Latest Event Updates

L’île Sainte Marguerite, entre nature et histoire. Sortie en famille sur le thème de la mer

Publié le

masquefer

Nous sommes en 1687. Un nouveau prisonnier vient de débarquer sur l’île Sainte Marguerite. Nul ne connaîtra son nom, nul ne verra son visage car il est couvert par un masque de fer.

Ce masque de fer qui suscitera tant d’hypothèses.
Frère jumeau du roi Louis XIV ? C’est vrai qu’il serait ennuyeux d’avoir un frère jumeau quand on se veut souverain absolu !
Enfant illégitime d’Anne d’Autriche et de Mazarin ? Il est des unions qui dérangent !
Simple valet qui en savait trop ? Il y a bien des choses qu’on préfère taire lorsqu’on gouverne…
Nous ne connaîtrons sans doute jamais l’identité de ce prisonnier (qui quitta l’île en 1698 et mourut 5 ans plus tard à la Bastille), mais la légende est là et c’est un excellent point de départ pour passer une journée en famille sur l’île Sainte Marguerite au large de Cannes.
saintem1
saintem2
Arrivé au port de Cannes, vous pourrez acheter votre billet (un peu moins de 15€ l’aller-retour pour un adulte, gratuit pour les moins de 5 ans) et embarquer dans le bateau qui vous mènera jusqu’à l’île en 15 minutes.
Une fois débarqué, dirigez-vous vers la gauche et prenez le sentier qui mène jusqu’au fort.
fort2
fort1
cellule
Construit en 1624 et transformé par Vauban selon son plan en étoile à partir de 1682, le fort royal a plusieurs fois servi à défendre l’accès vers Cannes. C’est à partir de 1687 qu’il devient la prison que l’on connaît et dont on peut encore visiter les 6 cellules.
amphores
Le bâtiment abrite aujourd’hui le musée de la Mer, exposant une collection d’archéologie sous-marine et terrestre rassemblée sur l’île et ses environs.
caserne
En visitant le fort, vous remarquerez peut-être de nombreux groupes d’enfants et d’adolescents du côté des anciennes casernes. En effet, le lieu est maintenant aménagé pour accueillir des colonies de vacances. Vous n’auriez pas rêvé de passer vos vacances dans un tel lieu mythique ?
sentiers2
sentiers1
mer1
Après cette promenade culturelle, place à la nature !
Depuis l’embarcadère, un sentier botanique fléché sillonne à travers la végétation méditerranéenne. Cèdres de l’Atlas, eucalyptus, pin d’Alep, olivier, chèvrefeuille, lavande de mer… Vous croiserez les plus belles espèces méditerranéennes et exotiques. La promenade complète durera environ 2 heures. Mais si vous aimez la randonnée, l’île est recouverte de sentiers que vous pourrez arpenter toute la journée si le cœur vous en dit !
etang1
étang3
En allant vers la pointe Ouest de l’île, vous découvrirez l’étang du Batéguier. Cette réserve ornithologique compte plus de 150 espèces répertoriées : grand cormoran, mouette rieuse, balbuzard pêcheur chevaliers… (J’adore les noms d’oiseaux !)
Après cette marche, peut-être aurez-vous une petite faim. Pas de problème, l’île est parsemée d’aires de pique-nique et elle compte également deux restaurants.
plage2
plage1
Si vous préférez lézarder au soleil, aucun soucis ! L’île Sainte Marguerite regorge évidemment de plages et de criques où vous pourrez vous reposer et vous baigner. La plage la plus proche du débarcadère est très adaptée aux enfants, mais c’est aussi celle qui est la plus fréquentée. Pour plus d’intimité, allez un peu plus loin ou de l’autre côté de l’île. Et si vos enfants sont suffisamment grands, n’hésitez pas à partir à la recherche d’une petite crique où ils pourront  escalader les rochers et plonger pour admirer les poissons avec leurs masque et tuba.
lerins
Et voilà, au terme d’une journée pleine d’histoire et de nature, vous reprendrez le bateau en direction de Cannes. Les enfants regarderont le fort s’éloigner, les yeux encore plein des aventures qu’on leur a contées. Ils penseront à toutes ces belles découvertes qu’ils ont faites : les oiseaux, les plantes…
Bref, il me semble que c’est une sortie en famille incontournable si l’on passe près de Cannes !
Mes conseils :
  • Si vous avez de jeunes enfants, je vous déconseille de prendre leur poussette. Vous pourrez vous en servir sur certains sentiers, mais les accès vous seront vite difficiles. Préférez l’écharpe de portage.
  • Il y a assez peu de commerces sur l’île. L’idéal est donc de préparer son pique-nique, ou à défaut, au moins de ne pas oublier de prendre suffisamment de bouteilles d’eau pour toute la famille. Rappelons qu’il peut faire très chaud en été !
  •  L’île est un écrin de nature. C’est génial, mais attention aux petites bêtes. Choisissez bien les aliments que vous emportez. La dernière fois que nous y sommes allés, les abeilles étaient très attirées par nos sandwiches…

Sites internet à visiter : 

  • Je l’admets, cet article manque cruellement de photos. Lorsque Maman Raconte a proposé d’écrire un article sur une sortie en famille sur le thème de la mer, j’ai tout de suite pensé à l’île Sainte Marguerite : le voyage en bateau, la plage tout y était, avec en prime la nature et l’Histoire ! Mais voilà, la dernière fois que j’y suis allée je n’avais pas encore ce blog et je n’avais pris que des photos de ma fille… Rien de bien intéressant à vous montrer. Je n’ai pas eu le temps d’y retourner, mais tenant particulièrement à vous parler de cet endroit, je me suis dit que cet article s’en passerait donc, car je ne veux utiliser ici que mes propres photos…. Mais je vous invite à aller en voir  sur TripAdvisor par exemple ou sur Google. Et c’est promis la prochaine fois que j’y vais, je mitraille l’île sous tous les angles ! édit du 20/09/2015 : Promesse tenue ^^
  • Cannes Jeunesse : pour les renseignements concernant les séjours au fort.
  • Trans-Côte d’Azur : pour tous les renseignements concernant le bateau qui vous mènera à l’île.

 

Cet article participe au Rendez-vous Une semaine pour rêver de la mer organisé par Maman Raconte.
édit du 20/09/2015 : La ville de Cannes a déposé sa candidature pour l’inscription de sa baie au patrimoine mondial de l’UNESCO. Si cela vous intéresse, vous pouvez en apprendre plus ici et ici, et si vous souhaitez aider la ville à atteindre son but, vous pouvez remplir ce formulaire de soutien à la candidature au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

La Méduse en Bouteille. Bricolage de la mer (Une semaine pour rêver de la mer)

Publié le

Cette semaine, le blog de Maman Raconte nous a proposé de parler de la mer. À chaque jour correspond un thème, et vous pouvez en trouver la liste ici.
Le sujet me plaît bien, je vais donc tenter de participer le plus possible cette semaine.
Le sujet d’aujourd’hui étant le bricolage de la mer, Colombe et moi nous sommes mises au travail pour réaliser cette “méduse en bouteille” !
Habitant près de la mer, cela fait un moment que j’ai expliqué à Colombe ce qu’est une méduse, et surtout qu’il ne faut pas y toucher au risque de se faire piquer (et là j’avoue que Le Monde de Némo m’est d’une grande utilité !).
J’avais envie d’un objet qui nous permettrait de continuer à parler de méduse.
Le matériel :
  • Une bouteille vide
  • Un sac plastique transparent
  • Un élastique
  • Du bolduc (facultatif, mais j’avais envie d’une demoiselle Méduse coquette)
  • Une petit ballon de baudruche
  • Deux gouttes de colorant alimentaire bleu
  • Deux gouttes de liquide vaisselle
Gonflez très légèrement le ballon. Attention à ne pas trop le gonfler, car il faut qu’il puisse passer par le goulot de la bouteille.
Coupez les anses du sac plastique. Au fond du sac, glissez le ballon de baudruche légèrement gonflé, puis attachez le sac et le ballon avec l’élastique.
Coupez le bas du sac en lanières plus ou moins fines. Fixez des petits morceaux de bolduc sur le sac plastique.
Remplissez la bouteille au trois quarts et ajoutez le colorant bleu pour la mer, et le liquide vaisselle pour l’écume. (ça c’est le moment où Colombe est entrée en action !)
Introduisez la méduse dans la bouteille. Fermez la bouteille (avec de la super glue si comme ici l’enfant risque d’ouvrir la bouteille.
Observez, admirez, rêver et inventez de merveilleuses aventures pour Mlle La Méduse !
Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Ma Meilleure Amie

Publié le

Ma meilleure amie est une fille sensible, si je la secoue trop, elle déverse toutes ses larmes sur le sol de ma cuisine.
Mais elle est quand même sympa et surtout toujours présente quand j’ai besoin d’elle. Ce qui arrive souvent puisqu’on se donne rendez-vous tous les jours ou presque, et même parfois plusieurs fois dans la journée !
Par contre qu’est-ce qu’elle est bruyante ! J’évite de faire appel à elle trop tôt le matin ou trop tard le soir, parce que même s’ils ne s’en plaignent pas, je suis sûre qu’elle dérange un peu mes voisins.
Ma meilleure amie a le teint pâle et des boutons sur la tête…
Non elle n’est pas moche, c’est juste que dans mon quotidien de maman au foyer, ces derniers temps ma meilleure amie c’est ma machine à laver !

Et pourtant je n’oublie pas les autres !

Il y a celle qui est venue me voir de loin et à qui j’ai refourgué ma fille à garder parce que j’avais un entretien d’embauche (j’ai eu le job, hein !).
Celle qui traverse la France plusieurs fois par an, (les bras chargés de cadeaux) pour nous voir.

Celle qui est venue passer une semaine à la maison pendant ma grossesse et a changé toutes les couches, a donné tous les bains, a fait tout le travail fatigant afin que je me repose !

Celle qui me dit : “J’adore tes articles ! D’ailleurs j’ai commencé à faire un quiet book !”

Celle qui un matin alors que j’arrivais au parc et que je constatais que j’avais oublié de coiffer ma fille, de prendre une bouteille d’eau, de lui dire d’aller au toilette avant de partir… et j’en passe… m’a dit : “Mais déjà tu es sortie avec les deux enfants ! C’est extraordinaire ! Ta fille n’a pas besoin d’être coiffer pour courir, de l’eau on en a, et si elle veut faire pipi elle ira discrètement dans un petit coin !”

Celle qui a toujours le sourire et qui est heureuse, mais qui a quand même oser se confier dernièrement sur sa fatigue. Parce que les faux-semblants ne servent à rien entre amies.

Celle qui vient d’un autre pays et me fait découvrir plein d’articles de puériculture super top, et plein de plats savoureux !

Celle qui m’a écoutée à la naissance de ma fille alors que je sais qu’elle n’en avait pas du tout le temps.

Celle qui ne veut pas d’enfants et qui en voyant les miens m’a dit : “Ça fait presque envie !”

Celle qui quand je n’allais pas bien ne m’a pas demandé comment j’allais mais m’a dit : “Viens, on se fait un restau !”

Celle qui m’a dit que j’avais l’air épanouie depuis que je suis devenue maman (un compliment c’est toujours bon à prendre ^^).
 
Et il y en a encore plein d’autres…

Alors à toutes mes amies (et aussi à ma machine à laver, hein !) :

Merci les filles !!!!
Ma “meilleure amie” étant un peu patraque, je lui offre un repos bien mérité ! À elle aussi, merci !
Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

L’Art est un jeu d’enfant : Corps et Coeur

Publié le

l-art-est-un-jeu-d-enfant

Pour ce nouvel opus de L’Art est un jeu d’enfant, rendez-vous du blog Le Pays des Merveilles, Eloïse du blog Mon joli petit bureau nous a proposé de travailler sur le thème “Corps et coeur”

Le sujet m’a semblé bien difficile et j’avoue n’avoir rien trouvé de bien original à présenter… Mais qu’importe, on s’est quand même bien amusé avec Colombe !

Comme actuellement nous réalisons pas mal de dessins avec nos empreintes, j’ai proposé à Colombe de prendre nos tampons encreurs et de dessiner avec les doigts et les mains (ça c’est pour la partie corps !).

Sur une feuille, j’avais collé des autocollants replaçables en forme de coeur (ça c’est la partie coeur) et je l’ai laissé dessiner comme elle le voulait.

Comme à son habitude, Colombe est allée tout doucement au début, histoire d’apprivoiser un peu la matière…

…quelques petites traces de doigts par-ci par-là…

 

… puis j’ai dû lâcher l’appareil photo pour superviser un peu. Colombe a commencé à se mettre de l’encre sur toute la main et à en mettre partout sur la feuille. Pour une fois, elle a rempli toute la feuille en un rien de temps (habituellement elle reste plutôt sur un côté et laisse de gros blancs) !
Après avoir fait sécher la feuille pendant toute la nuit, j’ai proposé à Colombe de retirer les autocollants.Ce qu’elle a fait volontier, même si “attends, c’est difficile maman !”. (comment occuper un enfant pendant 5 minutes ! Bon j’avoue elle en a peut être décoller 10, et j’ai fait le reste).
Notez le pyjama raccord avec le thème !

Et voilà le résultat :

Je pense qu’on se servira de ce dessin pour emballer un petit cadeau…

Alors qu’en pensez-vous ?
Si vous voulez voir les autres œuvres réalisées ce mois-ci, allez voir Le Pays des Merveilles qui les présente toutes !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

A tout bout de chant #1

Publié le

 

Lorsque Cécile du blog La Cour des Petits nous a proposé un nouveau rendez-vous mensuel autour de la musique, je n’ai pas pu résister !

D’abord parce que j’adore son blog qui regorge de bonnes idées pour occuper les enfants sans céder au piège de la surconsommation. Si vous ne le connaissez pas encore, allez vite y faire un tour ici ! Et parce que je l’ai adorée quand je l’ai faite, je vous conseille sa pâte à modeler pomme cannelle ! On en mangerait ! 
Ensuite, parce que la musique a beaucoup de place dans la famille À Dada ! C’est simple, on chante tout le temps !!! Je fredonne toujours un petit air, Papa À Dada siffle sans cesse, et Colombe chante à tue-tête ! Et Petit O’ se contente de gazouiller pour le moment !

Pour ce premier rendez-vous, je vais vous présenter un bel album de berceuses qui nous a été offert pour la naissance de Petit Olivier.

 

Le CD comporte 23 pistes, toutes présentées dans le livre qui propose 6 escales :

  • Africaine
  • Créole
  • Jardin d’Eden
  • Slave
  • Brésilienne et Portugaise
  • Asiatique

Pour chaque chanson figure le texte dans la langue et l’alphabet d’origine, la transcription en alphabet latin et la traduction. Le tout est accompagné de superbes illustrations figurant des mamans berçant leur bébé, des familles découvrant un nouveau né, ou encore des amoureux…

Ce bel ouvrage nous occupe bien en fin de journée, quand les enfants sont presque prêts à dormir. Nous mettons le CD dans le lecteur qui est dans leur chambre (eh oui ! Je vous ai dit qu’on aimait la musique !), et nous nous laissons bercer par les diverses sonorités et rythmes du monde avant d’aller faire de beaux rêves !
C’est le CD idéal pour un temps calme plein de douceur avec les enfants !

Si cet album vous plaît :
Les Plus Belles Berceuses Du Monde, éditions Didier Jeunesse

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Guirlande au crochet

Publié le

Ces derniers jours, j’avais envie de me consacrer à un projet simple et facile à réaliser.
J’avoue que le premier numéro de magazine Flow m’a bien inspirée avec son sujet sur les guirlandes.
La guirlande de fanions offerte avec la revue est accrochée à la maison, et il ne se passe pas un jour sans que Colombe ne s’exclame : ” Oh c’est joli la guirlande !”
J’ai donc décidé de crocheter une petite guirlande pour la chambre des enfants.
Le crochet a deux avantages majeurs pour une jeune maman : il ne prend pas de place, on peut donc l’emmener partout (parce qu’on trimbale déjà suffisamment de choses !) et on peut s’arrêter à n’importe quel moment sans risquer de perdre ses mailles comme au tricot (parce qu’avec des touts-petits il faut pouvoir être disponible immédiatement !).
J’ai donc pris mon bon vieux crochet, trois restes de pelotes aux couleurs toutes douces, j’ai trouvé un petit modèle d’étoile sur Pinterest : ici  et je me suis mise au “travail”.

 

J’ai profité du soleil et du jardin pour crocheter mes petites étoiles. Il faut compter une vingtaine de minutes pour chacune.

 

 

Puis je les ai accrochées sur une petite cordelette crochetée, et enfin j’ai accroché ma guirlande au-dessus du lit de Petit O’. Remarquez les peluches : il n’y a pas d’âge pour devenir geek !

 

 

Pour ceux qui voudraient le modèle de la couverture, vous le trouverez ici.

J’aime tellement cette guirlande que je pense en refaire une pour mettre au-dessus du lit de Colombe ! Et vous, ça vous plait ?

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

DIY : Page de fermetures pour le livre d’activités en feutrine (Quiet Book)

Publié le

Pour les deux ans de ma Colombe, je lui avais confectionné un livre d’activités en feutrine que vous pouvez voir ici.
Comme elle aime jouer avec et que nous nous préparons à faire un long trajet prochainement (Youpi, bientôt les vacances !!), j’ai décider de lui faire une nouvelle page, histoire de lui proposer de nouvelles choses.
Et quoi de mieux pour une petite fille qui chercher à ouvrir et fermer toutes les fermetures éclairs qu’elle voit, qu’une page faite de fermetures ?
… Bah en fait, rien de mieux, donc c’est ce que je lui ai fait !

Livre d'activité en feutrine : page de fermeture éclaire ouverte

Le matériel :

  • Des feuilles de feutrines de 3mm d’épaisseur pour faire les pages.
  • Des feuilles de feutrines plus fines pour faire les accessoires et éventuellement du tissus pour recouvrir certaines pages.
  • Des œillets pour tissus (en vente en mercerie, ils se fixent de quelques coups de marteau)
  • Une fermeture éclair (Celle-ci provient d’une de mes anciennes vestes. Oui, quand je jette des vêtements usés, je récupère tout ce qui peut encore servir ! Radine ? Euh… on va dire que j’aime donner une nouvelle vie aux objets, hein !)
  • Un gros bouton (Colombe est encore petite, la manipulation d’un petit bouton serait difficile) et un ruban pour former la boutonnière.
  • Des boutons pressions. Ici j’ai découpé le bas d’un vieux body tâché. Récup’ récup’ !
  • Toutes les attaches que vous pourrez récupérer sur de vieux vêtements et qui ne sont pas trop lourdes. Oui, j’ai fixé des attaches de soutien-gorge ! Bah quoi, niveau motricité fine ça n’est pas un exercice facile !
  • Des écussons thermocollants pour  que l’enfant ai quelque chose à découvrir en ouvrant les fermetures.

 

Livre d'activité en feutrine : page de fermeture éclaire fermée

 

Livre d'activité en feutrine : page de fermetures et bouton fermés

 

Livre d'activité en feutrine : page de fermetures et bouton ouverts
Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Sa première bouteille sensorielle

Publié le

Mon petit Olivier pousse, pousse…
J’ai l’impression qu’il n’est plus un nouveau né… il est devenu un vrai bébé !
À 3 mois et demi il était temps vous me direz ?!
Oh, ça fait un moment déjà, mais les mamans sont comme ça, elles sont souvent les dernières à voir que leur enfant a grandi !Alors voilà mon petit bébé qui commence à se tourner sur le côté et à attraper des objets.
J’ai donc décidé de lui faire sa première bouteille sensorielle.
Une bouteille toute simple et légère, avec juste quelques chutes de feuilles de mousse découpées en petit morceau.

 

Cette bouteille, je l’avais imaginée avec des paillettes et une clochette en plus de morceaux de mousse colorée, mais Petit O’ en a décidé autrement.
Je lui ai présenté la bouteille en cours de réalisation et ses yeux ne l’ont plus lâchée.
Voilà 10 minutes qu’il joue avec en gazouillant.

 

Comme quoi la simplicité a du bon !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Un mur de ballons ! (Apprendre en sautant !)

Publié le

Cette semaine, j’ai eu beaucoup de choses à faire à la maison et pas toujours le temps d’organiser des sorties pour permettre à ma Colombe de se défouler.
Or, si on ne sort pas le matin, il est fort peu probable qu’elle fasse une sieste l’après-midi. Et si elle ne fait pas de sieste… je ne peux pas me consacrer à ce que j’ai à faire à la maison !
J’ai donc mis en place une petite activité avec 3 fois rien comme j’aime le faire. Vous l’avez compris je pense, j’aime quand c’est rapide et facile à organiser, et si en plus ça peut occuper la petite pendant une long moment c’est génial !!!
Je lui ai tout simplement réalisé un “mur de ballons”.
Bon, ok, le terme mur est peut-être un peu exagéré, mais elle est encore petite (24 mois) et 5 ballons sont bien suffisants pour qu’elle s’amuse. Plus elle grandira et plus je mettrai de ballons !
La mise en place est simplissime :
  • j’ai d’abord retiré tous les meubles du couloirs afin que ma Colombe ne s’y cogne pas en virevoltant !
  • j’ai gonflé des ballons de différentes couleurs et les ai attachés à une ficelle.
  • j’ai accroché l’autre extrémité des ficelles à l’encadrement d’une porte (Ici la porte a été retirée, mais avec une porte ouverte ça marche aussi !). J’ai attaché les ficelles sur une barre de traction (z’avez vu comme on est sportifs dans la famille ! Ne riez pas, ceux qui me connaissent personnellement !) mais on peut très bien les fixer avec des punaises ou avec du masking tape, ce scotch qui se décolle facilement et sans laisser de trace ! Bon, cette dernière solution ne permet pas à l’enfant de tirer trop fort sur les ballons non plus

 

Pour jouer, c’est simple, on laisse parler son imagination.

Tout d’abord, proposez à l’enfant de courir à travers le mur de ballon. Cette simple action l’amusera pendant quelques minutes. Colombe a adoré ça, je pense que cela l’amusait de se cogner contre les ballons et de ne pas se faire mal ! Et puis courir c’est tellement drôle !

Notez les jolies couettes de ma fille ! ^^ Merci la brosse magique !

 

Ensuite, un peu à la manière du jeu des cercles de couleurs, demandez à l’enfant de nommer les couleurs des ballons, ou bien de “taper dans le ballon rouge”, “donner un coup de pied dans le ballon orange”. C’est à la fois un bonne exercice pour apprendre les couleurs et pour se dépenser physiquement !
Pour cet exercice, il est intéressant de placer les ballons à différentes hauteurs. Ainsi Colombe devait sauter pour “toucher le ballon jaune”, et elle pouvait aisément “donner un coup de pied dans le ballon orange”.

On peut aussi laisser l’enfant jouer librement. Colombe a ainsi recommencé ses allers-retours à travers le mur de ballon. Elle a aussi essayé de regarder à travers les ballons, ce qui l’a beaucoup fait rire.

 

Elle voit la vie en rose !

Nous avons joué ensemble pendant une trentaine de minutes. Colombe s’est ensuite un peu détournée de l’activité, mais elle y est revenue régulièrement dans la journée. Un simple passage de sa chambre au salon devenait une fête. Ça m’a d’ailleurs aidé à calmer une crise naissante ! “Non, ma chéri on ne peut pas sortir la peinture aujourd’hui… Mais viens, tape dans le ballon bleu !”
À la fin de la journée les ficelles étaient toutes entremêlées et il m’a fallu 5 bonnes minutes pour tout décrocher, mais j’ai tout de même pu conserver les ballons et les raccrocher les jours suivants !

Ah ! Et la sieste a été longue ce jour-là !

Alors ça vous tente de redécorer votre couloir avec un mur de ballons ?

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

Il fait beau, ça vous dirait un pique-nique ? (recettes)

Publié le

Comme il faisait beau ce week-end, nous avons organisé avec des amis un petit pique-nique entre amis à l’Etang de Fontmerle. Chacun a rapporté à manger et nous avons partagé nos repas autour de la petite (mais conviviale) table de camping. L’occasion de passer un bon moment et de découvrir de nouvelles recettes !
Ah non ! On n’a pas mangé le canard ! (quoique… un bon petit magret !…)

Voici donc nos recettes :

D’abord un de mes incontournables : le houmous, ou crème de pois chiche

Houmous
  • une boîte de pois chiches
  • de la crème liquide
  • sel, poivre, cumin

Mixez les pois chiches en ajoutant de la crème jusqu’à obtention d’un mélange bien onctueux. Rajoutez le cumin, salez, poivrez.
C’est un très bon accompagnement avec de la viande grillée, des crudités ou des crackers. Et en plus c’est bon pour la lactation ! Ok, il n’y a que moi que ça rend heureuse, c’est ça ?

 Escalopes de dinde roulées

Escalopes de dinde roulées au fromage aux herbes.

Escalopes de dinde roulées aux pruneaux.

  •  4 escalopes de dinde très fines
  • du fromage frais aux herbes
  • des pruneaux
  • sel, poivre

Étalez du fromage sur deux des escalopes puis roulez-les dans le sens de la longueur. Coupez quelques pruneaux en deux et disposez-les sur le bord des deux autres escalopes. Roulez les escalopes sur la longueur. Salez, poivrez. Mettez le tout au four, et une fois cuites, coupez les escalopes en tranches.

Sandwichs aux légumes et aux oeufs

 

Sandwichs légumes et œufs
La technique imparable pour mettre des œufs de manière homogène dans un sandwich, c’est de battre les œufs comme pour une omelette et de les faire cuire en fines couches dans une poêle à crêpes !
Boulettes de riz
 

Boulettes de riz
 Je vous ai gardé le meilleur pour la fin, les boulettes de riz qu’a fait mon amie sont à tomber par terre !!! J’avoue tout, je crois que j’en ai mangé plus que tout le monde tellement je les ai trouvées bonnes ! Eh mais je mange pour deux aussi, hein !
  • Riz rond
  • Un peu de riz complet, de lentilles et de haricots rouges
  • 2 cuillères d’huile de sésame
  • sésame, sel
  • Des légumes au choix (ici c’était poivrons et oignons)
  • Du jambon (ou autre…)

Faites cuire le riz, les lentilles et les haricots rouges.
Découpez le jambon, les oignons et le poivron en petits morceaux. Faites-les revenir dans une poêle avec du beurre.
Mélangez tous les ingrédients ensemble dans un bol, en ajoutant le sésame et l’huile de sésame en dernier.
Faites des boules avec le mélange (le riz colle moins si on a les mains mouillées)

Alors, ça vous donne faim ? Moi j’irais bien refaire des boulettes de riz !
Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+