La rentrée des mamans

Publié le

Devant l’école le jour de la rentrée, on voit de drôle de spécimens. On les appelle des mamans. Chacune représentant un modèle différent, elles s’organisent et se complètent. Dans un mouvement plus ou moins chaotique, mais dans lequel chacune (ou presque) sait exactement où est son petit, elles poussent leur progéniture à l’intérieur dans l’antre du savoir nommé “école”. À la suite d’une fine observation, je suis en mesure aujourd’hui de vous décrire les spécimens les plus communs lors de ce grand moment appelé : la rentrée des mamans.

 

super-maman
Source de l’image : Magazine Pomme d’Api, septembre 2016

La “plus prête que jamais” :

Ça fait plusieurs semaines qu’elle a calqué son rythme de vie sur celui de l’école. Elle connaît aussi tous le programme de l’année et d’ailleurs avec son petit, ils travaillent déjà sur les acquis à avoir en fin d’année  pour qu’il ne soit pas perdu. Elle peut vous réciter par cœur “Tchoupi va à l’école” et “La rentrée des classes pour les nuls”. Ce matin devant l’école elle est sur les starting blocks ! Son mot pour rassurer ses enfants : “Tu va voir tout va se passer exactement comme dans l’histoire qu’on a lu à la maison !”

L’angoissée :

On la reconnaît à ses lunettes noires qui cachent tant les cernes d’une longue nuit d’insomnie que ses larmes qu’elle ne peut pas retenir. Son enfant est trop petit, et les autres sont trop violents, la vie en communauté est vraiment trop dure et les instits n’ont pas assez de temps à consacrer à chacun. Son tout-petit, sera forcément perdu sans elle (et elle sans lui ?). Pourvu qu’il soit en classe avec son copain et avec la bonne maîtresse ! Son mot pour rassurer ses enfants : “Bon et surtout s’il y a le moindre problème tu le dis à la maîtresse d’accord ?”

La coach :

Ses enfants, elles les a bien préparés : devoirs de vacances, fournitures scolaires de qualité et vêtements indestructibles sont de rigueur ! Elle arrive à l’école en donnant les consignes : écoute la maîtresse, ne bavarde pas, sois poli et apprend tes leçons. L’école c’est du sérieux ! Son mot pour rassurer ses enfants : “Souviens toi bien de ce que je t’ai dit : tu écoutes attentivement et tu fais tout ce que la maîtresse te dit !”

La détendue :

Elle est sûre d’elle et de son enfant ! Et de toute façon, “les enfants stressent que si on stresse” ! Le cartable, elle l’a fait ce matin, de toute façon, “il n’y a rien de vital et si on oublie un stylo, ils doivent bien en avoir à l’école”. Elle est confiante pour l’année à venir, et si son petit n’est pas dans la classe de son copain, il s’en fera d’autres, et s’il n’a pas la maîtresse qu’il espérait, il découvrira d’autres horizons ! Son mot pour rassurer ses enfants : “Tu sais la rentrée c’est un jour comme un autre dans l’année !”

L’esseulée :

Quand son petit entrera dans la classe, elle se retrouvera toute seule… Elle avait adoré les vacances passées avec lui ! Ils ont fait plein de visites, des loisirs créatifs, on lu des tas de livres ! La maison sera bien silencieuse sans lui. D’ailleurs elle ne va peut-être pas retourner à la maison tout de suite après l’avoir déposé, une petite promenade lui fera certainement du bien ! Son mot pour rassurer ses enfants : “Ne t’inquiète pas je viens te chercher très vite !”

La vacancière :

Après 2 mois non stop avec ses enfants elle va enfin pouvoir souffler ! Verre en terrasse avec les copines, spa, shopping, elle s’est préparée un planning aux petits oignons ! Elle resterait bien dans sa voiture mais elle va quand même accompagner les enfants jusqu’à la porte (oui, elle a un cœur, elle a juste envie de penser enfin à elle !). Son mot pour rassurer ses enfants : “Amuse-toi bien !”

La bonne copine :

C’est simple, elle connaît tout le monde. Quand elle arrive, elle fait une tournée de bisous aux autres mamans et aussi à la maîtresse de l’an dernier. Elle parle des vacances et des activités extrascolaires dans lesquelles elle va inscrire son petit. Et quand elle ne connaît pas une personne ? Elle va à sa rencontre et s’en fait un nouvel ami. Pour peu que son petit soit timide, elle fait elle même les présentation pour qu’il se fasse des copains ! Son mot pour rassurer ses enfants : “Tu vas voir, tu vas te faire plein de copains !”

La retardataire :

Elle a les cheveux mal peignés et les couettes de sa fille sont un peu de travers. Elle a encore un pied dans les vacances et ce matin elle n’a pas entendu le réveil. Heureusement que les affaires pour la rentrée sont prêtes depuis 2 jours (parce que les autres jours de classe elle arrive en retard aussi, mais elle oublie toujours quelques affaires puisqu’elle ne les prépare jamais la veille) ! Son mot pour rassurer ses enfants : “Bonne journée ! Vas-y vite !”

L’interrogatrice :

Elle a mille questions à poser. Est-ce qu’on va pouvoir entrer dans l’école ? Combien de temps pourrons-nous rester ? Est-ce que les enfants seront bien couverts pour sortir en récrée ? Elle n’attend pas toujours les réponses à ses questions qu’elle pose nerveusement, comme pour combler un vide. Son mot pour rassurer ses enfants : “Et n’hésite pas à demander à la maîtresse si tu as des questions, d’accord ?”

Le vindicative :

Cette année l’organisation lui semble être vraiment n’importe quoi  (l’année dernière aussi d’ailleurs !). Et comment voulez-vous que les enfants s’y retrouvent ? C’est pas en commençant l’année comme ça que les enfants font avoir des repères ! Et ils ont mis son fils avec Untel, donc l’année sera catastrophique ! Son mot pour rassurer ses enfants : “T’inquiètes pas j’irai demander à ce qu’on te change de classe !”

La “complètement perdu” :

Elle attend devant une porte mais finalement, elle n’est pas sûre… Elle va voir une autre porte, cherche son petit sur la liste, va voir une autre liste, une autre porte… Tient elle a trouvé la porte ! Celle avec la liste avec le nom du petit dessus ! Bah ? Ou il est le petit ? Bon bah elle va aller regarder devant les autres portes ! Son mot pour rassurer ses enfants : “Surtout tu suis bien la maîtresse pour ne pas te perdre dans l’école, hein ?”

Finalement quel que soit son profil, chaque maman cherche le meilleur pour son enfant et veut le rassurer ! Et vous, dans quelle catégorie êtes-vous ?

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

12 commentaires sur “La rentrée des mamans

    Emilie a dit :
    05/09/2016 à 20:59

    Je n’arrive pas à m’y retrouver: une mélange de confiante car je sais que l’année se passera bien avec sa maîtresse, un peu anxieuse car j’espère que ma fille ne sera pas trop timide, un peu frustrée de ne pas pouvoir assister à sa rentrée, de ne pas pouvoir aller l’accompagner le matin, et heureuse d’aller la chercher à 16h30 pour qu’elle me raconte sa journée et me dise “Maman, j’ai passé une super journée!”.
    Et toi, quel genre de spécimen es-tu?
    En tout cas, je confirme pour “la bonne maîtresse”! Ah si seulement les parents pouvaient choisir leur maîtresse, ils seraient les plus heureux du monde! lol

      mamanadada a répondu :
      06/09/2016 à 08:26

      Je crois qu’on est toutes des mélanges de ces stéréotypes. Je suis arrivée “plus prête que jamais”, je suis un peu “coach” sur les bords (Il faudra bien écouter la maîtresse pour faire du bon travail Colombe !), et depuis hier (la maîtresse est absente, ce qui est catastrophique pour que des petites sections se fassent des repères…) je suis pleine de questions (auquel personne ne répond car forcément ils sont un peu dépassés) et une peu angoissée…
      Quant à la “bonne maîtresse”, je crois que certains parents trouveraient toujours à redire, même s’ils pouvaient choisir la maîtresse car finalement le problème c’est juste que ça n’est pas eux ! 😉
      bon courage à toi et à ta petite puce pour cette rentrée !

    Appellation Maman a dit :
    06/09/2016 à 04:03

    Hehehehe 😉 C’est exactement ça! Personnellement je pense être un mélange de tous ces clichés! Surtout le jour de la rentrée! Chouette article 😘😘

      mamanadada a répondu :
      06/09/2016 à 08:26

      Merci !
      Comme toi je suis un mélange de plusieurs “spécimens”, et puis j’évolue en fonction des événements !

    Les cahiers de Lucie-Rose a dit :
    06/09/2016 à 11:56

    Hihihi j’ai bien ri. Moi je suis un mélange de retardataire et de tout le reste en fonction des jours ! Pour la maîtresse, mon Loulou en a deux cette année : la même que l’année dernière validée à 200% et une nouvelle que je jauge pour le moment ! Bon courage pour ta rentrée ,!

      mamanadada a répondu :
      07/09/2016 à 09:05

      Merci ! Bon courage aussi pour la rentrée ! C’est bien que ton Loulou ait retrouvé sa maîtresse de l’année dernière car il me semble qu’il l’avait appréciée ! Et c’est bien normal de jauger la nouvelle maîtresse : on lui confie ce qu’on a de plus précieux tout de même !
      Je jauge aussi celle de ma fille : après son absence dès le 2ème jour, j’avoue qu’elle ne se rattrape pas trop mal. Elle a l’air d’être attentionnée (même si la rentrée des petits lui demande d’avoir la tête partout et que c’est bien difficile !)

    Maelivia a dit :
    06/09/2016 à 12:18

    Tu as bien cerné les traits principaux des mamans, même si certaines sont un mélange de tout. Pour ma part, je ne suis plus angoissée, esseulée et complètement perdu (je commence à avoir de l’expérience dans ce domaine), mais la vacancière, la retardataire et surtout la vindicative. Quel b**d*l cette rentrée!

      mamanadada a répondu :
      07/09/2016 à 09:07

      Je suis un peu la vacancière aussi, après un été très mouvementé ça me fait du bien d’avoir quelques heures pour moi (Petit O’ est à la crèche 2 jours par semaine) !
      Et je pense c’est de tradition que la rentrée soit un vrai bordel !

    Cécé from Aix a dit :
    07/09/2016 à 22:56

    Pour l’entrée en PS, je pensais être la « plus prête que jamais » mais j’étais aussi (finalement) l’angoissée.
    Ensuite, j’étais la pressée, qui, perchée sur ses talons, doublait les autres mamans, appliquait son rouge à lèvres dans sa voiture avant de filer au boulot.
    Mais pour cette rentrée, je suis la maman en congé maternité, qui arrive en poussette et discute avec les autres mamans. Ca me fait bizarre.

    Bonne soirée

      mamanadada a répondu :
      08/09/2016 à 07:37

      On est une maman différente en fonction de la situation ! C’est sûr qu’après avoir beaucoup couru, prendre ton temps à l’entrée de l’école doit être agréable !

    sourismaman a dit :
    09/09/2016 à 13:45

    alors la première année, certainement l’angoissée, la seconde sur la plus prête que jamais et cette année copine et détendue 🙂

      mamanadada a répondu :
      11/09/2016 à 14:24

      Comme quoi on évolue avec le temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *