Occuper bébé : les bouteilles sensorielles (suite)

Publié le

La deuxième utilisation des bouteilles n’est pas bien compliquée non plus : on fabrique des bouteilles sensorielles (vive Montessori !) ou plus simplement, on fait des maracas !Le matériel nécessaire:

Des bouteilles vides. Moi j’aime bien les bouteilles Mont Roucous 25cl car je les trouve très adaptées à la taille des mains d’un tout petit.


De la colle très forte, genre super Glue.
Tout ce que l’on peut mettre dans une bouteille
et que va émerveiller les yeux et les oreilles. Oui, même les oreilles
de papa et maman, faut jouer le jeu et prendre un peu sur soi pour que
bébé s’amuse ! Je vous déconseille quand même les pâtes qui font
énormément de bruit (et c’est ce qui en fait la seule bouteille avec laquelle la Colombe veut jouer la bouteille préférée de la Colombe). Le riz et la semoule font moins de bruit et plaisent quand même aux petits.

Les étapes à suivre :

Retirer l’étiquette des bouteilles et les remplir, plus ou moins en fonction de ce que l’on y met. Ici avec de l’eau et des colorants alimentaires, on peut les remplir entièrement ou à moitié, mais avec d’autres contenus, un fond suffit.

 

Si l’on utilise un contenu sec (riz, bolduc…) il faut impérativement attendre que les bouteilles soient sèches avant de les remplir !

Mettre de la colle sur la vis à l’intérieur du bouchon.
Refermer et attendre que la colle sèche. C’est prêt !
Ici on commence à avoir une jolie collection, comprenant certaines bouteilles un peu originales (je reviendrai une prochaine fois sur  celle avec les bouchons). Et si la Colombe est passée à des jeux un peu plus « élaborés » à la maison (bon, ok on parle de gribouillage et de pâte à modeler là…), les bouteilles l’occupent encore bien en voiture !
Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

One thought on “Occuper bébé : les bouteilles sensorielles (suite)

    […] bouteilles sensorielles et autres hochets en bouchons. Ce sont des jouets de bébé, mais comme je l’ai dit, une […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *