Jouets

The Elf on the Shelf – la tradition du lutin du Père Noël

Publié le

L’année dernière, à l’approche de Noël, nous avions accueilli Séraphin, un lutin du Père Noël à notre maison. Fatigué d’avoir préparé les cadeaux tout au long de l’année, ce lutin venait prendre un peu de repos à la maison. S’il restait bien sage toute la journée et ne bougeait pas du tout, la nuit, alors que nous dormions tous, il ne pouvait pas s’empêcher de faire des bêtises ! C’est ainsi qu’un matin nous l’avons retrouvé au milieu des guirlandes de Noël, une autre fois il s’était caché dans des rouleaux de papier toilette, et un jour après l’avoir cherché dans toute la maison, nous l’avons découvert perché dans le lustre du salon ! Bref, ce lutin nous a apporté humour et magie de Noël à la maison ! J’ai donc décidé d’ouvrir ma porte à un lutin du Père Noël cette année encore.

lutin-cache-papier-toilette

lutin-betise-guirlande

lutin-betise-lustre

Si l’année dernière j’avais bricolé moi-même notre petit lutin Séraphin, cette année, je me suis laissée tenter par une version plus « commerciale ». Peut-être avez-vous déjà vu ces petits lutins aux habits rouges mis en scène en train de faire les bêtises les plus inavouables et dont les photos fleurissent sur internet. C’est ce lutin que j’ai choisi cette année, et comme un livre lui est associé, je vais vous le présenter !

The Elf on the Shelf, le livre

coffret : The Elf on the Shelf

The Elf on the Shelf est un coffret qui contient le livre expliquant la « tradition » du lutin du Père Noël, et un petit lutin en feutrine et à la tête en plastique. Si le livre est toujours le même, il semble qu’on peut choisir la couleur des cheveux et des yeux du lutin ou de la lutine que l’on va recevoir. Ses auteures, une mère et sa fille, présentent cette histoire comme une tradition qu’elles avaient mise en place dans leur propre famille. C’est pourquoi le livre sous-titré « une tradition de Noël » : il s’agit bien d’une tradition familiale, et non une tradition américaine ! Et pour cause, le livre n’est sorti qu’en 2005 et même si le phénomène a pris beaucoup d’ampleur (taper #theelfontheshelf sur n’importe quel réseau social, vous verrez !) il demeure très récent.

Livre et lutin : The Elf on the Shelf

Le livre explique donc cette tradition mise en place par une famille américaine, sous forme d’une petite histoire racontée par le lutin lui-même. Le lutin vient chez les enfants quelques temps avant Noël dans le but de les observer et s’assurer qu’ils sont bien sages, mais d’écouter la liste des cadeaux qu’ils désirent. Chaque nuit, il retourne au Pôle Nord faire un compte-rendu au Père Noël, et chaque matin, il revient comme par magie dans la maison des enfants. Mais chaque matin, le lutin réapparaîtra dans un endroit différent et les enfants devront le chercher (eh non, dans le livre, le lutin ne fait pas de bêtise !). Le lutin doit respecter deux règles : ne pas bouger devant les enfants, et ne pas parler. De leur côté, les enfants sont encouragés à parler au lutin afin de lui dire ce qu’ils veulent, mais ils n’ont pas le droit de le toucher.

Mon avis sur le livre

Très honnêtement je m’attendais à mieux… L’histoire est jolie, mais elle manque un peu de magie… L’histoire est proprette : les enfants doivent être bien sages, ils doivent être gentil et ne pas oublier de faire leur prière. Bref, ce livre a un côté moralisateur un peu agaçant pour des Français. En revanche, le livre est pratique pour expliquer la « tradition » du lutin du Père Noël aux enfants. Nous n’accueillerons notre lutin qu’à partir du 1er décembre mais je souhaite expliquer les règles aux enfants avant qu’il n’arrive, et comme mes enfants sont jeunes, un livre illustré est un bon support. Je change toujours quelques détails lorsque je lis cette histoire aux enfants. Et lorsqu’il sera là, notre lutin fera sans doute quelques bêtises. Pour nous parents, c’est l’occasion de sortir un peu de nos responsabilités, de faire preuve d’imagination et de transgresser les règles ! Pour les enfants, observer les bêtises du lutin tout en ayant l’assurance de ne pas se faire gronder est un plaisir plus que délectable !

Coffret : The Elf on the Shelf

The Elf on the Shelf, un vrai business

Derrière ce livre, se trouve un site internet sur lequel on peut enregistrer son lutin et recevoir un certificat d’adoption. On y trouve également des idées de mises en scène du lutin (non, pas de bêtises sur ce site qui est tout aussi « propret » que le livre, le lutin est généralement assis sagement devant un bon chocolat chaud, et quand il fait le fou-fou, il y ajoute quelques guimauves). Il y a bien-sûr des jeux, des coloriages, et pour les parents, une boutique bien fournie en accessoires divers pour le lutin (qui a absolument besoin d’un uniforme de Pompom girl !). Enfin, pour les familles pour qui un lutin ne suffit pas, on peut également adopter un renne (je suppose qu’il vient prendre des forces avant sa grande course de la nuit de Noël), ou un Saint-Bernard (Comment ?! Vous ne saviez pas que le Saint-Bernard suivait le Père Noël pour lui redonner des forces pendant sa tournée ? !). Bref, si The Elf on the Shelf était une tradition familiale, elle est devenue un vrai business (mais toujours en famille) !

Le livre n’est donc pas aussi bien que je l’espérais, mais je suis contente de notre petit lutin du Père Noël et je me réjouis d’avance des tours que je vais lui faire jouer ! Et vous, vous accueillez un lutin cette année ?

Cet article est ma participation au rendez-vous « Chut les enfants lisent » du blog Devine qui vient bloguer ?

Save

Save

Bar à Monsieur Patate à Disneyland Paris

Publié le

Vous le savez, lors de nos dernières vacances nous avons fait un passage par Disneyland Paris, d’ailleurs vous avez peut-être encore une certaine musique en tête ! Outre les attractions, il y avait une chose que je ne voulais surtout pas rater : le bar à Monsieur Patate ! Il ne s’agit pas d’un restaurant dans lequel on peut agrémenter ses pommes de terre d’aliments qui formeraient des yeux, un nez une bouche. Quoique ça pourrait être un concept. Monsieur Disney si vous m’entendez… Le bar à Monsieur Patate est un stand de vente présent dans plusieurs magasins du parc ou de Disney Village, dans lequel on peut trouver de quoi faire des Messieurs et Mesdames Patate à l’effigie de nos personnages Disney préférés.

 

Boites de Monsieur Patate

Le concept est très simple : des petites boîtes en carton sont mises à votre disposition et pour une vingtaine d’euros (19,99 € précisément), vous pouvez les remplir à ras bord avec les accessoires de Monsieur Patate en suivant 2 règles :

  1. la boîte doit nécessairement contenir une patate (non on ne peut pas faire une boîte avec seulement les accessoires, ça serait trop facile)
  2. la boîte doit pouvoir se fermer.

Pour mettre le plus d’objets dans sa boîte, il vaut mieux avoir une bonne stratégie :

  • on choisit une paire de chaussures pour sa patate et on la fixe dessus (les chaussures sont un accessoire plutôt volumineux et à moins de vous priver d’autres accessoires, vous n’arriverez sans doute pas à en mettre plus d’une par boîte)
  • on rempli l’intérieur de la patate avec des accessoires. Avant tout, on glisse la fermeture de la patate au fond de celle-ci. S’il y a des accessoires volumineux qu’on tient absolument à avoir, on les met en premier. Puis on comble les vides avec de petits accessoires : lunettes, oreilles, langues…
  • On place la patate dans la boîte et l’on remplit l’espace tout autour avec des accessoires : d’abord les plus gros (au fond à côté des pieds il y a généralement beaucoup de place !), puis les plus petits pour combler les vides.
  • On ferme sa boîte, en compressant au maximum et on passe à la caisse (si la boîte est fermée, même si elle est bombée, on ne vous dira rien !).

accessoires-monsieur-patate-disney

Et voici tout ce que nous avons pu faire tenir dans nos 2 boîtes ! 2 Patates, 2 paires de chaussures , une panoplie complète de Dark Vador, des chapeaux de Jack Sparrow, Mickey (Fantasia), la fée Minnie… des bras, des baguettes magiques, des pistolets de Buzz L’éclair, une caméra, des mains de Mickey, des bouches, des lunettes… J’étais tout de même un peu déçue car le stand n’était pas plein et il manquait pas mal d’accessoire. Par exemple, j’aurais aimé constitué le costume complet de Buzz l’éclair car c’est un personnage que Petit O’ adore, mais je n’ai trouvé que ses pistolets et sa ceinture… J’ai demandé s’il y avait du stock en réserve, mais tout était en rayon.

Nous avons tout de même une belle collection qui nous permet de faire plein de personnages différents !

monsieur-patate-dark-vador

Bien-sûr il y a Monsieur Patate Dark Vador dont je vous parlais tout à l’heure !

monsieur-patate-dark-vador-touriste-disney

Mais il y a aussi Monsieur Patate Dark Vador qui visite le parc Disney et qui s’est acheté des goodies.

monsieur-patate-fantasia

Monsieur Patate Fantasia a mis son beau costume pour tourner un film avec sa caméra Mickey.

madame-patate-mini-baguette-magique

Madame Patate est super heureuse d’avoir trouvé le nœud de Minnie et la baguette de la Fée Clochette !

monsieur-patate-buzz-eclaire-jack-sparrow

Enfin, on perd tous nos repères avec ce Monsieur Patate aux bottes de Jack Sparrow, à la ceinture de Buzz l’éclair, baguette de fée et aux oreilles en pistolet Buzz l’éclair (une idée originale de Petit O’) !

Chez nous toute la famille joue avec Monsieur Patate et nous trouvons cela encore plus drôle d’y jouer avec nos accessoires de personnages Disney ! Et vous, vous y jouez aussi ?

Save

Save

Save

Save

Save

Des mini Bilibo ? Qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

Publié le

Si vous connaissez un peu la famille À Dada ! vous savez qu’entre le Bilibo et nous est née une véritable histoire d’amour. Je vous parlais de notre jouet fétiche dans mon article « Un Bilibo ? Qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?« , et sur Instagram, je poste régulièrement des photos de nous jouant avec ! Alors non, je ne vais pas vous reparler de cette grosse carapace de tortue qui nous fait tourner la tête mais plutôt de ses petits frères et sœurs, les mini Bilibo ! Eh oui, les Bilibo existent en petit !

Des mini Bilibo, mais qu’est-ce que c’est ?

Bon, en général, les gens qui me posent cette question ne connaissent pas le Bilibo. Alors ma réponse est la même pour les deux jouets : ce sont des coques de plastique de couleur, formant une demi-sphère aux bords en forme de vagues et percée de 2 trous. Et pour compléter la définition on peut ajouter qu’il s’agit de jouets (mais si vous avez envie de dire que c’est une corbeille à fruit, personne ne vous en empêche, sauf que dans les mini Bilibo il faudra mettre des mini fruits !).

Une fois le concept expliqué, on m’interroge toujours sur l’intérêt de posséder les Bilibo dans des tailles différentes. Et surtout, puisqu’on ne peut pas s’asseoir dans les mini Bilibo et s’en servir de toupie, on me demande souvent à quoi ils peuvent bien servir !

Mais à quoi ça sert d’avoir des mini Bilibo ?

Comme pour le grand Bilibo, la réponse est : la seule limite à leur utilisation est l’imagination. Et comme l’imagination des enfants est débordante, les mini Bilibo servent à tout finalement ! Alors à la question : « À quoi ça sert d’avoir des mini Bilibo ? » je répondrai : ça sert à élargir le champs des possibles.

Mes petits testeurs habituels, Gros Nounours et Petit Ourson se sont prêtés au jeu, aidés de mes enfants, pour vous montrer quelques unes des possibilités de jeu des mini Bilibo !

Gros Nounours et Petit Ourson se déguisent avec leurs mini BilibosLes mini Bilibo sont avant tout de superbes accessoires pour se déguiser. Leur panel de couleur en fera des chapeaux toujours en accord avec votre tenue, et vous permettra d’égayer vos pieds avec ces chaussures du plus bel effet !

Gros Nounours fait du ski sur ses mini BiliboLes petits s’inventent d’incroyables aventures avec leur mini Bilibo comme ici : Gros Nounours est venu me voir pour me montrer comme il faisait bien du ski !

Mini Bilibo : escargotsOn glisse ses doigts dans les trous et c’est parti pour la course d’escargots !

Prendre le goûter avec les mini BiliboPetit Ourson et Gros Nounours adorent prendre leur goûter dans les mini Bilibo. Ils les retournent, les remplissent de bonbons colorés et grâce à ces jolies coupelles on obtient une table de fête ! Et quand on se promène ? Il suffit de glisser ses petits doigts dans le trous et on obtient une assiette nomade !

Mini Bilibo alignésmini_bilibo_tri_couleursLes mini Bilibo développent la motricité fine et la capacité à reconnaître les couleurs. Placez-les les uns à côté des autres et organisez une grande chasse au trésor à la maison avec vos petits ! Le but est de remplir chaque mini Bilibo avec des objets qui correspondent à sa couleur !

Mini Bilibo à la piscineLes mini Bilibo sont faits dans un plastique résistant (et recyclable !). On peut donc y jouer partout : à la plage, à la piscine, dans le jardin, dans la neige ou tout simplement tranquillement dans sa chambre !

Mini Bilibo à la plage

Transvaser du sable d'un Bilibo à l'autre

Bilibo château de sableÀ la plage, ils servent à creuser, transvaser, transporter le sable et l’eau et même a faire des Châteaux en forme de Bilibo !

Moluk Design

Les mini Bilibo font maintenant partie de nos jouets indispensables tout comme leur grand frère le Bilibo. Nous les avons adoptés il y a plusieurs mois déjà. En grandissant, les enfants ne s’en lassent pas car ils découvrent de nouveaux usages adaptés à leurs besoins et aux acquisitions du moment. En somme comme je vous le disais, la seule limite de ce jeu est l’imagination !

Les mini Bilibo sont vendus par 6, chacun de couleur différente : bleu, vert, jaune, orange, rouge et rose. Il existe deux coffrets différents : un coffret avec 6 mini Bilibo (dès la naissance), et un coffret avec 6 mini Bilibo et le jeu Pixel (dès 4 ans).

Les mini Bilibo sont créés par Moluk Design, une société suisse qui a imaginé une gamme de jeux originaux, au magnifique design épuré, qui sont compatibles entre eux, et qui font tous énormément appel à l’imagination des enfants ! Je vous invite vivement à aller découvrir cette société pour laquelle j’ai eu un véritable coup de cœur !

Notre bac sensoriel « Le monde de Némo »

Publié le

À la maison, nous adorons regarder « Le monde de Némo » ! Colombe apprécie l’aventure de Dory et Marin, et elle aime découvrir les espèces marines. Petit O’ aime regarder les poissons dans un océan plein de couleur. Et moi, j’aime cette belle histoire pleine d’humour. Très récemment, les enfants ont reçu ces petits poissons Dory et Marin qui nage quand on les plonge dans l’eau ! Ce sont des « Robo Fish » de Splash Toys. Je n’ai donc pas pu résister à l’idée de leur faire un bac sensoriel « Le monde de Némo » pour rejouer l’épopée de ces deux poissons si attachant !

Robo Fish Marin et Dory

Robo Fish Marin et Dory dans l'eau

Pour créer ce bac sensoriel « Le monde de Némo », je me suis inspirée de plusieurs scène du film et j’ai recréé quelques éléments :

  • L’anémone dans laquelle vivent Marin et Némo : 3 ballons de baudruche verts remplis de haricots secs (pour les lester) auxquels j’ai accroché du bolduc.
  • Les méduses qui piquent Marin et Dory : 5 ballons de baudruche roses et blancs très peu gonflés.
  • Les tortues qui font traverser l’océan à Marin et Dory : quelques morceau de mousse colorée découpés en forme de tortues.
  • Le courant qui emporte nos deux héros lorsqu’ils quittent les tortues (ou celui qu’ils suivent avec les tortues) : un grand chausse-pied.
  • Sydney, où ils retrouvent Némo : une assiette en carton découpée pour symboliser l’Opéra !
  • Et bien sûr pour l’océan : de l’eau avec une pointe de colorant bleu ainsi que des coquillages et des morceaux de verre poli ramassés sur la plage.

Bac sensoriel "Le monde de Némo"

Colombe et Olivier adore voir leurs poissons s’animer quand on les plonge dans l’eau et ils se sont beaucoup amuser à les faire nager dans leur nouveau bac !

Marin dans son anémone

Marin dans son anémone

Marin explore les fonds marins

Marin sur le toboggan/courant

Marin remonte le courant

Marin semblait apprécier son anémone puisqu’il y retournait régulièrement ! Mais il est aussi parti explorer les fonds marins avec Colombe qui lui présentait des coquillages. Enfin, il s’est amusé comme un petit fou à descendre le courant/toboggan et a même essayé de le remonter !

Dory prisonnière des méduses

bac_sensoriel_dory_cache_tortue

Dory, elle, a été un peu plus intrépide ! Elle est allée rejoindre les méduses plusieurs fois, malgré les recommandations de Colombe. Colombe a eu beau crier : « Non Dory, ne vas pas dans les méduses ! », Dory n’en faisait qu’à sa tête et y retournait à chaque fois. C’est sans doute dû à son problème de perte de mémoire immédiate !

Heureusement, elle s’est beaucoup plue aussi à jouer sur les tortues. Comme dans le film, Dory se couchait sur une tortue et se laissait portée par celle-ci. Mais très vite, un battement de nageoire la replongeait dans l’eau, et elle continuait son exploration en solo !

Vous l’aurez compris, ce bac sensoriel « Le monde de Némo » a énormément plu aux petits, notamment à Colombe (3 ans 1/2) qui a rejoué toute l’aventure ! Petit O’ (18 mois) était plutôt dans l’exploration de l’eau et des éléments du décor que dans le jeu, mais il rigolait beaucoup en voyant ses petits poissons en plastique s’animer ! Le jeu a donc duré longtemps, très longtemps, le temps pour nos aventuriers d’atteindre Sydney !

bac_sensoriel_opera_sydney

Un Bilibo ? Qu’est-ce que c’est et à quoi ça sert ?

Publié le

Coucou ! Vous me reconnaissez ? Mais si ! Regardez bien, sous le Bilibo c’est moi ! Eh non, ça n’est pas ma tête dans la vraie vie, même si ce Bilibo est devenu un peu mon signe de reconnaissance sur la blogosphère ! Je vous l’accorde, c’est un objet hors du commun. Sur cette photo, il a pour fonction principale de me permettre de bloguer dans l’anonymat, mais il suscite aussi beaucoup de questions de votre part, alors aujourd’hui il est temps pour moi de vous répondre !

Maman A Dada et son Bilibo rose

Un bilibo ? Qu’est-ce que c’est ?

Alors en général on me demande plutôt : « C’est quoi ce truc ? » ou « C’est quoi cette espèce de carapace de tortue ? ».

Le Bilibo est donc une coque de plastique de couleur, formant une demi-sphère aux bords en forme de vagues et percée de 2 trous. Et pour compléter la définition on peut ajouter qu’il s’agit d’un jouet (mais si vous avez envie de dire que c’est une corbeille à fruit, personne ne vous en empêche).

Oui, mais à quoi ça sert un bilibo ?

De corbeille à fruit ? Eh bien oui ! Voilà, un bilibo, ça sert à tout. Du moins ça sert à tout ce que l’on veut. C’est un jouet dont la simplicité offre une multitude de possibilités, limitée uniquement par notre imagination. L’imagination des enfants étant débordante, rendez-vous compte de ce que cela peut donner !

Ce jeu étant destiné à des enfants de 2 à 8 ans, j’ai donc choisi deux petits testeurs dans cette tranche d’âge, Gros Nounours et Petit Ourson, et je leur ai demandé de bien vouloir vous montrer quelques-unes des utilisations possibles de leur Bilibo !

Gros nounours et Petit Ourson présentent leur bilibo

Le Bilibo est avant tout un objet de motricité. Sa forme sphérique lui donne la possibilité de devenir balancelle ou toupie, et c’est ainsi que Petit Ourson, bien installé dans sa coque peut se laisser bercer tranquillement ou au contraire tourner sur lui-même et faire le fou-fou !

Petit Ourson bien installé dans son Bilibo

Petit Ourson jouant à la toupie dans son Bilibo

Pour les plus grands, il permet de travailler son équilibre : il suffit de mettre ses pieds à l’intérieur et de se lâcher ! Attention, l’exercice n’est pas facile ! Et pour les experts, on peut même s’amuser à faire la toupie debout. Mais attention ! Il faut bien dégager l’espace autour sinon Patatra ! Une fois retourné, le Bilibo peut aussi servir de petite marche très pratique pour aller piquer en douce les jolies choses que Maman avait mises en sécurité au-dessus de la commode !

Gors Nounours en équilibre debout dans le Bilibo

Gros Nounours, debout sur un Bilibo essaye d'attraper des objets en hauteur

Il peut aussi se transformer en élément de construction. Quand on joue au petit train, il devient montagne, on en pose 2 l’un sur l’autre et ils deviennent sculpture, ou alors en formant une sphère ils se font Yin et Yang !

Deux Bilibos faisant office de montagnes sous lesquelles passe un petit train en bois

Deux Bilibos posés l'un sur l'autre

Une sphère formée par deux Bilibos, ressemblant étrangement au Yin au au Yang

Le bilibo est aussi un incroyable accessoire pour jouer à cache-cache ! Petit Ourson et Gros Nounours se trouvent sur cette photo, saurez-vous les trouver ?

cache_cache_sous_bilibo

C’est aussi un récipient très utile. Le soir venu si on n’a pas trop envie de ranger ses jouets, hop ! Tout dans le Bilibo, on fait un grand sourire et Maman n’y verra que du feu ! Et pour peu qu’on y accroche sa corde à sauter, on peut faire semblant de promener Petit Ourson comme dans un traîneau !

bilibo_rangement_jouets

bilibo_traineau

Pour les mélomanes, avec deux baguettes, il se fait batterie et accompagne les plus beaux morceaux de musique !

ours_musique_bilibo

Il sert aussi de bac sensoriel, de piscine pour figurines et de berceau pour poupée, de skate park pour petites voitures, de fauteuil pour lire, de chapeau, de luge, de pot à crayon, de déguisement, de pousseur pour apprendre à marcher ou encore de corbeille à fruits ! Voilà, le Bilibo est très résistant et peut être utilisé dans l’eau, dans la neige, dans le sable, et si vous avez vraiment beaucoup d’argent vous pouvez payer une sortie dans l’espace à votre bambin et voir si le Bilibo tient le coup. Ou sinon, avec 2 antennes, il se transforme en casque de cosmonaute ! Gros Nounours a adoré et contrairement au voyage dans l’espace je n’ai pas eu le droit à « Quand est-ce qu’on arrive ? » toutes les deux minutes !

Gros Nounours déguisé en cosmonaute avec son Bilibo sur la tête

Ce jouet est devenu un de nos indispensables car il sert à tout et à tout ce que l’on veut. Même après une année d’utilisation, je suis encore étonnée par ce que les enfants peuvent imaginer avec. En grandissant, les enfants ne s’en lassent pas car ils lui trouvent de nouvelles fonctions adaptés à leurs besoins et aux acquisitions du moment. En somme comme je vous le disais, la seule limite de ce jeu est l’imagination !

Le Bilibo existe dans de nombreuses couleurs et il coûte moins de 30€. Vous pouvez par exemple le trouver sur Hoptoys la super boutique qui propose des « solutions pour enfants exceptionnels » !

C’est un jouet créé par Moluk Design, une société Suisse qui a imaginé une gamme de jeux originaux, au magnifique design épuré, qui sont compatibles entre eux, et qui font tous énormément appel à l’imagination des enfants ! Je vous invite vivement à aller découvrir cette société pour laquelle j’ai eu un véritable coup de cœur !