A tout bout de chant

La Mélodie du Bonheur et l’apprentissage de la musique

Publié le

DVD de La Mélodie du Bonheur

Je dois vous faire un aveu : j’adore les comédies musicales. Et plus elles sont kitsch, plus je les aime ! Bien évidemment, parmi les comédies musicales bien kitsch qui me mettent en joie figure l’incontournable « Mélodie du Bonheur ». Ce film, sorti en 1965 met en scène la fabuleuse Julie Andrews (Mary Poppins, qui d’ailleurs est sorti un an avant). Elle interprète Maria, novice dans un couvent à qui les sœurs signifient qu’elle n’est pas faite pour cette vocation. Contrariée, Maria suit tout de même la destinée que les sœurs lui ont réservée : gouvernante chez le Capitaine Von Trapp, un veuf, père de 7 enfants. Maria d’abord rejetée par les enfants, apporte un vent de fraîcheur dans cette famille un peu austère. Après avoir découpé les rideaux pour coudre à chacun des 7 enfants une tenue confortable pour aller courir à travers champs, elle décide d’initier ces « petits » à la musique. Car la musique aide à vaincre toutes les peurs et à traverser les moments difficiles (mais lorsqu’on est poursuivi par des soldats nazis il vaut mieux ne pas chanter… si vous ne comprenez pas cette remarque, n’hésitez pas à voir le film). Le film devient alors une succession de petits spectacles et de chants inventés par des enfants complètement désœuvrés (mais ils ne vont pas à l’école ces gosses ?) et leur jeune nounou (qui est sans doute plus jeune que l’aînée de la fratrie… cherchez l’erreur…).

Parmi les chansons fabuleuses que l’on peut entendre dans ce chef-d’œuvre (je vous assure, je suis sincère !) se trouve la merveilleuse « Do-Ré-Mi », chanson inventée par Maria pour que les 7 petits Von Trapp apprennent le nom des notes et les bases de la musique.

Et en version originale (avec des paroles écrites dans un anglais à l’orthographe très approximative…) :

Et maintenant que les enfants connaissent leurs notes, ils peuvent tout naturellement les chanter en chœur ou en harmonie dans les rues de leur ville !

 

En tombant sur cette musique par hasard l’autre jour (quand on écoute régulièrement « It’s a small small world » Youtube finit par nous suggérer ce genre de musiques !) je me suis dit que cela plairait bien à mes enfants et que ce serait une bonne occasion de leur apprendre le nom des notes. Nous avons donc écouté cette chanson (en boucle) et maintenant, tels les enfants Von Trapp, Colombe (4 ans) et Petit O’ (2 ans) se promènent dans les rues en chantant bien fort cette mélodie entraînante ! Et comme le ridicule ne tue pas, je les accompagne généralement dans leur interprétation !

A tout bout d'chant -logo

Comme j’imagine que ce morceau et la comédie musicale « La Mélodie du Bonheur » en général plairont énormément à mon amie Cécile du blog La cour des petits, j’ai décidé d’en faire le thème de ma participation à son rendez-vous À Tout bout d’chant !

Les autres participations au rendez-vous ce mois-ci :

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Mes instruments de musique classique

Publié le

Pour le rendez-vous À Tout bout d’Chant du blog La Cour des Petits, j’ai décidé de vous parler d’un joli livre à puces des éditions Gründ : Mes instruments de musique classique.

Mes instruments de musique classique, éditions Gründ

Un livre à puces, qu’est-ce que c’est ?

Sur chaque double page on trouve une petite puce électronique sur laquelle il suffit de poser son doigt pour activer une piste sonore. Cette piste est toujours une musique ou un son en lien avec l’image présentée sur cette double page.

joueur de guitare et puce électronique

Mes instruments de musique classique

Comme son nom l’indique, ce petit livre cartonné présente des instruments de musique : le violon, la flûte traversière, la guitare, la trompette, les timbales, le piano. Une double page est consacrée à chacun d’eux. On trouve le nom de l’instrument puis le nom de l’œuvre à écouter ainsi que celui du compositeur. L’œuvre est toujours un morceau très connu, et même si on en ignore souvent le titre, on est tous capable d’en fredonner l’air. Enfin, un petit texte décrit l’air et l’instrument.

La flûte traversière : "Au matin", Peer Gynt, Grieg

Notre avis

Ce livre a été adopté par Petit O’ (2 ans) dès qu’il l’a vu ! Il a alors joué et rejoué « Au matin », l’extrait de Peer Gynt de Grieg joué à la « flûte à poussière » comme il dit. Il est souvent pénible d’entendre sans cesse le même morceau de musique, mais quand il s’agit de musique classique j’avoue que ça passe beaucoup plus facilement ! Depuis que nous l’avons, Petit O’ sort ce livre chaque jour. Il connaît bien les airs et a bien retenu le nom des instruments ! Et comme ce livre est en carton rigide et d’un format pas trop imposant, je le glisse dans le sac à langer pour nos sorties et il occupe les temps morts dans le bus ou en voiture.

Mes Instruments de musique classique, illustré par Séverine Cordier
Éditions Gründ Jeunesse
Prix : 9,95 €
âge : dès 1 an

Merci aux éditions Gründ Jeunesse pour l’envoi de ce joli livre !

Les autres participations au rendez-vous :

 

 

Save

Save

Lise et Tom découvrent la musique

Publié le

Colombe (3 ans 1/2) et Olivier (23 mois) découvrent la musique quotidiennement à la maison. Ils ont leurs propres instruments qui leur sont en libre accès dans leur chambre, et Papa À Dada ! et moi avons nos instruments que nous sortons de temps à autre pour les leur présenter. Petit à petit, ils découvrent le nom des instruments, leur son, mais aussi le rythme et de nombreuses mélodies ! C’est un peu l’histoire de « Lise et Tom découvrent la musique », deux frère et sœur qui découvrent les instruments à travers toute une aventure ! Et c’est cet album que je vais vous faire découvrir pour le rendez-vous À tout bout d’chant de La cour des Petits.

Lise et Tom découvrent la musique, couverture

Lise et Tom découvrent la musique

Lise et Tom demandent à leur maman d’aller à la fête des animaux, mais elle ne comprend pas tout de suite de quoi il s’agit. Les enfants ouvrent la fenêtre et la musique commence ! Chaque animal est présent et chacun joue d’un instrument dans ce grand orchestre ! Emballée par la gaîté de ce grand bal et par l’entrain de ses enfants, la maman les inscrits alors au cours de musique. On suit alors la découverte de la musique sur des airs gais et entraînants. Mais voici un extrait !

 

Le contenu de Lise et Tom découvrent la musique

Cet album m’a avant tout attirée car je recherche un support pour aider mes enfants à distinguer les différents instruments, mais je dois vous avouer que je n’avais pas été tellement séduite par la première chanson (Le bal des animaux). Qu’importe, la promesse de cette histoire me donnait envie de la découvrir et après une première écoute, je n’ai pas été déçue. J’ai appris à aimer Le bal des animaux que ma Colombe aime aussi beaucoup, mais j’ai surtout découvert de nombreuses chansons qui m’ont beaucoup plu ! Certaines  sont très gaies, d’autres plus mélancolique, mais toutes les histoires se finissent bien. Et surtout, chaque chanson est l’occasion d’apprendre : le nom d’un (ou plusieurs) instrument, le nom des notes ou de termes de solfèges, mais aussi toutes les possibilités qu’on a pour faire de la musique !

L’album est présenté avec un petit livret. On y trouve l’illustration de l’histoire ainsi que les textes et paroles. Pour chaque musique, on trouve la tablature pour la jouer à la guitare (certaines partitions sont en vente sur le site), et c’est un détail que j’apprécie toujours ! Il y a également plusieurs pages de photos pour présenter les personnages, les musiciens et bien-sûr, les instruments ! Enfin, les dernières pages sont des coloriages qui peuvent occuper les enfants pendant l’écoute !

Lise et Tom découvrent la musique : sommaire

Présentation des personnages, des musiciens et des instruments

Coloriage

Notre avis

Cet album est une vraie bonne surprise. Le contenu est élaboré de manière sérieuse. Bon, il faut dire que l’auteur, David Dauthieux est professeur de musique ! L’histoire est parsemée de petites informations que l’enfant peut retenir au gré des écoutes.

Colombe et Olivier, eux, ont tout de suite adoré cet album. Il leur faut souvent plusieurs écoutes pour apprécier les albums que je leur propose, mais cette fois, dès la première écoute ils en ont redemander. Cela tient peut-être du fait que la narratrice est une enfant ! Il ne se passe plus une journée sans que nous ne fredonnions les chansons de l’album (ou que nous ne les chantions à tue tête !).

ukulele-illustration-musique

Lise et Tom découvre la musique, David Dauthieux
prix : 23€
public : 3 à 11 ans
Album offert

Les autres participations au rendez-vous À tout bout d’chant

It’s a small world – Le Monde des poupées

Publié le

Au début des vacances de La Toussaint nous avons emmené les enfants à Disneyland Paris. C’était une grande première pour eux et ils ont été ébahis ! Tous les manèges, la rencontre avec les personnages, les spectacles et l’ambiance générale du lieu leur a mis des étoiles dans les yeux ! Mais il y a une attraction qui leur a plu tout particulièrement : « It’s a small world », le Monde des poupées ! Mais si, vous savez cette attraction à la musique entêtante ! Colombe et Petit O’ ont tellement aimé se promener en barque à travers le monde et admirer toutes ces poupées vêtues de costumes de chaque pays et région de la Terre, que nous avons fait ce manège 2 fois ! Et on en redemande ! Une fois notre séjour terminé, Colombe fredonnait encore la musique (ce qui n’est pas surprenant, cette musique pourrait obtenir le prix de la musique qui reste le plus longtemps en tête !). Mais voilà à force de « Lalala it’s a small small world… » j’en ai eu un peu marre de chanter en yaourt. Alors je suis allée chercher des vidéos sur internet afin d’apprendre les paroles !

It's a small world à Disneyland Paris

Un peu d’histoire !

Avant de vous parler de la chanson (si si, vous ne rêvez pas c’est bien de cette chanson tant redoutée que je vais vous parler !), j’ai envie de vous parler de l’histoire de cette attraction, car elle n’a pas été créée par hasard. La compagnie PepsiCo sponsorisait le pavillon de l’UNICEF pour la Foire Universelle de New York en 1964-1965 et elle a fait appel aux équipes de Disney pour concevoir une attraction qui collerait au principe : « La paix au travers de la compréhension ». C’est ainsi qu’est né ce voyage en bateau à travers le monde ! À la fin de la Foire Universelle, l’attraction avait connu un succès tel que Disney l’a déplacée dans son parc Disneyland (en Californie). Et aujourd’hui, elle est présente dans tous les parcs Disney du monde !

Accueil de l'attraction "It's a small world" à Disneyland Paris

L’attraction

Le visiteur monte dans une grande barque (environ 4 personnes par rangée) et traverse le Monde au rythme de la musique. Chaque continent est représenté et les poupées sont habillés avec les plus beaux habits des régions du monde présentes :

  • La Scandinavie,
  • Les Îles britanniques,
  • L’Europe occidentale,
  • L’Europe de l’Est,
  • Le Moyen-Orient,
  • L’Asie,
  • L’Afrique,
  • L’Antarctique,
  • L’Amérique du Sud,
  • L’Australie et les îles du Pacifique Sud,
  • L’Amérique et le Canada.

Le dernier tableau réuni les enfants de tous les pays, tous habillés dans leur costume traditionnel, mais tous de blanc vêtus. On y constate une certaine uniformité qui renforce le message de paix de ce manège : qu’importe d’où l’on vient on se ressemble tous, et finalement le monde est tout petit !

It's a small world : Suisse

It's a small world : Thaïlande

It's a small world : îles du Pacifique

It's a small world : îles du Pacifique

It's a small world : Indiens d'Amérique

La chanson

À l’origine, Walt Disney voulait que la bande son de l’attraction soit composée des hymnes nationaux des pays représentés chantés par des enfants. Mais cela aurait créée une cacophonie insupportable. Il a donc été décidé que l’attraction se déroulerait au son d’une mélodie unique dont les paroles seraient chantés dans des langues différentes en fonction des tableaux présentés. Ce choix fut très judicieux car lorsqu’on vogue à travers l’attraction le changement de langue de la chanson se fait tout en douceur et sans qu’on s’en aperçoive réellement. Et si cette chanson reste en tête des jours et des jours durant, c’est qu’elle a été écrite dans ce but ! Les compositeurs, les frères Sherman, sont des grands noms de la chanson dans l’univers Disney puisqu’en plus de « It’s a small world », ils ont également composé la musique de Mary Poppins, Les Aristochats et Le livre de la Jungle !

It's a small world : union entre les peuples

Les paroles sont un message de paix et c’est en cela que cette attraction est si touchante. Mais je vous laisse les découvrir par vous même !

« Au bout du Pole Nord ou sur l’Équateur,
On a toujours l’air de venir d’ailleurs,
Mais quand on fait le tour de nos joies, nos ennuis,
On a tous la même vie !

Car le monde est tout petit !
Devant le ciel on se dit
Que nous sommes des fourmis,
Le monde est petit. »

Extrait des paroles écrite par les frères Robert et Richard Sherman

Et si vous voulez découvrir les paroles complètes dans toutes les langues représentées dans l’attraction, je vous laisse regarder cette vidéo :

Les paroles complètes en français et en anglais se trouvent ici :

Et si vous voulez voir l’attraction comme si vous y étiez, c’est ici :

J’espère que la promenade vous aura plu et que vous ne m’en voudrez pas trop de vous avoir mis cette chanson dans la tête ! Mes enfants ont tellement aimé l’attraction que nous la chantons tous les jours et que nous regardons des vidéos dès que nous en avons l’occasion ! J’ai cherché à acheter un CD avec la musique, mais ce sont de vieilles éditions qui coûtent un peu cher maintenant, alors ça attendra ! Et entendre mes enfants chanter ce message de fraternité me fait oublier tous les CD du monde !

Enfin, je voulais vous partager l’hypothèse émise par le blog Le Monde de Disney : la musique est diffusée sans interruption pendant 16h par jour dans chacun des parcs à thème Disney du Monde, ce qui fait, par le jeu des fuseaux horaires, qu’elle est diffusée 24h sur 24h et ce depuis 1983 (ouverture de Disneyland à Tokyo). C’est un beau symbole d’espoir de considérer que ce message de paix et de fraternité est potentiellement la musique la plus diffusée actuellement !

 

It's a small world : union entre les peuples

Cet article est ma participation au rendez-vous À tout bout d’chant du blog La cour des petits.

Les autres participations au rendez-vous :

Save

Save

Save

Save

Save

Save

Le jeu du chef d’orchestre- À tout bout d’chant

Publié le

Chaque mois, le blog La cour des Petits nous propose de participer à son rendez-vous « À tout bout d’chant » autour de la musique. Cela fait quelques temps que je n’avais pas participé faute de temps, mais ce mois-ci j’avais envie de vous partager un petit jeu simple, sans préparation préalable et à faire avec le matériel qu’on trouve sous la main : le jeu du chef d’orchestre.

Matériel nécessaire

Il n’y a pas de matériel strictement nécessaire pour le jeu du chef d’orchestre puisqu’on peut y jouer en tapant des mains, en sifflant ou en fredonnant. Mais on peut aussi se servir d’un xylophone, d’un tambourin (ou tout autre objet en guise de tambour). Si l’enfant joue d’un instrument, pourquoi ne pas l’utiliser (si l’adulte en joue aussi, chacun jouera à tout de rôle, sinon l’adulte peut fredonner).

nos instruments de musique

Le jeu du chef d’orchestre

L’adulte se met face à l’enfant et produit une combinaison formant un petit rythme ou une série de notes. Quand l’adulte a terminé, l’enfant tente de reproduire le rythme ou les notes (ou même les deux). Le niveau de difficulté augmente en fonction de ce que l’on attend de l’enfant. S’il est très jeune, on peut lui faire suivre un rythme, s’il est plus vieux et qu’il connaît un peu la en musique il peut tenter de reproduire les notes après avoir regardé l’adulte jouer. Et si son niveau en musique est vraiment bon, il peut reproduire une série de notes qu’il a juste entendues.

On peut demander à l’enfant de reproduire un rythme ponctuellement ou bien de le reproduire en boucle. Alors l’adulte lui fera un signe lorsqu’il devra s’arrêter, et même un signe pour reprendre.

faire du tamtam sur les Bilibo

Les bénéfices du jeu du chef d’orchestre

Ce jeux permet d’apprendre le rythme et entraîne l’oreille musicale de l’enfant. Mais globalement c’est surtout un exercice d’écoute, de concentration et d’observation. Il apprend également à l’enfant à obéir à une consigne et à s’arrêter lorsqu’on lui demande, ce qui le prépare à la vie de l’école (les enseignants de vos enfants vous remercieront d’avoir joué à ce jeu).

On peut jouer au jeu du chef d’orchestre à la maison avec des instruments, mais aussi dans le bus ou dans une salle d’attente à condition de ne faire que des petits bruits de bouche discret ou de taper doucement dans ces mains. D’ailleurs, jouer à ce jeu dans ces différents contexte apprend à l’enfant que si l’on peut parfois faire du bruit, il faut aussi rester discret à d’autres moments ! C’est un jeu auquel ma Colombe (3 ans 1/2) aime jouer. Je lui ai proposé l’année dernier parce que je constatait qu’elle avait parfois du mal à être attentive pendant son cours de musique. Elle exécutait les exercices, mais ne regardait pas toujours le professeur et oubliait parfois de s’arrêter. Depuis qu’on y joue, j’ai remarqué des progrès au niveau de son attention, mais aussi du sens du rythme. Aujourd’hui j’y joue avec Petit O’ (21 mois) aussi. Il a beaucoup plus de mal à s’arrêter quand je lui demande, mais l’exercice de rythme lui plaît beaucoup !

Et vous, vous connaissez des jeux liés à la musique ?

Autres participations au rendez-vous ce mois-ci :

Les idées du samedi : DIY instruments de musique et concert de légumes

La Cour des petits : Mon grand livre-disque des comptines

Mamoumi : Amawolé

Save

Save

Musique et élastiques – À Tout bout d’chant

Publié le

Quand Cécile du blog La Cour des Petits nous a rappelé que cette semaine avait lieu le rendez-vous À Tout bout d’chant, je me suis dit que j’allais passer mon tour. Des idées, je n’en manque pas, mais elles demandent toutes une préparation et en ce moment je manque cruellement de temps ! Finalement, en flânant sur Pinterest, je suis tombée sur une idée plutôt sympathique et incroyablement rapide à mettre en place : Jouer de la musique avec une boîte et des élastiques !

Avec une boîte en carton et des élastiques, Colombe s'est improvisée guitariste !

C’est s’avancer un peu que de dire qu’on va jouer de la musique, certes. Mais c’est une bonne activité pour expérimenter les sons, les tonalités, la résonance, et le matériel nécessaire est facilement trouvable. En fait j’avais déjà tout chez moi puisqu’il a suffit que je trouve quelques boîtes de matières différentes, et des élastiques en caoutchouc.

Boîtes en carton, métal et plastique, et élastiques en caoutchouc

La première étape consiste à entourer les boîtes ou leur couvercle avec les élastiques. Cette étape de préparation fait travailler la motricité fine et cela a beaucoup plu à ma Colombe (3ans et 3 mois). D’ailleurs pendant toute l’activité, elle n’a cessé de rajouter des élastiques, ce qui me pousse à me demander si ça n’est pas ce qu’elle a préféré !

Colombe place les élastiques sur la boîte

Ensemble de boîtes entourées d'élastiques pour jouer de la musique

Nous avons ensuite fait vibrer les élastiques, constatant la différence de tonalité en fonction de leur place sur la boîte, mais aussi la résonance différente en fonction de la profondeur de la boîte. La matière change également le son. Pour cette activité je n’ai choisi que 3 matières différentes (le métal, le plastique et le carton) car ma fille est encore jeune, mais avec des enfants plus vieux on peut multiplier les matières et les tailles de boîtes à l’envie. On peut même leur proposer d’aller explorer la maison afin de trouver eux-mêmes des boîtes  !

Nous avons pris du plaisir à comparer les sons, et Colombe va même vous présenter chaque boîte l’une après l’autre ! Vous remarquerez en fin de vidéo la boîte préférée de Colombe n’est pas celle qui produisait le plus joli son, mais celle sur laquelle elle parvenait à mettre les élastiques facilement !

 Même si nous n’avons pas vraiment joué de musique, nous avons fait remarquer à Colombe que la note change en fonction de la tension exercée sur l’élastique. Papa À Dada ! s’est même amusé à « accorder » la boîte de thé pour nous jouer « Au clair de la lune » !

 

L’activité, ma pris quelques minutes à mettre en place et ne m’a rien coûté puisque j’avais déjà tout à la maison, et pourtant elle a énormément plu à Colombe. Elle a beaucoup le travail de motricité, mais s’est aussi intéressée aux sons que produisaient les boîtes. Il a été difficile de laisser son activité pour aller dormir ce soir, et cela ne s’est fait qu’avec la promesse que l’on recommencerait demain !

Mother Goose Club – À tout bout d’chant !

Publié le

Dans la famille À Dada ! ça n’est pas un secret, nous adorons la musique. Nous aimons aussi les langues étrangères puisque nous en parlons plusieurs. Celle que j’ai envie de transmettre à mes enfants est l’anglais. C’est un peu cliché, mais c’est la langue internationale, celle qui leur permettra de se faire comprendre un peu partout dans le Monde. Comme ça n’est pas ma langue maternelle, il ne m’est pas toujours naturel de m’adresser aux enfants en anglais. En revanche je leur ai toujours chanté des comptines en anglais et lorsqu’ils regardent la télévision, ce ne sont quasiment que des émissions en anglais (principalement des programmes remplis de chansons). Je vous avais d’ailleurs présenté une sélection de chaînes musicales pour enfants sur Youtube, dont 2 étaient en anglais. Aujourd’hui pour le rendez-vous À tout bout d’chant du blog La Cour des Petits, j’ai envie de vous faire découvrir une chaîne Youtube découverte très récemment et qui a été un vrai coup de cœur pour toute la famille !

fr.pinterest.com

La chaîne s’appelle Mother Goose Club. Mother Goose (La mère l’Oie) est le nom donné à un personnage imaginaire qui serait à l’origine des comptines et histoires enfantines les plus populaires dans la culture britannique. Le Mother Goose Club est un groupe de personnages (incarnés par des enfants déguisés) parmi les plus importants de cette littérature (Little Bo Peep, Baa Baa sheep, Jack Be Nimble, Eep the Mouse…) et qui chante et danse sur les chansons qui parlent d’eux. Un peu comme si un enfant déguisé en Frère Jacques se mettait à chanter et danser sur cette chanson.
Les costumes sont très colorés et les petits acteurs sont plein d’entrain, ce qui donne un programme très gai et attractif !

La grande différence entre ce programme et les autres que nous regardons parfois, c’est que les airs ne sont ni arrangés, ni remixés. Mother Goose Club s’en tient à l’air original des chansons, celui que tout le monde connaît et que les parents ont appris dans leur enfance. Cela a deux avantages : il y a une vraie cohérence entre les chansons que j’ai chanté à mes enfants et ceux qu’ils entendent à la télévision, et cette simplicité permet de se concentrer sur la justesse du chant (parce que franchement les autres programmes proposes de belles images de synthèses mais le son n’est pas toujours très heureux…)
De plus, le programme étant joué par des enfants, il permet une identification entre le spectateur et les personnages. Ainsi, alors que Colombe n’a jamais chanté ces chansons (et ça n’était pas faute de les avoir entendues des centaines de fois), elle s’est enfin mise à chanter en anglais (bon, parfois c’est plus du yaourt que de l’anglais !).

Si vous voulez apprendre l’anglais à vos enfants, ou juste les familiariser avec les sonorités de cette langue, je vous conseille très vivement Mother Goose Club !

Logo-a-tout-bout-d-chant-petit

Les autres participations au rendez-vous ce moi-ci sont à retrouver ici :

Sélection de chansons pour fêter son anniversaire – À tout bout d’chant !

Publié le

Pour le rendez-vous À tout bout d’chant du blog La cour des Petits, j’ai décidé de vous proposer chaque mois une sélection de chansons liées à un thème. Et ce mois-ci je vous propose une sélection de chansons pour fêter son anniversaire ! Eh oui, ma Colombe va avoir 3 ans, c’est donc le moment idéal pour aborder le sujet !

Il y a bien-sûr le traditionnel « Joyeux anniversaire » à décliner dans toutes les langues (je suis sympa je vous les épargne).

Il y a aussi le bien connu « Bon anniversaire, nos voeux les plus sincères »

Mais saviez-vous que Chantal Goya avait aussi un « Happy Birthday » à son actif ? Et que pour une fois, elle chante une chanson qui ne reste pas trop dans la tête ! (non parce que « C’est Guignol » me reste dans la tête des semaines à chaque fois que je l’entends !)

Henri Dès, évoque l’anniversaire un peu plus subtilement dans sa chanson Gâteau

Et comme ça n’est pas tous les jours notre anniversaire mais qu’on aimerait bien quand même, je ne résiste pas à l’envie de vous rappeler cette chanson de « Non-anniversaire » d’Alice au Pays des merveilles de Walt Disney. Chanson que nous entonnons environ 361 fois par an (Nous sommes une famille de 4, donc 4 anniversaires à fêter chaque année, 365 jours par an moins 4 anniversaires, égale 361 Non-anniversaire chaque année, sauf cette année, année bissextile : 362 non-anniversaires !)

Et je finis par un petit retour en enfance avec cette chanson de Jo Akepsimas que j’ai écouté des centaines de fois quand j’étais petite…

La qualité de l’enregistrement n’est pas excellente, mais quel plaisir d’entendre cette chanson après tant d’années ! (enfin pas tant que ça, je suis encore jeune !)

Quels lecteurs de musique pour bébé ? – À tout bout d’chant

Publié le

Dans la famille À Dada ! Nous adorons la musique ! Colombe et moi chantons à longueur de journée, Papa À Dada siffle ou fredonne toujours un petit air, et Petit O’ se dandine en rythme dans ce paysage sonore. La musique nous accompagne dans notre quotidien, elle nous redonne le sourire et nous apaise.

S’il m’est facile d’entonner une mélodie pour nous donner du cœur à l’ouvrage lorsque nous sommes à la maison (un peu comme Mary Poppins chantant « Le morceau de sucre »), ça n’est pas si facile lorsque nous sommes en promenade. Je n’ai pas peur du ridicule et il peut m’arriver de chanter avec les enfants tout en marchant, mais lorsque j’ai des affaires à régler, je ne peux plus chanter et j’ai besoin que les enfants soient calmes. Voilà donc qu’entrent en jeu deux jouets qui sont devenus des indispensables pour notre famille, des lecteurs de musique pour bébé.

Il existe beaucoup de jouets remplis de boutons sur lesquels l’enfant peut appuyer pour s’amuser et nous en possédons quelques uns. Mais les jouets que je vous présente aujourd’hui ne rentrent pas dans cette catégorie. J’ai volontairement choisi des jouets sobres, permettqnt à l’enfant de se concentrer sur l’écoute et de passer un moment calme. Il existe des peluches veilleuses qui encouragent ces moments d’écoute, j’avais d’ailleurs présenté l’Hyppoclampe de Fisher-Price, mais les lecteurs que je présente aujourd’hui ont un format compact et une prise en main plus adaptés aux sorties.

ravensburger_music_player

Le premier est un petit lecteur de musique en allemand. Si j’en parle aujourd’hui c’est parce que c’est un jouet de grande qualité et que je n’en ai pas trouvé d’aussi bien sur le marché français. Certains parents seront peut-être rebutés par la barrière de la langue, mais ce lecteur me semble avoir tellement de point positifs que la langue me paraît être un détail. Et je sais aussi que beaucoup de mes lectrices résident en Allemagne, alors je tenais à parler de ce jouet comme un petit clin d’œil pour les remercier de leur fidélité !

Points positifs :

  • de jolies mélodies
  • un son très doux et pas trop fort
  • un petit livret avec les paroles des chansons est fourni
  • diffuse une petite lumière douce
  • très solide
  • bonne prise en main
  • peu gourmand en piles
  • se glisse dans un sac

Points négatifs :

  • pas de poignée
  • un peu difficile à allumer et éteindre quand bébé est vraiment petit
  • prix un peu plus élevé que les autres lecteurs
  • n’existe pas en français

ravensburger_music_player_prise_main

Colombe a reçu ce lecteur pour son premier Noël, elle avait donc 10 mois et elle l’a tout de suite adopté ! Il nous a d’abord été utile lors d’un long trajet en voiture : cela permettait de lui mettre de la musique sans que le conducteur ne soit agacé par les refrains entêtants. Et très vite, il s’est glissé dans notre sac pour chaque sortie. Aujourd’hui encore il nous accompagne souvent. Colombe l’appelle son « téléphone », elle joue à appeler ses amis et prends beaucoup de « photos » avec, un peu comme sa maman blogueuse finalement…

Le son n’est pas réglable, mais il est très doux : non seulement il ne risque pas de gêner les personnes autour (on peut donc l’utiliser dans les transports en commun par exemple), mais l’enfant peut le coller contre son oreille sans qu’il ne lui fasse de mal. Il joue 20 mélodies différentes et un petit livret reprend les paroles de chacune afin de chanter en chœur. Il est muni d’un bouton marche/arrêt ainsi que de boutons pour écouter la chanson d’avant ou d’après, mais bien que conseillé à partir de 12 mois, la manipulation de ce bouton peut être encore difficile à cet âge. Sa forme permet une très bonne prise en main par l’enfant, même si une poignée ou un système d’attache aurait été le bienvenu et lui aurait éviter un grand nombre de chutes chez nous ! J’en viens donc au dernier point, sa solidité est à toute épreuve puisque depuis deux ans ici il est tombé, a servi de marteau, a été mâchouillé et n’a pourtant pas bougé !

En résumé, si vous cherchez un bon produit, solide et qui ne vous tapera pas sur le système avec une musique trop forte, ne vous arrêtez pas à la barrière de la langue, c’est ce lecteur qu’il vous faut !

Allererster Music Player

 

baby_einstein_sing_along_tune

Le deuxième lecteur que je vous propose de découvrir est celui que Petit O’ a reçu pour Noël, et là pas de problème de langue puisqu’il diffuse de la musique sans parole ! Légèrement différent du premier, il me semble complémentaire. Je l’avais découvert chez ma copine Mon joli petit bureau qui l’avait présenté dans son article « Activités pour les trajets en voiture ».

Points positifs :

  • il diffuse de la musique classique
  • poignée pratique pour la prise en main ou pour l’accrocher et éviter les chutes
  • un design coloré et drôle qui en fait presque un hochet
  • plusieurs niveaux sonores
  • boutons facile d’utilisation même pour les plus petits
  • se glisse dans un sac

Points négatifs :

  • diffuse une lumière un peu forte
  • la musique pourrait être plus douce

bouton_baby_einstein_music_player

Ce lecteur diffuse des morceaux de musique classique (Mozart, Bach…) et dispose de deux niveaux sonores : on peut donc profiter de l’écoute à plusieurs ou tout seul plus discrètement. La lumière qu’il diffuse est un peu trop vive à mon goût (surtout en voiture lorsqu’il fait nuit, on se croirait en boîte !). Très coloré et avec sa poignée « chenille » faite avec de grosses perles, il est très attractif pour Bébé et on le prendrait presque pour un hochet ! Le bouton est facile d’utilisation même pour les plus jeunes, ce qui est un point positif, mais il y a le revers de la médaille. Lorsque Bébé comprend comment ça marche, il s’amuse à appuyer sur les boutons toutes les 3 secondes, et de musique classique on passe à de la techno… Ce lecteur n’étant muni que d’un seul bouton, on ne peut pas revenir à la musique précédente. La poignée permet d’accrocher le lecteur afin qu’il ne tombe pas : ça évite de le perdre en balade ou d’avoir à le chercher entre le siège-auto et la portière ! Enfin, il n’est pas gourmand en piles (je n’ai pas de recul, mais j’ai demandé à Mon joli petit bureau qui n’a jamais eu à les changer depuis cet été)

En résumé : ce lecteur est plus facile d’utilisation pour les très jeunes enfants et plus pratique, mais la musique et la lumière peuvent être discutées.

Baby Einstein Take Along Tunes Musical Toy

Ces deux lecteurs sont deux produits fiables et chacun choisira selon ses besoins. Il existe d’autres lecteurs pour tout-petits, mais ils sont souvent plus gros et ne peuvent pas facilement être emportés partout. À vous de faire votre choix maintenant !

Ce billet est ma contribution au rendez-vous À tout bout d’chant, organisé par le blog La Cour des Petits la deuxième semaine de chaque mois.

Logo-a-tout-bout-d-chant-petit1

Chaines musicales pour les petits (À tout bout d’chant #3)

Publié le

Logo-a-tout-bout-d-chant-petit1

Je ne suis pas une adepte de la télévision pour les petits, mais je dois avouer que parfois elle me rend bien service en gardant mes petits bien calmes le temps que je vaque à mes occupations.

Comme je veux être sûre de ce que les enfants regardent et que je ne veux pas qu’ils restent complètement passifs devant l’écran, je leur mets régulièrement les chaînes musicales pour petits de Youtube. Pour ce nouveau rendez-vous d’À Tout bout d’chant, organisé par le blog La Cour des Petits, je vais donc vous présenter nos chaînes préférées ! Et qui sait, si vous les aimez vous vous retrouverez peut-être à chanter et danser devant votre télé comme Colombe et moi le faisons régulièrement !

Le Monde des Titounis !

LA chaîne francophone incontournable sur Youtube !

Les Titounis, c’est une bande de petits animaux à qui il arrive plein d’aventures palpitantes (ils vont à l’école, traversent la route ou apprennent la propreté !) qu’ils terminent souvent en chanson. Ces petits dessins animés présentant la vie quotidienne sont sympas et ça nous change un peu de Petit Ours Brun et de Tchoupi ! Mais les Titounis sont aussi mis en scène dans un nombre incroyable de comptines et de berceuses accompagnées de vidéos mignonnes.

Les arrangements musicaux ne sont pas toujours très heureux (ni très justes…) et les paroles sont souvent changées (parce que chez les Titounis on fait la morale au chasseur qui voulait tuer le lapin et il jure de ne plus recommencer, comme ça tout le monde devient copain ! Youpi !), mais apparemment les enfants adorent (en tout cas, Colombe adore !). Et comme il y a vraiment beaucoup de musique et d’histoire sur cette chaîne, Papa et Maman n’entendent pas toujours les mêmes !

En prime, le site du Monde des Petits avec des coloriages, des jeux, des histoires…

Little BabyBum

Quitte à regarder la télé, autant s’instruire un peu. Alors ici on écoute beaucoup de chaîne musicales anglophones.

Little BabyBum est l’une d’elle. Là je dois avouer que je ne suis pas une grande fan des illustrations (une 3D aux couleurs souvent criardes) et que les arrangements sont très loin de ce dont je me souviens des comptines anglaises. Mais Colombe aime bien… Et il y a là encore beaucoup de comptines présentées : cela m’aide à me souvenir de certaines que j’avais oubliées et d’en découvrir de nouvelles !

Sesame Street (1, rue Sésame)

Cette chaîne est mon grand coup de cœur !

Ça n’est pas une chaîne musicale à proprement parler puisqu’il s’agit plutôt de scénettes éducatives jouées par des marionnettes, mais il y a beaucoup de chansons ! La musique est plutôt de bonne qualité, les chansons sont souvent créées pour les épisodes (on sort donc un peu des comptines habituelles !) et surtout, il y a beaucoup de reprises de chansons « à la mode », avec leur interprète original ! C’est ce détail qui fait le plus de cette chaîne : on sort un peu des mélodies gnangnans dont on abreuve souvent nos petits ! Je vous laisse juger par vous même, voici l’interprétation qui m’a le plus fait rire !

Et même si c’est hors sujet puisqu’il ne s’agit pas de musique, je vous conseille leur parodies, elles sont super !

Voilà un petit tour d’horizon de ce que nous « écoutons » à la télé !

Et vous, avez-vous des chaînes Youtube à nous conseiller ?