Latest Event Updates

DIY : Les petites marionnettes

Publié le

Ici, on ADORE les marionnettes !
Enfin plutôt c’est moi qui les adore, mais je pense avoir transmis cet amour à ma Colombe ! C’est un plaisir de la voir mettre ses petites marionnettes sur ses mains et s’inventer des histoires !

Alors en prévision de Noël, je me suis transformée en petit lutin et j’en ai fabriqué de nouvelles. J’ai choisi le thème des animaux car Colombe apprend les cris de chacun d’eux en ce moment.

Voici donc comment réaliser une marionnette :

Le matériel nécessaire est simple : du tissus, des chutes de tissus, et du fil à broder.
Temps nécessaire : entre une et deux heures en fonction des détails qu’on ajoute.

Découpez un patron en forme de bonhomme (avec un cou presque aussi large que la tête pour faire des animaux, ou un cou plus mince pour faire des personnages)
Personnellement j’ai découpé mon patron dans un papier cartonné afin de pouvoir le conserver et m’en servir plusieurs fois.

Découpez le tissus selon le patron en laissant une marge pour les coutures.

Découpez les oreilles. Là encore j’ai fait un patron afin que les quatres pièces soient de même taille.

Cousez les oreilles endroit contre endroit, retournez les et passer un coup de fer pour bien les applatir.

Sur le tissus, cousez les petites pièces pour que l’animal prenne forme : des petits ronds de tissus pour les pattes, un morceau pour le museau, et avec du fil à broder, dessinez les yeux et la truffe.
Vous pouvez aussi choisir de coller les éléments sur le corps, mais le risque est que cela soit moins solide.
Faites également un ourlet en bas du corps, sauf si vous utilisez un tissu qui ne s’effile pas (ex : polaire, feutrine…)

Fixez les oreilles sur la tête du chien.

Epinglez les deux morceaux de tissus endroit contre endroit. Cousez-les, retournez-les puis passez une coup de fer sur la marionnette.

Voilà notre nouveau petit chien !

Et voilà tous les nouveaux copains que Colombe découvrira sous le sapin cette année ! Ils ont tous été réalisés sur le même modèle, et toujours avec des chutes de tissus !

Save

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Recette : soupe d’endives, poireaux et comté

Publié le

Hier aux infos j’ai vu un reportage sur les endives dans lequel on présentait une soupe d’endives et de poireaux.Ni une, ni deux, mes envies de femme enceinte se sont réveillées (non moi je n’ai pas envie de fraises ou de cornichons au chocolat !) et j’ai ajouté les endives à ma liste de courses !

Ce matin je me suis donc mise au boulot.

Ingrédients :

  • 4 ou 5 endives
  • 1 beau poireau
  • 3 ou 4 pommes de terre
  • 100g de comté
  • de quoi assaisonner (sel, poivre, cube de bouillon) ici j’ai mis du curcuma et du safran

 

Coupez les endives et le poireau en rondelles et faites les revenir dans une marmite avec un peu d’huile (j’ai ajouté deux cuillères à café de sucre contre l’amertume des endives).

Une fois les endives et le poireau bien colorés, ajoutez les pommes de terre coupées en dés. Recouvrez d’eau et ajoutez un cube de bouillon (ou tout autre assaisonnement).Laissez cuire pendant 20 minutes.

Ajoutez ensuite le comté coupé en dés et laissez cuire encore 5 minutes pour qu’il fonde bien. Puis, mixez la soupe avec un plongeur et dégustez !

Ici, on vient de la manger et pas de miracle, j’espérais faire aimer les endives à Papa à Dada et à Colombe, et… c’est râté ! Par contre moi je me suis régalée !!! (tant mieux parce que vu la quantité qui reste je vais en manger pendant quelques repas encore !)

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

DIY : le doudou étiquettes

Publié le

Il y a eu 2 naissances dans mon entourage récemment. Comme je ne bouge plus beaucoup pour cause de gros ventre, je ne suis pas allée faire les magasins pour trouver un cadeau, mais j’ai préféré profiter de mon temps libre pour faire un petit cadeau plus personnel !Et voilà les doudous étiquettes :

Pour Lisa, une petite franco-coréenne, son prénom brodé dans les 2 langues.
J’ai oublié de prendre le verso en photo, mais il s’agissait d’un carré de tissus polaire uni.

 

Pour Mathilde : recto avec son prénom brodé.

Pour Mathilde : verso sur lequel j’ai cousu des fleurs qui décoraient les tables lors du mariage de ses parents.

Comme beaucoup de parents le savent, même si vous achetez le plus beau doudou qui soit, votre enfant finira immanquablement par jouer avec l’étiquette !
D’où l’existence de ces doudous avec plein d’étiquettes !

Leur réalisation est très simple.

Matériel nécessaire :

  • 2 carrés de tissus de taille identique et de texture différente. Ici j’ai utilisé à chaque fois du tissus polaire pour le côté tout doux, et des mouchoirs en tissus pour l’autre côté.
  • des morceaux de rubans d’une petite dizaine de centimètres (mais ils n’ont pas besoin d’être tous de la même taille, au contraire !). Variez les couleurs, les largeurs et les textures.
  • Du fil, une aiguille
  • de quoi broder (optionnel) ou des éléments à fixer sur le tissus pour le personnaliser.

Explications :

 

 

Repliez les rubans sur eux-mêmes et fixez-les sur l’endroit d’un des tissus.

Placez les 2 carrés de tissus endroit contre endroit et cousez-les en même temps que les rubans. Puis retournez l’ouvrage (vous pouvez en couper les coins au préalable pour un résultat plus joli).

Une fois le doudou retourné, refermez-le avec une couture invisible.

Et voilà !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Test Produit : Rubik’s Forme À Trier

Publié le

J’ai déjà parlé des Cubes de construction Rubik’s Cube, mais je n’avais pas dit que le père Noël avait été généreux avec nous et nous avait également apporté le range formes de la même collection !

Là encore, l’enfant apprend les couleurs du cube légendaire, mais en plus il apprend 7 formes différentes, soit un peu plus qu’avec la plupart des range-formes.

On retrouve la qualité et la solidité du jeu de construction puisqu’en un an aucune pièce n’a bougé !

C’est un très bon jouet, que je recommanderais (aussi parce que le design fait plaisir aux parents !), mais j’ai tout de même quelques critiques à émettre :

 

Certaines formes sont très proches, et c’est un peu frustrant pour l’enfant quand il pense avoir trouvé le bon trou… Mais prenons ça comme un niveau de difficulté !

Certaines formes rentrent sans problème dans des trous qui ne leur sont pas destinés !
Quand l’enfant découvre qu’il peut rentrer presque toutes les formes dans le trou carré, pourquoi se fatiguerait-il à faire correspondre les formes ?

 

Ma dernière critique concerne, comme pour le jeu de construction, l’âge conseillé sur la boîte. Cette fois on conseille ce jeu à partir de 6 mois…
Franchement à 11 mois quand elle a reçu ce jouet, ma Colombe aimait surtout faire tomber la boîte pour voir toutes les pièces tomber par terre.
Personnellement j’inverserais l’âge indiqué sur chacun des jouets ! Ou alors je conseillerais ce range forme pour un enfant entre 12 et 18 mois.

À moins que vous ne le commandiez au Père Noël pour faire plaisir à un papa geek ^^ là on ne se pose pas la question de l’âge !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Occuper bébé avec une boîte en carton et des rouleaux de papier toilette

Publié le

Ce qui est formidable avec les enfants, c’est que vous pourrez leur acheter le plus beau des jouets, à un moment ils finiront par jouer avec la boîte !!!Alors parfois, autant leur donner la boîte tout de suite !À la maison nous jouons souvent avec des objets très simples comme :

 

 

 

Une boîte en carton.

Des rouleaux de papier toilette disposés à l’intérieur.

Le jeu consiste à vider et remplir le carton.

Quand l’enfant est encore petit, on ne rempli pas le carton : il faut laisser suffisamment d’espace à l’intérieur pour qu’il parvienne à mettre tous les rouleaux dedans. Il y a encore un mois ou deux, ma Colombe me faisait beaucoup rire lorsqu’elle essayait de mettre le dernier rouleau dans le carton. N’arrivant pas à le rentrer, elle retirait un rouleau pour faire de la place et mettait le premier dans la boîte. Puis, se rendant compte qu’il en restait toujours un dehors, elle répétait la même action. Ce cercle sans fin durait jusqu’à ce que cela l’énerve et qu’elle finisse par jeter le dernier rouleau.

Maintenant, elle arrive à tous les mettre dans la boîte, mais elle invente de nouveaux jeux.

D’abord, M. Eléphant a visité les rouleaux un à un.

Finalement la Colombe a trouvé très sympa de rentrer ses mains dans les rouleaux. Elle s’est mise à les cogner l’une contre l’autre, puis a pris appuis dessus pour marcher à quatre pattes…

C’est ce que j’aime avec ce genre d’activités toutes bêtes : on ne sait jamais ce que l’enfant va inventer !

 

Au fur et à mesure, nous avons transformé les rouleaux en longue vue. Alors avec un peu de scotch et un bout de ruban, j’ai fabriqué des jumelles d’explorateur.

 

Petite main trop impatiente pour me laisser le temps de prendre une photo !

On a continué à regarder à travers les jumelles…

 

Et finalement la Colombe a de nouveau eu envie de rentrer ses mains dans les rouleaux ! La sensation doit être agréable…

En général l’activité se termine quand la Colombe a renversé tout le carton par terre en s’écriant : « Oulala ! ». Une bonne occasion pour apprendre à ranger…

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Recette : crumble aux légumes d’automne

Publié le

Avec les intempéries de ces dernières semaines, je fais beaucoup de gratins pour réchauffer la petite famille.
Aujourd’hui j’ai opté pour un crumble aux légumes d’automne.Les ingrédients :

  • des légumes d’automne. En cette saison on trouve beaucoup de légumes plus ou moins oubliés, c’est l’occasion de les tester !
  • un oignon (ne le cherchez pas sur la photo, moi j’ai choisi de ne pas en mettre !)
  • une gousse d’ail
  • 40g de parmesan
  • 90g de farine
  • 50g de beurre
  • du sel, du poivre, des herbes aromatiques (j’ai choisi le basilic qui pousse sur mon balcon)

La recette est simple :

J’ai choisi de cuisiner des navets, des carottes et du panais.
Je les ai épluchés et coupés en morceaux puis je les ai faits cuire dans l’eau avec un cube de bouillon.

Une fois cuits je les ai mis dans un plat préalablement graissé, et j’y ai mélangé la gousse d’ail brouillée.

J’ai ensuite mélangé la farine, le parmesan, le beurre et le basilic ciselé en les émiettant à la main (on peut ensuite rajouter une gousse d’ail au mélange si on aime vraiment ça !)

Voilà ce que cela donne.

Enfin, j’ai recouvert les légumes avec les miettes et j’ai enfourné le plat pendant 30 min à 200°.

Et voilà c’est prêt !
Et moi je vous laisse, je vais me régaler !!!

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Test produit : Rubik’s Cube Construction

Publié le

« Papa À Dada ! » est un fan de Rubik’s Cube. Du coup à la maison on en a une jolie petite collection.

Alors l’année dernière, quand j’ai vu qu’une gamme de jouet (pour enfant) Rubik’s Cube était commercialisée, j’ai tout de suite passé commande au Père Noël pour « Papa À Dada! » pour ma Colombe !

Elle a donc reçu le jeu de construction Rubik’s Cube :

Les couleurs sont celles du légendaire Rubik’s Cube et en assemblant correctement les éléments, on reconstitue le cube mythique. Bébé a donc le même jouet que papa (je ne sais pas à qui ça fait le plus plaisir !).

Grâce aux 4 sortes d’éléments différents, on peut faire de belles constructions et d’apprendre les formes.

Ici pour l’instant la Colombe a 2 utilisations pour ce jeu :

 

elle trie les éléments par taille et elle fait de grandes tours qu’elle prend ensuite grand plaisir à détruire !

Les Cubes sont très résistants car après un an à faire des tours, les détruire, à cogner les cubes les uns contre les autres et à se faire les dents dessus, aucun ne s’est abimé !

Le seul reproche que je ferai concerne l’âge conseillé sur ce jeu. La boîte mentionne +18 mois, mais ma Colombe les a eu à 11 mois et elle aimait déjà jouer avec. Certes, elle ne savait pas les empiler, mais aimait les manipuler et observer leurs couleurs.

C’est donc un jouet que je recommande vivement car comme beaucoup de jouets simples, l’enfant pourra s’en servir pendant longtemps.

Et c’est un jeu qui semble aussi beaucoup plaire aux papas !

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

La valise de maternité

Publié le

Avec le ventre qui grossit et la date qui approche (ici c’est facile à retenir, c’est pour Noël^^), il faut penser à faire sa valise !
J’aimerais bien me préparer une petite valise pleine de bikinis et de jolies petites robes qui me font rêver aux vacances et au soleil… mais non, ça sera soutien-gorge d’allaitement et robes de chambre, a priori on est bien loin du glamour !
Eh bien détrompez-vous car je vais passer ces quelques jours à la maternité à me faire apporter mes repas, à laisser des gens faire mon ménage et à accueillir des visiteurs qui viennent juste prendre de mes nouvelles (bon, ok, ils auront peut être aussi envie de voir le bébé).
Bref à moi la vie de princesse !Voici un petit inventaire (non exhaustif) de ce qui est demandé pour cette valise, et de ce qui va être utile (ah bah non c’est pas pareil !) et de ce qui va donner une touche princière à mon allure pendant ce séjour !Le sac pour la salle d’accouchement :
  •  Une tenue confortable pour accoucher : Une grande chemise ou
    chemise de nuit, un grand T-shirt. Privilégiez le confort parce que
    sur le moment vous allez expérimenter tellement d’autres choses
    inconfortables !
  • Les premiers habits de bébé : Un body, un pyjama (1 mois
    c’est plus sûr), des petits chaussons, un bonnet, un gilet. Vous pouvez
    aussi lui prendre une couverture ou sa gigoteuse.
  • De quoi s’occuper : Parfois un accouchement, c’est long…
    Alors prenez de la lecture, de la musique, votre téléphone avec un
    chargeur pour passer des heures sur des jeux addictifs.
  • Des balles de tennis : Un conseil de ma sage-femme ! Se faire
    masser le dos soulage vraiment la douleur (enfin… certaines…).
    Demandez dès maintenant au futur papa de vous masser le dos en faisant
    rouler les 2 balles de tennis sur votre dos, vous verrez comme c’est
    agréable !
    Pour le reste du matériel, les maternités en sont
    équipées, n’hésitez pas à demander un coussin d’allaitement ou un
    ballon, et demandez qu’on vous conseille sur les positions qui
    pourraient vous soulager ou aider le travail !
  • À boire et à manger : Pour le
    papa car vous n’aurez pas le droit d’y toucher ! Mais il sera très
    content de voir que vous avez pensé à lui ! Et comme ça il fera le plein
    d’énergie pour vous soutenir !
  • Votre dossier avec tous les papiers : Carte de groupe
    sanguin, livret de famille (si vous êtes mariés ou avez déjà un enfant),
    cartes d’identité, reconnaissance anticipée en paternité (si vous
    n’êtes pas mariés), numéro d’allocations familiales, carte vitale et
    carte de mutuelle…

Pour maman :

 

  • Des habits de princesse : Pyjamas, chemises de nuit; petites robes de grossesse/allaitement. Bref des habits confortables mais jolis parce que tel Louis XIV vous allez recevoir plein de gens, allongée dans votre lit !
    Pour celles qui allaitent, c’est LE moment de mettre votre décolleté en valeur car grâce à la montée de lait, vous n’aurez jamais eu une poitrine aussi fournie !
  • Des chaussons : Pas très glamour, mais vous avez le droit de choisir le modèle princesse avec des petits pompoms rose et des talons ! (ou pas…) Parce que les chaussures ça fait un peu tâche avec une chemise de nuit, et croyez-moi vous n’aurez pas super envie de remettre un jean juste pour aller à la pouponnière.
  • Des serviettes de toilette : Le MUST pour une princesse c’est d’avoir ses initiales brodées sur son linge de toilette, mais des serviettes non brodées et même dépareillées conviennent tout autant. De toute façon contrairement à Louis XIV, vous ne devriez pas être aménée à vous laver devant vos invités !
  • Votre trousse de toilette : Je ne pense pas avoir grand chose à vous apprendre sur le sujet, sauf que dans ce cas, faites-vous plaisir ! Un savon que vous aurez choisi pour l’occasion, des échantillons de parfum que vous aimez bien (pas la peine d’emporter la grosse bouteille avec vous, on a toutes plein d’échantillons à la maison, et telle une princesse vous pourrez changer de parfum tous les jours si vous en avez envie), une petite huile hydratante pour le corps… tout pour chouchouter son corps qui vient d’être mis à rude épreuve !
    Les produits pratiques tels une boîte de mouchoirs, un savon intime (votre savon qui sent bon ne sera peut-être pas très adapté à cet endroit !), du Bépanthen (c’est pas cher et ça soigne tout, des lèvres gercées aux mamelons en feu, en passant pas les fesses de bébé ! Normalement votre maternité vous en fournira, mais c’est tellement plus simple l’avoir sous la main !).
    Et surtout pensez aux indispensables : sticks pour les lèvres ou crème pour les mains, qu’on a tendance à oublier (et là aussi on se fait plaisir !). Prenez des limes à ongle, voire votre trousse de manucure car il n’y a rien de plus pénible qu’un ongle qui accroche ! N’oubliez pas une brosse à cheveux avec des élastiques (2 jours sans me coiffer, j’étais loin de l’image qu’on se fait de la princesse !). D’ailleurs je vous conseille aussi le shampoing sec : c’est rapide et vous n’aurez pas à refaire votre brushing après ! Et pourquoi pas un rasoir, car vous n’aurez pas le temps de s’épiler et que les poils sous les bras et sur les jambes ça fait pas vraiment princesse !
  • Des soutiens-gorge d’allaitement (pour celles qui allaitent) : 2 tailles au-dessus de votre taille pendant la grossesse. Ou si vos seins ont déjà explosés pendant la grossesse, de la même taille.
    C’est pas super joli, mais si c’est caché sous une jolie petite robe, vous aurez quand même l’air d’une princesse. A cela je rajouterais des coquilles d’allaitement et des bouts de sein en silicone (on n’est pas sûr de s’en servir, mais c’est bien de les avoir au cas où) et des coussinets d’allaitement (même si vous comptez en acheter des lavables, préférez les jetables pour votre séjour car vous serez bien embêtée si chéri n’a pas eu le temps de les laver ! Et croyez-moi au début vous allez en utiliser beaucoup !)


Coussinets d’allaitement, coquilles d’allaitement, bouts de sein en silicone, et soutien-gorge d’allaitement


  • « Slips à usage unique (filet de préférence) » : Donc là je cite la liste fournie par ma maternité. On est franchement loin du glamour et des strass, et quand on lit ça on se demande si la maternité ne se sert pas de ces filets comme moyen de contraception ! Donc les filets on oublie, parce qu’on est une princesse, pas un saucisson (oui, malgré les quelques kilos, on ne se dénigre pas !).
    Non franchement vous ne voulez pas ressembler à ça !
    Je vous recommande d’aller acheter un lot de culottes en coton, comme on en trouve plein de pas chères un peu partout. Le coton ne favorise pas les infections contrairement à d’autres matières, et comme vous ne les aurez pas payées cher, vous pourrez les jeter après utilisation.
  • Un thermomètre : Là c’est le moment où vous ouvrez grands les yeux, comme je l’ai fait en découvrant que ma maternité demande ça. D’autres demandent un sèche-cheveux, pour les soins du périnée paraît-il… autant le thermomètre je veux bien jouer le jeu, autant là je boycotte ! Bon, je me demande quand même si je ne vais pas investir dans un stétoscope… le médecin pourrait avoir oublié le sien !
  • Un plaid : Certes, il fait très chaud dans les hôpitaux, mais vous savez quoi ? À force de rester au lit à ne rien faire, il arrive qu’on ait froid ! Pourquoi croyez-vous que les rois portaient des capes en hermine quand ils siégeaient sur leur trône pendant des heures ? Alors un plaid polaire (pas cher et ne prend pas de place dans une valise), un petit gilet et une paire de chaussettes chaudes peuvent vous être utiles ! (bien-sûr pour celles qui accouchent en juillet, c’est moins probable que vous vous en serviez !)
  • Un coussin d’allaitement : Non, ça n’est pas que pour celles qui donnent le sein ! C’est agréable aussi de donner un biberon avec un bébé bien calé sur le coussin plutôt que porté à bout de bras ! Et si vous avez dormi avec pendant la grossesse, il sera imprégné de votre odeur et calmera bébé si vous le mettez dedans pour la sieste (c’est magique !).
Coussin d’allaitement

 

  • Votre secret bonne mine et tout ce qui vous aide à vous sentir belle : Pour certaines ça sera la trousse de maquillage, pour d’autres la brosse et les accessoires pour les cheveux, ou encore un T-shirt de la bonne couleur, et les plus convaincues par le trip « princesse » choisiront un petit diadème en diamant !
    Cet élément n’est pas à prendre à la légère car on fera rarement autant de photos de vous. Cela serait dommage qu’on ait du mal à vous distinguer sur les photos parce que votre peau est de la couleur des draps (si les draps sont blancs c’est pas trop grave, si les draps sont jaunes ou vert pâle, CONSULTEZ !)
  • Tout ce qui vous fera plaisir et qui vous aidera à passer le temps : Faites le plein de magazines ou remplissez votre liseuse, prenez des mots croisés ou des sudokus. Offrez-vous des bonbons, des chocolats, des gâteaux. Et si quelqu’un vous demande : « Qu’est-ce qui te ferait plaisir ? » n’hésitez pas à répondre : « Un cassoulet ! » si c’est vraiment ce dont vous avez envie (et si la personne sait faire la cuisine !). Vous êtes une princesse, vous avez le droit d’avoir des exigences particulières !
  • Votre chargeur de téléphone portable : Votre appareil photo, camescope et tout ce qui vous paraît important pour immortaliser le moment. Oui, vous êtes une princesse et vos enfants sont les nouvelles stars, mais Paris-Match ne le sait pas encore, alors pour le reportage exclusif à la maternité c’est vous (et chéri, et papi-mamie) qui allez vous y coller !

Pour Bébé : Petite note avant de commencer à préparer les affaires, en fonction du poids estimé avant la naissance, vous saurez s’il vaut mieux que vous preniez une taille naissance ou 1 mois. Vous prendrez un peu des deux bien sûr sauf si on évalue le poids de bébé à plus de 3,5kg ou 4kg.

Pull et chaussons : Maman ; Body et bonnet : H&M


  • Des bodys : Les plus pratiques sont ceux qui s’ouvrent en portefeuille car les bébés aiment rarement qu’on passe leur tête dans une encolure (allez savoir pourquoi ! cela leur rappellerait-il quelque chose ?). On conseille souvent d’en prendre 6. C’est suffisant pour un séjour court ou si votre mari a le courage de les laver au fur et à mesure de votre séjour. Prévoyez-en plus si personne ne pourra les laver, car mieux vaut plus que pas assez, et si vous avez une césarienne vous risquez de rester plus longtemps à la maternité (cette remarque vaut pour les pyjamas).
Bodys portefeuille : Petit Bateau

 

  • Des pyjamas : Là, on se fait plaisir et on craque pour des petits pyjamas tout mignons ! J’avoue, mon fils étant prévu pour Noël, j’ai prévu un pyjama Père Noël !
  • Une tenue pour la sortie : Entendons une combinaison pilote si bébé naît en hiver, un short et un t-shirt s’il naît en été sur la Côte d’Azur. On essaye de faire pratique et adapté au temps qu’il fait.
  • 3 brassières en laine : Le côté brassière, toujours pour cette question d’encolure. La laine garde bien la chaleur, mais on peut aussi choisir une autre matière, l’essentiel étant qu’elle soit douce.

 

  • Des chaussons, des petits bonnets : Tout pour garder bébé bien au chaud. Prenez plusieurs petits bonnets, suivant le tour de tête de bébé, il ne portera pas forcément celui que vous aimiez le plus.
  • Une paire de petites mouffles : Alors pas des gros trucs chauds et imperméables en Gore-Tex ! Juste des petites mouffles en coton qui lui éviteront de se griffer le visage, car on ne coupe pas les ongles de bébé avant qu’il ait 1 mois ! Et si vous n’aimez vraiment pas les mouffles, prenez une petite lime à ongles en carton : vous avez le droit de limer les ongles de bébé !
    Pour celles qui attendent des filles, c’est l’occasion de leur apprendre à être une princesse en leur limant les ongles. Par contre, on ne leur pose pas encore de vernis !
  • Une serviette de toilette : Et là, si on s’est fait plaisir, bébé a sa petite serviette avec son prénom brodé dessus. Sinon, n’importe quelle serviette fait bien l’affaire !
  • Des langes : Ici, pas d’utilisation particulière mais ça peut toujours être pratique, notamment quand on allaite, parce que bébé n’a pas encore appris à manger proprement et qu’en plus il vous renvoit parfois son repas à la figure, face à ça les petits bavoirs tout mignons ne font pas le poids.
  • Une veilleuse : Non, la lampe torche de votre téléphone ne fera pas l’affaire ! Non, vous n’aurez pas envie d’allumer les néons en plein milieu de la nuit ! Non, on ne verra pas après une nuit si on en a vraiment besoin, ne vous dites pas que votre bébé fera peut-être ses nuits dès la naissance ! Par contre vous pouvez confier votre enfant à la pouponnière pour la nuit et leur dire de ne vous réveiller sous aucun prétexte…
    La meilleure veilleuse que j’ai testée est le petit extra-terrestre « Spöka » de chez Ikea, tout simplement parce qu’elle a une très longue autonomie et que comme elle s’allume en appuyant sur la tête, vous ne chercherez pas l’interrupteur !
  • Des couches : Eh non, les nouveaux-nés ne sont pas propres ! Et pour qu’ils le sdeviennent, il va vous falloir encore beaucoup de temps et d’efforts ! Ceci dit, certaines maternités les fournissent.
  • Du linge de lit : Toutes les maternités ne fournissent pas les draps pour le berceau alors il va peut-être falloir en rapporter. En tous cas, prenez une gigoteuse pour que bébé ait chaud quand il dort.
  • Une tétine : Sauf si on est contre. Au pire, on ne s’en servira pas. Au mieux si bébé ne se calme pas on pourra dire à chéri : « Tu peux sortir la tétine qui est dans la valise, on va voir si ça le calme » plutôt que : « ça serait cool que tu penses à acheter une tétine avant de venir demain, comme ça s’il pleure toujours recommence à pleurer, on verra si ça le calme ».
    Il existe des modèles sur lesquels est écrit : « Prince charmant de maman » ou « Petite princesse de papa ». Ils me semblent être les plus appropriés à la situation !

Alors avec tout ça vous aurez bien rempli une valise principale, une secondaire, un vanity, et un petit sac pour la salle d’accouchement ! Si vous avez un set de bagages coordonnés vous serez absolument dans le rôle de la princesse !
Vous avez bien sûr le droit d’être un peu moins resplendissante par moment, personne ne vous en tiendra rigueur. Mais quoi qu’il arrive, ne cédez pas trop à la facilité car pour citer Karl Lagerfeld :  »

Les pantalons de jogging sont un signe de défaite. Vous avez perdu le contrôle de votre vie, donc vous sortez en jogging. »
… ou alors un petit jogging de princesse… rose avec des strass !Et vous, y a-t-il des petits trucs auxquels on ne penserait pas spontanément et qui vous ont changé la vie lors de votre séjour ? Que conseilleriez-vous de prendre pour un tel séjour princier ? Et les papas, ont-ils un avis sur la question ?
Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Occuper bébé : les bouteilles sensorielles (suite)

Publié le

La deuxième utilisation des bouteilles n’est pas bien compliquée non plus : on fabrique des bouteilles sensorielles (vive Montessori !) ou plus simplement, on fait des maracas !Le matériel nécessaire:

Des bouteilles vides. Moi j’aime bien les bouteilles Mont Roucous 25cl car je les trouve très adaptées à la taille des mains d’un tout petit.


De la colle très forte, genre super Glue.
Tout ce que l’on peut mettre dans une bouteille
et que va émerveiller les yeux et les oreilles. Oui, même les oreilles
de papa et maman, faut jouer le jeu et prendre un peu sur soi pour que
bébé s’amuse ! Je vous déconseille quand même les pâtes qui font
énormément de bruit (et c’est ce qui en fait la seule bouteille avec laquelle la Colombe veut jouer la bouteille préférée de la Colombe). Le riz et la semoule font moins de bruit et plaisent quand même aux petits.

Les étapes à suivre :

Retirer l’étiquette des bouteilles et les remplir, plus ou moins en fonction de ce que l’on y met. Ici avec de l’eau et des colorants alimentaires, on peut les remplir entièrement ou à moitié, mais avec d’autres contenus, un fond suffit.

 

Si l’on utilise un contenu sec (riz, bolduc…) il faut impérativement attendre que les bouteilles soient sèches avant de les remplir !

Mettre de la colle sur la vis à l’intérieur du bouchon.
Refermer et attendre que la colle sèche. C’est prêt !
Ici on commence à avoir une jolie collection, comprenant certaines bouteilles un peu originales (je reviendrai une prochaine fois sur  celle avec les bouchons). Et si la Colombe est passée à des jeux un peu plus « élaborés » à la maison (bon, ok on parle de gribouillage et de pâte à modeler là…), les bouteilles l’occupent encore bien en voiture !
Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

Occuper bébé : les bouteilles sensorielles

Publié le

Quand ma petite Colombe était toute petite (et encore un peu maintenant), une de mes préoccupations principales était de trouver comment l’occuper. Je me souviens même d’une période où à la maison j’étais heureuse quand elle était suffisamment absorbée par un jeu pour quitter mes bras plus de 10 minutes !
Alors dans ces cas là on peut toujours acheter plein de jouets différents pour que bébé ait toujours quelque chose à regarder, mais niveau budget ça fait assez mal !Et un jour, je l’ai fait jouer avec des bouteilles ! Un des meilleurs jouets selon moi, notamment parce que ne coûtant presque rien, on a pu en mettre plein à sa disposition.La première utilisation est simplissime : une fois qu’on a bu son contenant, on referme bien la bouteille (pas de risque que bébé sache l’ouvrir avant une bonne année, et encore…) et on la donne au bébé.
C’est tout.
Bon, si on ne veut pas se retrouver avec du papier partout, ou qu’on n’est pas trop enchanté à l’idée de voir son bébé machouiller du papier bourré d’encres dangereuses pour la santé, on retire l’étiquette avant de lui donner la bouteille.
Et là, c’est vraiment tout.

Le truc sympa c’est de varier les formes, les couleurs et les textures. Par exemple:

  •  les bouteilles de Cristaline sont intéressantes car étant très fines elle font plein de bruit

 

  • les  bouteilles de Badoit ou Perrier sont sympas pour leurs couleurs et parce qu’elles sont très facile à prendre en main par le bouchon.

Oui, devenir parent c’est aussi devenir expert en bouteille en plastique… et en tout plein d’autres choses qu’on n’aurait jamais soupçonnées !

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+