce nombre varie en fonction de la manière dont on va entretenir la gourde) et sont fabriqués avec des matériaux non toxiques. On peut y mettre compote, soupe, purée, smoothies… ce qui permet de varier les plaisirs !

Nos squiz gourdes

Des couverts de voyages

Il faut être honnête, nous mangeons plus souvent au restaurant que nous ne faisons de pique-nic. Il faut dire qu’à Dubaï, manger au restaurant n’est pas toujours plus cher que de préparer son repas soi-même. L’offre est très étendue. On trouve bien-sûr les géants du fast-food, mais aussi des enseignes qui proposent des repas bien plus équilibrés pour un prix correct. Mais entre les barquettes jetables et les couverts en plastique utilisés dans toutes ces enseignes, on se rend vite compte que le prix à payer est celui des déchets générés.

C’est pour cela que nous avons acheté des petits couverts de voyage et que nous refusons les couverts jetables qu’on nous propose. Chaque enfant a sa petite boîte avec une cuillère, une fourchette et une paire de baquettes (auxquels nous avons ajouté un couteau). Et nous utilisons ces petits couverts également lorsque nous allons dans des restaurants plus classiques, qui malheureusement ne proposent que rarement des couverts adaptés aux mains des petits !

Nos couverts de voyage

Nos sacs à sandwichs faits maison !

Il me restait encore un point (et pas des moindres !) à améliorer au niveau de notre production de déchets : l’utilisation du papier aluminium pour emballer nos sandwichs ! Je n’utilise du papier alu que pour cela (je ne cuisine pas avec et ne m’en sers pas pour protéger les aliments dans le frigo). Mais je n’avais rien pour le remplacer lors de nos sorties. Alors motivée par le Go Green Challenge de mon amie Maman Boucle d’Or et son Petit Ours, je me suis décidée à coudre des sacs à sandwichs.

J’ai encore pas mal de tissu imperméable que j’avais acheté pour fabriquer les couches lavables de mes enfants (et ici) alors j’ai décidé de m’en servir pour fabriquer de petits sacs pour transporter nos sandwichs. Nos petits sacs rectangulaires fermés par un scratch peuvent maintenant accueillir nos sandwichs, mais aussi des petits gâteaux, des chips, des morceaux de fruits… tout ce qu’on voudra bien y mettre. Pour le moment j’en ai cousu 2 petits (surtout destinés aux enfants), mais comme il me reste du tissu, je vais en coudre de plus grands pour toute la famille !

Nos sacs à sandwichs

 

Et maintenant on fait quoi ?

Le prochain point pour réduire nos déchets sera d’éliminer les pailles en plastique. Nous n’en utilisons absolument pas à la maison, mais on nous en distribue lorsqu’on mange à l’extérieur. Nous avons acheté des pailles en inox rétractables (et donc super pratiques à emporter partout) lors d’une campagne participative mais elles nous ne les recevrons que dans quelques mois… En attendant, je pense que je vais aller nous en acheter en bambou.

Il faudrait aussi que je pense à prendre systématiquement une petite serviette en tissu pour pouvoir refuser celle en papier qu’on nous distribue.

Et vous, où en êtes vous dans la réduction de vos déchets ? Quelles sont vos astuces pour produire moins de déchets quand vous manger à l’extérieur ? J’adore vous lire et échanger avec vous, venez me donner vos idées en commentaires !

Et si cet article vous a plu, n’oubliez pas de le partager !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Notre espace de retour au calme

Publié le

L’accompagnement de mes enfants dans la connaissance et la gestion de leurs émotions est l’un des plus grand défi de ma vie de maman. En tant qu’adulte, il m’est parfois difficile de gérer mes propres émotions (oui, je perds patience parfois… je suis humaine !) alors aider mes petits à maîtriser leurs ressentis n’est pas toujours facile. Avec Petit O’ (3 ans 1/2) et Colombe (5 ans), nous lisons beaucoup de livres sur le sujet et nous pratiquons de petits exercices de relaxation. Et afin de ritualiser ces pratiques de retour sur soi, j’ai aménager un petit espace de retour au calme dans lequel chacun peu se réfugier pour se calmer, mais aussi pour apaiser une excitation un peu forte ou simplement profiter dans le calme d’un moment de sérénité !

 

Espace de retour au calme

Nos activités de retour au calme

Notre espace de retour au calme consiste en un petit coin confortable où les enfants peuvent trouver diverses activités favorisant la respiration, la concentration et l’éveil des sens en douceur. J’ai choisi certaines de ces activités seule, et d’autres en consultant les enfants. Voici ce que je leur propose :

Des bouteilles sensorielles

Simples bouteilles remplies de liquide coloré, ou bouteilles remplies de paillettes, pompons et autres petits objets, les bouteilles sensorielles permettent la concentration. L’enfant les prends dans les mains, les secoue et observe le mouvement à l’intérieur. Plaisir des yeux, rythme tout doux, leur manipulation est souvent l’occasion de faire descendre les tentions.

Je n’ai pas fait d’article sur les bouteilles sensorielles présentées dans notre espace de retour au calme mais vous pouvez retrouver des exemples de bouteilles sensorielles ici :

 

Bouteilles sensorielles

Un livre de Yoga

J’incite souvent mes enfants à faire quelques postures de yoga. Cela permet de travailler son souffle et de se concentrer sur sa posture et sur les perceptions de son corps. En général, une petite séance de yoga permet de faire redescendre les tentions accumulées. Comme nous utilisons le livre 100% Yoga des Petits depuis longtemps, Colombe et Petit O’ sont capables de l’utiliser en autonomie. Je leur ai donc placé dans cet espace afin de leur donner l’idée d’une petite séance de yoga pour se calmer.

 

100% Yoga des petits

De petits objets à toucher ou observer

Les enfants m’ont beaucoup aidé à choisir les petits objets qui allait les aider à se calmer. Il y a un petit jouet (de chez MacDo’, pour une fois qu’ils font un jouet intéressant !) qui consiste à faire tourner un disque en soufflant dessus (2ème photo), un kaléidoscope qui fascine toujours beaucoup les enfants, un sablier, un rubik’s cube (choisi par Colombe) et un ours en peluche (parce qu’un petit câlin fait toujours du bien !).

 

Petits objets favorisant le retour au calme

jeu de travail du souffle

Des livres

Je ne veux pas surcharger cet espace avec des livres, alors je n’en présente qu’un seul en plus de notre livre de yoga, mais je change régulièrement de livre. Et nous avons de nombreux livres appropriés !

Mes premiers moments de relaxation : un livre muni de puces audio que l’enfant peut utiliser seul ou avec un adulte.

 

Mes premiers moments de relaxation

Mes premières activités pour être calme et concentré : C’est le premier livre sur le thème de la concentration que nous avons acheté, et après 3 ans d’utilisation il reste un des livres préférés de mes enfants !

 

Mes premières activités pour être calme et concentré

Mon temps calme avec Noah le Panda : Ce livre travail sur les sens et le souffle. Les enfants l’aiment beaucoup et même s’ils aiment que je leur lise, il leur arrive de se raconter l’histoire tout seuls.

 

 

Les contes de l’arc-en-ciel : Ne sachant pas lire, mes enfants ne peuvent pas utiliser ce livres de contes thérapeutiques seuls. Mais il se trouve tout de même tout près de l’espace de retour au calme et Colombe et Petit O’ savent qu’ils peuvent venir me chercher s’ils veulent que je leur lise un des contes.

 

La boîte lumineuse

La boîte lumineuse que j’avais fabriquée reste un des éléments préféré de mes enfants pour leurs temps calme. Observer les formes et les couleurs à la lumière douce les fascine ! Je n’ai pas posé la boîte directement dans l’espace de retour au calme car elle y prendrait trop de place. Elle est rangée avec tout son matériel associé, dans une des étagères situées juste à côté. Vous pouvez trouver des idées de matériel à observer avec la boîte lumineuse ici :

La boîte lumineuse

La Lunii

Cette petite radio qui raconte des histoires aux enfants n’est jamais bien loin de notre espace de retour au calme. Elle n’est pas directement posée avec le reste car je veux apprendre aux enfants à en prendre soin et la ranger par terre me paraît inapproprié. Mais les enfants peuvent la prendre sur les étagères et choisir l’histoire qu’ils veulent entendre ! D’ailleurs, le luniistore vient de sortir une série de séances de méditations et j’ai très envie de les ajouter à notre collection d’histoires !

Lunii

L’affichage

C’est la partie que j’ai le moins développée pour le moment, n’ayant pas encore trouver exactement ce que je cherche. Vous pouvez voir sur les photos une affiche sur laquelle les personnages de Vice Versa (dessin animé apprécié de mes enfants) illustrent les différentes émotions et leur évolution (je ne vous mets pas le lien car je n’ai pas trouvé qui était à l’origine de cette affiche, mais vous pouvez la trouver, ainsi que d’autres, sur mon tableau Pinterest des émotions).

Je cherche toujours de nouvelles affiches, et j’ai proposé aux enfants de trouver des images qu’ils trouveraient apaisantes et qu’ils voudraient accrocher là !

L’aménagement de notre espace de retour au calme

Notre espace de retour au calme est installé dans la bibliothèque, la pièce la plus petite de la maison : en fait c’est une espèce de cagibi de moins de 9m2 et sans fenêtre dont je ne savais trop que faire et que j’ai décidé d’aménager en espace cosy. L’espace de retour au calme occupe un petit coin par terre entre les banquettes et les étagères pleines de livres. Ainsi, l’enfant peut s’y installer confortablement, au sol ou blotti dans des coussins.

 

Notre bibliothèque

L’aménagement a été pensé pour que les enfants trouvent un espace confortable et propice à la relaxation, mais il convient tout à fait aux adultes aussi et je dois vous avouer qu’il m’arrive aussi de m’y installer. Et je pense que les enfants investissent l’espace en partie parce qu’ils me voit le faire aussi.

 

Et chez vous comment se passent les moments de relaxation ? Avez-vous aménagé un espace de retour au calme ? Si vous avez des suggestions, faites en part en commentaire ! C’est toujours sympa d’avoir de nouvelles idées et c’est toujours un grand plaisir pour moi de vous lire !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Mon organisation à la maison – les tâches ménagères

Publié le

Je suis femme au foyer, ce qui dans l’esprit de nombreuses personnes signifie que j’ai énormément de temps pour moi puisque tenir une maison propre ne prend pas toute la journée. C’est vrai… Mais comme la plupart (toutes ?) des femmes au foyer, je dois organiser les activités de chacun, veiller à ce que chacun soit à l’heure et ait tout ce dont il a besoin. En gros je jongle entre le travail de mon mari, les besoins de mes enfants et les tâches ménagères. Et depuis un peu plus d’un an maintenant, mes enfants sont instruits à la maison (donc principalement par moi) ce qui a réduit à néant considérablement réduit le temps que j’ai pour moi. Mais cette année, j’ai pris les devants et j’ai trouvé l’organisation qu’il me faut pour retrouver du temps pour moi ! (La preuve : j’arrive à écrire sur mon blog, cela tient presque du miracle !)

 

Mon classeur d'organisation des tâches ménagères

Mon inspiration pour l’organisation de la maison

Celles qui sont familières avec la méthode “Fly Lady” reconnaîtrons de nombreux aspects de cette méthode dans mon organisation. Je ne suis pour autant pas la méthode à la lettre (oui, je sais pour certaines cela sera pris comme crime de lèse-majesté…). Elle est trop rigide, il y a trop de points à respecter quotidiennement, et elle ne correspond pas à mon mode de vie tout simplement. Mais j’ai gardé ce qui m’y plaisait.

Pour ceux qui me suivent depuis un moment, vous savez déjà que j’ai utilisé la méthode de Mari Kondo pour trier nos affaires avant notre emménagement à Dubaï. C’est donc tout naturellement selon cette méthode que j’ai organisé le rangement de la maison : ne garder que les choses qui nous sont vraiment utiles ou qui nous font plaisir, et trouver une place pour chaque chose, cela permet un rangement plus efficace !

Mon organisation

J’ai commencé par m’acheter un classeur qui me plaisait. C’est tout bête, mais s’il me plaît, j’aurai envie de l’utiliser ! C’est d’ailleurs le principe fondateur de la méthode KonMari : ne garder que des objets qui “nous mettent en joie”.

Je vais reprendre quelques principes de la méthode Fly lady comme y ajouter des photos ou dessins que j’aime et des phrases motivantes en page de garde.

Et pour l’organisation à proprement parler, j’ai ajouté 2 fiches plastifiées : une pour les tâches quotidiennes, l’autre pour les tâches hebdomadaires. J’y ai noté tout ce qui doit être fait et j’ai laissé des espaces à remplir pour les tâches ponctuelles. Au fur et à mesure que j’accomplis ces tâches, je coche mes petites cases au feutre Veleda.

Mon classeur d'organisation des tâches ménagères

Mon classeur d'organisation des tâches ménagères

 

Pour garder ma motivation, j’évite d’ouvrir mon classeur dès le petit-déjeuner (je préfère profiter à ce moment-là, la journée a bien le temps de commencer !). De même, je ne fais jamais débuter la liste hebdomadaire le lundi matin (ou en l’occurrence le dimanche matin pour nous puisqu’à Dubaï le premier jour travaillé est le dimanche), et je préfère la faire débuter le vendredi (premier jour du week-end ici, vous me suivez toujours ?). Comme je profite souvent du week-end pour effectuer un maximum de tâches (faire les menus, changer les draps et serviettes et faire les machines qui vont avec…) ainsi j’arrive à cocher rapidement un bon nombre de cases sur ma liste et c’est plutôt motivant !

 

Mon bureau et mes classeurs d'organisation

 

Et comme il faut une place pour chaque chose, le classeur est posé bien en évidence et tout le monde peut le consulter ! Il sert tant à la motivation qu’au partage des tâches ! Avec une vue plus claire de ce qu’il reste à faire, mon mari peut m’aider plus facilement et prendre le relais sur des tâches que je fais habituellement. Ces petites listes me permettent aussi de visualiser ce qui a réellement fait et de ne pas me laisser croire que je suis débordée (on en a souvent fait bien plus qu’on ne le pense). Et petit à petit, grâce à cette nouvelle organisation, j’arrive à me dégager du temps.

 

Et vous, quelle l’organisation à la maison ? Si vous avez des astuces, partagez-les en commentaires ça pourrait me donner des idées !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Les contes de l’arc-en-ciel, 7 histoires qui font du bien aux enfants

Publié le

Dernièrement j’ai eu un énorme coup de cœur pour un livre acheté pour mes enfants. Il ne s’agit pas d’un album classique comme je leur lis habituellement, mais un livre plus gros, dont le format ressemble à celui d’un roman et qui s’adresse aux enfants un peu plus vieux. C’est au hasard que j’ai trouvé en librairie lors de mon dernier séjour en France, Les contes de l’arc-en-ciel de Lise Bartoli et vous comprendrez sans doute vite pourquoi sa couverture m’a attirée !

Les contes de l'arc-en-ciel

 

Les contes de l’arc-en-ciel

La sorcière Mirabella était la femme la plus sage du village et tout le monde venait la voir pour qu’elle partage ses secrets et ses remèdes. Les jumeaux Enzo et Lola rodaient souvent devant sa maison, intrigués par cette femme, et c’est à leur grande surprise qu’elle leur ouvrit sa porte un jour. Alors, Mirabella commença à partager avec eux (et avec nous !) son savoir et leur fit découvrir ses bocaux de couleurs et de lumières !

 

la sorcièe Mirabella partage son savoir avec les enfants

Les bocaux de lumière de Mirabella

Mirabella commence par apprendre aux enfants à “respiplumer”, c’est à dire à respirer en s’imaginant que l’on fait tenir une plume en équilibre au bout de notre souffle. C’est l’exercice qui suivra le jeune lecteur tout au long de l’histoire car il ouvre chaque nouvelle pratique. Cette image de la plume a beaucoup plu à mes enfants et les aide beaucoup à s’habituer à la respiration ventrale.

Respiplumer

Chaque chapitre introduit une nouvelle histoire associée à un exercice de perception des énergies intérieures (vous savez, les shakras !). Le conte aide l’enfant à comprendre pleinement le sujet et les émotions engagées, puis il s’identifie et personnages d’Enzo et Lola qui pratique l’exercice donné. Enfin, l’enfant est invité à pratiquer lui-même.

Les contes de l'arc-en-ciel

Pourquoi ce coup de cœur pour Les contes de l’arc-en-ciel ?

Je ne suis pas initiée aux philosophies Hindoue et Bouddhiste, mais je m’y intéresse beaucoup. Malheureusement j’ai souvent l’impression que les livres qui les abordent sont difficilement abordables (ça n’est peut-être qu’une impression ou je n’ai peut être pas les bonnes références, mais si vous avez des livres à me conseiller n’hésitez pas à le faire en commentaire !). Et finalement, ce livre me semble une bonne introduction à la connaissance de ses centres d’énergie, même pour les parents !

Ma Colombe (5 ans) aime beaucoup la lecture de ce livre. J’en fais toujours un moment privilégié : nous nous installons confortablement toutes les deux et faisons quelques respirations avant de commencer. C’est aussi un moment de partage entre nous car nous faisons les exercices ensemble et nous comparons ce que nous visualisons quand nous faisons les exercices.

La lecture des Contes de l’arc-en-ciel est aussi un bon outil pour parler des émotions de l’enfant et pour apprendre à les gérer. Le livre explique sur quelle partie du corps se concentrer si l’on a peur, que l’on manque de confiance en soit ou encore si l’on a des regrets enfouis en soi, et donne des pistes à l’enfant pour surmonter ses difficultés. Cette manière d’aborder les choses me semble être un bon complément aux nombreux livres sur les émotions que l’on trouve en librairie et qui généralement décrivent plus ce qu’est l’émotion et ce qu’elle provoque en nous, que la manière de les rééquilibrer.

Enfin, l’auteur a choisi la forme du conte afin de toucher l’inconscient de l’enfant. Tout n’est pas facilement compréhensible pour ma petite de 5 ans, mais elle est touchée par les histoires et s’attachent aux personnages. Elle en reparle parfois entre 2 lectures, car je pense que l’histoire fait son chemin dans sa tête…

Lise Bartolli, Les contes de l’arc-en-ciel, ed Payot Psy
à partir de 5 ans (le livre est un peu compliqué avant)
15€

Ce livre est vraiment une belle découverte pour nous et nous allons régulièrement le relire tant nous apprenons sur nous-même à chaque fois ! Et vous, est-ce que les philosophies hindoue et bouddhiste vous intéressent?  Vous pratiquez la méditation avec vos enfants ? Si vous avez des questions ou des conseils, n’hésitez pas, les commentaires sont là pour ça ! Et c’est toujours un plaisir de partager avec vous !

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Nouveau look pour le blog grâce à Loli Pumpkin

Publié le

Lorsque j’ai commencé mon blog il y a 4 ans, je le voulais simple pour ses débuts. Puis je me suis prise au goût du partage sur internet et j’ai voulu développer mon “identité visuelle”. J’ai alors imaginé un blog au bleu doux qui rappelle l’enfance, j’y ai ajouté l’image de ce cheval à bascule qui a tant amusé ma fille (et mon fils par la suite) et j’y ai ajouté de petites étoiles. Mon blog était à mon image et à celle de ma famille. Mais, les enfants grandissant, et notre vie ayant pris un tout nouveau tournant avec l’expatriation et le début de l’instruction en famille, j’ai eu envie d’accorder l’image du blog à ces changements. Et cette fois, je me suis fait plaisir en m’offrant une jolie bannière et un portrait de famille fait par une dessinatrice de talent !

Loli Pumpkin

Je connais Loli Pumpkin depuis un moment puisque cela date de l’ouverture de son blog de l’époque “Appellation Maman“. Nous avons beaucoup partagé sur nos vies de mamans et sur les activités de nos enfants via nos blogs respectifs, et j’ai découvert une très belle personne. Il y a quelques mois, elle a arrêté son blog pour se consacrer à une passion qu’elle a développé un peu grâce à lui : le dessin. Mais le mieux c’est peut-être que je la laisse se présenter elle-même !

Loli Pumpkin illustrations

 

“Journaliste de formation, et maman d’un trio, option jumelles, j’ai, après 8 ans de bons et loyaux services, eu une soudaine envie de me lancer dans une nouvelle aventure.

Une maman un peu dépassée. Un blog pour raconter son quotidien. Et une vieille tablette graphique qui prenait la poussière dans un coin. C’est ainsi que tout a commencé. Pour illustrer mon blog, je me suis mise à dessiner ma famille “de dos”. Une marque de fabrique qui ne me quittera plus. Des personnages de dos, pour faire planer le mystère.

Des hauts, des bas, mais toujours cette furieuse envie d’aller toujours plus loin, de me dépasser, de sortir de ma si rassurante “zone de confort”. De prouver à tous, mais surtout à moi, que même sans formation artistique autre que du piano, du chant et du théâtre, j’ai tout pour réussir dans le domaine du dessin.

Deux années et de nombreux dessins plus tard c’est ainsi qu’est née Loli Pumpkin.

Un pseudo qui raconte mon surnom, mon côté “femme derrière la maman”, mon côté sorcière, et mon amour de l’automne. Un pseudo que je voulais coloré, rond et pétillant.

Tout comme mes illustrations. Portraits de dos, faire-part de naissance, de mariage, affiches pour enfants, cartes étapes, cartes de vœux, logos, bannières de blog… et tout ce qui nous passera par la tête, à vous, à moi. Car Loli Pumpkin c’est ça. Évoluer au grès des envies et des demandes, au service de l’imagination.”

La boutique

Sur sa boutique Etsy, Loli Pumpkin décline ses dessins sous forme d’affiches, de faire-part ou de cartes d’invitation par exemple.

Invitation anniversaire de l'espace par Loli Pumpkin

Invitation d’anniversaire

 

Faire-part de naissance par Loli Pumpkin

Faire-part de naissance

 

Cartes étapes de Loli Pumpkin

Cartes étapes

 

Vous pouvez choisir parmi les nombreux produits figurants sur la boutique (des cartes étapes aux fiches pour noter ses recettes de cuisine !) ou passer une commande personnalisée comme je l’ai fait ! Loli Pumpkin propose notamment de jolis portraits de famille de dos, qui m’ont inspirés pour mon nouveau logo !

Portrait de famille de dos par Loli Pumpkin

 

Mon nouveau logo et ma nouvelle bannière

Pour le logo du blog, j’avais envie d’un portrait de famille face aux tours de Dubaï ! Loli Pumpkin a été très à l’écoute, dessinant les tours qui représentaient ma nouvelle vie et changeant chaque détail jusqu’à ce que je trouve le dessin parfait ! Ce portrait de famille me présente avec mes deux petits, portant leurs capes de super héros comme ils le font souvent lors de nos promenade.

Logo A dada et au Dodo ! par Loli Pumpkin

Je voulais une bannière qui représenterait mon blog depuis sa création, et cela tombe bien car Loli Pumpkin et moi nous connaissons depuis longtemps. Elle a su prendre en compte toutes mes demandes et aussi ajouter des détails auxquels je n’avais pas pensés mais qui représentent tellement mon blog ! Il y a bien sûr mon joli cheval à bascule qui est un peu le point de départ de ce blog. Il y a aussi un Bilibo, ce jouet pour lequel j’ai eu une véritable révélation et auquel on m’associe souvent. Et puis il y a le jeu, la création, et l’instruction…

 

Une surprise pour vous !

Pour fêter notre jolie collaboration, Loli Pumpkin et moi avons décidé de vous gâter ! Ainsi pendant un mois (jusqu’au 16 août 2018), vous pourrez bénéficier de 20% de réduction sur la boutique (hors portraits de famille) avec le code ADADA

Et pour ne rien manquer du travail de Loli Pumpkin, allez vite vous abonner à sa page Facebook et à son compte Instagram !

Alors, le travail de Loli Pumpkin vous plaît ? Vous aimez mon nouveau logo et ma bannière ? Dites le moi en commentaire car j’adore vous lire !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Un arc-en-ciel en perles – diy

Publié le

Il est assez rare que je fasse une activité manuelle seule avec Petit O’ (3ans) car en général, si l’activité est à sa portée, c’est qu’elle est aussi à celle de Colombe (5 ans). Et pourtant, lorsque l’activité prévue est trop compliquée pour lui, je la fais seule avec Colombe. Alors pour une fois, je me suis dit que j’allais faire une activité manuelle seule avec mon petit garçon ! Depuis un moment j’avais envie de fabriquer un arc-en-ciel avec des perles et du fil chenille que j’avais vu sur Pinterest. Comme l’idée lui a plu, nous nous sommes lancés !

 

Le matériel nécessaire pour fabriquer un arc-en-ciel

Matériel nécessaire à la fabrication de l'arc-en-ciel

  • Des morceaux de fil chenille aux couleurs de l’arc-en-ciel
  • De grosses perles aux couleurs de l’arc-en-ciel également
  • Une plaque de carton
  • Une paire de ciseaux
  • Un pistolet à colle
  • Quelques boules de coton
  • De la colle liquide

La fabrication de l’arc-en-ciel

Tout d’abord, j’ai coupé les morceaux de fil chenille pour que chaque fil soit de plus en plus petit, et en respectant l’ordre des couleurs dans l’arc-en-ciel.

fil chenille arc-en-ciel

Puis j’ai collé les morceaux de fil chenille sur le carton à l’aide du pistolet à colle. Comme la base des fils sera recouverte de coton, il n’est pas nécessaire de les coller joliment. Le principal est que les fils tiennent bien car l’enfant va les manipuler pendant un moment.

coller les fils chenilles sur la planche de carton

Vient maintenant la première partie de l’activité réalisée par l’enfant : j’ai demandé à Petit O’ d’enfiler des perles de la couleur correspondante sur chacun des fils chenilles. Je lui ai conseillé de commencé par le centre (le fil rose), ainsi les fils sont de plus en plus long à remplir et l’enfant ne se décourage pas dès le premier fil.

enfiler des perles

Une fois toutes les perles mise, on recourbe les fils chenilles et on les colle sur la planche de carton.

L’enfant intervient de nouveau et colle les boules de coton sur la planche de carton, cachant ainsi la colle à la base des fils.

 

Après séchage, l’arc-en-ciel est prêt à être exposé pour embellir la chambre de nos petits !

Arc-en-ciel en perles et fil chenille

Et Petit O’ est tellement fier de son arc-en-ciel qu’il a choisi d’en faire le sujet de sa photo pour le rendez-vous A Travers leurs yeux d’enfants…

Arc-en-ciel en perles et fil chenille

L’arc-en-ciel trône maintenant fièrement dans la chambre de mes deux petits, et mon garçon est tellement heureux de nous rappeler à chaque fois qu’il l’a fait seul que je réalise à quel point j’ai bien fait de prendre ce temps seule avec lui ! Et vous, prenez-vous du temps pour créer avec chacun de vos enfants indépendamment ? Quelles sont leurs activités préférées ?

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+