Latest Event Updates

DIY de nos décorations de Noël naturelles

Publié le

Même si les petits maux de l’hiver nous ont bien ralenties cette semaine, nous avons terminé nos décorations de Noël. Je vous avais montré nos oranges de Noël, et finalement le thème des agrumes m’a beaucoup inspirée cette année puisque j’ai choisi de faire deux autres types de décoration à base d’oranges et de citrons.

 

Nous avons d’abord réalisé des rondelles d’agrumes séchées à suspendre dans le sapin.

 

J’ai donc coupé deux oranges et deux citrons en lamelles (je regrette de ne pas les avoir faites plus fines !) et je les ai disposées sur une plaque de cuisson. Puis je les ai mises au four à 100° pendant 2 heures.

Les citrons ont bien séché, mais les oranges ont eu plus de mal alors elles ont fini accrochée devant le radiateur pendant plusieurs jours, et elles sont bien sèches maintenant.
Comme vous pouvez le voir, j’ai fait quelques essais en mettant des clous de girofle dans les quartiers d’orange. Mais ils ne se sont pas avérés très concluents, alors je les ai retirés.

Pour la dernière étape, j’ai tout simplement fait une petite encoche dans un des quartiers de chaque rondelle, et j’y ai fixé du bolduc.

 

Voilà une première partie des décorations prêtes à aller sur le sapin !

Nous avons ensuite réalisé des décorations à base de peau d’orange (la vraie ! Pas de mauvais esprit !)

 

La première étape consistait donc à couper les oranges en deux et à les presser.

 

Sur une petite table j’ai installé plan de travail avec les peaux d’orange débarrassées de leur chaire, trois emporte-pièces (dont un cheval à bascule cela allait de soit !), et une petite assiette pour mettre nos oranges une fois découpées.

 

J’ai montré à Colombe qu’il fallait prendre une demi orange et y imprimer la forme d’un emporte-pièce en appuyant bien fort (le torchon est de rigueur pour se protéger les mains si on fait plus de 4 pièces !).
Bien sûr Colombe n’avait pas la force de le faire, mais elle s’est vite plu à préparer le matériel et à imiter mes gestes.

 

 

Et pendant que je m’épuisais à couper les oranges avec les emporte-pièces, Colombe alignait les peaux sur la table, les rangeait dans le bol, triait les peaux “neuves” et celles que j’avais déjà découpées, et a même nettoyé la table qui avait du jus d’orange un peu partout vers la fin…

Une fois les formes prêtes, j’ai fait une encoche dans chacune et y ai également fixé du bolduc pour les accrocher dans les sapins ! Mais avant de les mettre dans le sapin, elles ont elles aussi passé quelques jours à sécher devant le radiateur avec leurs copines.
Et voilà le résultat !

Promis, on vous montre très bientôt le résultat final sur le sapin !

Petit Bonus :
Voilà ce qu’on a fait de tout le jus d’orange qu’on a pressé :

 

On l’a mis à cuire avec de la cannelle, du gingembre et des clous de girofle (mais on aurait pu y mettre du mélange 4 épices).

Et on s’est réchauffée avec ce bon jus d’orange chaud accompagné de pain d’épices. Bref on a fait le plein de vitamines pour se remettre de nos petits coups de froid !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Recette : Croque Monsieur à l’avocat

Publié le

Je l’ai déjà dit, j’aime les fruits et légumes de saison. Et en ce moment, c’est la saison de l’avocat (ok, ça vient de loin, c’est pas bien… mais un petit plaisir à peine un mois par an…) et cela fait quelques semaines que nous en mangeons d’excellents.Mais à force de manger mon demi avocat avec de la vinaigrette en entrée, j’ai une envie de femme enceinte lubie : je veux manger de l’avocat cuit !

Cela fait donc plusieurs semaines que je cherche des idées sur internet et mon choix s’est arrêté sur l’avocat en croque monsieur. J’ai fait ce choix pour deux raisons : je ne risque pas de trop cuire l’avocat (il deviendrait amer paraît-il), et j’avais dans ma cuisine un gros paquet de pain de mie qui allait se perdre…

Ingrédients :

  • 1 blanc de poulet par personne
  • du pain de mie
  • 1 avocat par personne
  • 1 ou 2 tranches de fromage par personne
  • de l’ail
  • une marinade (faite maison ou achetée)
  • des épices

La Recette :

  • Faites mariner du poulet pendant quelques heures. Pour ma marinade j’ai utilisé une cuillère à soupe de vinaigre balsamique, une gousse d’ail hachée, un peu d’huile d’olive et de l’eau.
  • Faites un guacamole : j’ai écrasé deux avocats avec de l’ail haché (oui j’aime bien l’ail !), des épices (épices pour tajine et piment doux).
  • Etalez le guacamole sur une tranche de pain, recouvrez-le avec du poulet et ajoutez une tranche de fromage puis une autre tranche de pain.
  • Faites griller le croque monsieur pendant quelques minutes dans un gaufrier bien beurré.
  • Et si vous être très gourmande, vous pouvez comme moi faire fondre une autre tranche de fromage sur le croque monsieur, ou y ajouter un oeuf au plat.

Régalez-vous !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

DIY : Jupe de maternité

Publié le

Avant d’accoucher, il fallait absolument que je vous parle de cette petite jupe super facile à faire et qui m’a accompagnée pendant toute ma grossesse !

8 mois de grossesse ^^

Super facile à enfiler, elle tient à l’aide d’un simple bandeau de grossesse, donc on peut la porter pendant les 9 mois !

La jupe est vraiment très simple à réaliser, même pour des débutantes, et sur le même patron, vous pourrez réaliser des jupes qui tournent pour vos princesses (en remplaçant le bandeau de grossesse par un simple élastique) !

Matériel nécessaire :

  • du tissu (choisir un tissu plutôt souple pour un joli tombé ^^). La première étape du tuto vous permettra de calculer la longueur de tissu nécessaire.
  • une ceinture de grossesse
  • du fil et une aiguille

Bon, d’abord va falloir faire des maths… Désolée…
Je vous mets quand même un petit schéma du résultat que l’on veut obtenir, avec les formules mathématiques, parce que si vous êtes comme moi, le programme de maths de 6ème est un peu loin…

Mesurez le périmètre du bas de la ceinture de grossesse et calculez son diamètre en divisant ce périmètre par pi (à peu près 3,14)
Puis, mesurez la distance entre votre hanche et l’endroit où vous voulez que la jupe tombe. Moi, j’ai choisi le genou. Attention, si vous voulez un jupe longue, vous allez devoir choisir un tissu d’une grande largeur ou réaliser la jupe en cousant 2 demi-cercles, ce qui veut dire plus de boulot !

Une fois que vous avez votre tissu, pliez-le en 4 en veillant à ce qu’il soit bien à plat, et épinglez-le afin qu’il bouge le moins possible.
Avec une craie, tracez le cercle du bas de la jupe (le centre du cercle correspond au centre de votre carré de tissu), son rayon étant la longueur de la jupe + le rayon du bandeau. Puis tracez le cercle du haut de la jupe.
Découpez le tissu toujours plié en 4. Si votre tissu a besoin d’un ourlet en haut ou en bas, découpez à 2 cm de votre tracé. Le coton (que j’ai moi-même utilisé) aura besoin d’un ourlet. Le jersey et le stretch n’en auront pas besoin mais attention, ce sont des tissus glissants et la découpe sera bien plus difficile (et en plus, ils risquent d’être plus difficiles à coudre à la machine !)
Faites votre ourlet en bas (si besoin) et en haut. Et cousez le haut de la jupe avec le bas du bandeau de grossesse.

Et voilà ! Vous avez une jupe de maternité pour pas grand chose ! Je pense qu’on peut s’en sortir pour moins de 25 € : 20 € de tissu (en comptant large), 5 € pour un bandeau de grossesse (chez Kiabi par exemple), je ne compte pas le prix du fil et des aiguilles, car on peut s’en resservir après.

Si vous ne voulez pas y mettre de bandeau de grossesse (vous n’êtes pas enceinte, vous faites cette robe pour votre princesse…), alors faites un ourlet avec une coulisse dans laquelle vous glissez un élastique !

J’espère vous avoir inspirées ! Et croyez-moi, c’est vraiment facile à faire ! N’hésitez pas à me contacter si vous avez la moindre question !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Remèdes de grand-mère contre les coups de froid !

Publié le

Ici, c’est pas la grand forme…
Un rhume pour la Colombe, et un gros mal de gorge pour moi…

On n’est pas vraiment fan des médocs à tout va, alors on a dû trouver des moyens naturels pour se remettre sur pieds !

Contre le rhume, j’avais un remède miracle : l’Essence Algérienne

Il suffit d’en mettre un peu sur un mouchoir et ça débouche le nez immédiatement !
Mais c’est un mélange d’huiles essentielles à ne pas utiliser avant 12 ans. Alors enceinte et avec un enfant en bas âge à la maison, j’ai laissé tomber cette solution.

Contre les maux de gorge, je me fais donc des infusions de thym (je sais, dit comme ça ça n’a pas l’air bon !).
Donc on met une petite poignée de thym à bouillir dans une casserole. Ça donne une infusion marron pas super appétissante. Mais une fois filtrée, on y ajoute du citron et ça prend une couleur un peu plus “normale”. On peut y mettre un peu de menthe aussi, pour faire passer le goût !
Je m’en fais généralement un thermos plein, que je bois tout au long de la journée en ajoutant un peu de miel (ça fait aussi passer le goût et ça adoucit la gorge !).

Cette infusion soulage vraiment, et en prévension elle est encore plus efficace ! En fait, le thym serait un antiseptique naturel, c’est pour cela qu’il soulage. Il paraît que l’origan a les mêmes propriétés, mais je n’ai jamais essayé…
A priori, on doit pouvoir utiliser ce remède pour les petits, mais attention au miel, déconseillé avant 1 an.

Et vous ? Avez-vous des remèdes miracles et des recettes de grand-mère ?
J’aurais bien besoin d’un remède contre le rhume que toute la famille pourrait utiliser !

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Test Produit : Ma théière Arc-En-Ciel LeapFrog

Publié le

Ici, il pleut !
Alors on reste enfermées à la maison (je n’ai pas peur de la pluie, je suis Normande et là pluie ça me connaît ! Mais ici sortir quand il pleut, c’est comme prendre une douche tout habillé !).
Et comme on avait peur de s’ennuyer, on a invité nos copines les poupées à prendre le thé !

 

Donc aujourd’hui je vais vous parler d’une autre bonne idée de cadeau de Noël, la théière Arc-En-Ciel de LeapFrog.
C’est certainement mon jouet préféré le jouet préféré de Colombe !

D’abord un bon point : il n’est pas très cher, on le trouve à partir de 18€.
Ensuite, un deuxième bon point : il est solide !
Colombe l’a eu pour son premier anniversaire et à l’époque la théière était encore un peu lourde pour elle. Elle l’a faite tomber un certain nombre de fois sans que le jouet ne s’abîme (la peinture au niveau des yeux a été un peu éraflée, mais c’est vraiment tout)

Quand on l’allume, la théière entame une petite chanson joyeuse et que vous fredonnerez ensuite pendant des jours ! Mais rassurez-vous, la théière a deux chansons à son répertoire (et elles sont vraiment mignonne), vous n’aurez donc pas toujours la même dans la tête !
Côté volume, il est plutôt doux, et il y a deux niveaux de réglage : encore un bon point !

Accompagnée de deux petites tasses et d’un gâteaux coupé en six parts, la théière encourage l’enfant à servir ses invités. Le jeu consiste à servir le nombre de tasses demandé, à refaire du thé (à chaque fois qu’on en refait, le ventre de la théière change de couleur) puis à associer la part de gâteau qui a la même couleur que la théière.

Si à un an, Colombe aimait surtout danser sur la musique et faire
semblant de boire dans les tasses ou de manger les gâteaux, aujourd’hui
elle essaye de trouver la bonne couleur et s’essaye à verser le thé !
Il y a donc plusieurs niveaux de jeu, ce qui en fait un jouet qui devrait durer longtemps, et qui peut même encourager les frères et sœurs à jouer ensemble.

Voilà, je vous recommande vivement ce jouet que j’adore !

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Recette : salsifis à la crème et au whisky ; gâteaux aux cranberries

Publié le

Ça va devenir une habitude, ici le dimanche on parle de cuisine !Aujourd’hui j’ai été vraiment inspirée (et motivée !) puisque j’ai fait un plat et un dessert !

Le plat : salsifis à la crème et au whisky

Ingrédients :

 

  • Des salsifis (ok, j’avoue, j’ai pris des salsifis en boîte)
  • Un morceau de viande par personne
  • de la crème fraîche
  • un petit verre de whisky
  • du sel, du poivre

Recette :

Après avoir cuit la viande, faite rissoler les salsifis déjà cuits dans la poêle sans la rincer.

Quand les salsifis sont colorés, versez le whisky dessus.

 

Puis versez la crème, salez, poivrez et laissez encore quelques minutes à feu doux.

 

Servez !

Dessert : gâteaux aux cranberries

Ingrédients :

 

  • une pâte feuilletée ou brisée (ici j’ai utilisé un reste de pâte brisée que j’avais faite pour une quiche cette semaine)
  • de la sauce aux airelles (cranberries) et des airelles séchées.

Recette :

Etalez la pâte aussi finement que possible.

Recouvrez-la de sauce aux airelles (je sais, on dirait de la pizza !)

 

Sur la moitié de la pâte, disposez des airelles séchées.

 

Repliez la pâte pour faire comme un chausson, coupez-la en lamelles et mettez-la au four à 200° (selon les goûts, vous pouver la badigeonner de beurre et la saupoudrer de sucre^^).

Eh voilà, c’est prêt ! Ici on a adoré !
Cette semaine j’ai choisi les airelles, inspirée par la fête de Thanksgiving qui a eu lieu jeudi aux Etats-Unis, mais c’est une recette à refaire avec tous les fruits possibles et imaginables !

 

 

 

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

DIY : oranges de Noël

Publié le

Voilà une décoration de Noël que j’aime bien faire chaque année (ou presque) : des oranges plantées de clous de girofle.

Je trouve ça plutôt mignon, mais surtout ça sent super bon ! Je ne suis pas fan des bougies et produits “sent bon” bourrés de produits chimiques dont on ne maîtrise pas vraiment les effets sur notre santé (c’était ma minute rabas-joie !). Là c’est un vrai parfum d’ambiance naturel et qui peut tenir un mois entier ! En fait, plus on met de clous de girofle et plus les oranges se conservent longtemps.

C’est aussi très rapide et facile à faire.

Le matériel nécessaire :

 

  • Des oranges
  • Des clous de girofle (ingrédient pas si facile à trouver : j’ai fait trois fois le tour du supermarché et ai demandé au vendeur du rayon épices qui n’avait aucune idée de ce que c’était ! Finalement, il m’en restait un peu dans mes placards, je me suis contentée de ça…)
  • Un couteau bien affûté
  • Un grosse aiguille (type aiguille pour la laine)

Avec un feutre, dessinez le motif que vous voulez et taillez l’orange avec le couteau. Cette étape est facultative. Vous pouvez aussi réaliser le dessin à l’aide des clous de girofle, faites alors l’ébauche en pointillés, chaque point correspondant à un clou.
Moi j’ai essayé de faire un coeur. Si si sur l’orange en haut à gauche, c’est un coeur que j’ai fait !

 

Plantez les clous de girofle dans l’orange en faisant un trou au préalable avec l’aiguille. On essaye de disposer les clous de manière régulière et on laisse libre cours à son imagination.
Petit conseil : ne faites pas trop d’oranges d’un coup. Ici on n’en a que 4 et l’odeur est déjà très forte !

Ici, il ne manque plus que l’odeur du sapin (oups… ça sera un sapin artificiel !)

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

DIY : Calendrier de l’Avent

Publié le

À un mois de Noël et de l’arrivée prévue du bébé, j’ai l’impression de terminer un marathon ! Je suis très fatiguée, mais la motivation me porte encore…
… Heureusement car il reste encore beaucoup de choses à finir !Mi-novembre, en lisant Maman Nougatine que je me suis rendue compte que j’avais complètement oublié le calendrier de l’avent de Colombe !
Heureusement qui certaines mamans s’y prennent tôt ! Une fois son article découvert, il me restait 15 jours pour m’y mettre ! Comme je n’ai pas été assez prévoyante, je n’ai pas eu le temps de réunir plein de petites merveilles à mettre dans les pochettes, alors j’ai décidé de ne mettre que du chocolat. Ça tombe bien, ici on adore le “tolat” (comprenez en chocolat) et on n’en mange qu’à Noël et à Pâques, alors on a un quota à remplir !J’ai fait mes 24 petites pochettes avec du papier cadeau et 2 bouts de scotch :

 

Après y avoir mis un chocolat, j’ai juste replier le haut et l’ai fermé avec une pince à linge afin que Colombe puisse décrocher les pochettes toute seule (un peu de motricité fine ^^).

Et j’ai accroché chaque pochette sur un pèle-mèle en forme de cage à oiseau qui décore mon salon. Une guirlande, les chaussettes de Noël, et voilà notre calendrier !

La réalisation m’a pris environ une heure hier soir, donc pour les retardataires : vous avez encore largement le temps de vous y mettre ce week-end !

Maintenant qu’il est fait je me pose une question existentielle : quand ouvrir les pochettes ?

Au début, j’avais pensé au soir. Mais j’ai peur que cela se confonde un peu avec le rituel du coucher et que passé le 24 décembre, Colombe réclame un chocolat tous les soirs…
Je n’ai pas envie de le faire en milieu de journée car Papa à Dada travaille toute la semaine et j’aimerais qu’il partage ce moment avec nous !
Alors je pense qu’ici on ouvrira les pochettes le matin après le petit-déjeuner. Comme ça, le 25 décembre, elle ne pensera peut-être même pas à son chocolat puisque Père Noël (et ses petits lutins !) aura déposé plein de cadeaux sous le sapin, et il aura sûrement rempli nos chaussettes avec des friandises !

Et vous, quand allez-vous faire ouvrir ces petites pochettes à vos enfants ? Pour quelle raison choisir ce moment-là ?

En attendant, j’ai hâte de voir les yeux de ma Colombe briller et l’entendre faire : “huummmm !” en découvrant les chocolats !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

DIY : Les petites marionnettes

Publié le

Ici, on ADORE les marionnettes !
Enfin plutôt c’est moi qui les adore, mais je pense avoir transmis cet amour à ma Colombe ! C’est un plaisir de la voir mettre ses petites marionnettes sur ses mains et s’inventer des histoires !

Alors en prévision de Noël, je me suis transformée en petit lutin et j’en ai fabriqué de nouvelles. J’ai choisi le thème des animaux car Colombe apprend les cris de chacun d’eux en ce moment.

Voici donc comment réaliser une marionnette :

Le matériel nécessaire est simple : du tissus, des chutes de tissus, et du fil à broder.
Temps nécessaire : entre une et deux heures en fonction des détails qu’on ajoute.

Découpez un patron en forme de bonhomme (avec un cou presque aussi large que la tête pour faire des animaux, ou un cou plus mince pour faire des personnages)
Personnellement j’ai découpé mon patron dans un papier cartonné afin de pouvoir le conserver et m’en servir plusieurs fois.

Découpez le tissus selon le patron en laissant une marge pour les coutures.

Découpez les oreilles. Là encore j’ai fait un patron afin que les quatres pièces soient de même taille.

Cousez les oreilles endroit contre endroit, retournez les et passer un coup de fer pour bien les applatir.

Sur le tissus, cousez les petites pièces pour que l’animal prenne forme : des petits ronds de tissus pour les pattes, un morceau pour le museau, et avec du fil à broder, dessinez les yeux et la truffe.
Vous pouvez aussi choisir de coller les éléments sur le corps, mais le risque est que cela soit moins solide.
Faites également un ourlet en bas du corps, sauf si vous utilisez un tissu qui ne s’effile pas (ex : polaire, feutrine…)

Fixez les oreilles sur la tête du chien.

Epinglez les deux morceaux de tissus endroit contre endroit. Cousez-les, retournez-les puis passez une coup de fer sur la marionnette.

Voilà notre nouveau petit chien !

Et voilà tous les nouveaux copains que Colombe découvrira sous le sapin cette année ! Ils ont tous été réalisés sur le même modèle, et toujours avec des chutes de tissus !

Save

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Recette : soupe d’endives, poireaux et comté

Publié le

Hier aux infos j’ai vu un reportage sur les endives dans lequel on présentait une soupe d’endives et de poireaux.Ni une, ni deux, mes envies de femme enceinte se sont réveillées (non moi je n’ai pas envie de fraises ou de cornichons au chocolat !) et j’ai ajouté les endives à ma liste de courses !

Ce matin je me suis donc mise au boulot.

Ingrédients :

  • 4 ou 5 endives
  • 1 beau poireau
  • 3 ou 4 pommes de terre
  • 100g de comté
  • de quoi assaisonner (sel, poivre, cube de bouillon) ici j’ai mis du curcuma et du safran

 

Coupez les endives et le poireau en rondelles et faites les revenir dans une marmite avec un peu d’huile (j’ai ajouté deux cuillères à café de sucre contre l’amertume des endives).

Une fois les endives et le poireau bien colorés, ajoutez les pommes de terre coupées en dés. Recouvrez d’eau et ajoutez un cube de bouillon (ou tout autre assaisonnement).Laissez cuire pendant 20 minutes.

Ajoutez ensuite le comté coupé en dés et laissez cuire encore 5 minutes pour qu’il fonde bien. Puis, mixez la soupe avec un plongeur et dégustez !

Ici, on vient de la manger et pas de miracle, j’espérais faire aimer les endives à Papa à Dada et à Colombe, et… c’est râté ! Par contre moi je me suis régalée !!! (tant mieux parce que vu la quantité qui reste je vais en manger pendant quelques repas encore !)

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+