Occuper son enfant

Nos cadeaux pour le personnel de la crèche

Publié le

Même si mes enfants ne vont pas encore à l’école, ils sont plus ou moins soumis au calendrier scolaire à la crèche et par leurs activités. Il est donc temps pour nous de confectionner les cadeaux pour le personnel de la crèche qui s’est si bien occupé de Colombe et de Petit O’ cette année. Comme cette année était la dernière année de crèche pour ma Colombe, j’avais envie de gâter toutes les personnes qui ont été importantes lors de son passage, et elles sont nombreuses. Il y a les 4 directrices (oui, c’est une grosse crèche !), une puéricultrice de l’unité de Colombe qui s’est beaucoup occupée d’elle, la puéricultrice référente de Colombe depuis son arrivée en collectivité et celle de Petit O’ (qui auront toutes deux un cadeau un peu plus gros !). Enfin, Colombe étant inscrite à un atelier d’éveil musical, nous n’oublions pas son professeur.

Nous voilà donc avec pas moins de 8 cadeaux à réaliser !!! (Généralement je fais un cadeau pour la puéricultrice et je fais des gâteaux pour le reste de l’équipe, mais ma Colombe a passé de si bons moments dans sa crèche et je l’ai vue faire de tels progrès grâce au personnel que j’avais envie de remercier tout le monde !)

Cette année, nous avons réalisé des Tote bags. J’adore ces petits sacs en tissus qui se glissent dans le sac à main et qui sont parfois si jolis ! J’en ai toute une collection et j’avais envie d’en fabriquer pour les offrir. J’ai donc acheté un lot de 10 Tote bags vierges et de la peinture textile Pébéo spécialement adaptée aux enfants et utilisable avec les mains. Il nous a fallu plusieurs matinées pour réaliser les 8 sacs prévus : j’avais prévu des motifs assez précis pour chaque sac et Colombe n’avait pas vraiment de liberté de création alors sa patience a été grandement limitée. J’ai bien senti qu’elle aurait aimé s’exprimer un peu plus, mais lorsque je lui montrais les modèles que j’avais choisi et que je lui expliquais que c’était pour Unetelle, sa volonté de faire plaisir reprenait le dessus !

Matériel nécessaire à la réalisation des sacs

J’aime beaucoup cette peinture textile de la marque Pébéo. Elle peut être utilisée par les enfants et surtout on peut l’appliquer directement avec les mains ! J’ai utilisé des morceaux de carton que j’ai glissé dans le sac pour que la peinture ne marque pas les deux côtés et il vaut mieux prendre un vieux chiffon pour essuyer les mains du petit artiste, mais ce sont à peu près les seules précautions à prendre. La texture de la peinture est vraiment agréable et s’étale sans problème sur le tissu. Quant aux couleurs, je les ai trouvé plutôt jolies. Sur ce point mon seul regret est qu’elles ne se mélange pas toujours comme on l’attend. J’ai voulu faire du rose en mélangeant du rouge et du blanc et j’ai obtenu un rouge orangé à la place. Mais ce point me semble vraiment secondaire tant cette peinture est agréable à utiliser !

Peinture textile tactil color de Pébéo : avec un pinceau ou avec les mains !

Peinture textile tactil color de Pébéo à utiliser avec les mains !

Faire un paon avec ses empreinte de mains et de doigts

Pour les directrices, que nous avons plusieurs fois croisées à la médiathèque dans le courant de l’année, nous avons reproduit des couvertures de livres pour enfant. La Chenille qui fait des trous (d’Eric Carle) , ou Un Petit trou dans une pomme (de Giorgio Vanetti), Petit-Jaune et Petit-Bleu (de Leo Lionni) et 1 fish, 2 fish, red fish, blu fish (du Dr Seuss). Pour la réalisation des couvertures, je me suis inspirées de photos que j’ai réépinglées sur mon tableau Pinterest “empreintes”.

Tote bag : "La chenille qui fait des trous"

Tote bag "un petit trou dans une pomme"

Tote bag "Petit-jaune et Petit-bleu"

Tote bag "1 fish, 2 fish, red fish, blue fish"

Pour les puéricultrices, chacun des enfants a fait un dessin. Petit O’ a fait des coccinelles avec les empreintes de ses mains. Colombe a fait une plage avec un crabe pour l’une, et un paon (animal observé lors de la sortie de fin d’année avec la crèche !) pour l’autre puéricultrice. Colombe a réalisé le maximum de détail seule, mais je l’ai beaucoup assistée afin de ne pas avoir de traces de doigts partout sur les sacs !

Tote bag "coccinelles"

Tote bag "plage et crabe"

Tote bag "paon"

Enfin pour sa prof de musique, j’ai dessiné une portée et Colombe a dessiné les notes du bout des doigts (et oui, les notes ont été dessinées au hasard !).

Tote bag "partition de musique"

Comme je vous le disais, les deux puéricultrices référentes de chacun de mes enfants auront un cadeau un peu plus gros. Dans chaque tote bag, je glisserai le nécessaire au 1er apéro de l’été : une bouteille de limonade, un paquet de chips, une cagette de tomates cerises et un petit éventail pour se rafraîchir ! Pour un rendu plus joli, j’ai fabriqué mes propres étiquettes à l’aide de peintures faites par Colombe (elle rempli des mètres de papier avec sa peinture, je les garde et en fait des papiers cadeaux ou des petites étiquettes comme ici !) sur lesquelles j’ai inscrit “1er apéro de l’été” !

Kit "Premier apéro de l'été"

Et vous quoi de prévu comme cadeau de fin d’année ?

Jeux de mélange des couleurs !

Publié le

Comme je vous l’expliquais ici, à 3 ans et 4 mois, Colombe connaît très bien le nom des couleurs, mais elle ne maîtrise pas encore bien la notion de “clair” ou de “foncé” et elle ne sait pas encore comment mélanger différentes couleurs pour en obtenir de nouvelles. Alors je lui ai proposé plusieurs activités sur ces thèmes en m’appuyant sur le livre Mon domino des couleurs” que nous avions reçu dans la Box de Pandore. Aujourd’hui je vous présente une série de jeux de mélange de couleurs que nous avons réalisées les unes à la suite des autres car elles utilisent le même matériel, mais que l’on peut très bien réaliser de manière indépendante.

Pour commencer, j’ai proposé à Colombe d’essayer l’activité de “l’eau voyageuse“. Il s’agit de faire passer de l’eau d’un verre à l’autre à l’aide d’un papier essuie-tout. Et pour notre thème de mélange des couleurs, j’ai tout simplement rempli 2 verres avec de l’eau de deux couleurs (primaires) différentes, et j’ai fait passer cette eau dans un 3ème verre. Il a fallu de la patience pour obtenir un résultat (petite astuce : surélever le verre qui était rempli initialement). J’ai donc commencé notre expérience en fin de matinée. Colombe a eu un peu de temps pour observer l’eau monter sur le papier essuie-tout et puis se déverser dans le verre central. Finalement quand elle a commencé à manquer d’intérêt nous sommes passer à table. Après le repas, nous sommes retournez voir nos verres qui s’étaient bien remplis !

Préparation de l'activité "eau voyageuse" avec mélange de couleurs.

L'eau voyageuse : début de l'expérience

Eau voyageuse : mélange de bleu et de jaune

Eau voyageuse : mélange de jaune et de rouge

Eau voyageuse : mélange de jaune et de rouge

Eau voyageuse : tous les mélanges

Mélange des couleurs

Je vous recommande vivement cette expérience. C’est une très bonne activité d’observation et elle a un côté magique qui a beaucoup plu à ma fille. C’était très impressionnant pour elle de constater que l’eau avait changé de verre ET changé de couleur alors que nous n’avions absolument pas touché aux verres !

À la fin de l’expérience j’ai trouvé dommage de jeter l’eau dont nous nous étions servie. J’ai alors sorti des boîtes à œufs de cailles (mais des bacs à glaçons conviennent aussi !) et j’ai proposé à Colombe de faire ses propres mélanges à l’aide d’une cuillère (une pipette aurait été mieux, mais j’ai fait avec ce que j’avais sous la main !). Je lui ai proposé de mélanger de nouveau les couleurs primaires ensemble en changeant à chaque fois les proportions afin d’obtenir des couleurs plus claires ou plus foncées. Je lui ai également proposé de jouer sur ces nuances en mélangeant les couleurs secondaires que nous avions obtenues de la première expérience avec les couleurs primaires. Enfin je lui ai proposé d’obtenir de nouvelles couleurs en mélange les 3 couleurs primaires ou en mélangeant les couleurs secondaires ensemble.

Cette activité nous a sans doute occupées pendant 45 minutes (j’avoue ne pas avoir regardé la montre !). Après l’activité d’observation qui avait précédé, Colombe a aimé la manipulation que nécessitait celle-ci.

Mélanges de couleurs primaires et secondaires

Mélanges de couleurs primaires et secondaires

Mélanges de couleurs primaires et secondaires

Mélanges de couleurs primaires et secondaires

Mélanges de couleurs primaires et secondaires

Mélanges de couleurs primaires et secondaires

Je dois vous avouer que j’ai été tout autant intéressée par cette activité que ma fille. Nous avons aimé voir une seule goûte de liquide changer la couleur de nos échantillons. Nous avons aimé faire preuve de précision et dextérité . J’ai trouvé cette activité très apaisante. Nous étions au calme et nous n’avions à nous concentrer que sur nos petites goûtes d’eau colorée !

Pour finir, Colombe m’a demandé si elle pouvait peindre avec son eau colorée, alors je lui ai installé son tableau avec des feuilles de papier. Le résultat n’est pas vraiment probant car la couleur est trop faible pour imprimer le papier, mais Colombe a tout de même aimer. Peut-être a-t-elle juste apprécier de voir le papier se mouiller, et transvaser l’eau d’un verre à l’autre l’a bien amusée aussi (oui parce que transvaser avec des verres à pieds qui cassent c’est bien plus drôle !).

Peindre avec de l'eau colorée

Peindre avec de l'eau colorée

Peindre avec de l'eau colorée

Mis bout à bout, nous avons joué pendant près de 2h ! Et le jeu aurait pu continuer plus longtemps si le temps ne s’était pas gâté ! Ces jeux de mélanges de couleurs ont toujours un grand succès ici, d’ailleurs si vous voulez d’autres idées, allez vois Nos versés colorés à la manière d’Alice ! Et chez vous, les enfants aussi aiment faire des mélanges et jouer à l’eau ?

Bouteilles sensorielles de mélange de couleurs

Publié le

À 3 ans et 4 mois, Colombe connaît très bien le nom des couleurs, mais elle ne maîtrise pas encore bien la notion de “clair” ou de “foncé” et elle ne sait pas encore comment mélanger différentes couleurs pour en obtenir de nouvelles. Alors je lui ai proposé plusieurs activités sur ces thèmes en m’appuyant sur le livre Mon domino des couleurs” que nous avions reçu dans la Box de Pandore. La première de ces activités est en fait une petite expérience que j’avais envie de mener : fabriquer des bouteilles sensorielles de mélange de couleurs. Le principe est simple : dans une bouteille, mettre deux liquides de densité différentes, chacun d’une couleur différente. En secouant la bouteille, les deux liquides se mélangent et la bouteille prend une couleur uniforme. Puis, peu à peu les liquides se séparent et les couleurs aussi. La bouteille reprend alors ses deux couleurs d’origine !

Ça, c’est sur le papier !

Dans les faits, le problème est un peu plus compliqué et je dois vous avouer qu’aujourd’hui je vais vous présenter une activité dont le résultat ne m’a pas satisfaite. Je voulais créer des bouteilles que nous pourrions utiliser à l’envie et que nous pourrions emmener partout. J’ai choisi de faire mes bouteilles dans des petites fioles (j’ai utilisé les fioles de vinaigrette qui accompagnent les salades Sodebo). J’ai coloré l’eau avec du colorant alimentaire standard, et l’huile avec du colorant liposoluble en poudre. J’ai ensuite rempli les fioles comme suit :

  • Eau jaune et huile bleue pour obtenir une fiole verte
  • Eau rouge et huile bleue pour obtenir une fiole violette
  • Eau jaune et huile rouge pour obtenir une fiole orange

tableau_melange_couleurs

bouteilles_sensorielles_melange_couleurs

J’ai mis beaucoup de colorant dans l’huile, le bleu ressort donc très foncé. Sur la photo, on peut voir les 3 fioles quelques minutes après leur création. La seule qui avait déjà été mélangée est la fiole jaune et bleue, et c’est pour cela que l’eau jaune a déjà tendance à devenir verte. Car finalement, une fois les deux liquides mélangés on obtient bien la couleur recherchée, mais lorsque les liquides se séparent, la couleur la plus claire reste marquée par la plus foncée…

bouteille_sensoriel_melange_couleurs

bouteille_sensorielle_couleurs_melangees

Même si l’effet n’était pas parfait, nous avons aimé observer les mélanges et la séparation des liquides. Colombe a constaté la formation d’une couleur secondaire par le mélange des couleurs primaires, mais ça n’est pas ce qui l’a le plus intéressée. Je pense qu’elle a surtout aimé voir les mouvements de liquides et qu’elle a adoré secouer les fioles !

Finalement, les fioles sont utilisables quelques heures, et la séparation des liquides est moins nette à chaque mélange.

J’ai tout de même gardé ces fioles pour observer leur conservation. La fiole “orange” n’a plus aucun intérêt : le colorant jaune ne se voit presque plus, quand au colorant rouge, il forme de gros dépôts sur la zone de contacte des deux liquides. Les fioles “violette” et “vertes” sont plus jolies, on dirait maintenant des bouteilles de lave !

bouteille_sensorielle_couleurs_apres

Je ne suis pas la seule à avoir testé, mon amie du blog L’esprit vient en jouant est arrivée aux mêmes conclusions que moi et toutes deux, nous cherchons encore une solution pour réaliser ce genre de bouteilles de manière durable et en utilisant des ingrédients sans danger pour les enfants. Il semble exister une solution utilisant de l’huile pour lampe colorée en bleu ou en rouge, on peut la voir ici, mais cela me semble bien trop risqué de mettre cela entre les mains de mes enfants ! Le même blog semble avoir réussi l’expérience avec des colorants pour bonbons (donc le même genre de colorants que ceux que nous avons utilisés), sans qu’on puisse comprendre ce qui a fait la différence avec nos essais. Après contact, nous n’avons obtenu aucune réponse…

Alors s’il y a parmi vous des super-chimistes qui ne résistent pas au challenge, des savants-fous désireux de faire la trouvaille du siècle ou même des alchimistes en mal d’une nouvelle quête, n’hésitez pas à vous pencher sur la question et à nous contacter, L’esprit vient en jouant et moi !

Magnet Art – Chut les enfants lisent

Publié le

C’est encore une perle que j’ai envie de vous faire découvrir pour Chut les enfants lisent aujourd’hui. Magnet Art est un livre très original qui permet de recréer des tableaux ou de les revisiter à l’aide de magnets posés sur des toiles aimantées !

Couverture de Magnet Art, éditions Milan

Magnet Art : Pochette de rangement des magnets

Sa couverture présente un cadre doré entourant un papier transparent dans lequel sont ranger de nombreux magnets. Des détails de tableaux, des personnages, des meubles figurants sur des toiles célèbres, ces magnets qui apparaissent en couverture sont en fait rangés dans une enveloppe collée sur la première page du livre.

Chaque page correspond à un tableau et à un peintre. Il y a 7 œuvres au total dans le livre. Chacune est représentée dans son intégralité en haut à gauche de la double page comme un modèle pour remplir la représentation du décor avec les magnets correspondants.

Magnet Art : Van Gogh

La première tâche à laquelle nous nous sommes attelés a été le tri des magnets (et là je remercie mon neveu doué d’une passion et d’un don pour le tri !). Nous aurions pu laisser le livre tel quel, mais comme nous l’utilisons avec Colombe qui est encore petite (3 ans et 3 mois), nous avons préféré séparés les magnets et créer des petites enveloppes correspondant à chaque tableau. Ainsi lorsqu’elle veut reproduire un tableau, l’exercice lui est facilité.

Fillette joue avec Magnet Art

Reproduire les tableaux et reconstituées les scènes, c’est pour le moment ce qui intéresse le plus ma Colombe. Le jeu d’observation lui plaît, elle cherche le moindre détail et apprend du vocabulaire grâce aux sujets des tableaux souvent loin de son quotidien ! Elle s’invente aussi les histoires de ces tableaux. Pouvoir bouger les personnages permet de les placer à d’autres endroits du tableau et d’imaginer ce qui a pu les conduire là.

Magnet Art : Van Gogh revisité

Mais ce livre ne plaît pas qu’aux enfants ! Papa À Dada ! et moi aimons aussi “jouer” avec. Comme vous le voyez ci-dessus, je me plais à inventer des scènes, à mélanger les genres et à jouer avec la perspective.

Pour chaque œuvre, on trouve un petit texte associé, indiquant son auteur et sa date d’exécution, et mettant le doigt sur les détails à observer. C’est donc une activité très original pour découvrir l’art, et jouer les artistes !

J’ai une bonne nouvelle pour vous puisque cette perle est toujours disponible ! L’édition n’est plus la même que celle que je présente aujourd’hui, mais visiblement seule la couleur de la couverture a changé !

Magnet Art, Editions Milan

œuvres représentées dans le livre :

  • Malevitch, Les Sportifs
  • Fresque murale à Pompéi
  • Carpaccio, La Visitation
  • Van Gogh, La chambre de Van Gogh à Arles
  • Douanier Rousseau, La Charmeuse de serpents
  • Bazille, L’Atelier de Bazille
  • Garzoni, Le Vieil Homme d’Artimino

Merci à Devine qui vient bloguer ? pour ce rendez-vous, et à BBB’s Mum qui l’organise ces dernières semaines.

Palme d’Or-DIY

Publié le

Vous êtes à Cannes et vous cherchez un souvenir à rapporter ? Bien évidemment vous écumez les boutiques pour trouver le souvenir idéal, celui qui représente parfaitement l’image que vous avez en tête lorsqu’on vous parle de Cannes : la Palme d’Or ! Eh bien ne cherchez plus ! Ça n’existe pas !

À l’office de tourisme et dans les boutiques de souvenirs on vous proposera de nombreux objets décorés d’une palme (emblème de la ville), mais point de petite Palme d’Or. À croire que seuls les films primés la méritent ! Et pourtant, de grands acteurs et des prix d’interprétation dramatique, dans votre quotidien vous en croisez beaucoup , à commencer par vos enfants je suis sûre ! Alors aujourd’hui je vous explique comment fabriquer vous-même votre propre Palme d’Or. Belle, élégante et toute en simplicité, elle donnera du charme à votre décoration et récompensera les plus belles prestations de vos bambins !

Le matériel :

  • une feuille de carton
  • une paire de ciseau
  • un crayon
  • de la peinture dorée et un pinceau
  • de la colle

Matériel pour fabriquer une palme d'or

 

Réalisation de la Palme d’Or :

Dans la feuille de carton, découpez un rectangle, une tige et une palme. À l’aide de petites mains, peignez tous les éléments avec la peinture dorée et laisser sécher.

Peindre une palme d'or

Pliez la tige sur une extrémité et collez la plus petite partie à la base en carton. Collez l’autre partie de la tige sur l’envers de la palme. Laissez sécher. Si la palme a tendance à tomber vers l’arrière, on peut fixer un petit morceau de papier pour caler la tige.

tige à fixer sur le socle de la palme d'or

L'arrière de la Palme d'Or une fois collée

 

Et voilà la Palme d’Or prête à être offerte aux plus grands interprètes !

 

Palme d'Or

Pour la personnaliser, vous pouvez ajouter une petite étiquette mentionnant ce qu’elle récompense. Ici, je ne pouvais pas choisir alors j’en ai fabriqué 2. Une pour le prix d’interprétation “des yeux de chat suppliant” de ma Colombe et sa fameuse réplique : “J’aimerais bien avoir un jouet comme ça moi.”. L’autre pour le prix d’interprétation dramatique décerné à mon Petit Olivier pour son rôle dans “Au secours maman a quitté la pièce !”

Double Palme d'Or chez les À Dada ! cette année !

Musique et élastiques – À Tout bout d’chant

Publié le

Quand Cécile du blog La Cour des Petits nous a rappelé que cette semaine avait lieu le rendez-vous À Tout bout d’chant, je me suis dit que j’allais passer mon tour. Des idées, je n’en manque pas, mais elles demandent toutes une préparation et en ce moment je manque cruellement de temps ! Finalement, en flânant sur Pinterest, je suis tombée sur une idée plutôt sympathique et incroyablement rapide à mettre en place : Jouer de la musique avec une boîte et des élastiques !

Avec une boîte en carton et des élastiques, Colombe s'est improvisée guitariste !

C’est s’avancer un peu que de dire qu’on va jouer de la musique, certes. Mais c’est une bonne activité pour expérimenter les sons, les tonalités, la résonance, et le matériel nécessaire est facilement trouvable. En fait j’avais déjà tout chez moi puisqu’il a suffit que je trouve quelques boîtes de matières différentes, et des élastiques en caoutchouc.

Boîtes en carton, métal et plastique, et élastiques en caoutchouc

La première étape consiste à entourer les boîtes ou leur couvercle avec les élastiques. Cette étape de préparation fait travailler la motricité fine et cela a beaucoup plu à ma Colombe (3ans et 3 mois). D’ailleurs pendant toute l’activité, elle n’a cessé de rajouter des élastiques, ce qui me pousse à me demander si ça n’est pas ce qu’elle a préféré !

Colombe place les élastiques sur la boîte

Ensemble de boîtes entourées d'élastiques pour jouer de la musique

Nous avons ensuite fait vibrer les élastiques, constatant la différence de tonalité en fonction de leur place sur la boîte, mais aussi la résonance différente en fonction de la profondeur de la boîte. La matière change également le son. Pour cette activité je n’ai choisi que 3 matières différentes (le métal, le plastique et le carton) car ma fille est encore jeune, mais avec des enfants plus vieux on peut multiplier les matières et les tailles de boîtes à l’envie. On peut même leur proposer d’aller explorer la maison afin de trouver eux-mêmes des boîtes  !

Nous avons pris du plaisir à comparer les sons, et Colombe va même vous présenter chaque boîte l’une après l’autre ! Vous remarquerez en fin de vidéo la boîte préférée de Colombe n’est pas celle qui produisait le plus joli son, mais celle sur laquelle elle parvenait à mettre les élastiques facilement !

 Même si nous n’avons pas vraiment joué de musique, nous avons fait remarquer à Colombe que la note change en fonction de la tension exercée sur l’élastique. Papa À Dada ! s’est même amusé à “accorder” la boîte de thé pour nous jouer “Au clair de la lune” !

 

L’activité, ma pris quelques minutes à mettre en place et ne m’a rien coûté puisque j’avais déjà tout à la maison, et pourtant elle a énormément plu à Colombe. Elle a beaucoup le travail de motricité, mais s’est aussi intéressée aux sons que produisaient les boîtes. Il a été difficile de laisser son activité pour aller dormir ce soir, et cela ne s’est fait qu’avec la promesse que l’on recommencerait demain !

Pâte à modeler pailletée aux couleurs de Carnaval -L’art est un jeu d’enfant

Publié le

l-art-est-un-jeu-d-enfant

Février est traditionnellement le mois du Carnaval, et c’est justement le thème du rendez-vous L’Art est un Jeu d’enfant organisé par le blog Le Pays des Merveilles. Le Carnaval étant fêté dans de très nombreux endroits du Monde, cela laissait beaucoup de possibilités. Séduite par les couleurs chatoyantes du Carnaval de la Nouvelle Orléans, j’ai décidé de suivre cette idée et j’ai choisi une activité toute simple, inspirée par Maman Nougatine, et qui réunit les deux grandes passions de ma Colombe en ce moment : la pâte à modeler et les paillettes ! Le lien avec le thème du Carnaval se trouve dans le choix des couleurs, le vert (symbole de paix et de foi), le violet (symbole de justice) et normalement le doré (symbole de pouvoir), mais n’ayant pas cette teinte de pâte à modeler, j’ai utilisé du blanc.

J’ai préparé la pâte en la mélangeant avec des paillettes bleu et des paillettes blanches et je l’ai disposée en petites boules sur un plateau, accompagnée de petits strass et d’étoiles dans un récipient.

preparation_pate_modeler_paillettes

plateau_pate_modeler_paillettes

pate_modeler_paillettes

J’ai alors laissé Colombe (3 ans) complètement libre dans son activité. Les dernières vacances ont été fatigantes, le mois de janvier est un peu long et nous n’avons pas été épargnés par les microbes, je pense qu’elle a plus besoin de s’amuser en ce moment que de suivre des consignes ou d’essayer de nouveaux exercices !

Elle s’est donc emparée de la pâte, l’a malaxée et décorée avec les petites étoiles et les “diamants” mis à sa disposition.

modelage_pate_paillettes

pate_modeler_diamants

Elle a fabriquer un beau gâteau d’anniversaire, car il se trouve que dans la famille À Dada ! c’est toujours l’anniversaire ou le “non-anniversaire” de quelqu’un !

gateau_anniversaire_pate_modedeler_paillettes

Colombe a mélangé les couleurs, joué avec des instruments comme mon vieux couteau suisse spécial pâte à modeler ou des emporte-pièces.

couper_pate_modeler_paillettes

pate_modeler_paillettes_emporte_piece

pate_modeler_paillettes_etoile

etoile_pate_modeler_paillettes

L’activité a occupé Colombe pendant 45 bonnes minutes durant lesquelles elle a modelé, patouillé, inventé, rêver…

melange_pate_modeler_paillettes

À la fin de l’activité nous n’avions aucune production artistique, sauf 3 petits pots de cette jolie pâte aux couleurs entremêlée. Mais avec cette activité nous avons surtout célébré l’art de s’amuser !