Ça mange quoi une femme enceinte ?

Publié le

“Ça mange quoi une femme enceinte ?”
Voilà la question que m’a posée une de mes amies il y a quelques semaines.
Comme elle voulait que je lui fasse un petit récap’ (loin d’être professionnelle, je suis quand concernée en ce moment !), je vais faire le point sur les principes de base dont on nous inonde pendant neuf mois, ainsi que des astuces que j’ai pu glaner pendant mes 2 grossesses.Bon, je vais passer le discours sur “Faut faire attention à ne pas prendre trop de poids”, parce qu’effectivement il faut faire attention… Mais on n’est pas au régime !!! Et on n’est pas toutes pareilles, et chaque grossesse est différente, et les kilos de grossesse c’est pas que de la graisse non plus ! Alors quand on en a envie on se fait plaisir et on arrête de culpabiliser ! On fait juste attention à manger des aliments qui ne mettent pas bébé en danger !Pour savoir ce que mange une femme enceinte, il faut surtout savoir ce qu’elle n’a pas le droit de manger (eh oui, désolée je vais être rabas joie !), et aussi ce qui est bon pour elle !

Je vous épargne le “Ne mange pas trop gras, trop sucré, trop salé !”. Ça on sait !

Les précautions à prendre quand on est enceinte :

Les principaux ennemis de la femme enceinte sont la listériose et la toxoplasmose (pour celles qui ne sont pas immunisées).

  • On se lave bien les mains avant de cuisiner, et après avoir touché des viandes crues. Non, je ne vous prends pas pour des Crados, mais ce conseil est répété dans tous les articles que j’ai trouvé alors je fais suivre !
  • On porte des gants pour jardiner ainsi que pour changer la litière du chat ! Mieux, on laisse le futur papa changer la litière.
  • On lave bien les fruits et les légumes, et on les épluches (de toute façon c’est dans la peau qu’on trouve le plus de pesticides, alors c’est plutôt sain de ne pas la manger !).
  • On range bien son frigo : pas de cartons d’emballage (on ne sait pas où ils ont trainé), on place les aliments les plus récents au fond pour éviter les oublis, on respecte la chaîne du froid.
  • On lave son frigo régulièrement. D’après les bouquins : tous les 15 jours avec de la javel et en rinçant bien… Perso pour ma 1ère grossesse pendant 3 mois, je n’ai pas pu ouvrir le frigo sans avoir de hauts le coeur, alors de là à le laver…. Donc on ne laisse pas les aliments y moisir et on passe un coup d’éponge (et de javel si vous voulez) de temps en temps. Bref, un peu comme d’habitude quoi…

Les aliments à éviter quand on est enceinte :

  •  Les viandes et poissons crus ou fumés. Par contre quand on aime la
    viande saignante on peut en manger, pas bleue hein ! Juste saignante.
    Mais pas la peine de manger de la semelle pendant 9 mois ! (en plus
    j’suis sûre qu’il n’y a pas beaucoup de fer dans la semelle !)
    Et si vraiment vous ne pouvez pas du tout vous passer de sushis pendant ces 9 mois (mais vraiment en dernier recours, hein, seulement si vous faites une crise de manque !) faites vos sushis vous-même (on n’est jamais sûr de l’hygiène d’un restau et c’est pas le moment de tenter le diable !) avec du poisson congelé et manger les très rapidement. La congélation tue une très grande partie des bactéries.
  • On
    évite les charcuteries comme le pâté, les plats en gelée, le foie gras, les rillettes.
    Mais il paraît qu’il en existe des pasteurisés, alors ceux-là on peut !
    Donc pour celles qui ont besoin de leur tranche de fois gras à Noël, je
    ne suis pas sûre des qualités gustatives du foie gras pasteurisé, mais
    ça fera l’affaire cette année !
  • On évite les produits au
    lait cru
    et on préfère les fromages à pâte cuite. Bref, on mange du
    gruyère et du comté, et pour le camembert on le prend pasteurisé (oui, je suis Normande et j’ai osé dire ça, honte à moi…) ! Et bien sûr on évite le bleu
    Ah, et si
    on est vraiment parano on ne mange pas de fromage râpé dans lequel la
    listériose se développerait plus rapidement.
  • On évite les fruits de mer. Mais si comme moi vous avez des envies irrépressibles de manger des moules, achetez-les congelées ! De toutes manières toujours la même règle : rien de cru (exit les huîtres !).
    En cas de carrence en magnésium (les petites étoiles/mouches devant les yeux, les paupières qui s’ouvrent et se ferment involontairement, c’est le manque de magnésium), les fruits de mer constituent la catégorie d’aliments qui en contient le plus. Donc ça peut valoir le coup d’en manger de temps en temps sans culpabiliser…
  • On évite le soja : les pousses de soja crues, comme n’importe quelle crudité, sont vecteurs de toxoplasmose, alors on les évite. Par contre, elles peuvent être consommées cuites et ne sont pas concernées par ce que je vais expliquer ensuite puisque ça n’est pas du soja, mais du haricot mungo !
    Le soja contient des phytoestrogènes qui en immitant l’action des oestrogènes pourraient être dangereuses pour le bébé. Mais voilà,  les études sont contradictoires (certaines affirment que les phytoestrogènes protègeraient le coeur du bébé) ! Et ne croyez pas qu’au Japon, les femmes enceintes éliminent le soja de leur alimentation pendant 9 mois. Non, elles en mangent à chaque repas parce que c’est un aliment de base en Asie !
    Bref, là je pense que c’est un choix personnel à faire, et un choix de raison. Si on est asiatique, on ne change rien. Si on n’en a jamais mangé, bah on ne se met pas à en mettre dans tous les plats…
  • On évite la caféine : thé, café, soda… Mais ça n’est pas la peine d’en faire une obsession non plus ! Quand on est accro au café et qu’on boit 4 tasses par jours ça fait beaucoup. Mais une, voire deux tasses par jour, ça reste raisonnable. D’ailleurs quand on est hospitalisé pendant une grossesse, on nous propose un café pour le petit déjeuner !
    Le thé empêche le fer de se fixer correctement, et on le déconseille aux femmes qui sont en carrence. Mais pour celles qui adorent vraiment cela, petite astuce de mon super médecin : si l’on attend deux heures après un repas pour boire du thé, il n’empêchera pas le fer de se fixer. Autre astuce que l’on vient de me souffler : on ajoute du citron ou du lait dans le thé et le problème est réglé !

J’espère n’avoir rien oublié car cette liste est déjà longue… Malheureusement je ne peux pas le garantir.
L’essentiel
est de ne pas prendre de gros risque : on ne mange pas une huitre crue
qui ne bouge pas en se disant qu’au pire on risque d’être un peu malade.
Mais on ne culpabilise pas non plus si on s’accorde un petit écart
(contrôlé) ! De toute façon, le sujet est toujours controversé. Alors on  fait selon son mode de vie, en cas de gros doute, on en parle au médecin,
à la sage-femme…

Et quand on a un problème particulier ?

Je ne vais pas aborder les problèmes vraiment sérieux, c’est le domaine du médecin. Par contre, il y a des petits tracas de la grossesse qui peuvent être soulagés en adaptant son alimentation (en plus d’un traitement médical parfois nécessaire).

  • Les nausées : on évite le gras, et on essaye de couper le jeûne de la nuit le plus vite possible à son réveil car c’est parfois juste la faim qui nous donne mal au cœur. Certains aliments peuvent aider : on parle du gingembre, du jus de citron, des amandes, de l’anis étoilée, de la menthe…
  • Les remontées acides : pareil, on évite de manger gras. Il vaut mieux commencer sa journée en mangeant une tranche de pain plutôt qu’une tranche de brioche (le beurre cuit est très difficile à digérer !). On évite les aliments acides, tels les jus de fruits (Il est tout à fait possible qu’un jus provoque des acidités, alors qu’on n’en a pas du tout en mangeant le fruit lui-même), ou certains légumes (la tomate, le poivron, l’oignon…). Pour ma part, j’ai éliminé les aliments au fur et à mesure qu’ils me posaient problème (je ne me souviens même plus du goût qu’a un poivron !). Sur cette fin de grossesse, je n’ai pas une alimentation très variée, mais je me rattraperai après ! Et ça ne me parait pas cher payé, car à la fin de ma première grossesse j’avais la trachée brûlée par les remontées… Même boire de l’eau me faisait mal !
  • Les mycoses : on oublie le sucre ! Quand il est naturel comme celui des fruits, ça ne pose pas de problème (enfin quand on est raisonnable, comme toujours !). Mais on oublie son sucre dans le thé du matin, les bonbons, les desserts sucrés, les sodas… Il parait qu’il faut éviter les produits laitiers, sauf les yaourts natures à manger en grande quantité. J’ai aussi entendu dire que la choucroute était conseillée en cas de mycose ! Vérité ou légende, j’avoue que je n’en sais rien… M’en fin si vous êtesen Alsace ppourquoi se priver ?
  • Les infections urinaires : on boit beaucoup d’eau ! Et on mange de la cranberry (airelle) qui est très saine pour le système urinaire.
  • Le manque de fer : on mange de la viande, des lentilles… On évite le thé.
  • Le manque de magnésium : je termine sur une bonne nouvelle, j’ai parlé des fruits de mer, mais il y a aussi le CHOCOLAT ! Et on mange aussi des amandes, des noisettes…

Il y a quelques sites intéressants :

Alimentation grossesse
On entre un aliment dans la barre de recherche pour savoir si on peut le consommer (et pourquoi).
Ce site a créé une application (gratuite) pour smartphone. Je m’en suis servie tout au long de mes 2 grossesses. Elle est simple et permet une recherche rapide, l’idéal quand on est en plein milieu des courses au supermarché !

Alimentation et Grossesse.com
Un blog tenu par une maman diététicienne.
Elle aborde de nombreux sujets et explique clairement les raisons pour lesquelles on peut ou non consommer un aliment.

Le guide nutrition pendant la grossesse
Un petit guide qui dit l’essentiel.

J’ai également épinglé quelques liens intéressants sur mon tableau Pinterest “ça mange quoi une femme enceinte”

J’espère avoir dit l’essentiel et que mes quelques astuces seront utiles à certaines !
Si vous avez eu d’autres soucis ou que vous connaissez d’autres remèdes, n’hésitez pas à partager !

J’ai bien conscience d’avoir été un peu rabat-joie. Mais soyez patientes je vous réserve une surprise !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.