Activités pour enfants

Calendrier de Noël fabriqué par ma 4 ans

Publié le

Voilà un peu plus de 6 mois que mes enfants sont instruits à la maison. Nous ne suivons pas vraiment de programme, mais j’aime leur proposer de fabriquer leurs propres jouets et objets utiles à leur quotidien et liés aux saisons. À chaque fois, les enfants sont très impliqués dans la réalisation, ils prennent soin des objets qu’ils ont fabriqué eux-même, et c’est souvent l’occasion d’apprendre ! C’est pourquoi cette année, j’ai voulu que Colombe fabrique elle-même le calendrier de l’Avent. Ici, le calendrier n’est qu’un décompte des jours car c’est l’elfe de Noël ou “lutin farceur” qui apporte des petites friandises chaque jour.

Le matériel nécessaire pour ce calendrier de l’Avent

Ce calendrier est très rapide à fabriquer et nécessite un matériel assez simple, de sorte que Colombe (4 ans 1/2) a pu le fabriquer en toute autonomie. Il faut donc :

  • un long ruban
  • 24 petites étiquettes de Noël autocollantes
  • une jolie étoile
  • un stylo

La réalisation du calendrier de l’Avent

Colombe a tout simplement collé les étiquettes sur le ruban en y inscrivant les chiffres un par un. Les premiers chiffres ont été plutôt facile à inscrire, puis la difficulté augmentant, je lui ai proposé un modèle. Le but étant qu’elle s’entraîne au graphisme et qu’elle revoit l’ordre croissant des chiffres, je ne voulais rien lui imposer de trop compliqué.

fabriquer son calendrier de l'avent

fabriquer son calendrier de l'Avent

Je pensais que l’activité serait un peu trop longue pour Colombe et qu’elle s’y reprendrait à 2 fois. Mais finalement, entre l’intérêt intellectuel et la satisfaction de fabriquer son calendrier entièrement seule, elle a tout fait d’une traite en une demi-heure. Et le résultat est vraiment sympa !

Calendrier de l'Avent fabriqué par Colombe (4 ans)

Calendrier de l'Avent fabriqué par Colombe (4 ans)

Calendrier de l'Avent fabriqué par Colombe (4 ans)

Les chiffres ne sont pas tous très bien réussis, mais l’important est que Colombe s’est appliqué et qu’elle a tout fait seule.

 

Calendrier de l'Avent fabriqué par Colombe (4 ans)

Nous avons accroché le calendrier sur le mur dès qu’il a été terminé et dès demain, il nous servira au décompte des jours jusqu’à Noël. Ce sera encore l’occasion d’apprendre et de travailler sur les chiffres !

Calendrier de l'Avent fabriqué par Colombe (4 ans)

Dites-moi tout, est-ce que le calendrier de l’Avent est prêt chez vous ? L’avez-vous fait vous-même, l’avez-vous acheté, ou est-ce que comme ici ce sont les enfants qui se sont chargé de sa réalisation ?

Jouer sur les mots – À travers leurs yeux d’enfants…

Publié le

J’ai un peu l’impression de m’être tiré une balle dans le pied avec le dernier thème de mon rendez-vous À Travers leurs yeux d’enfants… “Jouer sur les mots” m’inspirait beaucoup, mais il est tellement imagé pour des enfants qui en plus ne savent pas encore lire, que Colombe (4 ans 1/2) et Petit O’ (2 ans et 11 mois) n’ont pas été tellement inspirés ! Mais ils ont tout de même trouvé un sujet à photographier !

Notre interprétation de “Jouer avec les mots”

J’avais pas mal d’idées de mise en scène pour “jouer sur les mots” et jouer avec cette expression, mais le but du rendez-vous étant de laisser les enfants complètement libres de leur interprétation, je les ai laissés faire. Mais finalement, Colombe et Petit O’ n’ont pas été très inspirés, et contrairement au thème du mois dernier pour lequel ils avaient fait tout un reportage photo, cette fois, ils ont vite expédié l’affaire !

C’est en jouant à Story Cube que Colombe a trouvé l’idée de la photo. Mais prise dans la partie, elle n’a pas vraiment pris le temps de cadrer ou de faire la mise au point…

Petit O’ a préféré prendre en photo le livre de Peppa Pig que nous venons d’emprunter à la bibliothèque :

Mais finalement il était un peu déçu de ne pas avoir de dé de story cube sur sa photo et a décidé d’en ajouté un. Au moment de prendre la photo, je ne sais pas pourquoi il s’est mis à secouer l’appareil…

Votre interprétation de “Jouer avec les mots”

Chez Extraordinaire Maman Pivert, Petit Poussin nous livre 2 photos, et vous savez quoi ? L’une d’elle est exactement l’interprétation que j’aurais faite de “jouer avec les mots” !

Chez Ma vie de Maman Louve, P’tit Loup et Petite Louve joue aussi sur les mots de manière très littérale.

Chez Rêves de Fripouilles, on joue avec les mots et avec la nature !

 

Le prochain rendez-vous

Ce thème “jouer sur les mots” était sans doute un peu compliqué pour les enfants. J’espère que le prochain thème, du 20 décembre, inspirera plus nos petits ! Cette fois c’est Petit O’ qui a choisi le thème : il voulait prendre la lampe de chevet très moche en photo, alors nous avons décidé du thème “Lumière !”

Home Sweet home – À Travers leurs yeux d’enfants

Publié le

Le thème de mon rendez-vous À travers leurs yeux d’enfants était “Home sweet home – Qu’on est bien chez soi !” ce mois-ci. C’est un thème que j’ai choisi pour qu’il soit en lien avec le thème du rendez-vous Voyageons Ludique organisé par le blog Pa’man ! C’est une longue histoire… Le thème de ce dernier rendez-vous étant “Fais nous découvrir ta région”, Colombe, Petit O’ et moi vous emmenons à la découverte de notre nouveau home sweet home, Dubaï !

 

Notre nouveau Home sweet home

Pour vous montrer notre nouveau “Home sweet home” Colombe (4 ans 1/2) et Petit O’ (presque 3 ans) et moi, sommes partis en promenade dans le quartier de Dubai Marina. C’est un quartier très récent qui borde la mer. Nous nous sommes particulièrement attardé entre la plage et une résidence appelée JBR (Jumeirah Beach Redisence), dont les murs sont magnifiquement décorés !

Street art

Street art

Street art

Street art

Street art

Street art

Street art

Les enfants ont également voulu montrer des éléments du paysage qu’ils aiment particulièrement. Il y a donc les belles tours de la Marina : La Cayan Tower, tour qui tourne sur elle-même sur 90°; et la Princesse Tower, celle qui semble surmontée d’une courronne.

Tours de Dubaï

Il y a aussi la Burj Khalifa, la tour la plus haute du monde ! Elle est tellement grande, qu’il est difficile de la prendre en photo !

Burj Khalifa

Les enfants ont pris en photo Dubai Marina Mall et ses belles illuminations la nuit. Nous sommes passés devant en tram en rentrant de notre reportage photo à JBR, la photo n’est donc pas de très bonne qualité.

DUbai Marina Mall

Bien-sûr il y a aussi les magnifiques stations de métro de Dubaï : elles sont toutes identiques et toutes dorées !

Station de métro à Dubaï

Enfin, Colombe a tenu à prendre en photo différents dromadaires croisés lors de nos promenades.

dromadaire

Dromadaire

Il y aurait eu tant d’autres choses à vous montrer de cette ville que nous découvrons encore ! Mais il fallait faire des choix !

 

Votre Home Sweet home

Chez Extraordinaire Maman Pivert, Petit Poussin nous fait découvrir un home sweet home féérique ! (et à vrai dire j’aimerais aussi que ça soit mon home sweet home !)

Chez Ma vie de Maman Louve, Petite Louve et Louveteau nous montrent leur endroit préféré dans leur maison : leur cabane !

Chez Pa’man c’est une longue histoire… Coquinou nous montre ce qu’il préfère chez lui, et je ne suis pas surprise de son choix !

Notre prochain rendez-vous

Le prochain rendez-vous aura pour thème “Jouer sur le mot !” et j’avoue être très impatiente de voir l’interprétation des enfants !!!

 

Notre cahier des pays – Les Émirats Arabes Unis et la France

Publié le

Il y a quelques mois, deux gros changements ont eu lieu dans notre vie de famille. Nous avons quitté la France, notre pays d’origine, pour nous installer à Dubaï aux Émirats Arabes Unis, et nous avons déscolarisé nos enfants, prenant la décision de faire leur instruction en famille. Mon projet pédagogique pour Colombe (4 ans et demi) et Petit O’ (2 ans 1/2) est donc naturellement impacté par notre quotidien de famille expatriée (surtout dans une ville cosmopolite comme Dubaï). Ainsi je pense qu’il est normal que mes enfants soient sensibilisés très tôt à la géographie. Car finalement, leur famille vit en France, et eux vivent aux Émirats entourés de petits copains originaires de tous les pays du monde ! La connaissance du monde fait partie de leur quotidien.

C’est en lisant l’excellent Grand Guide des pédagogies alternatives, j’ai été attirée par l’idée issue de la pédagogie Freinet de tenir un cahier ou journal en famille. J’ai donc décidé de commencer un cahier des pays dans lequel nous allons consacrer une double page à chaque pays dans lequel nous avons vécu, ou que nous avons visité, mais aussi aux pays d’où sont originaires nos bons amis. L’utilisation de ce cahier des pays est complété par le grand planisphère que nous avons accroché dans le salon à la hauteur des enfants. Ainsi, Colombe et Petit O’ sont capables de placer tous les pays qui se trouvent dans ce cahier.

C’est donc tout naturellement que nous avons réalisé les pages des Émirats Arabes Unis et de la France !

Cahier de géographie, présentation des Emirats Arabes Unis

Cahier de géographie, présentation de la France

Pour chaque pays : nous dessinons son drapeau et cherchons la signification du choix des couleurs. Nous collons une petite carte (décalquée sur notre planisphère, ainsi les proportions sont les mêmes. N’ayant pas acheté de papier calque lorsque j’en ai trouvé, j’ai fini par décalqué les pays avec du papiers cuisson !). Nous indiquons la langue du pays, sa capitale, la monnaie utilisée et ce qui nous y rattache.

Attention, ce cahier des pays n’a pas pour but à terme de référencer tous les pays du monde ! Nous y ajouterons les pays que nous aurons visités, ou dont nous aurons fréquenté des ressortissants suffisamment pour qu’ils nous familiarisent un peu avec leur culture. Nous y mettrons les pays d’origine des gens qui nous sont importants. Et lorsque les enfants grandiront, s’ils se passionnent pour la culture d’un pays, il rentrera également dans le cahier. Mais le but de ce cahier est vraiment de faire naître la curiosité de mes enfants pour les autres, les autres pays, les autres cultures. De les amener à se demander d’où viennent les gens qui les entourent, et de se rendre compte que nous avons tous un ou même plusieurs pays, langues, monnaies, drapeaux qui symbolisent notre appartenance à un groupe !

Cet article est ma participation au rendez-vous Voyageons Ludique sur le thème “Fais-nous découvrir ta région”. Nous vous avons donc naturellement fait découvrir les Émirats Arabes Unis et la France, les 2 pays (ou région du monde !) auxquels Colombe et Petit O’ peuvent se rattacher !

Toile d’araignée facile à découper !

Publié le

Halloween approche à grand pas et ici, cela fait un moment qu’on s’y prépare ! Après avoir fabriqué de jolis masques citrouilles pour décorer l’appartement, j’ai proposé à Colombe (4 ans 1/2) de fabriquer une toile d’araignée en papier. Cette activité est assez simple, elle ne demande pas beaucoup de matériel et est un bon exercice de motricité fine !

Le matériel

  • Une feuille de papier carrée (si elle est noire c’est encore mieux)
  • un crayon à papier
  • une paire de ciseaux
  • un pompon
  • quelques chutes de papier
  • de la colle

La réalisation

J’ai plié la feuille de papier 4 fois (dans les 2 diagonales et dans les 2 centres) et j’ai tracé des lignes au crayon à papier, allant du bord jusqu’à la pliure.

Découper une toile d'araignée dans du papier

Découper une toile d'araignée dans du papier

Découper une toile d'araignée dans du papier

Puis j’ai laissé Colombe découper sur les lignes et retirer les morceaux de papier découpés. C’est un bon exercice de motricité fine (utilisation des ciseaux, qu’elle maîtrise vraiment bien maintenant, découpe des petits morceaux de papier), mais aussi de concentration puisqu’il faut arracher un morceau sur 2.

Découper une toile d'araignée dans du papier

Une fois toutes les bandes découpées nous avons déplié notre papier et découvert notre belle toile d’araignée ! Mais Colombe tenait absolument à y mettre une araignée ! Nous sommes donc allées chercher un pompon (le orange nous a semblé correspondre au thème et apporter un peu de gaîté à l’ensemble !) et j’ai demandé à Colombe de découper 8 pattes dans les chutes de papier (oh ! un peu de maths !). Elle a ensuite collé le tout sur sa toile que nous avons collée sur le mur !

Toile d'araignée en papier

Toile d'araignée en papier

Notre toile d’araignée en papier vient maintenant compléter notre décoration de Halloween !

Toile d'araignée en papier

Toile d'araignée en papier

Alors, vous aimez ? Vous aussi vous avez décoré votre maison pour Halloween ?

DIY : des masques de citrouille pour Halloween !

Publié le

Halloween approche à grand pas et nous sommes très enthousiastes cette année ! Les enfants adorent se déguiser et ils ont envie de décorer l’appartement aux couleurs de cette fête d’automne ! Je leur ai donc proposer de fabriquer quelques masques de citrouille afin d’apporter une touche de couleur à notre intérieur.

Le matériel

  • des assiettes en carton
  • de la peinture
  • des pinceaux
  • un cutter

La réalisation de nos masques de citrouille

Nous avons choisi 3 couleurs pour nos masques de citrouille : du orange, du noir et du bleu. Les enfants ont donc peint le dos de leurs assiettes en carton.

Ensuite, ils ont dessiné des yeux, nez et bouche à leur citrouille et je les ai découpés au cutter.

Enfin il ne me restait plus qu’à accrocher les masques de citrouille au mur ! Et voilà notre décoration de Halloween toute simple et rapide à faire ! Sur le mur du salon :

Et sur la porte d’entrée :

Alors ? Terrifiant non ?

À partir d’un livre d’Eric Carle : The artist who painted a blue horse

Publié le

Ce mois-ci le thème du rendez-vous “L’art est un jeu d’enfant” organisé chaque 1er du mois par le blog Le pays des Merveilles était À partir d’un livre. Je n’ai pas eu longtemps à chercher pour trouver une idée puisque j’avais déjà prévu une activité autour de notre livre préféré du moment : The Artist who painted a blue horse d’Eric Carle (mais si vous savez, l’auteur de La petite chenille qui fait des trous). Dans ce livre, un artiste en herbe nous présente son œuvre : des animaux aux couleurs originales.

The artist who painted a blue horse

L’œuvre de mes petits artistes à partir de The artist who painted a blue horse

Eric Carle a un style d’illustration très particulier grâce auquel on reconnaît facilement ses livres. Il utilise de la peinture dans laquelle il ajoute des mouvements à l’aide d’ustensiles divers, et il se sert également de collages pour marquer les contrastes. J’ai choisi de ne pas faire de collage car cela me semblait un peu compliqué pour Petit O’ (2 ans 1/2) et je préférais me focaliser sur la partie graphisme qui correspond bien à ses envies actuelles.

J’ai donc simplement imprimé des coloriages d’animaux trouvés sur différents sites de coloriages et j’ai proposé aux enfants de les peindre. Pour bien coller au livre, je les ai incités à choisir pour chaque animal une couleur différente de sa couleur naturelle.

Activité autour de The artist who painted a blue horse

Peindre un poisson bleu

peindre un papillon en rose

Une fois chaque animal peint, et tant que la peinture était bien fraîche, j’ai proposé aux enfants quelques ustensiles pour créer des motifs sur leurs dessins.

Papillon rose

Poisson bleu

Certains animaux n’ont pas résisté à cette étape, car Petit O’ avait tendance à appuyer trop sur ses instruments. Les ustensiles que je leur ai proposés sont surtout des objets de récupération : touillettes fournies avec le café dans les fast foods, couverts en plastiques…

Colombe (4 ans 1/2) avait peint avec une fourchette lors de sa première semaine d’école l’année dernière, et ça l’avait tellement impressionnée qu’elle avait érigée sa maîtresse au rang de personne la plus originale et la plus fantastique du monde (ce qui en tant que maman créative proposant sans cesse des activités à mes enfants m’avait un peu vexée ! Faites des gosses, tiens !). J’ai donc proposé aux enfants de tracer des traits sur leurs dessins avec un couteau et une fourchette. Petit O’ n’ayant jamais fait cette activité, il a été très enthousiaste (ce petit ne va pas à l’école, je resterai à ses yeux la personne la plus originale et la plus fantastique du monde ! et toc !)

graphisme avec une fourchette

graphisme avec une fourchette

graphisme avec un couteau

Les enfants ont fait ainsi une petite dizaine d’animaux.

Activité autour de The artist who painted a blue horse

Nous avons accroché notre Blue horse dans la chambre des enfants !

Si mes enfants aiment tant ce livre, c’est que c’est le premier livre que je leur ai acheté en anglais à notre arrivée à Dubaï. Nous vivons à Dubaï depuis 3 mois et Colombe et Petit O’ doivent apprendre l’anglais qui est la langue majoritairement parlée ici. Grâce à ce livre ils ont appris le nom de plusieurs animaux, et celui des couleurs principales. Avec notre activité, je voulais introduire de nouveaux noms d’animaux, et pourquoi pas de nouvelles couleurs.

Après les avoir découpées, j’ai donc accroché les œuvres de mes petits artistes dans leur chambre et cela donne : a black lion, a blue horse, a purple cow, a red sea horse, a sylvery fox, a pink butterfly, a green camel, a red giraffe and a blue ! Voilà du vocabulaire en plus pour mes petits artistes !

Pink butterfly.

Promenons-nous dans les bois ! – À travers leurs yeux d’enfants…

Publié le

Avec la rentrée scolaire, les rendez-vous des blogs reprennent tout doucement. À travers leurs yeux d’enfants… ne fait pas exception et cette année, j’ai décidée de lier certains thèmes aux thèmes du rendez-vous Voyageons Ludique organisé à partir de maintenant par mes amis Pa’man c’est une longue histoire (et créé par mon amie qui tenait le blog Souris Maman). Beaucoup des enfants qui participent à mon rendez-vous photographique participent aussi à Voyageons Ludique et je pense que cela sera plus facile et plus cohérent pour eux si les thèmes de ces rendez-vous ont un lien. Ça ne sera pas le cas chaque moi, mais je vais essayer de le faire autant que possible. Voilà comment après avoir découvert que le thème du 5 octobre de Voyageons Ludique sera “La Forêt”, j’ai décidé que le thème de ce mois-ci pour À travers leurs yeux d’enfants serait : “Promenons-nous dans les bois !”

“Promenons-nous dans les bois !” par Colombe et Petit O’

Lorsque j’ai choisi le thème “Promenons-nous dans les bois !” j’avoue que je me suis vraiment demandée ce que les enfants allaient bien pouvoir prendre en photo ! Nous vivons à Dubaï depuis fin juin dernier et les forêts ne sont pas nombreuses ici ! En tant qu’adulte, je vous aurais bien présenté une photo de la forêt urbaine dans laquelle je vis, mais ça n’est pas à moi d’illustrer le sujet alors j’ai joué le jeu et j’ai laissé mes enfants chercher !

Nous chantons régulièrement “Promenons-nous dans les bois !” à la maison. Pour tout dire, c’est la petite chanson qui rythme le moment où les enfants s’habillent ! Je m’attendais donc à ce que l’un des enfants me propose une photo de vêtements, mais non.

L’idée est venue de Petit O’ qui a spontanément sorti un livre qu’il aime beaucoup : “C’est moi le plus fort !” et qui m’a dit : “c’est ça que je veux prendre en photo !”. Il a donc choisi une page sur laquelle on voyait bien la forêt, et je lui ai demandé de prendre également la couverture du livre en photo. Voici donc ses deux clichés.

J’ai ensuite demandé à Colombe si elle avait une idée de ce qu’elle voulait prendre en photo et elle m’a dit qu’elle voulait choisir un livre aussi. Elle est donc allée prendre dans notre bibliothèque, un joli petit livre que nous avons acheté il y a peu et qui s’appelle “Wonders of nature”.

Comme son frère, elle a pris en photo la couverture, ainsi qu’une page choisie dans le livre.

Wonders of nature

Wonders of nature

 

“Promenons-nous dans les bois ! ” par vos enfants

Ce mois-ci chez Mon Joli Petit Bureau, Emy a pris une belle photo lors d’une promenade dans les bois, et Ethan a fait une photo qui n’a rien à voir avec le sujet, mais l’important est que sa passion pour la photo grandit !

Chez Extraordinaire maman Pivert, Petit poussin a construit lui-même sa forêt pour organiser sa promenade !

Chez Rêves de Fripouilles, les filles nous convie à leur promenade dans le Jura Suisse !

Chez Appellation Maman, Anakin nous prouve que les enfants ont de la ressource (même quand les parents ont la flemme !).

Chez Tu me fais Grandir, la petite a fait une rencontre bien particulière (et un peu désagréable) en se promenant en forêt !

Chez Pa’man c’est une longue histoire, Coquinou et Zébulette profite d’une sortie en forêt pour découvrir de nouvelles espèces !

Ce mois-ci nous avons eu plus de participantes sans blog, voici donc les photos :

Chez Anne-Claire, voici la photo de Petit Poussin (4 ans) :

Promenons-nous dans les bois !

Nous nous promenons dans les bois pour “promenons-nous dans les bois!”
Photo toute simple mais je trouve que le cadrage a beaucoup évolué depuis le début de “à travers les yeux d’enfants!”. Il commence à choisir “quand c’est joli !”

 

Voici la photo du “presque 7 ans” de Cindy :

Champignon

Mon presque 7 ans ( et oui on peut dire presque car samedi il aura 7 ans ) a pris en photo un champignon ….. Pas vraiment dans les bois mais dans notre jardin. Je me suis dis que ça collait au thème car quand on pense à promenons nous dans les bois on pense assez vite aux champignons

 

Promenons-nous dans les bois !

Champignons

Voici les participations de Margot (9 ans) pour les champignons et Eglantine (4 ans) pour le loup, avec leurs appareils photo respectifs et leurs idées.

Le prochain rendez-vous

Le mois prochain, le thème sera “Home Sweet Home ! Qu’on est bien chez soi !”. Le thème laisse de nombreuses possibilités et comme à chaque fois, j’ai hâte de découvrir l’interprétation de nos petits !

À travers leurs yeux d'enfants

 

Reconnaître les lettres… les yeux fermés !

Publié le

Dans son apprentissage de la lecture, Colombe (4 ans 1/2) apprend évidemment à reconnaître les lettres sous leurs différentes formes (majuscules, minuscules). Cet apprentissage passe par le son, la vue, mais aussi par le toucher. Et c’est en m’inspirant d’une activité trouvée dans le livre Mes premières activités pour être calme et concentré que j’ai eu l’idée de ce nouveau petit jeu : reconnaître les lettres en les touchant !

Mes premières activités pour être calme et concentré

J’ai présenté ce livre ici il y a 2 ans. À l’époque il m’avait permis d’apaiser ma Colombe le soir après la crèche. Ce livre nous a suivi depuis car nous l’utilisons encore régulièrement. Colombe y trouvait parfois des activités calmes pour s’apaiser après l’école. Petit O’ l’a également utilisé rapidement car il aime les activités qui demandent de la concentration. Aujourd’hui, alors que mes enfants ne vont plus à la crèche ni à l’école depuis près de 5 mois, ils l’utilisent souvent pour se détendre avant de dormir.

Mes premières activités pour être calme et concentré

Mes premières activités pour être calme et concentré

Ce livre propose une activité qui consiste à placer de petits objets dans une chaussette et à demander à l’enfant de reconnaître ces objets uniquement en les touchant !

Le matériel nécessaire pour cette activité

Le jeu est très simple et nécessite peu de matériel. Il faudra une chaussette (ou un petit sac) et un puzzle de lettres (ou des petites lettres).

Puzzle de lettres

Nous avons utilisé le puzzle de lettres de la marque Melissa & Doug que j’ai acheté ici à Dubaï. Ça n’est sans doute pas le meilleur exemple qui existe car les lettres sont un peu stylisées, mais il présente les lettres majuscules et minuscules, et ça c’est plutôt sympa ! En revanche, je ne sais pas s’il existe un modèle francophone, mais celui que nous venons d’acheter est clairement destiné à des enfants anglophones : sous chaque lettre se trouve un mot qui illustre cette lettre en anglais. Ainsi on trouve une pomme (apple) sous le A, et une pieuvre (octopus) sous le O.

Puzzle de lettres Melissa & Doug

Reconnaître les lettres en les touchant

J’ai choisi quelques lettres en veillant de ne pas mélanger majuscules et minuscules. Je les ai montrées à Colombe et nous les avons nommées ensemble. Puis je les ai glissées dans une chaussette et ai demandé à Colombe de mettre sa main dans la chaussette. Je lui ai dit de toucher les lettres et de bien réfléchir aux formes qu’elle touchait, puis je lui ai demandé de sortir une lettre en particulier.

Lettres majuscules du puzzle Melissa & Doug

Si je n’ai pas mélangé majuscules et minuscules, c’est pour que Colombe ne fasse pas de confusion entre les deux. Mais nous avons joué plusieurs fois à ce jeu alors il m’est arrivée de le faire avec les deux types de lettres. Avant chaque partie je lui précisais toujours avec quel type de lettres nous nous apprêtions à jouer.

Lettres minuscules du puzzle Melissa & Doug

Colombe a beaucoup aimé ce jeu et il m’a permis de situer où elle se trouvait dans sa reconnaissance des lettres. Du côté des majuscules elle n’a pas de problème, mais elle connaît moins bien les minuscules. Comme ce jeu lui plaît, nous y jouons souvent car il la motive beaucoup (d’ailleurs on aperçoit son sourire lorsqu’elle me tend la lettre que je lui ai demandée! !).

Reconnaître les lettres les yeux fermés !

Ce jeu aide dans l’apprentissage des lettres, mais il est aussi un bon exercice pour développer le toucher. C’est un sens qu’on met souvent de côté, et si vous essayez ce jeu avec vos enfants, essayez avec eux de reconnaître les lettres sans les voir ! Vous verrez que ça n’est pas toujours si facile !

Notre arbre des saisons- DIY

Publié le

À 4 ans 1/2 Colombe connaît bien le nom des saisons et elle sait les associer à des événements particuliers. Par exemple elle a bien compris qu’en hiver il y a parfois de la neige (oui même si nous vivions à Cannes, elle est persuadée qu’en hiver on voit toujours de la neige) et que c’est d’ailleurs ce qui décide la Père Noël à passer dans les maisons ! Elle aussi très bien qu’en automne les arbres perdent leurs feuilles, qu’on peut jouer dedans, les ramasser, en faire de beaux bouquets ou de jolies créations. Mais voilà, nous vivons à Dubaï et je ne suis pas certaine que les saisons soient très marquées… Ne voulant pas que ma Colombe perde ses acquis, j’ai décidé de mettre en place une table des saisons à la maison, et l’élément principal pour marquer la période de l’année ne pouvait être autre qu’un arbre des saisons !

Qu’est-ce qu’un arbre des saisons

Un arbre des saisons est tout simplement un arbre représenté sur 4 faces, chacune présentant l’une des 4 saisons de l’année.

La réalisation de notre arbre des saisons

Colombe maîtrisant assez bien le sujet, je lui ai seulement donnés 4 feuilles blanches sur lesquelles j’avais dessiné les contours d’un arbre. Je lui ai alors demandé de représenté un arbre à chaque saison. Elle a eu besoin d’un peu d’aide pour ne pas s’emmêler les pinceaux et éviter de dessiner 2 fois la même saison, mais elle est parvenue seule à déterminer quels détails marqueraient chaque moment de l’année.

un arbre et 4 saisons différentes

J’ai laissé Colombe complètement libre de son dessin car je voulais qu’il soit vraiment comme elle le voulait (et non comme je l’imaginais ou comme je l’aurais vu sur Pinterest !). Je voulais qu’elle soit complètement impliqué dans la réalisation de cet arbre afin de lui donner l’envie d’en parler avec son petit frère une fois qu’il serait terminé.

J’ai écrit le nom de chaque saison puisque Colombe commence à s’intéresser à la lecture. En bas à gauche en français, en bas à droite en anglais qui est la langue la plus parlée ici à Dubaï.

Une fois les quatre dessins terminés, je les ai pliés en deux sur la longueur et les ai collés ensemble dans l’ordre des saisons de manière à ce qu’il forme un panneau à 4 faces que l’on pourrait tourner.

L’utilisation de l’arbre des saisons

J’ai placé notre arbre des saisons sur notre table des saisons et j’essaye de le remettre face “été” apparente lorsque je passe devant. Mais il arrive que Colombe et Petit O’ (2 ans 1/2) passe devant et déplace l’arbre afin de le regarder. Colombe aime montrer à son petit frère que chaque face correspond à une saison et qu’il s’agit du même arbre à différents moments de l’année. Et c’est pour ce genre d’explications que je voulais que l’arbre ne soit pas parfait, mais bien à l’image de ma fille. Elle a su suffisamment se l’approprier pour avoir envie d’en parler à son petit frère. D’un côté elle consolide ses acquis en les répétant, de l’autre, son frère apprend sans doute bien plus que si je lui avais expliqué moi-même le principe des saisons (parce que “Maman c’est sans doute très intéressant, mais quand est-ce qu’on mange ?“).

l'arbre du printemps

 

l'arbre de l'été

l'arbre de l'automne

Notre table des saisons est change très souvent mais j’aimerais que cet arbre en soit un des points forts. Pour le moment nous avons un immense soleil qui nous rappelle la chaleur qu’il fait à Dubaï (où nous vivons actuellement), un livre qui présente la ville de Dubaï aux enfants (puisque nous découvrons notre nouvelle ville depuis le début de l’été), et un petit livre sur une journée à la plage (non pas que nous ne fréquentions la plage par les 45 qu’il fait ici, mais je rêve d’une sortie en bord de mer !)

Notre table de l'été à Dubaï