Latest Event Updates

100% Yoga des petits

Publié le

En choisissant d’instruire mes enfants à la maison, je savais qu’il allait falloir que j’organise bien notre temps et surtout que je leur apprenne à se concentrer et à respecter les temps de travail. Pour le moment, ces temps de travail formel sont limités et ont lieu à la demande des enfants puisque nous pratiquons ce qu’on appelle le unschooling. Mais lorsque nous décidons de travailler, je veux que cela se fasse dans le calme et la concentration. Il n’est pas toujours facile d’avoir la double casquette de maman et d’enseignante, alors je compte généralement sur des moments de transition pour que Colombe (5 ans) et Petit O’ (3 ans) entre dans le travail calmement. Et jusque-là, la meilleure transition que j’ai trouvé, c’est le yoga. Et pour m’aider, j’ai une arme secrète, un joli livre de yoga pour les enfants : 100% Yoga des Petits des éditions Bayard Jeunesse !

 

100% Yoga des petits

100% Yoga des petits

Le livre 100% Yoga des petits proposent 45 postures de yoga expliquées et illustrées de manière à ce que les enfants puissent utiliser le livre seuls. Le livre s’adresse aux 3-7 ans, donc les visuels sont très explicites et la maîtrise de la lecture n’est clairement pas nécessaire. Les postures sont réparties en 7 chapitres ayant tous un but particulier :

  • Rituels du matin
  • Réveiller ses sens
  • S’assouplir et se muscler
  • Fortifier son dos
  • Équilibre, seul ou à deux
  • Calme et concentration
  • Au moment du coucher

On trouve en début de livre quelques mots à destination des adultes, pour bien accompagner son enfant dans cette activité, et en fin de livre quatre textes pour accompagner la relaxation de son petit.

 

100% Yoga des petits : Réveiller ses sens

100% Yoga des petits : Calme et concentration

Enfin, le livre est accompagné d’un DVD dans lequel des élèves d’une école présentent quelques postures de yoga, guidés par leur professeur.

100% Yoga des petits se présente sous la forme d’un chevalet et peu ainsi être posé face à l’enfant qui pourra étudier les dessins pendant qu’il réalisera chaque étape de la position choisie.

 

100% Yoga des petits : étudier une position de yoga

100% Yoga des petits : reproduire une position de yoga

Comment nous utilisons 100% Yoga des petits

J’aime utiliser ce livre afin d’apaiser l’ambiance avant nos temps de travail formel, mais finalement le livre nous accompagne parfois tout au long de la journée. Il m’arrive de proposer aux enfants un petit exercice des chapitres “Rituels du matin” ou “Réveiller ses sens” quand la préparation du matin est un peu trop agitée. J’utilise aussi des exercices des chapitres “S’assouplir et se muscler” ou “Fortifier son dos” en complément des exercices que les enfants ont appris en cours de gymnastique. Et bien-sûr, les exercices “Au moment du coucher” sont une bonne entrée dans la soirée.

100% Yoga des petits : Le flamand rose
Pa toujours facile de trouver l’équilibre, mais c’est un super entraînement !

Colombe et Petit O’ commencent à bien connaître le livre maintenant, et ils ont leurs préférences quant au choix des exercices. Ils prennent maintenant le livre spontanément et s’improvisent parfois de petites séances de Yoga seul ou tous les deux. Certains exercices leurs paraissent comme des jeux, tel que le “tableau magique” qu’ils aiment beaucoup. D’autres leur apportent l’apaisement dont ils ont parfois besoin.

100% Yoga des petits : le tableau magique
Le tableau magique : faire deviner des formes en les traçant dans le dos de l’autre. Un exercice de concentration que mes enfants adorent !

 

Mon avis sur 100% Yoga des Petits

Je trouve ce livre très bien fait. Les postures sont bien expliquées et surtout très bien illustrées. Ainsi les enfants comprennent vite ce qu’ils doivent faire, même s’il n’y a pas d’adulte pour les guider.

J’aime particulièrement le format en chevalet qui laisse les mains libres.

Les postures sont simples d’exécution et motivantes pour les enfants. Le livre est donc devenu mon allier pour le retour au calme, et par période, nous nous en servons quotidiennement. J’aime aussi l’utiliser comme support pour nos activités motrices. Cet été, alors que la chaleur de Dubaï nous empêchait de mettre le nez dehors, il m’a permis quelques séances de sport doux pour faire redescendre la tension de mes petits fauves en cage !

C’est donc un très beau cadeau à faire (et à se faire, car soyons honnête, le retour au calme, on en profite aussi !) et un beau livre pour accompagner son enfant dans la connaissance de son corps.

Enfin, et ça n’est pas négligeable, j’ai apprécié son prix. Moins de 17€ pour un joli livre, aussi complet et bien fait, je trouve cela très raisonnable. En tous cas chez nous, il a été largement rentabilisé !

100% Yoga des Petits
Elisabeth Jouanne, Ilya Green
16,90€

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Le Petit Chaperon Rouge, jeu de société pour les 4-7 ans

Publié le

Si vous me connaissez un peu, vous savez sans doute que j’ai une passion pour les jeux de société ! Mon mari et moi pouvons passer des week-end entiers à jouer avec des amis ou à arpenter les allées des plus grands festivals de jeux (et ici). Et cette passion, bien évidemment, nous voulons la transmettre à nos enfants ! Ces derniers mois, nous n’avons pas découvert beaucoup de nouveautés car la gamme de jeux de société pour enfant n’est pas très riche à Dubaï (et les jeux présents sont souvent sans intérêt…). Mais lors de notre récent séjour en France, nous avons acheté plusieurs boîtes de jeux qui s’annoncent vraiment sympas (Eh non ! nous n’avons pas encore eu le temps de jouer à tout ce que nous avons acheté !) et dont je vous parlerai régulièrement ! Je vais donc de nouveau pouvoir participer au rendez-vous 1.2.3 jouez ! organisé par ma copine du blog Maman et Pipelette et je commence avec un jeu qui me faisait envie depuis des mois : Le Petit Chaperon Rouge des éditions Smart Games.

 

Le Petit Chaperon Rouge : boîte de jeu

 

Le Petit Chaperon Rouge

Les Petit Chaperon Rouge est un jeu de réflexion et de logique qui s’adresse aux enfants de 4 à 7 ans.

Dans la boîte de jeu on trouve :

  • une plateau de jeu
  • 5 tuiles avec un segment de chemin
  • 2 figurines (le Petit Chaperon Rouge et le loup)
  • 3 sapins
  • 1 maison
  • 1 livret avec 48 défis
  • une bande dessinée

Contenu de la boîte

 

Comme dans l’histoire, le petit Chaperon Rouge doit rejoindre la maison de sa mère-grand. Le but du jeu est donc de déterminer le chemin qu’il prendra pour arriver. Il existe 2 modes de jeu :

  • un plus facile où le Petit Chaperon Rouge est seul
  • un plus difficile où l’on doit également trouver le chemin que prend le loup (qui doit être plus court que celui du Petit Chaperon Rouge)

C’est un jeu solitaire et une fois que l’enfant connaît bien les règles, il peut jouer en toute autonomie. Il découvre les niveaux sur le livret défis et ne peut accéder à la solution que s’il tourne la page.

Le Petit Chaperon Rouge : le livret défis

Notre avis sur le jeu

Le Petit Chaperon Rouge n’est pas le premier jeu Smart Games que nous avons puisque nous possédons également le magnifique “Jour et Nuit” que je vous ai présenté et dont nous ne nous sommes jamais lassés. Mais les défis de “Jour et Nuit” sont devenus un peu simple pour Colombe (5 ans) et je voulais lui proposer un nouveau jeu auquel elle pourrait jouer en autonomie.

 

Le Petit Chaperon Rouge et le loup !

Colombe prend plaisir à placer les pièces sur le plateau (en respectant bien la position de la cheminée de la maison, afin que toutes les portes soient au bon endroit !). Une fois les pièces en place, les défis lui donne matière à réfléchir, analyser, se projeter, afin de trouver la solution. Comme il n’existe qu’une seule solution par défi (donc aucune confusion possible), le jeu est auto-correctif.

J’apprécie cette possibilité d’autonomie. Comme vous le savez sans doute, j’instruis mes enfants à la maison, ce qui me demande beaucoup d’attention auprès de chaque enfant lorsqu’il aborde une toute nouvelle compétence. Et c’est généralement le moment où l’autre enfant vient me solliciter pour que je lui trouve une activité ! Alors ce genre de jeu de résolution de défi en autonomie me sauve la vie !

 

Petit O’ (3 ans) utilise aussi Le Petit Chaperon Rouge, bien qu’il n’ai pas encore les 4 ans conseillés sur la boîte. Pour le moment, il ne résout pas encore les défis, mais place les pièces sur le plateau en suivant le modèle. Cela développe déjà beaucoup de compétences visuelles et de repérage dans l’espace, et le prépare à jouer au jeu dans quelques mois.

 

Le petit plus dans la boîte de jeu

La boîte de jeu contient une bande dessinée du Petit Chaperon Rouge. Il s’agit d’une bande dessinée sans texte. Ainsi l’enfant découvre l’histoire au fil des images, il peut “lire” l’histoire seul et la réinventer en fonction des détails qu’il percevra différemment à chaque fois.

J’ai adoré ce petit plus ! En achetant le jeu, je n’avais pas pensé que nous n’avions pas l’histoire du Petit Chaperon Rouge à la maison, et que de ce fait je ne l’avais jamais vraiment racontée à mes enfants. Trouver cette bande dessinée m’a donc permis de palier à ce manque ! Et l’absence de texte permet une étude bien plus libre et enrichissante. Après avoir raconté (ma version de) l’histoire aux enfants,  je les laisse maintenant me raconter la leur. L’exercice est idéal pour l’imagination, le langage et l’organisation de la pensée !

 

Les autres participations au rendez-vous 1,2,3… Jouez ce mois-ci

 

Le Petit Chaperon Rouge aux éditions Smart Games
jeu de 4 à 7 ans
1 joueur
48 défis
prix : 24,99€

 

Connaissez-vous les jeux Smart Games ? Lequel est votre préféré ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire car cela me fait toujours plaisir de vous lire !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Douce France – À Travers leurs yeux d’enfants…

Publié le

Ce mois-ci, j’ai choisi le thème de notre rendez-vous À travers leurs yeux d’enfants… par rapport à notre propre expérience. Après 9 mois d’expatriation à Dubaï, nous sommes retournés en France pour la première fois et j’avais envie de connaître le regard que mes enfants portent sur leur pays d’origine. Voilà pourquoi le thème était “Douce France“.

Notre interprétation de Douce France

Colombe a avant tout remarqué les drapeaux français accrochés aux bâtiments officiels. Malheureusement, nous ne les avons pas pris en photo, n’ayant pas toujours le temps de nous arrêter, ou n’ayant pas l’appareil photo à portée de main.

Mais le séjour nous a donné l’occasion de faire quelques photos de détails qui ont marqués mes petits expat’ maintenant plus habitués à la vie dans le désert qu’à la vie dans la campagne normande ! Il y a eu :

Le salon de Grand-mère éclairé par une jolie lumière…

 

Nuages gris

Nuages gris au-dessus de Rouen

De gros nuages gris au-dessus de Rouen (mais pas de pluie !)…

 

coccinelle dans l'herbe

Des petites bêtes, de l’herbe bien verte et de jolies fleurs…

 

averse et ciel bleu

Une averse et un ciel bleu en même temps…

 

La tour des archives de Rouen… Colombe s’est longuement demandé si elle était aussi grande que la Burj Khalifa ! Mais finalement, non. Elle en est presque sûre !

 

les enfants jardinent
photo prise par Maman !

Et surtout pendant notre séjour en France, Colombe (5 ans) et Petit O’ (3 ans) ont profité de la nature et du jardin ! Je leur ai acheté une combinaison anti-pluie et des bottes qui leur ont permis de sortir qu’importe la météo. Et ils étaient ravis ! Ils ont sauté dans les flaques, se sont roulés dans l’herbe et ont joué avec la terre. De longues heures de jeux qui leur ont permis de prendre un bon bol d’air !

Vos interprétations de “Douce France”

Chez Extraordinaire maman Pivert, Petit Poussin a eu une idée qui me séduit beaucoup !

Chez Mon joli petit Bureau, Emmy qui est une enfant expat aussi a choisi un joli symbole français !

Chez Rêves de Fripouille, les enfants nous emmènent dans faire de belles promenades et nous montre leur vision de la douceur de vivre à la française ! Et même maman s’est prêtée au jeu !

J’en profite pour m’excuser auprès de toutes les mamans qui ont eu la chanson “Douce France” dans la tête (et dont je fais partie) ce mois-ci. Mais finalement c’est plutôt une jolie chanson, non ?

 

Le prochain rendez-vous

Pour le rendez-vous du 20 mai, j’ai de nouveau demandé à un enfant de choisir ! Ce sont donc les enfants de Claire du blog Rêve de Fripouilles qui ont décidé du thème : les insectes ! Avec l’arrivée des beaux jours ils vont revenir, et j’espère que cela va inspirer nos photographes en herbe !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Notre bac de manipulation autour de Pâques

Publié le

La fête de Pâques approche à grand pas, et nous en parlons beaucoup à la maison. Nous abordons le sujet en voyant les rayons remplis de chocolats dans les magasins bien-sûr, mais aussi à travers nos lectures et nos activités. J’ai proposé un bac de manipulation autour de Pâques à mes deux enfants, Colombe (5ans) et Petit O’ (3 ans) avec un peu de pâte à modeler et quelques jolis accessoires.

 

La préparation du bac

Pour préparer ce bac, j’ai fait simple :

  • des petits poussins
  • des pics en forme de lapins
  • des caissettes de papier pour cupcake
  • un morceau de pâte à modeler en forme d’œuf de pâques

Bac de manipulation autour de Pâques

 

Nos jeux de manipulation autour de Pâques

Pour que mes enfants manipulent en toute liberté, je leur ai proposé à chacun un bac avec les mêmes accessoires.

 

Bacs de manipulation autour de Pâques

J’ai présenté tout le matériel dans des petits bacs, mais chaque enfant avait un set de table sur lequel il pouvait étaler la pâte à modeler et manipuler à loisir.

Au moment de la présentation, je n’ai rien expliquer aux enfants et je n’avais aucune attente de leur part. Je les ai laissé observer le matériel et choisir leur propre jeu. Colombe a très vite trouvé quoi faire puisqu’en à peine 3 minutes, elle avait déjà installé ses petits poussins et ses lapins sur sa pâte à modeler.

Poussins et lapins sur de la pâte à modeler

Petit O’ a d’abord inventé une histoire (de bagarre) avec ses poussins et il a transpercé un poussin avec 2 pics lapins (je n’imaginais pas que l’activité serait si violente !) avant de s’intéresser enfin à la pâte à modeler.

Alors les 2 enfants ont joué à cacher un poussin dans une boule de pâte et d’en faire un petit œuf.

Poussin caché dans de la pâte à modeler

Poussin caché dans de la pâte à modeler

Puis, Petit O’ a créé de petites scènes avec les poussins et la pâte à modeler. Il a posé chaque poussin sur un amas de pâte qu’il a appelé “volant” et qui était une espèce de soucoupe volante (si j’ai bien compris, mais l’esprit d’un enfant de 3 ans est parfois semblable à celui d’une personne imbibée d’alcool… difficile à suivre !).

Puis il a jouer à “Caché-trouvé” avec un poussin dans une des caissettes.

Pendant ce temps, Colombe construisait un soleil avec de la pâte à modeler et des lapins (le récit de cette activité ressemble de plus en plus au délire d’un type sous extasie, on se croirait dans une chanson des Beatles !).

Soleil en pâte à modeler

Soleil en pâte à modeler

Finalement après plus de 45 minutes de manipulation, j’ai proposé aux enfants de fabriquer des petites boules et des boudins avec leur pâte à modeler. Un exercice que mes enfants devraient effectuer s’ils allaient à l’école !

boules de pâte à modeler

Après avoir transformé tout notre stock de pâte à modeler en boudins et en petites boules, les enfants ont eu envie d’arrêter. Il faut dire qu’ils ont joué à la pâte à modeler pendant au moins une bonne heure !

Si vous souhaitez en voir plus (et entendre les explications de Petit O’ sur ses délires créatifs !) vous pouvez retrouver cette activité en vidéo dans mes stories permanentes sur Instagram !

Que pensez-vous de cette activité ? Chez vous aussi, les enfants adorent la pâte à modeler ? Mettez moi un petit mot en commentaire car j’adore vous lire !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Voyageons Ludique au Maghreb

Publié le

Le Maghreb, thème du rendez-vous Voyageons Ludique nous a beaucoup inspirés ce mois-ci. Après avoir dessiné de jolis tatouages au henné (ou presque), j’ai intégré ce thème à notre étude régulière dans le cadre de l’instruction en famille des mes 2 enfants Colombe (5 ans) et Petit O’ (3 ans). Nous ne suivons pas de programme particulier, mais les apprentissages sont rythmés par des activités et des sujets d’étude récurrents. Parmi ces sujets il y a la découverte de nouveaux pays que nous consignons dans notre cahier des pays, et l’apprentissage régulier de poésies. Dans le courant du dernier mois, j’ai donc choisi le thème du Maghreb pour ces 2 sujets d’étude.

Le Maghreb sur notre cahier des pays

Notre cahier des pays est un objet vivant. Nous y mettons les pays des gens que nous connaissons et qui nous sont proches, et je ne veux pas surcharger les enfants d’informations. Même si nous appelons communément “Maghreb”, l’Algérie, la Tunisie et le Maroc, je n’ai choisi d’étudier que les Maroc. Comme à chaque fois, nous avons dessiné le drapeau du pays et recherché sa signification, noté la langue parlé, la capitale, la monnaie…

Cahier des pays : le Maroc

Colombe et Petit O’ ont d’ailleurs remarqué que comme aux Émirats Arabes Unis que nous avions déjà étudiés, on parle arabe au Maroc et on paye en Dirham !

 

Le Maghreb en poésie !

Afin d’entraîner notre mémoire (oui, oui, moi aussi j’entretiens ma mémoire, il paraît que c’est un exercice très sain) et d’enrichir notre culture, nous apprenons régulièrement des poésies. Chaque matin pour le petit déjeuner j’installe notre cahier de poésies sur le porte-livre et nous lisons et expliquons une poésie de façon à l’apprendre doucement. Généralement Colombe et Petit O’ mettent une à deux semaines pour apprendre une poésie, nous en apprenons donc souvent 2 par mois.

Au Maghreb (bon, j’avoue au Maghreb comme aux Émirats !) le dromadaire est un animal commun. J’ai donc choisi une poésie pour apprendre à distinguer les dromadaire et les chameaux ! L’auteur de la poésie ne figure pas sur la page parce que je ne l’ai pas trouvé, mais si vous savez qui a écrit cette poésie, dites le moi !

 

Poésie : Dromadaire ou Chameau

 

Comme à chaque fois que nous apprenons une poésie, je l’ai écrite sur notre cahier de poésie et les enfants l’ont illustrée. Petit O’ a colorier la page d’illustration en bleu et je l’ai aidé à dessiné un palmier. Colombe a découpé et collé un papier jaune pour faire le sable, puis à l’aide d’un tutoriel sur internet, elle a dessiné un chameau.

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Les Fleurs – À Travers leurs yeux d’enfants…

Publié le

Bien que cela n’y paraît pas en France, le printemps est arrivé ! Le thème de notre rendez-vous À Travers leurs yeux d’enfants…, choisi par Emmy (6 ans) du blog Mon Joli Petit Bureau, est tout à fait approprié à la saison puisqu’elle a choisi : “Les Fleurs” !

À Travers leurs yeux d'enfants

Notre interprétation du thème : “Les Fleurs”

Petit O’ n’a pas souhaité participer ce mois-ci. Il faut dire qu’à Dubaï, il y a assez peu de fleurs (en tous cas peu de variétés), et il a été peu inspiré.

Malgré le peu de fleurs que l’on trouve ici, Colombe (5 ans) en trouve toujours quelques-unes à ramasser. Déjà petite, elle avait pris l’habitude de rentrer de l’école en ramassant des trésors de la nature, alors malgré le peu de végétation ici, elle ne change pas ses habitudes. Une fois rentrée à la maison, elle observe ses fleurs avec notre boîte lumineuse ou s’amuse à créer des figures avec. Je lui ai donc proposé de prendre en photo une de ses observations ou une de ses créations.

Papillon en fleur

Il y a quelques semaines nous avons visité le “Dubai Butterfly Garden“, un magnifique jardin de papillons. Dans les premières pièces, nous avons admiré des tableaux fabriqués avec des ailes de papillons. Colombe a voulu rappeler ce thème des papillons dans sa photo !

 

Vos interprétations du thème : “les fleurs”

Chez Mon Joli Petit Bureau, Emmy a patiemment attendu l’arrivée du printemps.

Chez Extraordinaire maman Pivert, Petit Poussin nous montre sa table des saisons.

Chez Rêves de Fripouilles, les enfants nous font voyager en nous montrant de magnifiques fleurs exotiques.

 

Le prochain rendez-vous

Pour le prochain rendez-vous, c’est moi qui ai choisi le thème. Nous allons passer quelques semaines en France, alors je suis curieuse de voir ce qui représente ce pays pour mes petits expatriés. Le thème sera donc : “Douce France” ! J’ai hâte de voir ce que nos photographes en herbe nous feront découvrir !

 

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Nos mains tatouées au henné

Publié le

Je ne suis pas très régulière dans mes participations au rendez-vous Voyageons Ludique organisé par mes amis du blog Pa’man c’est une longue histoire, mais ce mois-ci, je suis très motivée ! À l’annonce du thème, “Le Maghreb“, j’ai eu plein d’idées, alors j’ai décidé d’en faire le thème d’étude général de notre mois. Et mon premier article concerne une petite activité proposée à Colombe (5 ans) et à Petit O’ (3 ans) afin de se familiariser avec une jolie tradition du Maghreb : le tatouage au henné. Nous avons déjà eu l’occasion de faire embellir nos mains, mais cette fois, j’ai proposé aux enfants de s’entraîner à reproduire des mains tatouées au henné sur une feuille de papier. L’activité est tellement simple que mes 2 enfants peuvent maintenant la préparer en toute autonomie !

Nos mains tatouées au henné : le matériel

Pour faire nos mains tatouées au henné il faut :

  • des feuilles blanche ou couleur chaire
  • un crayon ou feutre fin marron
  • une paire de ciseaux
  • des feuilles de couleurs (si vous voulez en faire une carte à offrir ou une affiche)
  • de la colle

La réalisation

Je vous l’ai dit, cette activité est tellement simple que les enfants peuvent la réaliser seuls (ou presque pour Petit O’ qui a encore besoin d’un peu d’aide). On commence par tracer le contours de sa main sur une feuille.

Tracer le contour de ses mains.

Puis on dessine des fleurs, des lignes, des petits points et autres jolis motifs qui composent traditionnellement les tatouages au henné. Cette partie est un bon exercice de graphisme, de concentration et de patience ! (d’ailleurs on voit bien au résultat final que la patience manque encore à Colombe pour ne pas bâcler son travail !)

 

graphisme tatouage henné

Une fois les motifs terminé, il suffit de découper l’empreinte de la main (encore un bon exercice de motricité fine !) et de la coller sur une feuille pour en faire une affiche ou une carte à offrir !

 

Nos mains tatouées au henné : le résultat

Collées sur une feuille de couleur, nos mains font une jolie carte ou une affiche à accrocher où à offrir.

Dessin de main tatouée au henné

Dessin de main tatouée au henné

Dessin de main tatouée au henné

Comme je l’ai dit plus tôt, l’activité est vraiment facile à faire, et une fois qu’on l’a présentée, les enfants peuvent la faire en toute autonomie. C’est donc une activité idéale pour occuper les enfants pendant les longs repas de famille, les mariages, anniversaires, ou tout simplement à la maison lorsqu’ils s’ennuient !

Et présentée avec quelques décors dorés et des verres de bons thé à la menthe, on se croirait presque au Maroc, non ?

Avez-vous aimé cette activité ? Est-ce qu’elle vous inspire ? Dites-le moi en commentaire, cela me fait toujours plaisir de vous lire ! Et si vous proposez cette activité à vos enfants, vous pouvez aussi m’envoyer des photos, ici ou sur mes réseaux sociaux Facebook et Instagram !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Invitation à créer : si j’étais un moyen de locomotion

Publié le

Voilà bien longtemps que je n’ai pas présenté d’activités manuelles faites avec les enfants sur ce blog. Nous avons été très productifs cet été, alors qu’il faisait très chaud à Dubaï, mais avec le redoux (arrivé tardivement vers fin octobre !), nous avons beaucoup profité de sorties en extérieur. Et Colombe (5 ans) et Petit O’ (3 ans) ont également développé leur autonomie en matière de création. Je laisse le matériel à leur disposition et ils créent quand ils veulent et ce qu’ils veulent. Les activités guidées deviennent alors plus pénibles. Mais voilà un moment que j’ai envie de leur proposer une “invitation à créer” inspirée de la pédagogie Reggio. Mais comme mes enfants créer sans cesse librement, j’avais envie de leur imposer un thème pour une fois. Chaque mois, le blog Mes Humeurs créatives nous propose d’imaginer des activités manuelles avec le enfants à travers de son défi “Si j’étais…”. Et pour le mois de février (oui, je sais, je suis en retard !), le thème est : “Si j’étais un moyen de locomotion”

Invitation à créer : le matériel

Dans une invitation à créer, on met du matériel à la disposition de l’enfant sans lui dire à quoi il sert. L’enfant étudie alors les objets à sa disposition et il détermine lui-même leur usage, sans être “pollué” par les idées préconçues des adultes.

Le type de matériel utilisé n’est pas spécialement important. On peut proposer ce genre d’invitations avec quelques éléments que l’on a sous la main. Pour être plus proche de la pédagogie Reggio, j’aurais sans doute dû proposer des éléments de la nature, mais la jungle urbaine dans laquelle j’évolue rend plus facile l’utilisation de matériel de loisirs créatifs.

Le matériel de notre invitation à créer

Dans un grand plat compartimenté j’ai proposé aux enfants :

  • un rouleau de papier toilette chaque comme base
  • des pompons de couleurs
  • du fil chenille
  • des bandes de papiers colorés
  • des sequins
  • des yeux mobiles
  • des cœurs et étoiles en mousse
  • de petites planches d’autocollants
  • du washi tape
  • de la colle, des ciseaux…

J’ai volontairement proposé beaucoup de matériel car je voulais voir vers quoi les enfants allaient se tourner. Mais je pense leur en proposer beaucoup moins les prochaines fois, et surtout leur proposer le matériel qui ne les a pas inspirés !

Le matériel de notre invitation à créer

Le matériel de notre invitation à créer

Si j’étais un moyen de locomotion : nos créations !

Eh oui : “Nos créations”. Pour cet exercice, je me suis assise avec les enfants et j’ai créé avec eux. Cela a sans doute influencé leur manière de faire et leur utilisation du matériel, mais j’ai bien sentie que si je ne me mettais pas à créer avec eux, Petit O’ se serait arrêté très vite.

Voici donc ma création : un bus pompons aux passagers “ours arc-en-ciel”.

La création de Petit O’ : un avion pour détruire les déchets.

Un avion pour détruire les déchets

Création de Colombe : “un avion-fusée qui peut se transformer en taxi”

 

La création de Colombe a sans doute un peu débordé… Mais je l’ai vu prendre beaucoup de plaisir à manipuler la colle liquide et les fils chenilles.

 

Pour un premier essais je suis plutôt convaincue. Les enfants ont passé un bon moment et moi aussi. Je me rends mieux compte du matériel qui ne les inspire pas et du matériel qu’ils maîtrisent bien. Bref, cette petite expérience m’a donnée plein de pistes pour la suite !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Comment s’habiller quand on est une femme à Dubaï

Publié le

Voici une question que l’on m’a souvent posée et que je me suis posée moi-même avant de venir vivre aux Émirats Arabes Unis : comment s’habiller quand on est une femme à Dubaï ? L’idée que l’on se fait depuis l’Occident est souvent embrouillée entre l’image d’une ville de tous les excès et d’un islam strict. D’un côté, on voit des images de femmes très légèrement vêtues, posant devant les symboles de l’architecture moderne, et d’un autre côté, on nous présente des femmes voilées et on nous parle de règles strictes. Alors quelle version croire et qu’est-ce qu’on met dans sa valise quand on prépare ses vacances à Dubaï ?

Le port du voile à Dubaï

L’habit traditionnel des femmes des Émirats Arabes Unis, est la abaya, une longue robe noire qu’elles portent par dessus leurs vêtements. Elles couvrent leur tête et leurs cheveux avec le sheila, un voile noir, souvent légèrement transparent. Même s’il n’est pas obligatoire de porter la abaya et le sheila, la plupart des femmes émiratis les portent. Elles rivalisent d’ailleurs d’élégance dans les détails avec quelques strass ou perles pour agrémenter leur tenue (tout est toujours fait de manière subtile, cela rend la tenue très élégante et jamais “bling-bling”).

 

habit traditionnel des femmes aux Emirats Arabes Unis
Habit traditionnel des femmes aux Emirats Arabes Unis.

 

Certaines femmes cachent leur visage par d’un voile noir qui couvre leur nez et leur bouche, ne laissant apparaître que leurs yeux. L’un des plus anciens accessoires de la tenue traditionnelle est une sorte de masque en cuir doré couvrant le front, le nez et la bouche et qui est appelé burqa. À l’origine, ce masque servait à protéger le visage du soleil et du sable du désert. De nos jours, il n’est plus porté que par les femmes âgées.

 

Burqa aux Emirats Arabes Unis
La burqa des Emirats Arabes Unis est un masque de cuir doré qui protège le visage des vents de sable.

Mais le voile n’est pas obligatoire aux Émirats Arabes Unis et aucune tenue particulière n’est imposée aux femmes. Ainsi, on croise des femmes musulmanes voilées de toutes les manières possibles, mais aussi des femmes en mini short et en débardeur !

La tenue la plus appropriée à Dubaï

On entend beaucoup de choses sur la manière dont les femmes doivent s’habiller à Dubaï, et tout n’est pas bon à prendre. Je vous conseille de vous méfier des visions un peu extrême, d’un côté comme de l’autre. Ceux qui diront que les femmes doivent sortir couvertes de la tête aux pieds n’ont vraisemblablement pas mis le nez dehors ! Et ceux qui vous assurent que vous pouvez porter n’importe quoi vous exposerons peut-être à quelques complications. En réalité, la manière dont vous pouvez vous vêtir dépend surtout de l’endroit où vous vous trouvez dans la ville.

À la plage, bikini, mini short et crop top sont largement admis, et il en est de même dans les quartiers très touristiques.

Les centres commerciaux affichent à l’entrée leur politique en matière d’habillement : épaules et genoux couverts. Mais on peut voir sur l’affichage que la tenue vestimentaire n’est pas mise du côté des règles, et qu’elle est juste suggérée. D’ailleurs les termes sont clairs : “We advise avoiding showing your shoulders and knees” (Nous vous recommandons d’éviter de montrer vos épaules et genoux). Plus qu’une règle, il s’agit d’une recommandation pour ne pas choquer Émiratis et autres personnes originaires du golfe. Et dans les faits cette politique n’est pas stricte : je vois de nombreuses femmes se promener en tenue légère dans les grands centres commerciaux sans jamais avoir de souci. Tant que leur comportement n’est pas provoquant, il n’y a pas de problème. Attention, si se tenir la main entre homme et femme est admis ici, s’embrasser en public est déjà considéré comme une provocation. Enfin, je vous recommande de ne pas vous habiller trop légèrement dans les centres commerciaux pour une raison toute simple : il y fait assez froid à cause de la climatisation !

 

Politique d'habillement des centres commerciaux à Dubaï
Panneau énonçant les règles de comportement dans un centre commercial de Dubaï (Mall of the Emirates, celui avec la piste de ski). Notez que la tenue vestimentaire n’est que suggérée (et qu’il n’est pas fait mention d’homme ou de femme, la suggestion s’adresse à tous)

 

Les centres administratifs et lieux institutionnels sont plus pointilleux sur la manière de s’habiller des femmes (et des hommes !).  La règle est d’avoir les épaules et les genoux couverts (pour les femmes comme pour les hommes !). Et les agents de sécurité veillent au grain ! Mais les premières mises en garde sont toujours faites avec gentillesse, après si vous souhaitez vous opposer et expliquer à l’agent de sécurité que vous trouvez idiot de se couvrir, vous vous exposez sans nul doute à de gros problème…

Enfin, la visite des mosquées impose une tenue plus stricte, avec bras, jambes et tête couvertes. Et cette fois, on ne s’arrête pas aux bras et aux épaules : lors de ma visite de la mosquée Cheikh Sayed d’Abu Dhabi, j’avais choisi une tenue qui me semblait aconvenir, mais finalement, mon pantalon laissant apparaître mes chevilles, on m’a demandé d’enfiler une abaya. Si comme moi, vous n’avez pas la tenue adéquate, pas de soucis, les mosquées ouvertes aux visites mettent des abaya à la disposition de ses visiteuses.

 

tenue vestimentaire pour les femmes dans une mosquée des Emirats Arabes Unis
S’il faut être couverte lors des visites de mosquées, toutes les originalités sont permises. Ainsi, lors de la visite de la grande moquées Cheikh Sayed d’Abu Dhabi, j’ai égayé la abaya que l’on m’a prêtée avec mon foulard à pompons arc-en-ciel.

Alors, comment s’habiller quand on est une femme à Dubaï ?

J’ai bien envie de vous dire que vous vous habillez comme vous voulez, mais qu’il faut adapter votre tenue à l’occupation du jour. Si vous êtes touriste, pas besoin d’attention particulière. Dans mon quotidien de femme résidant à Dubaï, j’ai rangé les mini-shorts et jupes courtes que je portais en France, non parce que j’y suis contrainte, mais parce que je ne me sens plus à l’aise dedans. Personnellement, je préfère les tenues un peu plus longues (près du genou) qui me permettent d’être en accord avec les recommandations des centres commerciaux (dans lesquels on passe beaucoup de temps dès qu’il fait un peu chaud, c’est à dire 9 mois de l’année !). Mais je croise de nombreuses femmes, mères de famille ou non, portant des tenues très courtes sans que cela ne choque personne. Quant au fait de couvrir ses épaules, je ne le fais pas par contrainte mais par confort : la climatisation est souvent forte dans les lieux clos et la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur est généralement grande. Même si je porte des débardeurs dans la rue, j’ai toujours avec un moi un petit gilet à enfiler rapidement lorsque j’entre dans le métro ou dans un centre commercial afin de supporter le froid !

tenue vestimentaire d'une femme à Dubaï
Voici une tenue que je porte facilement ici. La photo a été prise pendant les quelques jours de fraîcheur que nous avons ici, d’où le fait que je porte une veste. Je porte une chemise légère mais à manche longue : cela me permet de ne pas avoir trop froid à l’intérieur (car la clim est souvent forte) et de ne pas trop m’exposer au soleil. Ce genre de jupe est assez courant ici : on joue beaucoup avec les différences de longueurs dans les tenues vestimentaires féminines. Cela ne se voit pas sur la photo, mais cette jupe est composée d’une minijupe et d’un voile légèrement transparent par dessus : le jeu des transparences est très commun aussi.

 

Robe longue Dubaï
Je vous conseille d’avoir robes longues dans votre garde-robe (si vous aimez porter des robes, bien-sûr). Même si elles sont moins pratique pour la maman que je suis, elles sont idéales pour être acceptée dans n’importe quel lieu (je pense surtout aux mosquées et aux services administratifs qui exigent une tenue plus stricte).

 

Porter un voile à Dubaï pour se protéger du soleil
Le port du voile n’est pas obligatoire à Dubaï, mais je garde toujours un foulard sur moi. Il me sert généralement à me couvrir le cou lorsque la climatisation est trop forte. Mais dans le désert, lorsque j’oublie de prendre un chapeau, il est très pratique pour me protéger du soleil !

 

Si cet article vous a plu, si vous avez des questions, n’hésitez pas à réagir ! Je répondrai à vos questions et qui sait, cela me donnera peut-être des idées pour de prochains articles !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Avoir une peur bleue – À travers leurs yeux d’enfants…

Publié le

Le thème du rendez-vous À Travers leurs yeux d’enfants… ce mois-ci était “Avoir une peur bleue “. C’est Petit Poussin, le fils d’Extraordinaire Maman Pivert qui a choisi ce thème qui nous a un peu sortis de notre zone de confort ! En effet, ici, la peur on l’évite plus qu’on ne l’affronte ! Je suis incapable de regarder le moindre film qui touche de près ou de loin au paranormal, et Colombe du haut de ses 5 ans refuse souvent de lire des histoires sous prétexte qu’il y a un méchant dedans.

 

À travers leurs yeux d'enfants

Notre interprétation d’avoir une peur bleue

Vous vous en doutez, nous n’avons pas beaucoup exploré le sujet, en grande courageuses que nous sommes ! Et Petit O’ ne nous a pas aidé puisqu’il n’avait pas envie de participer cette fois ! Mais heureusement notre livre préféré en ce moment, La Couleur des Émotions comporte une page sur la peur !

La couleur des émotions, la peur

Colombe a choisi une mise en scène assez simple, mais elle a tout de même tenu à fermer les rideaux pour que la photo face plus peur !

Votre interprétation d’avoir une peur bleue

Chez Mon Joli Petit Bureau, Emmy a pris une photo à toute vitesse, mais je trouve que cela lui donne un côté encore plus effrayant !

Chez Extraordinaire Maman Pivert, Petit Poussin a fait ce qui me semble être sa plus belle mise en scène depuis le début de ce rendez-vous ! Je vous assure, allez voir, ça vaut le détour !

Le prochain Rendez-vous

Pour le prochain rendez-vous, j’ai demandé à Emmy (6 ans) du blog Mon Joli Petit Bureau de choisir le thème.  Ce sera donc “Les fleurs” qui pourront inspirer nos photographes en herbe !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+