Latest Event Updates

Jouer sur les mots – À travers leurs yeux d’enfants…

Publié le

J’ai un peu l’impression de m’être tiré une balle dans le pied avec le dernier thème de mon rendez-vous À Travers leurs yeux d’enfants… “Jouer sur les mots” m’inspirait beaucoup, mais il est tellement imagé pour des enfants qui en plus ne savent pas encore lire, que Colombe (4 ans 1/2) et Petit O’ (2 ans et 11 mois) n’ont pas été tellement inspirés ! Mais ils ont tout de même trouvé un sujet à photographier !

Notre interprétation de “Jouer avec les mots”

J’avais pas mal d’idées de mise en scène pour “jouer sur les mots” et jouer avec cette expression, mais le but du rendez-vous étant de laisser les enfants complètement libres de leur interprétation, je les ai laissés faire. Mais finalement, Colombe et Petit O’ n’ont pas été très inspirés, et contrairement au thème du mois dernier pour lequel ils avaient fait tout un reportage photo, cette fois, ils ont vite expédié l’affaire !

C’est en jouant à Story Cube que Colombe a trouvé l’idée de la photo. Mais prise dans la partie, elle n’a pas vraiment pris le temps de cadrer ou de faire la mise au point…

Petit O’ a préféré prendre en photo le livre de Peppa Pig que nous venons d’emprunter à la bibliothèque :

Mais finalement il était un peu déçu de ne pas avoir de dé de story cube sur sa photo et a décidé d’en ajouté un. Au moment de prendre la photo, je ne sais pas pourquoi il s’est mis à secouer l’appareil…

Votre interprétation de “Jouer avec les mots”

Chez Extraordinaire Maman Pivert, Petit Poussin nous livre 2 photos, et vous savez quoi ? L’une d’elle est exactement l’interprétation que j’aurais faite de “jouer avec les mots” !

Chez Ma vie de Maman Louve, P’tit Loup et Petite Louve joue aussi sur les mots de manière très littérale.

 

Le prochain rendez-vous

Ce thème “jouer sur les mots” était sans doute un peu compliqué pour les enfants. J’espère que le prochain thème, du 20 décembre, inspirera plus nos petits ! Cette fois c’est Petit O’ qui a choisi le thème : il voulait prendre la lampe de chevet très moche en photo, alors nous avons décidé du thème “Lumière !”

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Les dinosaures aux éditions Fleurus – Chut les enfants lisent

Publié le

Depuis quelques temps, notre Petit O’ (presque 3 ans) s’est découvert une nouvelle passion. Il rugit, grogne, montre les gros et marche d’un pas lourd. Bref, il est devenu un dinosaure ! Il est très encouragé par la culture anglo-saxone présente ici, dans laquelle on trouve beaucoup d’histoire ou de chanson mettant en scène ces “monstres” préhistoriques ! J’ai profité de son intérêt pour sortir un livre reçu il y a quelques mois (oui, j’ai un peu de retard dans mes publications et il me reste pas mal d’articles à écrire sur des produits reçus quand j’étais en France, oui, je suis ce qu’on appelle une blogueuse en carton…) : Les dinosaures, aux éditions Fleurus.

Les dinosaures, éditions Fleurus

 

Une histoire chronologique des dinosaures

Le livre nous emmène à la découverte des dinosaures. Il commence à notre époque dans un musée d’histoire naturel, puis il nous plonge à l’époque des dinosaures.

Les dinosaures sont présentés de manière chronologique, ce qui d’un point de vue pédagogique me paraît vraiment intéressant. En effet, on a tous des espèces de dinosaures en tête et on les imagine vivant tous ensemble dans un monde sauvage très lointain, mais finalement, ils ont parfois vécu à des époques très différentes !

Les dinosaures, éditions Fleurus

Les dinosaures, éditions Fleurus

Des personnages attachants

Les découvertes et les explications sont menées par de mignons petits personnages : des petits enfants auxquels le lecteur peut s’identifier facilement. À la manière d’une bande dessinée ces petits enfants se promènent dans les pages et posent des questions, font des remarques qui invitent le lecteur à en découvrir plus sur le sujet.

Les dinosaures, éditions Fleurus

D’ailleurs, Petit O’ a rapidement eu envie de faire comme ces petits personnages et d’aller découvrir des dinosaures par lui-même. Nous sommes donc allés au Dubaï Mall (l’un des plus grand mall du monde) pour observer le véritable squelette de dinosaure de 155 M d’années exposé !

Dinosaure de Dubai Mall

Une collection à l’excellent rapport qualité-prix

Cette collection compte plusieurs titres différents : La Terre, Les Animaux, Le corps, L’Espace… Chaque livre coûte 5,95 €, ce qui pour des livres aussi complets est vraiment très raisonnable !

Cet article est ma participation au rendez-vous “Chut les enfants lisent” su blog Devine qui vient bloguer ?

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Dubaï et le décalage horaire… mais pas que ! À Dada à Dos de chameau !

Publié le

Il y a une semaine, la France passait à l’heure d’hiver ! J’ai alors vu sur les réseaux sociaux les messages des personnes qui étaient heureux de dormir une heure de plus, des parents frustrés que leurs enfants se fichent bien de ce changements, et des gens qui étaient perdu et ne savait plus si à 2h il serait 1h, 3h ou 19h45 ! Ici à Dubaï, on ne change pas d’heure mais cela ne nous empêche pas d’être décalés !

Il y a bien-sûr le décalage horaire : 2h en été, 3 h en hiver ! En été, j’avais juste l’impression d’être un peu en avance, mais maintenant je me sens complètement décalée ! Lorsque je prépare le repas à 12h, je me rends compte que mes copines en France finissent à peine leur petit déjeuner ! Quand j’appelle ma famille en fin d’après-midi, je me rends compte que je les coupe en plein milieu de leurs activités de l’après-midi ! Bref, je sens beaucoup plus le décalage depuis une semaine !

Mais la différence de rythme entre la France et les Émirats ne réside pas que dans le décalage horaire. Il y a une grande différence qui décale TOUT ! Comme dans la plupart des pays musulmans, le week-end a lieu le vendredi et samedi. Le vendredi étant le jour consacré à la pratique religieuse, il est tout à fait normal que ce jour ne soit pas travaillé. Et ce décalage n’est pas pour nous déplaire car il est finalement plutôt bon pour le moral :

  • le jeudi soir et le vendredi, alors qu’en France nous entendons les gens dire qu’il faut encore travailler une journée, nous sommes déjà en week-end.
  • le dimanche, alors que notre semaine reprend, nous avons encore un pied dans le week-end grâce aux photos de vide-grenier ou de sorties en famille postées par les amis sur les réseaux sociaux.
  • le lundi, alors qu’en France tout le monde se souhaite un bon début de semaine ou que certains se plaignent qu’ils n’ont pas le courage d’aller au bureau, nous nous disons que le plus dur est fait puisque nous avons déjà passé la première journée de la semaine !

Mais ce décalage a aussi des inconvénients :

  • je suis perdue absolument toute la semaine ! Pas la peine de me demander quel jour on est, je ne sais pas !
  • mon calendrier fait commencé la semaine le lundi… donc le premier jour de MA semaine se trouve à la fin de la ligne précédente… régulièrement je me trompe en notant les rendez-vous !
  • mon téléphone permet de régler un réveil uniquement pendant les jours de semaine, mais il se base sur la semaine en Europe ! J’ai donc souvent été réveillée à 7h le vendredi matin parce que j’avais oublié d’éteindre le réveil !

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Home Sweet home – À Travers leurs yeux d’enfants

Publié le

Le thème de mon rendez-vous À travers leurs yeux d’enfants était “Home sweet home – Qu’on est bien chez soi !” ce mois-ci. C’est un thème que j’ai choisi pour qu’il soit en lien avec le thème du rendez-vous Voyageons Ludique organisé par le blog Pa’man ! C’est une longue histoire… Le thème de ce dernier rendez-vous étant “Fais nous découvrir ta région”, Colombe, Petit O’ et moi vous emmenons à la découverte de notre nouveau home sweet home, Dubaï !

 

Notre nouveau Home sweet home

Pour vous montrer notre nouveau “Home sweet home” Colombe (4 ans 1/2) et Petit O’ (presque 3 ans) et moi, sommes partis en promenade dans le quartier de Dubai Marina. C’est un quartier très récent qui borde la mer. Nous nous sommes particulièrement attardé entre la plage et une résidence appelée JBR (Jumeirah Beach Redisence), dont les murs sont magnifiquement décorés !

Street art

Street art

Street art

Street art

Street art

Street art

Street art

Les enfants ont également voulu montrer des éléments du paysage qu’ils aiment particulièrement. Il y a donc les belles tours de la Marina : La Cayan Tower, tour qui tourne sur elle-même sur 90°; et la Princesse Tower, celle qui semble surmontée d’une courronne.

Tours de Dubaï

Il y a aussi la Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde ! Elle est tellement grande, qu’il est difficile de la prendre en photo !

Burj Khalifa

Les enfants ont pris en photo Dubai Marina Mall et ses belles illuminations la nuit. Nous sommes passés devant en tram en rentrant de notre reportage photo à JBR, la photo n’est donc pas de très bonne qualité.

DUbai Marina Mall

Bien-sûr il y a aussi les magnifiques stations de métro de Dubaï : elles sont toutes identiques et toutes dorées !

Station de métro à Dubaï

Enfin, Colombe a tenu à prendre en photo différents dromadaires croisés lors de nos promenades.

dromadaire

Dromadaire

Il y aurait eu tant d’autres choses à vous montrer de cette ville que nous découvrons encore ! Mais il fallait faire des choix !

 

Votre Home Sweet home

Chez Extraordinaire Maman Pivert, Petit Poussin nous fait découvrir un home sweet home féérique ! (et à vrai dire j’aimerais aussi que ça soit mon home sweet home !)

Chez Ma vie de Maman Louve, Petite Louve et Louveteau nous montrent leur endroit préféré dans leur maison : leur cabane !

Chez Pa’man c’est une longue histoire… Coquinou nous montre ce qu’il préfère chez lui, et je ne suis pas surprise de son choix !

Notre prochain rendez-vous

Le prochain rendez-vous aura pour thème “Jouer sur le mot !” et j’avoue être très impatiente de voir l’interprétation des enfants !!!

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

The Key to Dubai

Publié le

Il y a 4 mois que nous vivons à Dubaï et nous avons encore énormément à découvrir ! Des lieux, mais aussi des pans entiers de la culture émiratie ! Cette culture est d’ailleurs très difficile à saisir car l’immersion est loin d’être totale. En effet, ici, les Émiratis ne composent que 10 ou 15% de la population. Nous sommes donc plus souvent confrontés à la culture indienne ou philippine, deux cultures très représentées ici. Alors pour tenter de mieux connaître la culture locale, dès nos premiers jours ici, j’ai acheté ce livre The Key to Dubai, unlocking the story of a city and its culture de Liliane van der Hoeven. Ce livre est très populaire ici, au point qu’on le trouve non seulement dans toutes les librairies, mais aussi dans les supermarchés et dans les boutiques de souvenirs !

The key to Dubai

The Key to Dubai

En français, le livre s’appellerait “Les clés de Dubaï, découvrir l’histoire d’une ville et sa culture”. Le projet est vaste et le livre y répond vraiment bien car il est très complet !

Une première partie présente Dubaï au sein des Émirats Arabes Unis : il y a 7 émirats, chacun portant le nom de sa plus grande ville (nous sommes donc ici dans l’émirat de Dubaï, celui d’à côté, le principal, étant celui d’Abu Dhabi). Le pays est jeune, il a été créée en 1971 et a énormément évolué depuis sa création. La religion officielle est l’Islam, la langue officielle est l’arabe (mais c’est l’anglais qui est parlé majoritairement), et la monnaie est le Dirham.

The key to Dubai : United Arab Emirates

Habit traditionnel de Dubaï

Cette partie continue avec une présentation de l’évolution de la ville de Dubaï, ses constructions et sa ligne d’horizon impressionnante ainsi que les nombreux points d’intérêts tous plus exceptionnels les uns que les autres !

Dubai, la burj khalifa

Ensuite viennent des parties sur le désert qui compose tout l’arrière pays, sur la faune et la flore, la culture agricole et la vie des populations nomades.

La vie dans le désert à Dubaï

Enfin, une partie est consacrée à la vie du vieux Dubaï, dans la creek qui a vu naitre la ville. Car avant d’être la mégalopole cosmopolite que l’on connaît, Dubaï était une petite cité de pêcheurs, notamment de pêcheurs de perles !

 

Une mine d’informations !

Ce livre est une véritable mine d’informations ! Grâce à lui, les enfants et moi avons déjà appris beaucoup sur la ville et sa culture ! Mais il est tellement riche que nous n’en avons pas encore fait le tour ! Je le laisse donc presque toujours à disposition sur notre table des saisons à côté de notre dromadaire et du drapeau du pays !

The key to Dubai : découvrir les Emirats Arabes Unis

Ce livre ne semble pas avoir été traduit en français, en tous cas je ne l’ai pas trouvé. Mais il est trouvable facilement sur internet, vous n’aurez donc aucun problème à vous le faire livre en France ! Et si vous le souhaitez, une édition “The Key to Abu Dhabi” existe aussi. Je ne l’ai pas achetée car la plupart des pages sont exactement les mêmes que celle de l’édition de Dubaï.

 

Liliane Van der Hoeven, The Key to Dubai, Explorer, 2015

 

Cet article est notre participation au rendez-vous Voyageons Ludique sur le thème “Fais-nous visiter ta région” nos autres participations sont ici et ici.

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Notre cahier des pays – Les Émirats Arabes Unis et la France

Publié le

Il y a quelques mois, deux gros changements ont eu lieu dans notre vie de famille. Nous avons quitté la France, notre pays d’origine, pour nous installer à Dubaï aux Émirats Arabes Unis, et nous avons déscolarisé nos enfants, prenant la décision de faire leur instruction en famille. Mon projet pédagogique pour Colombe (4 ans et demi) et Petit O’ (2 ans 1/2) est donc naturellement impacté par notre quotidien de famille expatriée (surtout dans une ville cosmopolite comme Dubaï). Ainsi je pense qu’il est normal que mes enfants soient sensibilisés très tôt à la géographie. Car finalement, leur famille vit en France, et eux vivent aux Émirats entourés de petits copains originaires de tous les pays du monde ! La connaissance du monde fait partie de leur quotidien.

C’est en lisant l’excellent Grand Guide des pédagogies alternatives, j’ai été attirée par l’idée issue de la pédagogie Freinet de tenir un cahier ou journal en famille. J’ai donc décidé de commencer un cahier des pays dans lequel nous allons consacrer une double page à chaque pays dans lequel nous avons vécu, ou que nous avons visité, mais aussi aux pays d’où sont originaires nos bons amis. L’utilisation de ce cahier des pays est complété par le grand planisphère que nous avons accroché dans le salon à la hauteur des enfants. Ainsi, Colombe et Petit O’ sont capables de placer tous les pays qui se trouvent dans ce cahier.

C’est donc tout naturellement que nous avons réalisé les pages des Émirats Arabes Unis et de la France !

Cahier de géographie, présentation des Emirats Arabes Unis

Cahier de géographie, présentation de la France

Pour chaque pays : nous dessinons son drapeau et cherchons la signification du choix des couleurs. Nous collons une petite carte (décalquée sur notre planisphère, ainsi les proportions sont les mêmes. N’ayant pas acheté de papier calque lorsque j’en ai trouvé, j’ai fini par décalqué les pays avec du papiers cuisson !). Nous indiquons la langue du pays, sa capitale, la monnaie utilisée et ce qui nous y rattache.

Attention, ce cahier des pays n’a pas pour but à terme de référencer tous les pays du monde ! Nous y ajouterons les pays que nous aurons visités, ou dont nous aurons fréquenté des ressortissants suffisamment pour qu’ils nous familiarisent un peu avec leur culture. Nous y mettrons les pays d’origine des gens qui nous sont importants. Et lorsque les enfants grandiront, s’ils se passionnent pour la culture d’un pays, il rentrera également dans le cahier. Mais le but de ce cahier est vraiment de faire naître la curiosité de mes enfants pour les autres, les autres pays, les autres cultures. De les amener à se demander d’où viennent les gens qui les entourent, et de se rendre compte que nous avons tous un ou même plusieurs pays, langues, monnaies, drapeaux qui symbolisent notre appartenance à un groupe !

Cet article est ma participation au rendez-vous Voyageons Ludique sur le thème “Fais-nous découvrir ta région”. Nous vous avons donc naturellement fait découvrir les Émirats Arabes Unis et la France, les 2 pays (ou région du monde !) auxquels Colombe et Petit O’ peuvent se rattacher !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Toile d’araignée facile à découper !

Publié le

Halloween approche à grand pas et ici, cela fait un moment qu’on s’y prépare ! Après avoir fabriqué de jolis masques citrouilles pour décorer l’appartement, j’ai proposé à Colombe (4 ans 1/2) de fabriquer une toile d’araignée en papier. Cette activité est assez simple, elle ne demande pas beaucoup de matériel et est un bon exercice de motricité fine !

Le matériel

  • Une feuille de papier carrée (si elle est noire c’est encore mieux)
  • un crayon à papier
  • une paire de ciseaux
  • un pompon
  • quelques chutes de papier
  • de la colle

La réalisation

J’ai plié la feuille de papier 4 fois (dans les 2 diagonales et dans les 2 centres) et j’ai tracé des lignes au crayon à papier, allant du bord jusqu’à la pliure.

Découper une toile d'araignée dans du papier

Découper une toile d'araignée dans du papier

Découper une toile d'araignée dans du papier

Puis j’ai laissé Colombe découper sur les lignes et retirer les morceaux de papier découpés. C’est un bon exercice de motricité fine (utilisation des ciseaux, qu’elle maîtrise vraiment bien maintenant, découpe des petits morceaux de papier), mais aussi de concentration puisqu’il faut arracher un morceau sur 2.

Découper une toile d'araignée dans du papier

Une fois toutes les bandes découpées nous avons déplié notre papier et découvert notre belle toile d’araignée ! Mais Colombe tenait absolument à y mettre une araignée ! Nous sommes donc allées chercher un pompon (le orange nous a semblé correspondre au thème et apporter un peu de gaîté à l’ensemble !) et j’ai demandé à Colombe de découper 8 pattes dans les chutes de papier (oh ! un peu de maths !). Elle a ensuite collé le tout sur sa toile que nous avons collée sur le mur !

Toile d'araignée en papier

Toile d'araignée en papier

Notre toile d’araignée en papier vient maintenant compléter notre décoration de Halloween !

Toile d'araignée en papier

Toile d'araignée en papier

Alors, vous aimez ? Vous aussi vous avez décoré votre maison pour Halloween ?

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

À Dubaï on a de l’eau chaude… Mais pour l’eau froide c’est plus compliqué !

Publié le

Voilà un détail de mon quotidien à Dubaï qui m’a bien surprise et auquel j’ai mis du temps à m’adapter ! L’eau chaude et l’eau froide !

J’ai d’abord été étonnée de trouver un interrupteur pour allumer le cumulus à l’entrée de la salle de bain. Dans tous les appartements dans lesquels j’ai vécu en France, les cumulus se mettaient en chauffe automatiquement et on n’avait pas à penser à faire chauffer l’eau pour prendre une douche. Mais je me suis dit que j’allais m’adapter et que c’était une habitude à prendre.

Le premier jour, j’ai donc mis le cumulus en marche une petite heure avant l’heure de la douche des enfants. Puis au moment de les doucher de l’eau brûlante est sortie, que j’ouvre le robinet d’eau chaude ou celui d’eau froide ! L’eau était tellement chaude que les enfants n’ont pas pu prendre de douche !

Après quelques jours de “pratique”, nous avons enfin compris. À Dubaï en été, l’eau qui sort directement des canalisations est chaude ! Il fait tellement chaud ici que l’eau du réseau est suffisamment chaude pour qu’un adulte prenne une douche. Parfois elle est même trop chaude pour qu’on se mette dessous !

Donc pour avoir de l’eau chaude on ouvre le robinet d’eau froide !

Et pour avoir de l’eau froide ? Eh bien on n’allume pas son cumulus et l’eau qui reste stockée dedans a le temps de refroidir. Donc pour la douche des enfants j’ouvre l’eau froide, et je tourne le mitigeur vers “chaud” pour que l’eau se rafraîchisse ! Vous me suivez ?

Bon, il ne faut pas rêver non plus, l’eau “froide” qui sort du robinet d’eau chaude est plutôt tièdasse que froide. Elle n’est pas vraiment buvable non plus car c’est de l’eau qui stagne parfois un moment dans le cumulus…

En résumer, pour avoir de l’eau chaude, on ouvre le robinet d’eau froide, et pour l’eau froide, on ouvre celui d’eau chaude et on se contente de ce qui arrive ! Mais ça, forcément, ça ne sera plus tout à fait valable en hiver…

Voilà pourquoi nos cumulus ont un interrupteur : en hiver on les allume pour chauffer l’eau (jusque là ça va), et en été, son rôle s’inverse puisqu’on le laisse éteint et que finalement il sert à laisser l’eau refroidir ! CQFD

Bon, vous avez compris ou je dois réexpliqué ? (parce que personnellement j’ai mis un moment avant de tout comprendre !)

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Il paraît que l’hiver arrive à Dubaï ! – À Dada à dos d’chameau #5

Publié le

L’automne est arrivé en Europe, et depuis mon désert de sable, j’admire vos photos de feuilles mortes et de paysages colorés ! Oui, j’aime l’automne et je savais en venant vivre à Dubaï que ça serait la saison qui me manquerait le plus ! Mais ici personne ne parle d’automne. Cette saison n’existe pas ! D’ailleurs j’ai l’impression qu’il n’y a que 2 saisons ici : l’été et l’hiver. Et vous savez quoi ? Depuis quelques semaines Dubaï est en ébullition (ou plutôt non, on a bouilli tout l’été sous le soleil de plomb ! Là on se rafraîchit un peu !) car il paraît que l’hiver arrive ! Et pour certains il est déjà là !

Donc sur le réseaux sociaux je vois des blogueuses influentes s’extasier parce qu’elles peuvent enfin sortir et profiter de l’air frais ! Je vois des photos de mamans qui emmènent leurs enfants au parc et qui sont ravies de prendre enfin l’air ! Et je partage cet enthousiasme !

Mais je vois aussi des blogueuses influentes arborer leur nouvelle écharpe qui leur permet de ne pas attraper froid lorsqu’elles sortent. Et je vois les rayons des magasins de vêtements se remplir d’anoraks, bottines fourrés et pulls douillets !

Bref, avant même que l’hiver ne pointe le bout de son nez en Europe, il est déjà bien présent ici à Dubaï !

Les gens ici sont super excités parce que l’hiver arrive.

En moyenne en journée  il fait 35°

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

DIY : des masques de citrouille pour Halloween !

Publié le

Halloween approche à grand pas et nous sommes très enthousiastes cette année ! Les enfants adorent se déguiser et ils ont envie de décorer l’appartement aux couleurs de cette fête d’automne ! Je leur ai donc proposer de fabriquer quelques masques de citrouille afin d’apporter une touche de couleur à notre intérieur.

Le matériel

  • des assiettes en carton
  • de la peinture
  • des pinceaux
  • un cutter

La réalisation de nos masques de citrouille

Nous avons choisi 3 couleurs pour nos masques de citrouille : du orange, du noir et du bleu. Les enfants ont donc peint le dos de leurs assiettes en carton.

Ensuite, ils ont dessiné des yeux, nez et bouche à leur citrouille et je les ai découpés au cutter.

Enfin il ne me restait plus qu’à accrocher les masques de citrouille au mur ! Et voilà notre décoration de Halloween toute simple et rapide à faire ! Sur le mur du salon :

Et sur la porte d’entrée :

Alors ? Terrifiant non ?

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+