Leçon sur la peinture rupestre à la préhistoire

Publié le

Cette année, j’ai décidé de tenir un cahier d’art avec les enfants. Nous étudions un artiste, écrivons sa biographie, collons la reproduction d’une ou plusieurs de ses œuvres et nous essayons à peindre ou dessiner à sa manière. La leçon de cette semaine ne porte pas sur un artiste, mais sur la peinture rupestre à la préhistoire.

Leçon sur la peinture rupestre à la préhistoire

Supports et matériel

Pour cette leçon, nous nous sommes principalement appuyés sur le numéro 5 (janvier 2017) de l’excellent magazine Olalar !

Olalar de Janvier 2017 "Les artistes des cavernes"

Après une explication des techniques de peinture préhistorique et une visite de la grotte de Lascaux en bande dessinée, le magazine nous offre des pochoirs pour réaliser des animaux préhistoriques.

Pour compléter notre étude, nous avons regardé plusieurs vidéos sur la chaîne YouTube “C’est pas sorcier !”

Peindre avec des matériaux naturels

Les hommes préhistoriques peignaient avec des matériaux naturels comme du charbon ou de la terre de différentes couleurs par exemple. C’est donc ce que nous avons essayé de faire aussi. Nous avons pris un morceau du charbon dont nous nous servons pour nos barbecues, ainsi que quelques épices (l’activité a été réalisé en avril 2020, nous étions confinés et ne pouvions pas sortir pour prélever de la terre).

N’ayant pas vraiment envie que la peinture se fasse directement sur mes murs, j’ai étendu une grande feuille sur la table (rouleau de feuille de chez Ikea).

Petit O’ (5 ans) et Colombe (7 ans) ont alors peint à l’aide des pochoirs du magazine et de pinceaux.

peindre comme à l'époque des cavernes

Peindre comme à l’époque de la préhistoire

Au départ, je voulais utiliser les pochoirs et des pailles pour souffler la couleur comme cela se faisait à la préhistoire. Mais il commence à faire très chaud dehors à Dubaï, et l’idée de souffler de la poudre de charbon, de curcuma et de paprika dans ma salle à manger m’en a dissuadé.

Nous avons donc dilué curcuma et paprika dans de l’eau, et les enfants ont peint avec leurs bons vieux pinceaux.

peindre un animal au pochoir
peindre un animal au pochoir

Nous avons utilisé le charbon brut, sans le diluer et sans le réduire en poudre. Les enfants ont donc constaté à quel point il était salissant juste en le prenant dans les mains. Nous avons fini par l’enrouler dans un mouchoir pour l’attraper sans trop se salir (surtout afin de ne pas salir la feuille ensuite, car l’idée de se salir les mains pendant une activité manuelle ne me gène pas plus que cela).

dessiner au charbon

Leçon sur la peinture rupestre à la préhistoire

Une fois nos œuvres terminées, nous les avons découpées et collées dans les cahiers d’art des enfants. J’ai ensuite passé un coup de vernis-colle sur la page pour éviter que les épices et le charbon ne déteignent sur la page suivante.

Leçon sur la peinture rupestre à la préhistoire
Leçon sur la peinture rupestre à la préhistoire

Le cahier d’art des enfants se composent d’une page blanche et d’une page lignée. Face aux œuvres des enfants, j’ai écrit un résumé de tout ce que nous avions appris pendant cette étude. Petit O’ et Colombe apprendront bientôt ce résumé par chœur, pour fixer l’apprentissage, mais aussi pour travailler la mémoire.

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest

6 commentaires sur “Leçon sur la peinture rupestre à la préhistoire

    Élisabeth a dit :
    24/04/2020 à 06:10

    C’est toujours une activités qui plaît aux enfants. J’aime beaucoup l’idée de découper les œuvres des enfants pour les regrouper dans un cahier d’art, c’est une excellente idée !

      mamanadada a répondu :
      24/04/2020 à 06:24

      J’ai essayé de mettre cela en place cette année… même si finalement nous n’avons encore que 2 leçons. Je trouve que cela leur fait un souvenir plus facile à reprendre que de simples feuilles qui volent. Et puis ça se prête bien à l’ief !

    Claire Rêves de fripouilles a dit :
    28/04/2020 à 14:22

    J’aime beaucoup cette activité!! Bravo à Petit O et Colombe. J’aime le rendu avec les peintures naturelles !
    Nous avons aussi ce numéro de Olalar, il est top ce magazine. J’avais aussi depuis longtemps envie de faire une activité similaire… nous n’avons toujours pas pris le temps de la faire… un jour 😉

      mamanadada a répondu :
      28/04/2020 à 15:58

      Il m’a fallu le temps pour m’y mettre aussi puisque ce numéro date d’il y a 3 ans ! Mais je suis contente de m’y être mise au final !

    Maud a dit :
    19/06/2020 à 16:12

    C’est une super idée d’activités! Je suis en train de réfléchir à notre programmation d’histoire pour l’année à venir et je me demandais comment j’allais bien pouvoir faire des arts visuels sans aller courir acheter ce qu’il faut ^^ Je n’aurais pas pensé aux épices ! C’est une super idée ! Merci pour tes partages !

      mamanadada a répondu :
      20/06/2020 à 07:37

      Avec plaisir ! Les épices sont souvent très efficaces pour la peinture, ou pour parfumer de la pâte à modeler ! Nous avons fait cette activité en plein confinement donc nous n’avions pas le droit d’aller dans les parcs de notre ville, mais sinon j’aurais aussi essayé de broyer des fleurs avec les enfants pour voir si l’on pouvait récupérer de la teinture !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.