Tests

Test : Les couches Lotus Baby

Publié le

À peine 3 mois, et Bébé Gaufrette est déjà testeuse pour le blog ! Dernièrement, la marque Lotus m’a proposé de tester ses lingettes et couches Lotus Baby, j’ai donc mis mon bébé à contribution !

Test : Couches Lotus Baby

Les couches Lotus Baby

Avant tout, les couches Lotus Baby sont le fruit d’une volonté de proposer un produit sûr pour les bébés :

  • ni lotion, ni parfum, ni colorant en contact avec la peau
  • pas de blanchiment au chlore élémentaire
  • une composition détaillée inscrite directement sur les paquets (ça n’est pas toujours le cas !)
  • une ouate de cellulose certifiée FSC, issue de forêts gérées de façon responsable

À l’utilisation, je les ai trouvées plutôt agréables. Elles sont douces au touché et plutôt mignonne.

Couches Lotus Baby

Côté absorption, rien à redire. Bébé reste au sec suffisamment longtemps pour permettre des sorties ou même pour passer la nuit.

Leur forme limite les débordements grâce aux ailettes sur le côté et à la ceinture élastique à l’arrière. Ceinture particulièrement appréciée quand on a un bébé allaité qui fait régulièrement des “caca-tostrophes” !

couches Lotus Baby ceinture

Enfin, la petite bande jaune sur la couche, qui devient bleue lorsque l’enfant a fait pipi est un indicateur sympa qui évite de complètement déshabiller le bébé.

Couches Lotus Baby : barre test

Les lingettes Lotus Baby

Les lingettes Lotus Baby sont hypoallergéniques, sans paraben, sans phénoxyéthanol et sans parfum. Elles sont également composées de 100% de fibres de coton naturelles.

Lingettes Lotus Baby

Je n’ai pas pour habitude d’utiliser des lingettes, et l’odeur que certaines dégagent me gène bien souvent. C’est pourquoi je suis bien contente que celle-ci n’aient pas de parfum.

Enfin, même si c’est un produit que j’utilise peu normalement, je dois avoir qu’elle sont très pratique. Notamment en sorties où l’on n’a pas toujours beaucoup de place pour changer bébé ou quand on veut le débarbouiller rapidement.

Mon avis

Même si les couches Lotus Baby n’ont pas résisté à toutes les “caca-tastrophes” de bébé Gaufrette, elles ont plutôt été efficaces comparées aux autres couches que j’ai utilisées. Et je n’ai jamais eu de fuite même après de gros pipis.

Suite à ce test, j’ai racheté plusieurs fois cette marque fiable et confortable pour mon bébé !

Lingettes et couches Lotus Baby

La mère parfaite est une connasse !

Publié le

La mère parfaite est une connasse ! et ça n’est pas moi qui le dit ! Non ! C’est le titre du nouveau livre de Marie-Aldine et Anne-Sophie Girard. Je viens de dévorer ce livre alors j’ai décidé de vous en parler !

La mère parfaite est une connasse !

La mère parfaite est une connasse ! C’est pas un peu vulgaire comme titre ?

Bon, j’avoue, le titre n’est pas des plus raffiné… Mais il va à l’essentiel ! Et pour tout vous dire, je ne sais pas si ce livre m’aurait interpelée sur les étagères de la librairie s’il s’était appelé autrement.

Nous nous sommes toutes retrouvées un jour où l’autre face à une maman tellement parfaite (dans son discours) qu’on en est venue à se dire qu’elle en faisait trop et que sa perfection ne pouvait être que de façade. Et on a toute eu de jolies noms d’oiseaux à l’esprit en l’écoutant raconter sa parfaite petite vie avec ses enfants parfaits !

La mère parfaite est une connasse !

La mère parfaite est une connasse ! le livre qui lève les tabous !

C’est un livre drôle qui pointe tous les tabous de la maternité de la conception à… bas non, la maternité ne s’arrête jamais et pour preuve, même la maman des autrices y va de son petit mot alors que ses filles sont adultes !

On y parle avec humour de toutes ce que nous faisons en tant que maman et qu’on brandit parfois un peu comme des trophées, comme pour se convaincre qu’on est une maman formidable ! Car nous avons toutes croisée la mère parfaite, mais nous avons aussi toutes fait semblant de l’être par moment !

On évoque les couches lavables (oups… je me suis présentée en mère parfaite sur ce point2 fois !), petits pots faits maison, poids de grossesse, prénoms, enfants parfaits (oups… mais faut dire que les miens sont vraiment parfaits ! :-), et mère parfaite pendant le confinement (oups… là encore…)

La mère parfaite est une connasse !

Le livre parle aussi de notre culpabilité et de nos doutes car nous en avons toutes ! La mère parfaite est à la mode en ce moment : les prétendus représentants de la bienveillance et de la psychologie positive* mettent une pression énorme sur les parents d’aujourd’hui et font passer le moindre écart comme un manquement. La mère parfaite est une connasse ! lève le tabou sur certaines pensées qu’on peut avoir parfois, sur l’impression de ne pas en faire suffisamment ou de mal faire ! Et ça fait du bien, car nous faisons toutes de notre mieux !

Guide de survie pour mères normales

*Attention, je ne parle pas de ces courants de psychologie, mais bien de personnes qui se prétendent spécialistes en la matière et qui dispensent des conseils (ou des injonctions) loin du courant d’origine.

Des réflexions pleines d’humour !

La mère parfaite est une connasse ! est ponctué de petites réflexions pleines d’humour. Mais la lecture de ce livre est déjà très facile à lire. L’écriture est dynamique et drôle.

Guide de survie pour mères normales

Le livre se lit en quelques heures (ou en quelques années si vous avez des enfants qui vous empêchent de lire et vous contraignent à boire votre café froid) mais on y revient facilement pour se rappeler une blague ou la raconter à son conjoint.

Oui, j’ai aimé ce livre !

J’ai pris beaucoup de plaisir à lire La mère parfaite est une connasse !. Il est présenté comme un “guide de survie pour mères normales”, et le thème est plutôt bien trouvé. Parce qu’on n’a pas besoin d’être parfaite ni exceptionnelle pour être une bonne maman ! C’est un petit livre divertissant à offrir aux copines ! Et pour 5€ prix éditeur, ça fait un petit cadeau sympa pour pas grand chose !

Et comme je n’ai pas envie que les autrices écrivent “La blogueuse parfaite est une connasse !”, je vous livre les coulisses de la rédaction de mon article. Car comme toute bonne blogueuse, j’aime présenter de jolies photos…

La mère parfaite est une connasse !

Mais en réalité, comme toute bonne blogueuse, je prends mes photos d’articles un peu à l’arrache sur la table du petit déjeuner… entre deux tétées !

Les dessous du blog

Anne-Sophie et Marie-Aldine Girard, La mère parfaite est une connasse ! ed. J’ai Lu
Prix : 5€
Cet article n’est PAS un partenariat.

Willy Wild, à la découverte de l’écologie

Publié le

Ces derniers jours, nous avons fait la découverte d’un nouveau héros adorable et espiègle : Willy Wild ! Je cherchais justement des livres pour sensibiliser Colombe (7 ans) et Petit O’ (5 ans) à l’écologie, et voilà que cette nouvelle collection ludique paraît ! Alors laissez-moi vous présenter Willy Wild à la découverte de l’écologie !

Willy Wild à la découverte de l'écologie

Willy Wild et ses amis

Willy Wild est un petit singe espiègle, au grand cœur, et qui n’est pas toujours au fait de ce qui est mieux pour l’écologie ! Il pose parfois de drôle de questions, mais a toujours envie de bien faire et est prêt à apprendre !

Heureusement, il est accompagné de son amie Scarlett, un colibri qui s’y connaît bien plus en écologie et en respect de la nature !

Willy Wild et Scarlett

Au gré de leurs aventures, les 2 compagnons rencontrent d’autres animaux et apprennent les meilleurs gestes à avoir pour préserver l’environnement. La collection se compose pour le moment de 4 titres : Le plastique, La fonte des glaces, Les abeilles, Les fruits et légumes. Nous avons eu la chance de recevoir les deux derniers pour vous les faire découvrir.

Collection Willy Wild à la découverte de l'écologie

Le principe des livres Willy Wild

Chaque livre de la collection s’articule de la même manière :

  • 16 pages de bande dessinée drôle et instructive, dans laquelle Willy Wild et son amie Scarlett découvrent (avec nous) un sujet lié à l’environnement. Ces bandes dessinées sont simples et abordables seul dès la fin CP).
  • 12 pages de documentaires, défis et activités autour du thème du livre.
Bande dessinée Willy Wild
Bande Dessinée Willy Wild
Page documentaire, Willy Wild

Willy Wild, les fruits et les légumes

La première aventure de Willy Wild que nous avons découverte, est celle où il s’intéresse aux fruits et légumes. Alors qu’il aurait bien envie d’une banane, Willy Wild est entraîné dans un potager par un ami lapin qui lui fait découvrir les bons légumes de saison.

Willy Wild, Les fruits et les légumes

Dans les pages documentaires, l’enfant apprend comment poussent les plantes, quelle différence il y a entre un fruit et un légume, la dépense d’énergie pour faire venir certains fruits et légumes jusqu’à nous (je vous donne un indice, Willy n’aura pas sa banane). Willy propose alors à l’enfant quelques bons gestes à adopter, et quelques activités comme dessiner un calendrier des fruits et légumes de saison (ce que nous avons fait).

Activité legumes de saison

Willy Wild, Les abeilles

Willy Wild, Les abeilles

Nous avons ensuite découvert le livre sur les abeilles. Alors que Willy Wild cueille un bouquet de fleurs, il se fait attaquer par des abeilles. Son amie Scarlett et les abeilles de la ruche lui explique alors l’importance de ces fleurs pour leur travail.

Les pages documentaires nous renseignent sur la vie et le travail des abeilles, les différentes espèces, l’organisation de leur société et les menaces qu’elles rencontrent. Tout cela est fait sous la forme d’explications imagées, de jeux et de défis.

documentaire sur les abeilles

Notre avis sur Willy Wild

Notre avis sur cette collection est unanime : nous avons adoré !

Je trouve cette collection riche en enseignements (moi-même j’ai appris des choses), tout en restant très ludique. Le personnage de Willy est drôle et très attachant, et le format BD est vraiment attractif pour les enfants. Les pages documentaires sont pleines d’illustrations qui aident à la compréhension, mais aussi à la fluidité de lecture. Enfin, un énorme point positif selon moi : cette collection qui parle d’environnement est imprimée en France !

Willy Wild imprimé en France - imprim'vert
imprimé en France - imprim'vert

Colombe (7 ans-niveau CE1) a beaucoup apprécié le format BD car il lui semble plus facile à lire qu’un simple livre. Elle a aussi trouvé qu’il y avait “beaucoup de choses intéressantes à apprendre facilement”.

Petit O’ (5 ans 1/2) apprécie ce livre pour sa facilité de lecture malgré son niveau de débutant (il ne peut pas tout lire seul, mais les illustrations le guide beaucoup). Et sa partie préférée est : “la carte de la dernière page sur laquelle on voit où vivent les animaux” !

Une collection sympa à prix abordable !

Willy Wild à la découverte de l’écologie, 7,90€
collection pour les 6-10 ans
Livres offerts par les éditions Unique Héritage

Et vu le succès de ces petits livres à la maison, je sens qu’on va bientôt aller acheter les 2 autres tomes disponibles : La fonte des glaces, et Le plastique.

Le petit surdoué de 6 mois à 6 ans

Publié le

Il est là dans son berceau à observer attentivement son mobile qui tourne au-dessus de sa tête et on s’émerveille de sa concentration. Elle baragouine déjà une dizaine de mots et on la trouve incroyablement évoluée. Il n’est pas rare qu’à travers nos yeux de parents, le développement de l’enfant nous paraisse si spectaculaire qu’on se demande s’ils ne sont pas surdoués. Reconnaître le petit surdoué avant l’âge de 6 ans peut paraître précoce, et pourtant, il y a des signes qui ne trompent pas, et c’est ce que nous expliquent Monique De Kermadec et Sophie Carquain dans leur livre Le petit surdoué de 6 mois à 6 ans.

Le petit surdoué de 6 mois à 6 ans

Le petit surdoué de 6 mois à 6 ans

Le titre du livre peu paraître un peu présomptueux, employant un terme qu’on utilise moins aujourd’hui, au profit “d’enfant précoce”, “haut potentiel” ou encore de “zèbre”… Mais les auteurs assument : “ce fantasme de toute-puissance, de performance, qui s’est emparé de toute une société, ne doit pas nous faire occulter la réalité : les surdoués existent” et il est parfois reconnaissable très jeune.

Monique de Kermadec est psyclologue clinicienne, psychanalyste et spécialiste de l’enfant surdoué. Sophie Carquain est auteure de littérature générale et jeunesse et journaliste spécialisée en psychologie. Ensemble, elles nous donnent des pistes pour reconnaître, mais aussi accompagné les enfants précoces.

Les signes de précocité

Le moyen le plus sûr d’évaluer le niveau de précocité, est sans doute le test de QI, et il en existe même pour de jeunes enfants. Mais les auteurs nous affirment qu’on peut repérer l’enfant surdoué par son attitude au quotidien et que bien souvent, l’intuition des parents à ce sujet est bonne.

bébé surdoué, enfant surdoué

L’enfant surdoué présente des signes de précocité depuis son plus jeune âge. Eh oui ! Son potentiel est là depuis le début alors il n’y a pas de raison qu’il ne s’exprime pas. Mais ce potentiel s’exprime parfois dans des domaines qu’on ne lie pas spontanément à l’intelligence : la motricité globale, la motricité fine. Voilà, si “Petit chéri” a marché à 9 mois et qu’il a fait du vélo sans roulettes à 3 ans, c’est peut-être un enfant surdoué !

Accompagner et orienter l’enfant surdoué

Maintenant qu’il est identifié, que fait-on avec notre enfant surdoué ? Le livre apporte de nombreuses idées d’activités et de jeux à mettre en place avec son enfant (et qui s’appliquent à tout enfant, même s’il ne montre pas de signe de précocité) afin de l’accompagner dans un développement sain.

Les auteurs traitent aussi de la question de l’école : pourquoi il est important de faire sauter une classe à certains, dans quelles conditions, et quand cela peut s’avérer être une mauvaise décision. Mais aussi comment aborder sa précocité avec l’enfant afin qu’il la vive bien et qu’il soit intégré.

Un livre complet pour aborder la sereinement la vie de l’enfant surdoué dès ses débuts

Lors de ma recherche de livres sur la précocité, je me suis rendue compte que beaucoup abordait le sujet pour des enfants déjà grands (entre 6 et 8 ans), scolarisés, et vivant cette particularité comme un handicap.

C’est donc avec plaisir que j’ai trouvé ce livre : il parle de l’enfant surdoué avec simplicité. Il aborde les soucis que cela peut engendrer (notamment sur l’hypersensibilité et la difficulté à gérer les émotions), mais il n’en fait pas une fatalité et montre que la précocité peut avoir plusieurs visages. Il oriente aussi les familles vers une vie quotidienne plus sereine. Pour une meilleure idée du contenu du livre, je vous mets la table des matières :

petit surdoué table des matières
petit surdoué table des matières
petit surdoué table des matières
petit surdoué table des matières

Pour qui est ce livre ?

Bien évidemment, ce livre s’adresse aux parents d’enfants de moins de 6 ans. Que l’enfant soit un surdoué avéré ou que les parents aient de simples doutes, ce livre peut être utile. Il ne posera pas de diagnostique sur l’enfant, mais il pourra confirmer ou infirmer les doutes. Et bien-sûr, il orientera les parents dans l’attitude à avoir pour accompagner leur enfant au mieux.

Monique de Kermadec, Sophie Carquain, Le petit surdoué de 6 mois à 6 ans, livre de poche.
Prix : 7,40€

Nos livres pour étudier l’espace

Publié le

Cet été avait lieu le cinquantième anniversaire des premiers pas de l’Homme sur la Lune. Comme de nombreuses familles à travers le Monde, nous avons tout naturellement tourné nos yeux vers les étoiles ! Nous avons fait de belles découvertes et avons trouvé plusieurs beaux livres pour étudier l’espace.

Nos livres pour étudier l'espace

L’espace, éditions Fleurus

L'espace, collection pour les enfants, Fleurus

La collection “Pour les enfants” des éditions Fleurus est incontournable à la maison ! Nous aimons les belles images, les petits personnages sympathiques et la richesse des informations ! Le tome nommé L’espace (dont je vous ai parlé au début de l’été) ne fait pas exception : nous l’adorons !

Vivre dans l’espace, éditions Usborne

Vivre dans l'espace, éditions Usborne
Notre exemplaire est en anglais, mais le livre existe en français.

Vivre dans l’espace ce petit livre est vraiment très sympa pour découvrir la vie dans une station spatiale ou lors des voyages spatiaux. Ce livre aborde l’organisation à bord, mais aussi les gestes du quotidien. D’ailleurs Colombe (6 ans) et Petit O’ (4 ans) ont particulièrement apprécié le chapitre sur la douche et les toilettes dans l’espace !

Vivre dans l'espace, éditions Usborne
Vivre dans l'espace, éditions Usborne

The inside and out guide to Spacecraft

The inside and out guide to Spacecraft

The inside and out guide to Spacecraft est un livre un peu compliqué pour mes enfants seuls, mais ils ont aimé le lire avec leur papa. Et Papa A Dada ! a dévoré ce livre au point qu’on s’est demandé s’il allait nous construire une navette spatiale ensuite !

The inside and out guide to Spacecraft

Space Encyclopedia

Space encyclopedia
Cette encyclopédie n’existe visiblement qu’en anglais

Nous avons trouvé cette encyclopédie de l’espace de l’éditeur Ombooks International, un peu par hasard, mais c’est une belle découverte. Elle est très complète et bien qu’elle paraisse un peu compliquée pour mes enfants, comme elle est composée de petits encarts et qu’elle est très illustrée, ils s’y intéressent beaucoup.

Space encyclopedia
Space encyclopedia

First Man in space

The first man in space
Ce livre n’a pas été traduit en français

The first man in space revient sur l’histoire de la conquête spatiale jusqu’au départ du premier homme dans l’espace. Il présente la vie de Yuri Gagarin et sa carrière avant et après son voyage spatial.

The first man in space

Buzz Aldrin : reaching for the Moon

Buzz Aldrin, Reaching for the Moon

Ce livre présente aussi l’histoire un homme qui est allé dans l’espace : Buzz Aldrin, deuxième homme a avoir posé le pied sur la Lune. Contrairement au livre sur Yuri Gagarin qui était plus technique, ce livre est plus romancé. Au fil des images magnifiquement dessinées, nous suivons la vie de Buzz Aldrin depuis son enfance, et découvrons son parcours et ses motivations.

Buzz Aldrin, Reaching for the Moon

Space Hoppers

Space Hoppers

Space Hoppers est une émission de la BBC dans laquelle deux voyageurs intrépides parcours l’espace à la découverte de nouveaux savoirs. J’ai trouvé le livre issu de la série (que je n’ai jamais vue) à la bibliothèque, et j’y ai trouvé de nombreuses expériences à faire avec les enfants afin qu’ils comprennent les phénomènes qui se produisent dans l’espace.

Space Hoppers
Expérience à réaliser : un four solaire.

Captain Gamma mission mars

Captain Gamma, mission to Mars

Captain Gamma part en mission sur Mars. Son voyage se passe sans encombre, et il plante fièrement son drapeau sur le sol de la planète rouge lorsqu’il arrive. Quand soudain, un martien apparaît derrière lui. Son exploration va prendre une drôle de tournure !

Captain Gamma, mission to Mars
Captain Gamma, mission to Mars

Comment attraper une étoile

How to catch a star
Notre exemplaire est en anglais, mais le livre a été traduit en français.

Voilà une belle histoire poétique à raconter aux enfants ! Ce petit garçon, bien décidé à attraper une étoile déploie des trésors d’ingéniosité pour atteindre son but. Pour une description plus détaillée, vous pouvez consulté l’article que j’avais écrit sur ce beau livre d’Oliver Jeffers.

Nous sommes là

Here we are
Notre exemplaire est en anglais, mais le livre a été traduit en français.

Voilà encore un beau livre d’Oliver Jeffers. Le narrateur présente l’univers, la Terre, ses différents milieux et sa population à son nouveau-né. Là encore j’avais présenté ce livre ici : Nous sommes là.

Nos livres pour étudier l'espace

Avec ça nous sommes prêts pour explorer l’espace ! Mes petits spationautes sont prêts au décollage ! Si vous avez de bons livres à nous conseiller sur le thème, n’hésitez pas à les partager en commentaire !

L’espace aux éditions Fleurus

Publié le

La famille A Dada ! a une nouvelle passion : l’espace ! C’est en famille que nous découvrons les planètes, les fusées, la vie dans l’espace et les mystères de l’univers. Et l’un des premiers livres que nous avons consulté est “L’espace” dans la collection “pour les enfants” des éditions Fleurus.

L’espace : un livre documentaire

“L’espace” se présente comme un petit livre documentaire et très illustré pour aborder toutes les questions spatiales avec les petits.

Le thème est traité très largement : l’observation des étoiles, le système solaire, la vie dans la station spatiale internationale, et même… La vie extraterrestre ! Que l’enfant soit intéressé par les planètes ou les fusées, il trouvera de quoi répondre à ses questions !

Les explications sont toujours abordables pour les petits mais ne sont pas trop simplifier. L’enfant ressort de sa lecture avec des termes précis.

Une collection abordable pour les petits

J’aime beaucoup cette collection (et mes enfants aussi) car elle est très abordable même pour de jeunes enfants. On retrouve de petits personnages tout au long des pages, qui posent les questions que l’enfant pourrait lui-même se poser. Les enfants s’y identifient et entre dans le documentaire comme dans une histoire !

Ça n’est d’ailleurs pas le seul titre que nous avons dans cette collection que nous aimons particulièrement ! Vers 2 ans 1/2, Petit O’ était passionné par le titre sur “Les dinosaures” que je vous avais présenté. Nous avons aussi “La Terre”, “Les châteaux forts”, “Les animaux”, et “Le Corps” (bref nous les avons presque tous !).

Un excellent rapport qualité-prix

J’en avais déjà parlé sur mon article sur “Les dinosaures”, un des points positifs de cette collection est son rapport qualité-prix. Chaque livre ne coûte que 5,95€ ce qui est très raisonnable pour un livre si complet !

Cet article est ma participation au rendez-vous “Chut les enfants lisent” du blog Devine qui vient bloguer ?

Comment attraper une étoile

Publié le

L’univers de l’auteur britannique Oliver Jeffers est rempli de douceur et de poésie et généralement tourné vers la connaissance de l’espace, à l’instar de son premier livre : Comment attraper une étoile.

Oliver Jeffers, Comment attraper une étoile

Comment attraper une étoile

“Il était une fois un petit garçon qui aimait beaucoup les étoiles”…

Oliver Jeffers, Comment attraper une étoile

Ce petit garçon aime tellement les étoiles qu’il est bien décidé à en attraper une pour en faire son amie. Il se met alors à scruter le ciel. De jour, il n’en voit aucune, alors il va faire preuve de patience et d’ingéniosité.

Oliver Jeffers, Comment attraper une étoile

Le livre se termine par une note pleine de poésie, mais chute… je ne vous en dis pas plus !

Pourquoi nous aimons Comment attraper une étoile

Le petit garçon de l’histoire fait preuve de ténacité, et c’est une valeur qui m’est chère. Mais il a aussi beaucoup d’imagination, et nous prouve que lorsqu’on sait rêver, rien n’est impossible.

C’est aussi un bon livre pour aborder l’espace tel que nous le voyons depuis la Terre, du cycle jour/nuit et de la distance qui nous sépare des étoiles que nous voyons.

Oliver Jeffers, Comment attraper une étoile

Infos pratiques

Nous avons lu ce livre dans son édition originale, c’est pourquoi mes photos présente le texte anglais. Mais How to Catch a star a été traduit et est disponible en français sous le titre Comment attraper une étoile.

Oliver Jeffers, How to catch a star

Si vous aimez Oliver Jeffers et son univers poétique, je vous conseille également le magnifique “Nous sommes là” que je vous avais présenté il y a quelques mois (avant qu’il ne soit traduit en français).

Kit de survie pour parent épuisé en voyage

Publié le

En voyage, la place dans les bagages est souvent bien réduite et pourtant on aimerait prendre tellement de jeux pour occuper les trajets qui paraissent souvent bien long pour les enfants. Alors dans ces cas là, les petits jeux de cartes sont parfaits ! C’est exactement le cas de ce jeu de cartes : Kit de survie en voyage pour parent épuisé qui se joue simplement et partout !

Kit de survie en voyage pour parent épuisé

Le kit de survie en voyage pour parent épuisé est un petit jeu de cartes qui propose des défis. Les joueurs n’ont pas besoin de se regarder, de se passer les cartes ou de se déplacer pour jouer, ce qui permet de jouer en voiture, en train ou même en avion.

Chaque carte propose un défi. Certains défis sont plutôt drôles : “toucher son nez du bout de la langue”, “commencer toutes ses phrases par le même mot”, ou “parler avec un accent pendant 3 minutes”. D’autres défis sont plus éducatifs : “réciter une poésie”, “citer 3 capitales”, “épeler un mot choisi par un autre joueur”… Et d’autres défis sont plus reposants pour les parents comme “faire semblant de dormir pendant 5 minutes”

Il y a 54 cartes proposant chacune un défi original, ce qui permet d’occuper même de longs trajets ! Et la plupart des défis peuvent être relevé même par des petits puisque le jeu s’adresse à un public de 4 à 99 ans.

A tour de rôle, les joueurs piochent une carte et réalise le défi. Il n’y a pas de gagnant ni de perdant, le but est juste de s’amuser !

Notre avis sur le kit de survie en voyage

J’ai été séduite par le concept de ce jeu de carte en le voyant en magasin et j’avais hâte de découvrir ces cartes. Je ne suis pas déçue. Les défis sont simples et ce sont parfois des défis auxquels on aurait pu penser sans les cartes, mais avouons-le, sur la route on n’a pas toujours la tête à trouver des défis ! Personnellement je tourne souvent autour de “Lequel d’entre vous pourra trouver le plus de voitures blanches sur la route ?”.

Le format est pratique puisqu’il se glisse dans un petit sac. Les cartes sont résistantes et assez grandes pour la manipulation par de petites mains encore maladroites !

Et bien-sûr, le fait qu’il n’y ait pas de gagnant est un grand plus ! Il n’y a pas pire à gérer que la frustration d’un enfant qui perd alors qu’on est confiné dans une voiture ou que la gentille dame à côté de nous dans le train nous jette des regards noirs !

1, 2, 3… jouez

Cet article est ma participation au rendez-vous 1, 2, 3… jouez organisé par ma copine Maman & Pipelette qui nous propose de présenter un jeu de société 2 fois par mois. Pour retrouver les autres participations :

Les plus belles histoires du Prince de Motordu

Publié le

Je ne participe plus très souvent à “Chut les enfants lisent” le rendez-vous littérature jeunesse organisé le mercredi par Devine qui vient bloguer? , mais il faut dire qu’à Dubaï, trouver des livres en français n’est pas toujours chose facile. Avant de m’installer ici, j’espérais pouvoir me faire envoyer des colis de livres par la poste, mais la poste ici… C’est une longue histoire. Et finalement il y a quelques jours, je suis allée chez Culture & Co, la librairie francophone de Dubaï (bon, en fait la seule librairie francophone de tous les Émirats Arabes Unis !) et j’y ai trouvé des trésors ! Et le plus beau des trésors est celui qui me replonge en enfance : Le Prince de Motordu !

Les plus belles histoires du prince de Motordu

Les plus belles histoires du prince de Motordu

Petite, j’adorais les fantaisies du prince de Motordu. J’avais bien-sûr “La Belle lisse poire du prince de Motordu“, mais aussi “Le livre de Nattes” et “Les belles lisses poires de France” que j’ai lus et relus. Alors quand j’ai découvert ce recueil, je me suis dit que c’était l’occasion de partager ce monument de la littérature enfantine française avec ma Colombe (6 ans) et mon Petit O’ (4 ans).

Le recueil contient 6 titres, et je dois vous l’avouer, je n’en connaissais qu’un !

  • Le Petit Motordu
  • La belle lisse poire du prince de Motordu
  • Motordu Papa
  • L’ami vert cerf du prince de Motordu
  • Le voyage en bras long de la famille Motordu
  • Motordu et Rikiki

C’est donc avec plaisir que j’ai relu “La belle lisse poire du prince de Motordu” et que j’ai découvert en même temps que mes enfants les 5 autres histoires !

Mais qui est le prince de Motordu ?

Alors pour ceux qui ne le connaissent pas le prince de Motordu mène la belle vie dans son Chapeau, il y fait des parties de tartes dans la salle à danger et va se promener sur sa toiture de course. Car le prince parle en mots tordus, et c’est bien là ce qui est drôle dans ses aventures.

La belle lisse poire du prince de Motordu

Le gentil prince fera la rencontre de la princesse Dézécolle, une charmante institutrice qui lui apprendra le français (mais pas trop tout de même puisque ses aventures et son parler tordu continuent !), qu’il épousera et avec qui il aura des petites billes et des petits glaçons !

Le prince de Motordu et la Princesse Dézécolle

Et le prince de Motordu a eu son petit succès à la maison !

Je me souvenais que j’adorais les aventures du prince de Motordu lorsque j’étais enfant, mais je ne me souvenais qu’elles étaient si bien écrites ! Le vocabulaire est recherché, les jeux de mots sont fins et drôle. Le parent prend autant de plaisir que l’enfant dans la lecture de ces histoires !

Parmi les découvertes que j’ai faites dans cet album, j’ai beaucoup aimé Motordu et Rikikie qui fait un lien entre le prince et d’autres héros de la littérature enfantine française. Un bel hommage qui m’a permis de trouver de nouvelles idées de lectures pour mes enfants !

Motordu et Rikikie

Colombe a beaucoup aimé ces histoires. Au point que nous les avons dévorées en moins de 2 jours ! Elles cherchent encore parfois à comprendre certains jeux de mots, mais cela enrichit son vocabulaire ! La famille du prince l’a beaucoup touchée, et elle apprécie particulièrement le Voyage en bras long où la famille parcours le monde !

Le voyage en bras long

Petit O’ a aimé aussi, mais à 4 ans, ces histoires lui sont moins accessibles. Il aime que je lui en lise une de temps en temps mais ne réclame pas le livre entier d’un seul coup comme sa sœur !

Je ne peux donc que vous conseiller ce recueil ou tout autre édition du prince de Motordu ! D’ailleurs j’ai commencé à faire la liste des prochains titres que je vais acheter !

PEF, Les plus belles histoires du prince de Motordu, Gallimard Jeunesse

Bilan de mon défi de février : J’arrête de ramollir !

Publié le

Cette année, j’ai décidé de prendre ma vie en main et de la rendre plus harmonieuse. Pour cela, je me suis fixé un défi par mois : en janvier, je m’occupais de notre alimentation et en février, j’ai décidé de me bouger un peu. Point de vue alimentation, nous sommes sur la bonne voie, mais point de vue sport ? Nous sommes en plein mois de mars et je vous propose de vous faire un bilan de mon défi “J’arrête de ramollir !”

J'arrête de ramollir

J’arrête de ramollir !

J’arrête de ramollir ! est une livre de Barbara Meyer qui propose un programme de 21 jours pour bouger son corps et se motiver à réaliser des projets.

Le programme est simple : chaque jour on se réveille une minute plus tôt et on intègre un nouvel exercice physique pour réveiller son corps pendant qu’on trace les lignes directrices de nos projets.

Le programme dure 21 jours, puisque selon des études, c’est le temps qu’il faut pour intégrer des habitudes de vie. Et ces 21 jours sont décomposés en 3 semaines :

  • une semaine pour réveiller son corps
  • une semaine pour déployer sa force et ses projets
  • une semaine pour se lancer et s’encourager
J'arrête de ramollir : quatrième de couverture

Mon avis sur J’arrête de ramollir !

Le livre est simple et facile d’utilisation. Il contient un mini poster de tous les exercices physiques à faire, ce qui est plutôt pratique !

Le programme est bien fait, mais il ne fera pas de miracle : il faut vraiment avoir envie de se bouger pour y arriver. Si on commence le programme sans grande conviction, on n’y parviendra pas. Cependant, lorsque l’envie est là, les mots de l’auteur sont encourageants et aide à maintenir le cap.

J'arrête de ramollir : plan d'action

Et mon bilan alors ?

Mon bilan personnel est plutôt négatif ! Je n’ai pas réussi à suivre le programme jusqu’au bout et me suis arrêtée au jour 14… La motivation était là, l’envie aussi, et physiquement après seulement 14 jours, je commençait déjà à voir des changements. Mais…

Au mois de février nous avons déménagé (cela n’était pas prévu, sinon je n’aurais pas programmer ce défi-là à ce moment-là), puis toute la famille est tombée malade. J’ai essayé de continuer le défi le plus longtemps possible, mais avec les nez bouché, la gorge en feu et des maux de crâne pas possibles, j’ai dû me résoudre à arrêter.

Cependant je pense vraiment que le programme n’a pas été vain. Depuis que toute la famille va mieux, nous sortons beaucoup plus. J’ai l’impression de trouver l’énergie plus facilement, et j’ai même recommencé à faire un peu de sport !

Le bilan est donc mitigé, mais je suis sur la bonne voie. Et vous savez quoi ? J’ai décidé de m’y remettre !