Tests

L’espace aux éditions Fleurus

Publié le

La famille A Dada ! a une nouvelle passion : l’espace ! C’est en famille que nous découvrons les planètes, les fusées, la vie dans l’espace et les mystères de l’univers. Et l’un des premiers livres que nous avons consulté est “L’espace” dans la collection “pour les enfants” des éditions Fleurus.

L’espace : un livre documentaire

“L’espace” se présente comme un petit livre documentaire et très illustré pour aborder toutes les questions spatiales avec les petits.

Le thème est traité très largement : l’observation des étoiles, le système solaire, la vie dans la station spatiale internationale, et même… La vie extraterrestre ! Que l’enfant soit intéressé par les planètes ou les fusées, il trouvera de quoi répondre à ses questions !

Les explications sont toujours abordables pour les petits mais ne sont pas trop simplifier. L’enfant ressort de sa lecture avec des termes précis.

Une collection abordable pour les petits

J’aime beaucoup cette collection (et mes enfants aussi) car elle est très abordable même pour de jeunes enfants. On retrouve de petits personnages tout au long des pages, qui posent les questions que l’enfant pourrait lui-même se poser. Les enfants s’y identifient et entre dans le documentaire comme dans une histoire !

Ça n’est d’ailleurs pas le seul titre que nous avons dans cette collection que nous aimons particulièrement ! Vers 2 ans 1/2, Petit O’ était passionné par le titre sur “Les dinosaures” que je vous avais présenté. Nous avons aussi “La Terre”, “Les châteaux forts”, “Les animaux”, et “Le Corps” (bref nous les avons presque tous !).

Un excellent rapport qualité-prix

J’en avais déjà parlé sur mon article sur “Les dinosaures”, un des points positifs de cette collection est son rapport qualité-prix. Chaque livre ne coûte que 5,95€ ce qui est très raisonnable pour un livre si complet !

Cet article est ma participation au rendez-vous “Chut les enfants lisent” du blog Devine qui vient bloguer ?

Comment attraper une étoile

Publié le

L’univers de l’auteur britannique Oliver Jeffers est rempli de douceur et de poésie et généralement tourné vers la connaissance de l’espace, à l’instar de son premier livre : Comment attraper une étoile.

Oliver Jeffers, Comment attraper une étoile

Comment attraper une étoile

“Il était une fois un petit garçon qui aimait beaucoup les étoiles”…

Oliver Jeffers, Comment attraper une étoile

Ce petit garçon aime tellement les étoiles qu’il est bien décidé à en attraper une pour en faire son amie. Il se met alors à scruter le ciel. De jour, il n’en voit aucune, alors il va faire preuve de patience et d’ingéniosité.

Oliver Jeffers, Comment attraper une étoile

Le livre se termine par une note pleine de poésie, mais chute… je ne vous en dis pas plus !

Pourquoi nous aimons Comment attraper une étoile

Le petit garçon de l’histoire fait preuve de ténacité, et c’est une valeur qui m’est chère. Mais il a aussi beaucoup d’imagination, et nous prouve que lorsqu’on sait rêver, rien n’est impossible.

C’est aussi un bon livre pour aborder l’espace tel que nous le voyons depuis la Terre, du cycle jour/nuit et de la distance qui nous sépare des étoiles que nous voyons.

Oliver Jeffers, Comment attraper une étoile

Infos pratiques

Nous avons lu ce livre dans son édition originale, c’est pourquoi mes photos présente le texte anglais. Mais How to Catch a star a été traduit et est disponible en français sous le titre Comment attraper une étoile.

Oliver Jeffers, How to catch a star

Si vous aimez Oliver Jeffers et son univers poétique, je vous conseille également le magnifique “Nous sommes là” que je vous avais présenté il y a quelques mois (avant qu’il ne soit traduit en français).

Kit de survie pour parent épuisé en voyage

Publié le

En voyage, la place dans les bagages est souvent bien réduite et pourtant on aimerait prendre tellement de jeux pour occuper les trajets qui paraissent souvent bien long pour les enfants. Alors dans ces cas là, les petits jeux de cartes sont parfaits ! C’est exactement le cas de ce jeu de cartes : Kit de survie en voyage pour parent épuisé qui se joue simplement et partout !

Kit de survie en voyage pour parent épuisé

Le kit de survie en voyage pour parent épuisé est un petit jeu de cartes qui propose des défis. Les joueurs n’ont pas besoin de se regarder, de se passer les cartes ou de se déplacer pour jouer, ce qui permet de jouer en voiture, en train ou même en avion.

Chaque carte propose un défi. Certains défis sont plutôt drôles : “toucher son nez du bout de la langue”, “commencer toutes ses phrases par le même mot”, ou “parler avec un accent pendant 3 minutes”. D’autres défis sont plus éducatifs : “réciter une poésie”, “citer 3 capitales”, “épeler un mot choisi par un autre joueur”… Et d’autres défis sont plus reposants pour les parents comme “faire semblant de dormir pendant 5 minutes”

Il y a 54 cartes proposant chacune un défi original, ce qui permet d’occuper même de longs trajets ! Et la plupart des défis peuvent être relevé même par des petits puisque le jeu s’adresse à un public de 4 à 99 ans.

A tour de rôle, les joueurs piochent une carte et réalise le défi. Il n’y a pas de gagnant ni de perdant, le but est juste de s’amuser !

Notre avis sur le kit de survie en voyage

J’ai été séduite par le concept de ce jeu de carte en le voyant en magasin et j’avais hâte de découvrir ces cartes. Je ne suis pas déçue. Les défis sont simples et ce sont parfois des défis auxquels on aurait pu penser sans les cartes, mais avouons-le, sur la route on n’a pas toujours la tête à trouver des défis ! Personnellement je tourne souvent autour de “Lequel d’entre vous pourra trouver le plus de voitures blanches sur la route ?”.

Le format est pratique puisqu’il se glisse dans un petit sac. Les cartes sont résistantes et assez grandes pour la manipulation par de petites mains encore maladroites !

Et bien-sûr, le fait qu’il n’y ait pas de gagnant est un grand plus ! Il n’y a pas pire à gérer que la frustration d’un enfant qui perd alors qu’on est confiné dans une voiture ou que la gentille dame à côté de nous dans le train nous jette des regards noirs !

1, 2, 3… jouez

Cet article est ma participation au rendez-vous 1, 2, 3… jouez organisé par ma copine Maman & Pipelette qui nous propose de présenter un jeu de société 2 fois par mois. Pour retrouver les autres participations :

Les plus belles histoires du Prince de Motordu

Publié le

Je ne participe plus très souvent à “Chut les enfants lisent” le rendez-vous littérature jeunesse organisé le mercredi par Devine qui vient bloguer? , mais il faut dire qu’à Dubaï, trouver des livres en français n’est pas toujours chose facile. Avant de m’installer ici, j’espérais pouvoir me faire envoyer des colis de livres par la poste, mais la poste ici… C’est une longue histoire. Et finalement il y a quelques jours, je suis allée chez Culture & Co, la librairie francophone de Dubaï (bon, en fait la seule librairie francophone de tous les Émirats Arabes Unis !) et j’y ai trouvé des trésors ! Et le plus beau des trésors est celui qui me replonge en enfance : Le Prince de Motordu !

Les plus belles histoires du prince de Motordu

Les plus belles histoires du prince de Motordu

Petite, j’adorais les fantaisies du prince de Motordu. J’avais bien-sûr “La Belle lisse poire du prince de Motordu“, mais aussi “Le livre de Nattes” et “Les belles lisses poires de France” que j’ai lus et relus. Alors quand j’ai découvert ce recueil, je me suis dit que c’était l’occasion de partager ce monument de la littérature enfantine française avec ma Colombe (6 ans) et mon Petit O’ (4 ans).

Le recueil contient 6 titres, et je dois vous l’avouer, je n’en connaissais qu’un !

  • Le Petit Motordu
  • La belle lisse poire du prince de Motordu
  • Motordu Papa
  • L’ami vert cerf du prince de Motordu
  • Le voyage en bras long de la famille Motordu
  • Motordu et Rikiki

C’est donc avec plaisir que j’ai relu “La belle lisse poire du prince de Motordu” et que j’ai découvert en même temps que mes enfants les 5 autres histoires !

Mais qui est le prince de Motordu ?

Alors pour ceux qui ne le connaissent pas le prince de Motordu mène la belle vie dans son Chapeau, il y fait des parties de tartes dans la salle à danger et va se promener sur sa toiture de course. Car le prince parle en mots tordus, et c’est bien là ce qui est drôle dans ses aventures.

La belle lisse poire du prince de Motordu

Le gentil prince fera la rencontre de la princesse Dézécolle, une charmante institutrice qui lui apprendra le français (mais pas trop tout de même puisque ses aventures et son parler tordu continuent !), qu’il épousera et avec qui il aura des petites billes et des petits glaçons !

Le prince de Motordu et la Princesse Dézécolle

Et le prince de Motordu a eu son petit succès à la maison !

Je me souvenais que j’adorais les aventures du prince de Motordu lorsque j’étais enfant, mais je ne me souvenais qu’elles étaient si bien écrites ! Le vocabulaire est recherché, les jeux de mots sont fins et drôle. Le parent prend autant de plaisir que l’enfant dans la lecture de ces histoires !

Parmi les découvertes que j’ai faites dans cet album, j’ai beaucoup aimé Motordu et Rikikie qui fait un lien entre le prince et d’autres héros de la littérature enfantine française. Un bel hommage qui m’a permis de trouver de nouvelles idées de lectures pour mes enfants !

Motordu et Rikikie

Colombe a beaucoup aimé ces histoires. Au point que nous les avons dévorées en moins de 2 jours ! Elles cherchent encore parfois à comprendre certains jeux de mots, mais cela enrichit son vocabulaire ! La famille du prince l’a beaucoup touchée, et elle apprécie particulièrement le Voyage en bras long où la famille parcours le monde !

Le voyage en bras long

Petit O’ a aimé aussi, mais à 4 ans, ces histoires lui sont moins accessibles. Il aime que je lui en lise une de temps en temps mais ne réclame pas le livre entier d’un seul coup comme sa sœur !

Je ne peux donc que vous conseiller ce recueil ou tout autre édition du prince de Motordu ! D’ailleurs j’ai commencé à faire la liste des prochains titres que je vais acheter !

PEF, Les plus belles histoires du prince de Motordu, Gallimard Jeunesse

Bilan de mon défi de février : J’arrête de ramollir !

Publié le

Cette année, j’ai décidé de prendre ma vie en main et de la rendre plus harmonieuse. Pour cela, je me suis fixé un défi par mois : en janvier, je m’occupais de notre alimentation et en février, j’ai décidé de me bouger un peu. Point de vue alimentation, nous sommes sur la bonne voie, mais point de vue sport ? Nous sommes en plein mois de mars et je vous propose de vous faire un bilan de mon défi “J’arrête de ramollir !”

J'arrête de ramollir

J’arrête de ramollir !

J’arrête de ramollir ! est une livre de Barbara Meyer qui propose un programme de 21 jours pour bouger son corps et se motiver à réaliser des projets.

Le programme est simple : chaque jour on se réveille une minute plus tôt et on intègre un nouvel exercice physique pour réveiller son corps pendant qu’on trace les lignes directrices de nos projets.

Le programme dure 21 jours, puisque selon des études, c’est le temps qu’il faut pour intégrer des habitudes de vie. Et ces 21 jours sont décomposés en 3 semaines :

  • une semaine pour réveiller son corps
  • une semaine pour déployer sa force et ses projets
  • une semaine pour se lancer et s’encourager
J'arrête de ramollir : quatrième de couverture

Mon avis sur J’arrête de ramollir !

Le livre est simple et facile d’utilisation. Il contient un mini poster de tous les exercices physiques à faire, ce qui est plutôt pratique !

Le programme est bien fait, mais il ne fera pas de miracle : il faut vraiment avoir envie de se bouger pour y arriver. Si on commence le programme sans grande conviction, on n’y parviendra pas. Cependant, lorsque l’envie est là, les mots de l’auteur sont encourageants et aide à maintenir le cap.

J'arrête de ramollir : plan d'action

Et mon bilan alors ?

Mon bilan personnel est plutôt négatif ! Je n’ai pas réussi à suivre le programme jusqu’au bout et me suis arrêtée au jour 14… La motivation était là, l’envie aussi, et physiquement après seulement 14 jours, je commençait déjà à voir des changements. Mais…

Au mois de février nous avons déménagé (cela n’était pas prévu, sinon je n’aurais pas programmer ce défi-là à ce moment-là), puis toute la famille est tombée malade. J’ai essayé de continuer le défi le plus longtemps possible, mais avec les nez bouché, la gorge en feu et des maux de crâne pas possibles, j’ai dû me résoudre à arrêter.

Cependant je pense vraiment que le programme n’a pas été vain. Depuis que toute la famille va mieux, nous sortons beaucoup plus. J’ai l’impression de trouver l’énergie plus facilement, et j’ai même recommencé à faire un peu de sport !

Le bilan est donc mitigé, mais je suis sur la bonne voie. Et vous savez quoi ? J’ai décidé de m’y remettre !

Comment les eskimos gardent les bébés au chaud

Publié le

S’il y a bien une chose que j’ai pu remarquer en vivant dans un lieu aussi multiculturel que Dubaï, c’est que les astuces et les méthodes éducatives sont nombreuses et parfois opposées. Mais lorsqu’on les explique, elles prennent toutes leur sens dans un mode de vie ou dans l’adaptation au climat. Alors lorsque j’ai vu le titre de ce livre : “Comment les eskimos gardent les bébés au chaud, et autres aventures éducatives du monde entier” j’ai tout de suite été interpelée !

Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud
L’exemplaire du livre que j’ai est en anglais, mais il a été traduit en français. Détails à la fin de l’article.

Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud

Mei-Ling Hopgood, l’auteur de Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud vit au milieu de différentes cultures. Née en Chine, elle a été adoptée et élevée aux États-Unis. Adulte, elle part vivre quelques années en Argentine avec son mari. C’est là qu’elle devient maman et s’étonne que les enfants de Buenos Aire sortent jusque tard dans la nuit avec leurs parents. Elle mène alors l’enquête sur les pratiques éducatives qui peuvent surprendre à travers le monde, donnant des explications sur leur existence, plutôt que des jugements.

Mei-Ling Hopgood
Mei-Ling Hopgood

Les aventures éducatives du monde entier

“Comment les Pygmés sont-ils les meilleurs père du monde ” nous révèle que les Pygmés créent un attachement fort à leur enfant dès leur plus jeune âge et que cela tient tout simplement à la structure de leur société (et à une question de taille !).

“Comment les Chinois enseignent la propreté très jeune” explique comment une liberté de l’enfant et une responsabilité de toutes les personnes qui l’entoure peut l’aider à prendre conscience de son corps.

“Comment les Japonais laissent leurs enfants se battre” montre comment dans une société où le groupe est très important, on apprend aux enfants à maintenir l’équilibre de groupe en gérant les déviances des individus.

Les sujets sont toujours traités sans jugements négatifs, et si parfois l’auteur peut avoir été choquées par certaines pratiques, elle cherche plus à expliquer leur origine et à expliquer pourquoi cela fonctionne dans cette culture donnée, plutôt qu’à critiquer. Elle ne prétend pas que nous devons tous nous inspirer les uns des autres, mais que l’on peut toujours regarder comment fait le voisin pour éventuellement en tirer quelques astuces.

Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud

Comment les Français donnent à leurs enfants le goût des bonnes choses

Eh oui ! Figurez-vous qu’un chapitre entier nous est consacré ! Et s’il y a un domaine dans lequel les Français sont réputés, c’est bien la cuisine ! Et à l’instar de Kiri, il paraît que nous éduquons des “gastronomes en culottes courtes” !

Mei-Ling Hopgood cite la bonne cantine d’une école de campagne où les enfants participent à l’élaboration des repas et à la production des légumes dans leur jardin. La situation présentée est un peu idéalisée, et je sais bien que ça n’est malheureusement pas comme cela partout (l’auteur le sait sans doute aussi, mais au moins nous avons ce genre d’initiatives dans notre pays), mais j’ai apprécié ce chapitre que j’ai lu à la lumière de ce que je constate à Dubaï. Les parents ici donnent à manger à leurs enfants sans réelle structure d’horaire et s’étonnent ensuite que leurs enfants mangent peu à table (et peu de variété).

Comment les Français donnent à leurs enfants le goût des bonnes choses

Alors je dois rejoindre l’auteur sur ce point ! Même si tous les enfants français ne sont pas gourmets, nous avons tout de même une culture de la table qui offre une bonne structure à notre progéniture (et un taux d’obésité assez bas pour le monde occidental !).

Mon Avis

J’ai beaucoup apprécié ce livre. On y découvre de nombreuses pratiques éducatives, et pas uniquement celles des 11 chapitres du livres, car chaque fois l’auteur enrichit son propos en opposant les pratiques (sans les juger, mais pour montrer à quel point nos pratiques éducatives dépendent de notre mode de vie) ou en notant des spécificités.

Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud nous invite à revoir notre manière d’être parent en s’enrichissant de ce qui se fait ailleurs. L’éducation est un sujet sensible et sur lequel on peut vite devenir susceptible. Mais ce livre nous rappelle qu’il n’existe pas une vérité, mais des manières de faire modelées par ce que nous vivons.

C’est un livre qui me ramène à ma propre expérience de maman expat’ puisque bien souvent, je sens que ma façon de faire n’est pas la même que celle des mamans autour de moi (et que parfois cela peut-être en opposition !). Et s’il peut nous arriver de prendre les autres de haut, le livre nous rappelle que chaque pratique est là pour une bonne raison.

Mei-Ling Hopgood, Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud
Mon exemplaire en anglais vient des éditions PanMacmillan, mais on le trouve en français aux éditions JC Lattès.

Farmini – un jeu de gestion de territoires pour les plus petits

Publié le

S’il y a bien un avantage à voir ses enfants grandir, c’est de pouvoir jouer avec eux à des jeux de société de plus en plus intéressants ! Vous ne trouvez pas ? Papa A Dada ! et moi adorons les jeux de société, et maintenant que Colombe (5 ans 1/2) et Petit O’ (4 ans) grandissent, ils deviennent nos meilleurs compagnons de jeux ! Bien-sûr ils ne jouent pas encore aux jeux d’adultes, mais il existe des jeux de réflexion et de gestion tout à fait adaptés au petits. Dans ce domaine de jeu de gestion de territoire, Farmini de Loki est notre dernière découverte et le jeu qui anime nos week-end !

 

Farmini - boite de jeu

Farmini

Farmini est un jeu de gestion de territoires et de possession d’animaux dans une ferme destiné aux enfants à partir de 5 ans.

Dans la boîte il y a :

  • 54 cartes (divisées en cartes ferme, loup, animaux, tenclos)
  • 15 jetons animaux
  • 1 basse-cour
  • une règle du jeu

Farmini : contenu de la boîte

Chaque jour par avec une carte ferme devant lui. A chaque tour, il doit choisir entre une carte enclos pour agrandir sa ferme ou une carte animal pour augmenter son cheptel.

Farmini, début de jeu.

Les cartes enclos doivent être placées en respectant la position des barrières. Le joueur élargit ainsi sont terrain en créant des zones ouvertes et des zones fermées.

Farmini : constitution du territoire.

Si le joueur choisi une carte “animaux”, il prend le jeton animal désigné sur sa carte (les jetons étant gardé dans la basse-cour) et le place sur son jeu. Mais attention, il peut aussi tirer une carte “loup”. Le joueur perd alors tous les animaux désignés par cette carte et qui n’était pas protégés dans un enclos.

Farmini : la carte loup

La partie se termine lorsqu’il ne reste plus de carte enclos à distribuer. Chaque joueur fait alors le compte de ses points : 1 point par animal et 1 point par champ de maïs présent dans un enclos (les champs de maïs figurent déjà sur les cartes enclos). Et en cas d’égalité, c’est le type d’animaux qui détermine le gagnant.

 

Notre avis sur Farmini

Farmini est un jeu auquel nous aimons beaucoup jouer en ce moment. Il est encore un peu difficile pour Petit O’ (4 ans) qui a besoin d’aide, mais Colombe (5 ans 1/2) commence à développer ses petites stratégies.

Pour nous, parents, ce jeu est très sympa : accessible aux petits, il offre tout de même un défi stratégique qui nous donne l’impression de jouer avec nos enfants et pas seulement de les faire jouer. Il est une parfaite introduction aux jeux de gestion que l’on pourra proposer aux enfants dans quelques années.

1,2,3, jouez

Cet article est ma participation au rendez-vous 1,2,3… jouez proposé 2 fois par mois par mon amie Maman & Pipelette dont voici les autres participations :

 

Farmini aux éditions Loki (par Marie et Wilfried Fort)
jeu à partir de 5 ans
de 1 à 4 joueurs
partie de 15 minutes
Prix conseillé : 9€

La Fabrique à Histoires de Lunii

Publié le

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un des meilleurs investissements que j’ai fait pour mes enfants : La Fabrique à Histoires de Lunii ! Je l’ai achetée il y a quelques mois déjà et plus le temps passe, plus nous nous en servons. Alors avec l’approche des fêtes de Noël, je me suis dit que cela pourrait faire une chouette idée de cadeau !

 

La Fabrique à Histoire de Lunii

La Fabrique à Histoires de Lunii

La Fabrique à Histoires de Lunii est une petite radio destinée aux enfants : elle permet de leur faire écouter des histoires, sans écran et sans ondes !

Son fonctionnement est très simple et même assez intuitif. L’enfant l’allume en tournant la molette sur le côté qui règle le volume. La Fabrique à Histoires propose alors à l’enfant de choisir son histoire, le lieux où elle se déroulera, son héros, le personnage qu’il va rencontrer, et un objet. L’enfant choisit toutes ces options en tournant la molette sur le devant de l’appareil et en appuyant sur le bouton “OK”. La Fabrique à Histoire est conseillée à partir de 3 ans, mais j’ai vu des enfants plus jeunes réussir à l’utiliser avec facilité !

 

Choisir le lieu de l'histoire

L’enfant peut alors écouter son histoire tranquillement et lorsqu’elle sera terminée, il pourra en choisir une autre ! Ou bien choisir la même parce que vous verrez, les premiers temps ils voudront écouter toujours les mêmes !

 

Manipuler la Fabrique à Histoires de Lunii

Les histoires de la Fabrique à Histoire

A l’achat, la Fabrique à Histoires contient déjà le pack des “Histoires de Suzanne et Gaston” soit 48 histoires.

 

Les histoires de Suzanne et Gaston

Pour ajouter des histoires, il faut télécharger l’application Luniistore sur son ordinateur. On y trouve tout le catalogue d’histoires disponibles, les différents packs allant de 2,90 € à 19,90€. Le prix reste tout à fait raisonnable puisque les packs les plus chers contiennent plusieurs dizaines d’histoires (soit plusieurs heures d’écoute en tout !). Les choix sont très variés : des histoires de cirque, de dinosaures, les aventures de Mickey et ses amis, les vies de personnages historiques (en collaboration avec les éditions “Quelle Histoire” dont je vous ai déjà parlé ici et ici), des méditations pour enfants (en collaboration avec Petit Bambou), les histoires des “Monsieur, Madame”… Et certains packs d’histoires existent dans plusieurs langues (8 langues sont représentées).

Pour utiliser le Luniistore, il faut se créer un compte. On peut alors télécharger les histoires et les installer sur la Fabrique à Histoires qui peut contenir jusqu’à 40 heures d’écoute. Et si vous avez téléchargé plus de packs d’histoires que votre Fabrique à Histoires ne peut contenir, il suffit de les conserver sur votre compte Luniistore et de les mettre ou retirer de votre appareil au gré des envies !

L’application Luniistore permet également de résoudre les différents bugs qui peuvent survenir dans le système de la Fabrique à Histoires. Il est arrivé que la nôtre présente un message d’erreur. Il nous a alors suffit de la brancher à l’ordinateur pour la connecter au LuniiStore qui a résolu le problème en quelques minutes. Et même si je n’ai jamais eu de problème nécessitant de contacter le SAV, je sais grâce à des amies qui les ont contactés, qu’ils sont très efficaces et réactifs !

Notre Avis sur la Fabrique à Histoires de Lunii

Vous l’aurez compris, nous avons été conquis par cette petite boîte à Histoires !

Nous l’avons reçu alors que nous partions en vacances et ses histoires ont bien occupé les enfants pendant les trajets. Maintenant, nos enfants les enfants l’écoutent à la moindre occasion : pour un temps calme à la maison, lorsqu’ils n’ont pas envie de dormir le soir ou pour patienter chez le médecin par exemple !

Colombe (5 ans 1/2) et Petit O’ (4 ans) connaissent maintenant certaines histoires par cœur. Lorsque les batteries de la Fabrique à Histoires a besoin d’être rechargée, chacun leur tour, ils récitent une des histoires pour amuser l’autre. Cette petite “radio” développe donc leur mémoire, même si c’est un effet que je n’aurais pas suspecté !

Les histoires sont toutes très bien écrites et le vocabulaire est riche. J’apprécie particulièrement ce point : nous vivons aux Émirats Arabes Unis où les 2 langues principales sont l’arabe et l’anglais, et mon mari et moi avons à cœur d’apprendre à nos enfants à parler correctement le français. Depuis que Colombe et Petit O’ écoutent leurs histoires, nous avons remarqué qu’ils avaient enrichi leur vocabulaire et qu’ils utilisent le passé simple lorsqu’ils relatent un événement. En tant qu’expatriés, la Fabrique à Histoire est devenu un outil d’apprentissage du français pour nos enfants !

 

La Fabrique à Histoires de Lunii

 

La Fabrique à Histoires de Lunii ne nous quitte plus, elle est devenu l’objet préféré de tous les membres de la famille ! Et vous, vous la connaissez ? Est-ce que vous aimeriez que je vous parle de tous les packs d’histoires que nous connaissons déjà ?

Le Monde Aquatique, un casse-tête à emporter partout

Publié le

Il y a peu, je vous parlais de L’arche de Noé, le casse-tête de voyage destinés aux enfants (et aux parents) à partir de 5 ans. Comme nous adorons les jeux de société et que ceux-là sont très pratiques, ça n’est évidemment pas le seul que nous avons acheté ! Alors aujourd’hui je vous parle du jeu Le Monde Aquatique, un autre casse-tête de voyage des éditions Smart Games.

 

Le Monde aquatique

Ce jeu de voyage magnétique de Smart Games se présentent sous la forme d’un petit livre rigide qui comprend :

  • 1 livret de jeu magnétique
  • 2 livrets d’instructions et de solutions
  • 14 pièces aimantées représentant des groupes de nénuphars

 

A l’ouverture on découvre les livrets d’instructions sur la page de gauche, et le plateau de jeu sur lequel figurent des animaux aquatiques sur la page de droite.

A la fin des livrets, on trouve les solutions aux défis. Elles sont placées suffisamment loin des défis pour que le joueur ne soit pas tenté d’aller y jeter un œil trop rapidement, mais suffisamment facile à trouver pour que les enfants puissent trouver la correction tout seuls.

Chaque défi présente un nombre et un type d’illustration différent. Il faut alors trouver la place et l’orientation de chaque pièce magnétique afin de ne laisser apparaître que les illustrations présenter sur le défi. Le jeu est autocorrectif car il n’y a qu’une seule solution pour chaque défi, et comme dit précédemment, la solution se trouve quelques pages plus loin dans les livrets.

Le monde aquatique, un jeu de voyage pour toute la famille

Comme l’Arche de Noé, le monde aquatique est un jeu de voyage petit, léger et facile à ranger même dans un petit sac d’enfant. Il est conseillé à partir de 5 ans, et cette fois je trouve que ça colle bien. Si Petit O’ (3 ans 1/2) joue déjà à l’Arche de Noé tout seul, il lui est encore difficile de jouer au Monde aquatique. En revanche, Colombe (5 ans 1/2) prend plaisir à y jouer seule, et je dois avouer que Papa A Dada ! et moi aussi ! Le jeu n’est pas si facile que cela, et en niveau expert ou master, même un adulte y trouve de l’intérêt !

Notre avis sur le monde aquatique

Encore une fois, les éditions Smart Games ont sorti un excellent jeu ! Son format de poche permet de l’emporter partout. Les pièces magnétiques permettent de jouer partout. Et les différents niveaux contentent toute la famille. Comme L’arche de Noé, Le monde aquatique nous suit dans nos déplacements et nous occupent bien pendant les temps d’attente !

Enfin, le prix : 9,99€ ça n’est pas beaucoup pour un jeu si pratique et qui plaît à toute la famille !

Cet article est ma participation au rendez-vous 1, 2, 3 Jouez ! organisé par ma copine Maman & Pipelette. Vous pouvez retrouver les autres participations ici :

L’arche de Noé, un casse-tête à emporter partout !

Publié le

Dans la famille A Dada ! nous aimons beaucoup les jeux de société et les casse-têtes en tous genres. Mais nous aimons aussi bouger que ce soit pour s’expatrier de longs voyages ou juste pour de petites sorties. Et lors de ces sorties, quoi de mieux pour occuper les temps d’attente qu’un petit casse-tête facile à transporter et qui en plus plaît à toute la famille ? Les jeux les plus pratiques que j’ai trouver jusque-là sont les jeux de voyage magnétiques de la marque Smart Games, et aujourd’hui je vais vous présenter celui qui a fait l’unanimité dans la famille : L’arche de Noé !

L'arche de Noé, Smart Games

L’arche de Noé

Les jeux de voyages magnétiques de Smart Games se présentent sous la forme d’un petit livre rigide qui comprend :

  • 1 livret de jeu magnétique
  • 2 livrets d’instructions et de solutions
  • 10 pièces aimantées représentant les couples d’animaux

L'arche de Noé, Smart Games

A l’ouverture on découvre les livrets d’instructions sur la page de gauche, et le plateau de jeu sur la page de droite.

L'arche de Noé, Smart Games

 

Le joueur doit placer des animaux sur le plateau comme indiqué sur la feuille d’instruction. Puis, il doit trouver le moyen de remplir le bateau en réunissant tous les couples d’animaux. C’est donc un jeu de logique et de repérage dans l’espace. Le joueur peut s’autocorriger lorsqu’il remarque que tous les animaux ne rentrent pas dans les cases dessinées sur le bateau. Et pour être sûr d’avoir trouver la solution, il suffit d’aller chercher la solution en fin de livret.

L'arche de Noé, Smart Games

L’arche de Noé, un jeu pour petits et grands !

Parmi tous les casse-tête de voyage Smart Games qui existent, j’ai choisi l’Arche de Noé en priorité car il s’adresse aux enfants à partir de 5 ans. Il est idéal pour ma Colombe (5 ans 1/2) qui y joue en toute autonomie sans aucun problème. Et j’ai eu l’agréable surprise de constater que mon Petit O’ (3 ans 1/2) parvient aussi à faire les premiers niveaux tout seul ! Quant aux niveaux master, les plus difficiles, ils occupent bien papa et maman ! C’est donc un jeu idéal pour toute la famille !

L'arche de Noé, Smart Games

Notre avis sur ce jeu

Comme je viens de l’expliquer, c’est un jeu qui convient à toute la famille, et ça c’est un point particulièrement positif pour nous. Il propose 48 défis, ce qui présage plusieurs heures de jeu ! D’autant que L’Arche de Noé est un jeu de voyage, alors si toute la famille peut y jouer, cela permet de ne prendre qu’un jeu pour occuper tout le monde et de voyager léger !

Son format est vraiment idéal ! Il n’est pas lourd et tout petit, les enfants peuvent le glisser dans leur sac à dos et le sortir quand ils le veulent !

Enfin, son prix ! 9,99 € pour un jeu qui plaît à toute la famille, c’est vraiment très rentable !

 

Cet article est ma participation au rendez-vous 1, 2, 3 Jouez ! organisé par ma copine Maman & Pipelette. Vous pouvez retrouver les autres participations ici :