Activités pour enfants

Vieux comme les dinosaures – À Travers leurs yeux d’enfants

Publié le

Hier je constatais avec mon amie Appellation Maman que le 20 de chaque mois arrivait très vite ! D’ailleurs il arrive tellement vite que cela fait de mois que j’ai du retard pour dans la publication de mon propre rendez-vous À Travers leurs yeux d’enfants…  Oups… Bon, pour ce mois-ci je vais prendre pour excuse le fait que le 20 est vraiment venu plus vite plus que le mois de février n’avait que 28 jours… et qu’entre le rendez-vous de février et celui de mars je me suis mariée et que je prépare un gros déménagement… Bon l’essentiel c’est qu’on y arrive non ? Ce mois-ci, le thème était « Vieux comme les dinosaures« , thème inspiré par Petit Poussin le mois dernier.

Logo À Travers leurs yeux d'enfants...

Notre vieux dinosaure

L’inspiration nous est venue spontanément et très rapidement ! En effet, en nous promenant dans les allées du Festival International des jeux de Cannes le 24 février dernier, nous avons rencontré Dentelle. Dentelle est un charmant dinosaure de 2 m de haut (ou plus je ne l’ai pas mesuré précisément) qui gardait l’un des stands du salon. En le voyant, Colombe m’a tout de suite dit qu’elle voulait faire une photo puisque : « Voilà le dinosaure pour le thème de la photo des enfants ». Comme nous n’avions pas pris l’appareil photo de Colombe, je lui ai prêté mon téléphone et voici le cliché qu’elle a réalisé.

Vieux comme les dinosaures

La photo n’est pas nette et elle est mal cadrée même si la contre plongée est intéressante. Mais il y a avait beaucoup de monde sur ce salon, et lorsque Colombe a fait sa photo j’étais seule avec les deux enfants. Il fallait donc aider Colombe à prendre la photo alors que Petit O’ tentait de courir au stand de jouet le plus proche… Autant dire que c’était mission impossible. J’ai alors proposé à Colombe de retourner prendre une autre photo les jours suivants puisque nous étions alors accompagnés de Papa À Dada ! mais elle n’en voyait pas l’intérêt puisqu’elle avait déjà SA photo…

Ce mois-ci, Petit O’ n’a pas participé. Il a bien sorti sa figurine de dinosaure et m’a dit qu’il voulait le prendre en photo, mais il a tout de suite été pris par le jeu. Poussant des « grrrr !!!! » et des « arrrrrgh » ou encore des « Je suis le dinosaure ! », il en a vite oublié sa mission.

Vos interprétations de « Vieux comme les dinosaures »

Chez Méli Mélo de ma vie, Cacahuète et Crevette prennent un combat de dinosaures sur le vif !

Chez La Stef Family, les dinosaures font la queue pour aller au zoo ! (C’est pour ce genre d’idées fantaisistes que j’adore ce rendez-vous !)

Nous avons un nouveau participant chez Extraordinaire Maman Pivert, le petit cousin de 3 ans 1/2. Et bien-sûr Petit Poussin a fait une photo également, sur laquelle il nous montre ce qui est VRAIMENT vieux comme les dinosaures !

Chez Mon Joli Petit Bureau, Emmy nous montre quelque chose de vieux. Et ce qui est vieux dans la tête d’un enfant n’est pas forcément la ce à quoi on pourrait penser quand on est adulte !

Souris Maman a exceptionnellement pris la photo elle-même, mais Filou a choisi le sujet et tenait particulièrement à nous le montrer !

Chez Le Pays des Merveilles, Louise a mis du temps à trouver son sujet à photographier, mais tout vient à point à qui sait attendre et finalement elle a trouvé le sujet parfait !

Chez Maman Fatiguée et Fatigante, Petit Chou et Petit Lou nous présente un groupe de dinosaures hauts en couleurs !

Chez Pa’man C’est une longue histoire, Coquinou nous montre de vieux dinosaures plutôt modernes

Et pour leur première participation, voici la photo de Cindy et de son petit Noa (que je publie ici puisque Cindy n’a pas de blog)

Des dinosaures et des hommes !

« Bonjour, je suis contente de faire participer mon fils Noa de 6 ans et demi pour la première fois à ce joli rendez vous créatif….. Noa a tout de suite été réceptif au thème : vieux comme les dinosaures. Comme c’est un thème qui lui a plu il a mis en scène ses dinos !!! Il a choisi de faire un plan large de sa scène et a ajouté quelques anachronismes car difficile pour lui de s’imaginer un monde sans homme. »

Anne-Claire et son petit gars ont pris de jolies photos, découvrant le portrait et la technique du gros plan (je publie leurs photos ici car Anne-Claire n’a pas de blog) :

Dinosaure en gros plan

Dinosaure en gros plan

Dinosaure en gros plan

Dinosaure en gros plan

Chaque mois je vais de surprise en surprise. Non seulement je ne m’attendais pas à ce que mon rendez-vous connaisse tant de succès, mais je ne pensais pas que les enfants s’investiraient autant ! Et je me réjouie de voir que les enfants essayent de prendre la photo la plus jolie possible, mais aussi qu’ils réfléchissent beaucoup au thème ! D’ailleurs ce mois-ci j’ai l’impression que les plus grands ont beaucoup pensé au rapport entre la notion de « vieux » et les dinosaures ! Mille mercis à vous et à vos petits pour votre enthousiasme !

Le prochain rendez-vous

Vous l’attendez avec impatience (et en plus j’ai une journée de retard !) voici le thème du mois prochain : C’est le printemps ! (Merci à Maman Jujus pour l’inspiration !)

Save

Save

Un froid de canard – À travers leurs yeux d’enfants

Publié le

Le 20 de chaque mois, nous nous retrouvons pour mon rendez-vous photographique « À travers leurs yeux d’enfants…« . Je définis un thème et les petits l’illustrent en photo comme bon leur semble. Cette liberté d’interprétation nous a réservé de belles surprises à chaque fois, et à chaque fois je suis de plus en plus heureuse de voir à quel point les petits (mêmes tous petits parfois !) sont motivés ! Pour ce mois de février, j’ai choisi le thème « Un froid de canard !« , alors voyons ce que les enfants nous réservent !

Notre froid de canard !

L’interprétation la plus simple aurait été d’aller prendre en photo les canards qui se promènent librement dans notre quartier. En effet, nous avons la chance de croiser quasiment quotidiennement des canards qui se promènent près des ruisseaux ou dans le jardin de notre résidence ! Mais les enfants ont préféré faire une petite mise en scène cette fois.

Colombe a choisi d’habiller Rosy, le flamant rose qui décore mes jardinières. Comme elle n’a pas le droit d’y toucher habituellement (Rosy est assez fragile et a déjà été réparée plusieurs fois !) c’était sans doute pour elle l’occasion de transgresser un peu les règles. Comme je suis en plein tri des vêtements de bébé à la maison, Colombe n’a pas eu de mal à trouver les accessoires nécessaires à sa photo. Elle a choisi une écharpe et un joli bonnet nounours (qu’on voit malheureusement mal sur la photo) qui était à Petit O’ quand il était tout bébé. Elle a d’abord pris une photo de près, puis une un peu plus loin pour voir Rosy en pied, mais la lumière était trop forte pour que la photo soit réellement exploitable…

Flamant rose emmitouflé dans son écharpe et son bonnet

Flamant rose emmitouflé dans son écharpe et son bonnet

Colombe a fait beaucoup de progrès en photo ces dernières semaines. Nous nous sommes promenées plusieurs fois seules toutes les deux et j’ai profité de ces moments de calme pour lui montrer comment bien prendre des photos. Elle a utilisé mon téléphone plusieurs fois (c’est d’ailleurs avec mon téléphone qu’elle a pris ces photos) et s’amuse régulièrement à me prendre en photo comme ici.

Ce mois-ci, Petit O’ (2 ans) a lui aussi pris une photo. Quand je lui ai parlé du « froid de canard », il est tout de suite allé chercher le canard en plastique dans la salle de bain. J’ai alors insisté sur le froid et il est allé chercher Olaf. Il a d’abord eu du mal à poser les jouets pour la photo car il voulait surtout jouer avec. Il les posait puis disait « non, jouer avec », les reprenait et s’exclamait : « faire la photo ! ». Voilà nous sommes en plein dans la période où les choix sont difficiles et prennent du temps… Il a finalement accepté de poser son canard et Olaf quand il a compris qu’il allait pouvoir prendre mon téléphone dans les mains (choses absolument interdite habituellement). Mis à part ce petit pied qui est dans le champ (et que je n’ai même pas cherché à pousser tant je trouvais cela mignon) Petit O’ a plutôt bien cadré sa photo. Mais il a appuyé sur tous les boutons du téléphone ce qui a eu pour effet de lancer des applications et des recherches google, de fermer l’application photo, mais pas une seule fois de prendre une photo ! J’ai donc fini par le laisser cadrer et appuyer moi-même sur le bouton.

Un froid de canard avec Olaf

Petit O’ n’est pas encore habitué à prendre des photos, mais je trouve qu’il s’est appliqué et a fait une jolie participation !

Vos interprétations du froid de canard :

Chez Méli Mélo de ma vie, on met les pieds dans la neige !

Mon joli petit bureau nous présente un « faux pingouin » et de quoi se réchauffer quand il fait froid !

Petit Poussin nous montre une petite mise en scène dont il a le secret chez Extraordinaire maman pivert.

On joue avec de la glace chez Les petits petons, et c’est froid !!!

Les canards profitent du redoux ches L’atelier de Clélie.

On part au ski chez Rêve de Fripouilles ! Et pour tout vous dire cela me donne vraiment envie !

On admire les montagnes chez Le Pays des merveilles !

Je ne suis pas une super maman… mais j’y travaille nous présente : Canardo !

Enfin, il faisait un froid de canard chez Anne-Claire et son petit bonhomme et cela se voyait sur les fenêtres ! Je publie leur photo ici car Anne-Claire n’a pas de blog.

Givre sur les fenêtres

Givre sur les fenêtres

Comme à chaque fois, j’ai pris énormément de plaisir à voir toutes vos participations et les bonnes idées de vos enfants ! Merci d’être fidèles à ce rendez-vous !

Le prochain rendez-vous

Je sais que vous attendez le thème avec impatience, et ce mois-ci j’ai eu du mal à trouver une idée… Mais Petit Poussin, l’un de nos photographes en herbes a émis le souhait d’un sujet tel que « un truc de dinosaure ». Alors comme je pense qu’il ne sera pas le seul inspiré par ce genre de thème, pour le mois prochain je vous propose « Vieux comme les dinosaures » !

Save

Save

Mobile Stalactite – L’art est un jeu d’enfant

Publié le

Ce mois-ci le thème de L’art est un jeu d’enfant, le rendez-vous artistique du blog Le Pays des Merveilles est « Aglagla il fait froid ». Le thème est bien d’actualité car la France vient de subir une importante vague de froid qui n’a épargné personne. Si si, je vous assure, même ici sur la Côte d’Azur, les températures sont descendues en-dessous de 0°. Nous n’avons pas eu de neige près des côtes, mais les plans d’eau étaient bels et bien gelés. D’ailleurs, voir les poissons nager dans leur bassin sous un couche de glace a généré un grand intérêt pour Colombe (4 ans) et Petit O’ (2 ans). J’ai alors voulu mener l’expérience des guirlandes de glaçons trouvée chez Maman Nougatine, mais je m’y suis prise un peu tard et le redoux était déjà le redoux était déjà là ! Il me fallait donc trouver une nouvelle idée pour le rendez-vous, et de toute évidence, je ne pouvais plus profiter de la météo (vous ne rêvez pas, je suis bien en train de me plaindre des températures plutôt douces de ces derniers jours… ). C’est alors que j’ai trouvé l’idée de ce mobile stalactite chez Kids Craftroom qui me paraissait très simple à faire pour un résultat très joli !

Stalactites en aluminium

Mobile stalactite en aluminium

Le matériel

J’ai un peu changé la manière de faire car (pour une fois) je ne souhaitais pas mettre de paillettes sur cette activité (ok, je n’avais pas envie de ramasser des paillettes partout une fois le mobile accroché !). Mais ce que j’ai apprécié dans cette idée c’est qu’elle est facilement réalisable avec du matériel qu’on a tous à la maison !

  • du papier aluminium
  • de la peinture bleu et des pinceaux
  • du fil
  • une branche ou un morceau de bois pour servir de base au mobile.
  • un ruban
  • un tuteur

préparation des stalactites à peindre

La réalisation

Avant de proposer l’activité aux enfants, j’ai découpé 5 morceaux de papier aluminium que j’ai ensuite pliés de manière à former un cône.

plier une feuille d'aluminium pour en faire un stalactite

Puis j’ai proposé aux enfants de peindre ces cônes d’alu avec la peinture. Colombe (4 ans) s’est appliquée à mettre beaucoup de peinture partout et y a passé beaucoup de temps alors que je pensais qu’elle serait plus rapide que son frère. Petit O’ (2 ans) lui était plutôt dans la découverte. Il a bien observer la peinture qui se déposait sur l’aluminium, a essayé de peindre différents endroits du cône pour voir si les sensations étaient les mêmes. Puis il a constaté qu’il avait de la peinture sur les mains et a décidé d’en rajouter un peu et de peindre la tablette de sa chaise haute.

Ma fille peint son stalactite d'aluminium

Mon fils peint son stalactite

Mon fils essaye de transperser sa feuille d'aluminium

Mon fils peint la tablette de sa chaise haute

Une fois les cônes peints, il m’a suffit de replier l’extrémité la plus large sur un fil accroché à la branche qui sert de support au mobile. J’ai ajouté un ruban à la branche pour suspendre le mobile et je l’ai accroché sur un tuteur avec du washi tape et je l’ai posé dans les bacs de plantes sur mon balcon.

Fixation de notre mobile stalactite

La déco de mon balcon

La déco de mon balcon

Mobile stalactite en aluminium

Mobile stalactite en aluminium

Dans une ambiance coloré notre mobile apporte un peu de lumière à la décoration de notre terrasse, pour le plus grand bonheur de Maurice (notre nain de jardin) et de Rosy (notre flamant rose) ! Alors, vous aimez ?

Toute ressemblance avec un personnes existantes ou ayant existé ou pas, et ayant la capacité de recouvrir la terre de neige en plein été est purement fortuite.

 

L'art est un jeu d'enfant

Une belle histoire ! – À travers leurs yeux d’enfants

Publié le

Mon rendez-vous À travers leurs yeux d’enfants… est chaque mois une nouvelle occasion de proposer un thème aux enfants et d’en leur savourer leur interprétation photographique. À chaque rendez-vous, je me régale en voyant les photos des photographes en herbe : leur interprétation des sujets est souvent bien plus simple et terre à terre que la notre, parfois elle est aussi emprunte d’une douce poésie. Alors pour notre rendez-vous de janvier, j’avais envie que les enfants nous partage « Une belle histoire ! »

À travers leurs yeux d'enfants... logo

Une belle histoire selon Colombe

Bien-sûr, le but n’était pas que les enfants nous racontent une histoire puisque la seule consigne du rendez-vous est de faire une ou plusieurs photos associées à un thème. Mais c’est pourtant ce que j’ai proposé à ma Colombe (presque 4 ans). J’avais envie qu’elle m’emmène dans la monde merveilleux des histoires qu’elle invente avec ses petits jouets. Alors je lui ai proposé de me raconter une histoire, puis de l’illustrer en photo comme pour faire un livre. Le projet lui a plu, alors nous nous sommes assises et elle m’a raconté son histoire :

La fée et la princesse

La princesse et la fée

« Il était une fois  une princesse qui vivait dans un château. Un « boom » atterri derrière elle, et la couronne tombait à cause du « boom ». Et comme le « boom » renverse la princesse, elle tombait dans un foyer, là où il y a un serpent dedans qui l’attrape et la mange. »

La princesse et la fée

La princesse et la fée

La princesse et la fée

 » Et après dès que la fée met sa baguette magique dans le trou, un serpent l’attrape pas ! Et elle sauve la princesse et la princesse est contente ! « 

La princesse et la fée

 » Mais la princesse est pas une fée alors elle est pas copine avec la fée, c’est une autre fée qui est copine avec la fée. »

J’espère que cette histoire vous a plu ! Personnellement la chute m’a beaucoup surprise ! Et si vous êtes éditeurs, n’hésitez pas à me contacter, cette belle histoire est sans nul doute la première d’une brillante carrière littéraire !

Vos belles histoires

On commence avec la présentation d’un super livre par Emmy et une photo volée par Ethan chez Mon Joli Petit Bureau.

La neige est en soit une belle histoire pour Lenny de Chez mes p’tits mecs.

Chez Extraordinaire Maman Pivert, Petit Poussin met en scène sa version d’une belle histoire, courage et force sont au rendez-vous !

Chez Je ne suis pas une super maman… mais j’y travaille, quand une histoire n’est pas belle, on la réécrit en couleur !

Que faut-il pour faire une belle histoire ? Anakin répond à cette question chez Appellation Maman.

Maman fatiguée et fatigante a obtenu la plus belle des réponses de la part de son Petit Chou quand elle lui a demandé ce qu’était une belle histoire !

Chez Ma vie de maman louve, petite louve trouve les belles histoires dans sa bibliothèque alors que Louveteau les écrit !

Les belles histoires sont pleines de couleurs chez Le Pays des Merveilles.

Chez la Pipelette aux baskets, Mister Lézard nous présente une belle histoire de chat.

Chez Rêve de Fripouilles, les belles histoires se transmettent de génération en génération !

Les belles histoires se lisent et s’écoutent chez Méli mélo de ma vie.

Dans la Stef Family, Doudou était plus qu’inspiré pour nous montrer toutes ses belles histoires !

Chez Les Petits Petons, plus qu’une belle histoire, on découvre une belle amitié !

Chez Maman Blabla on découvre une belle histoire entre un nouveau papa et sa fille !

Chez Anne-Claire, le petit photographe a été inspiré par un joli livre qu’il a superbement mis en scène (je vous poste les photos ici puisqu’elle n’a pas de blog)

livre

une belle histoire

Une belle histoire

une belle histoire

une belle histoire

Je remercie tous les petits artistes et leurs parents pour leur participation ! Vous le savez, à chaque fois c’est un plaisir pour moi de découvrir vos photo et de voir le plaisir que les enfants ont pris à s’exprimer de cette manière !

Le prochain rendez-vous

Chaque mois je me creuse la tête pour trouver un sujet inspirant. Cette fois-ci j’ai vite trouver car vu la vague de froid que subit la France en ce moment je n’ai qu’une seule phrase en tête : « Un froid de canard !« . J’ai hâte de voir les interprétations des petits ! Mais ne traînez pas, il paraît que les températures remontent dès lundi !

 

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Bac sensoriel de la Reine des Neiges – Voyageons Ludique

Publié le

Ce mois-ci, le rendez-vous Souris… Maman, nous proposait d’explorer les neiges éternelles pour son rendez-vous Voyageons Ludique. Le choix de l’activité s’est imposé de lui-même car pour Noël, Colombe a reçu une boîte de figurines de la Reine des Neiges ! Comme les enfants jouent toujours beaucoup avec les bacs sensoriels que je leur propose, j’ai décidé de leur proposer ce jeu sous la forme de bac, comme je l’avais fait pour Le monde de Némo. Alors certes, les neiges de la princesse Elsa ne sont pas éternelles, mais pour cette fois j’avais plus envie de faire plaisir à mes enfants, plutôt que de tenter de leur inculquer des notions de géographie ! Alors voici notre bac sensoriel de la Reine des Neiges !

Bac sensoriel de la Reine des Neiges

J’ai recouvert le bac d’un morceau de ouatine pour faire la neige. Le château d’Elsa est symbolisé par quelques arcs de notre tout nouvel arc-en-ciel de Grimms (Père Noël a été généreux). Sur le « sol » j’ai parsemé quelques uns de nos galets brillants dont les couleurs vont parfaitement dans le thème ! Pour les blocs de glace que Kristof découpe au départ, j’ai posé quelques glaçons en plastique (je ne les ai pas fait congeler avant car mes petits n’aiment généralement pas manipuler des objets froids). Enfin, pour créer un lac gelé, j’ai recouvert un morceau de carton avec du papier aluminium.

Bac sensoriel de la Reine des Neiges

Guimauve content de son bac sensoriel

Olaf

Kristof et Sven

Comme à chaque fois que je leur prépare un bac sensoriel, Colombe (3 ans 1/2) et Petit O’ ( 2 ans) étaient ravis ! Ils se sont inventé de nombreuses histoires, ont rejoué l’histoire originale et ont recréé des amitiés entre les personnages. Tout cela entrecoupé d’assauts de Guimauve (oui, le monstre de la Reine des Neiges s’appelle « Guimauve », j’ai vérifié !) interprété par la douce voie de Petit o’ : « Bouaaaaaargh ! »

Si vous cherchez d’autres idées pour faire un bac sensoriel de la Reine des Neiges, je vous conseille d’aller voir celui du blog Humeurs Créatives.

Save

Save

Des galets brillants à observer à la lumière

Publié le

Ce mois-ci, le thème du rendez-vous L’Art est un jeu d’enfant du blog Le Pays des Merveilles était : « Tout ce qui brille » ! Bien évidemment, ce qui brille nous inspire beaucoup ici, d’ailleurs je le dis souvent : « Les paillettes c’est la vie ! ». Il restait donc à trouver une idée d’activité. J’ai décidé de fabriquer des galets brillants à observer avec notre boîte lumineuse. Cette boîte est mon alliée pour les temps calmes car observer les objets sous sa douce lumière apaise les enfants. Pour varier les plaisirs et stimuler l’attention des enfants, je change souvent d’objets à observer (des idées ici) et quoi de plus captivant que des objets brillants ! J’ai donc sorti les paillettes et le pistolet à colle et Colombe (3 ans 1/2) et moi nous sommes mises au travail !

Nous avons utilisé deux techniques différentes pour faire nos objets à observer. La première consistait à décalquer une forme (sur du papier cuisson), la peindre avec de la colle pailletée, puis la recouvrir avec la colle chaude du pistolet à colle. Décalquer a été un véritable exercice pour Colombe qui s’est parfois heurtée à des formes encore un peu complexes (et surtout longues à faire) comme le flocon de la photo (que nous n’avons d’ailleurs pas terminé !).

Décalquer un motif

Mais elle s’est bien débrouillée pour réaliser ce papillon que je vous montre en court de réalisation, puis une fois terminé. Je précise que jamais Colombe n’a touché au pistolet à colle car elle est encore bien trop jeune. De mon côté j’ai réalisé une montagne dont j’apprécie le relief (le papier cuisson gondolait lorsqu’on posait la colle pailletée)

papillon dessiné avec des paillettes

Papillon et paillettes observé sur une boîte lumineuse

Montagne pailletée

La deuxième technique est bien plus simple puisque sur du papier cuisson Colombe posait des petits flocons et des étoiles brillants (initialement il s’agissait de décorations de table), puis elle versait des paillettes, et par dessus je formais des petits galets avec le pistolet à colle.

verser des paillettes sur une feuille

paillettes et flocons

galets brillants observés sur une boîte lumineuse

galets brillants à la lumière du soleil

Nous avons maintenant une belle collection de petits galets à observer, mais aussi pour jouer et construire des univers (ne me dites pas que vous n’avez pas fait le rapprochement entre la couleur de mes paillettes et la Reine des Neiges !), ou juste à faire briller à la lumière du soleil !

Save

Save

C’est Magique ! – À Travers leurs yeux d’enfants

Publié le

L’hiver, Noël, la Saint Sylvestre, la neige… C’est Magique ! C’est d’ailleurs le thème que j’ai choisi pour notre rendez-vous « À travers leurs yeux d’enfants« . J’étais très motivée par ce thème qui m’inspirait beaucoup (ok, en même temps c’est moi qui l’ai choisi), mais il restait à voir la motivation et les idées de Colombe. Je pensais qu’elle me parlerait de Noël, des belles décorations ou même de notre lutin Sapin-Joujou qui nous fait des blagues chaque jour. Mais à chaque fois que je lui demandais à quoi « c’est magique » lui faisait penser, elle me parlait d’une baguette magique. Le soucis est que nous n’avons pas de baguette magique à la maison ! (et non je n’ai pas pris le temps d’en fabriquer une) J’ai donc attendu le dernier moment (ok, on a fait la photo ce matin) afin de poser la question à Colombe plusieurs fois en espérant une nouvelle réponse.

À travers leurs yeux d'enfants

Notre participation sur le thème « C’est magique ! »

Cette nouvelle réponse n’étant jamais venue, je me suis trouvée bien embêtée ! Jusqu’à ce matin : en regardant sur mon bureau, j’ai vu ce stylo « baguette magique » qui trône à côté d’un joli sapin (petit cadeau de La cour des petits) dans de hautes herbes ! J’avais donc mon sujet, et j’ai proposé à Colombe de faire une petite mise en scène. Pour cela, elle a choisi d’utilisé un magnifique set de table inspiré de la Reine des Neiges que nous avons fabriqué la semaine dernière (et pour lequel vous n’aurez pas de tuto, car le résultat est franchement très moyen ! eh oui, mêmes sur les blogs créatifs il y a de gros ratés, c’est juste qu’on ne les montre pas trop).

pots-a-crayons

Colombe a préparé sa mise en scène et a fait la photo avec son nouvel appareil photo reçu (en avance) des mains du Père Noël. Il s’agit du Kidizoom Duo de Vtech, un appareil très solide et à la prise en main vraiment facile pour les petits, mais dont la qualité des photos est un peu moyenne (2.0 MP max). Je vous en parlerai bientôt plus en détails ! Ce matin, la lumière était vraiment mauvaise (il est 11h et les lumières sont allumées à la maison…) et cela s’en ressent sur la photo. La mise au point n’a pas été facile à faire parce que Colombe bouge beaucoup, mais la photo n’est pas si mal ! Voilà donc une baguette sur des paillettes bleues et des flocons, c’est magique !

Stylo baguette magique

Vos Participations

Et pour finir, Anne-Claire et son petit bonhomme nous montre que les paillettes c’est magique !

Paillettes

Merci à tous pour vos participations qui me font toujours plaisir ! J’aime beaucoup voir l’interprétation des enfants qui est souvent éloignée de la nôtre et aussi souvent bien plus terre à terre ! Chaque mois les enfants se donnent de plus en plus de mal pour faire de belles photos et utiliser de nouvelles techniques ! Bravo à tous les petits magiciens-photographes ! (eh la photo c’est un peu de la magie, non ?)

Le prochain rendez-vous

Je sais que vous êtes toujours impatients de connaître le prochain thème, alors je ne vous fait pas attendre plus longtemps. Pour le 20 janvier, le thème sera : Une belle histoire ! Je suis sûre qu’on va encore découvrir des perles ! À vos appareils photos !

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Des pommes de pin pour le sapin

Publié le

Nous continuons nos décorations de Noël maison et cette fois, c’est la nature qui m’a inspirée. Sur le chemin de l’école, nous croisons de nombreux pins et bien évidemment, nous ramassons souvent des pommes de pin ! Alors je me suis dit que cela pourrait être joli de décorer le sapin avec des pommes de pin ! J’ai donc sorti le matériel de peinture et nos plus jolies paillettes et Colombe (3ans 1/2) et moi (non, je ne vous dirai pas mon âge !) nous sommes mises au travail !

Peinture, paillettes et pommes de pin

Je n’ai donné aucune consigne précise à Colombe et l’ai laissée peindre les pommes de pin, les épines, et les branches comme elle le voulait. Je me suis installée près d’elle et nous avons commencé à peindre toutes les deux. J’ai choisi la peinture de chez IKEA pour ses couleurs vives, mais elle ne tiendra sûrement pas très longtemps sur nos pommes de pins et il est peu probable qu’on les conserve. J’ai commencé par des couleurs traditionnelles comme l’argent et le doré. Puis j’ai laissé parlé ma créativité et j’ai fait une pomme de pin arc-en-ciel (et rose sur l’envers) qui me plaît beaucoup. Colombe l’a trouvé « très jolie, mais tu fais toujours des arcs-en-ciel toi ».

Peindre une pomme de pin en doré

Pomme de pin arc-en-ciel

Pomme de pin rose

Colombe a préféré les paillettes à la peinture (parce que c’est bien connu, plus il y a de paillettes, plus c’est joli !). Elle a donc étalé des paillettes violettes et argentées sur ses pommes de pin.

Pommes de pin pailletées

Après une petite séance de peinture de 45 minutes (pour 6 pommes de pin), nous les avons laissé sécher 24h puis nous les avons mises dans notre sapin, et voilà le résultat !

Pomme de pin doré dans le sapin

Pomme de pin pailletée dans le sapin

Sapin décoré de pommes de pin et de rouleaux de papier toilette !

Alors, ça vous plaît ? J’avoue que j’adore ma pomme de pin arc-en-ciel !

Et si vous brûlez d’envie de découvrir le tuto pour réaliser des décorations de Noël en rouleaux de papier toilette, c’est ici !

Save

Save

Save

Jouer avec la nature – éditions Dunod

Publié le

Si vous me suivez depuis un moment, vous savez que j’aime découvrir la nature avec mes enfants, mais étant un pur produit de la ville, je ne suis pas toujours à l’aise dans ces activités. Alors aujourd’hui j’ai décidé de vous parler non pas d’une activité mais de tout un livre d’activités : Jouer avec la nature d’Elise Mareuil aux éditions Dunod. Il s’agit d’un livre très complet puisqu’en plus de proposer 70 idées d’ateliers d’éveil du jeune enfant (de 0 à 3 ans), il offre une véritable réflexion sur l’intérêt d’apprendre à nos enfants à se rapprocher de la nature.

Elise Mareuil, Jouer avec la Nature

Jouer avec la nature : une recommandation de nombreux pédagogues

Le livre s’ouvre sur une constatation : avec la désertification des campagnes, l’éducation donnée aux enfants s’est progressivement éloignée de la nature, et certains gestes du quotidien de nos grands-mères sont devenus pour nous et nos enfants des activités peu habituelles. Il y a pourtant de nombreux enjeux qui rendent indispensable la sensibilisation des nouvelles générations au respect de la nature. D’ailleurs, les pédagogues les plus reconnus n’ont cessé de prôner cette proximité de l’enfant et de la nature. Le livre nous offre donc un tour d’horizon des grands noms de la pédagogie et de leur manière d’aborder les choses.

Un livre très complet

Jouer avec la nature est un livre très complet qui incite à une véritable réflexion articulée autour de plusieurs thèmes :

  • La nature et nous
  • La nature de l’enfant
  • La nature et l’enfant
  • Des espaces-temps de découverte de la nature

Tout au long de ces réflexions, des ateliers en rapport avec le sujet sont proposés. Au fil des activités l’enfant découvrira la nature, mais aussi sa propre nature puisque de nombreuses activités ont pour but de stimuler ses sens et d’éveiller son corps. Enfin, certaines activités vont au-delà de la simple découverte de la nature et incite à une vie dans la nature (recyclage, cuisine bio…)

Les activités sont clairement expliquées, mais le livre contient aussi du matériel pour les mettre en place : des fiches détachables en couleur. Enfin, lorsqu’il faut du matériel qui n’est pas fourni dans le livre, celui-ci indique toujours un moyen de le fabriquer avec des éléments de récupération. Eh oui ! Ça serait contradictoire de sensibiliser ses enfants à la nature en les initiant en même temps à la surconsommation, alors la revalorisation est privilégiée !

Jouer avec la nature

Une activité nature à la maison

Découvrir la nature, c’est se promener en forêt ou au bord de la mer et observer l’environnement, c’est cueillir des fleurs et ramasser des feuilles mortes… Et les activités peuvent continuer à la maison. Avec nos fleurs et nos feuilles, nous faisons de beaux bouquets, nous nous en servons comme pinceaux, nous les observons en détails, ou tout simplement, nous les mettons dans un bac et nous jouons avec, librement ! Quel plaisir pour Petit O’ (23 mois) de pouvoir manipuler les feuilles, les déchirer, les écraser sans se soucier du bazar et des saletés que cela pourrait faire ! Et pour moi, finalement il a suffit d’un coup d’aspirateur pour que mon salon soit de nouveau propre !

Garçon joue avec des feuilles

Garçon joue avec des feuilles

Élise Mareuil, Jouer avec la nature, ed. Dunod
prix : 15,90 €

Save

Save

Nos suspensions de Noël en rouleau de papier toilette

Publié le

Quand on est blogueuse parentale option loisirs créatifs, il est un matériaux que l’on travaille tout particulièrement, et c’est le rouleau de papier toilette.  Il n’est pas cher, on en a toujours chez soi (en tout cas il y en a toujours un qui s’apprête à se vider), et on peut faire des choses sympa avec (si si !). Cette année, il m’a inspiré pour les décorations de Noël, puisque j’aime les fabriquer avec les enfants, et j’ai décidé d’orner mon sapin de petites suspensions de Noël en rouleau de papier toilette (dis comme ça, je sais, j’envoie du rêve !).

Suspensions de Noël en rouleau de papier toilette

Le Matériel

  • Des rouleaux de papier toilette vide.
  • Des perles de couleur.
  • Du fil (on essaye d’en prendre un joli, j’en ai choisi un doré).
  • Une aiguille (non il n’y a rien à coudre, c’est juste pour faire des trous)
  • Une paire de ciseaux ou un cutter.
  • De la peinture.

La réalisation

J’ai coupé chaque rouleau de papier toilette en 3 tubes de tailles à peu près égales, puis j’ai demandé à Colombe (3 ans 1/2) d’en peindre l’intérieur puis l’extérieur dans des couleurs choisies au préalables. Nous avons ensuite coupé des morceaux de fils d’une quinzaine de centimètres, nous y avons enfilé une perle sur chaque puis nous avons fait un nœud. Il doit y avoir un peu d’espace entre la perle et le noeud, mais la plus grande longueur doit être vers l’autre extrémité (je ne suis pas claire ? Heureusement, je mets des images !).

attacher la perle

Puis j’ai percé deux petits trous dans chaque tube à l’aide d’une aiguille, et j’ai enfilé un bout du fil dans chaque trou. J’ai fait un nœud au bout du fil pour former la boucle qui permettra d’accrocher ces suspensions. Colombe était un peu petite pour réaliser ces étapes minutieuses, mais un enfant plus âgé pour le faire sans problème !

percer un rouleau de papier toilette avec une aiguille

Suspension de Noël en rouleau de papier toilette

Et voilà nos suspensions de Noël en rouleau de papier toilette sur le sapin !

Suspensions de Noël en rouleau de papier toilette

Suspensions de Noël en rouleau de papier toilette

Save