La princesse Charlene va-t-elle allaiter ?

Publié le

La princesse Charlene vient d’accoucher et je me pose une question : va-t-elle allaiter ?

allaitementprincier

Non, je ne suis pas une fervente défenseuse de l’allaitement. Je ne pense pas que ne pas allaiter son enfant l’empêchera de réussir dans la vie. J’ai allaité ma fille pendant près de 14 mois parce que c’était un désir personnel et que je me sentais bien comme ça. Mais chacune a le droit de faire son choix et je le respecte !

Si je me pose cette question, c’est que cette naissance me rappelle une anecdote :

Alors que nous visitions le Palais princier de Monaco, ma fille de 4 mois s’est mise à pleurer. J’étais assez gênée et ne voulais pas qu’elle trouble la visite par ses pleures, je l’ai donc mise discrètement au sein, bien cachée sous une écharpe (assez fine, je l’avoue… mais en juin à Monaco il fait très chaud et ma fille a aussi droit au confort !). Une minute après, j’ai vu 4 ou 5 personnes avec des talkies-walkies débarquer autour de moi. Une de ces personnes, une jeune femme en petit tailleur, est venue me voir, m’expliquant que je ne pouvais pas faire ça là, que je risquais de choquer des touristes.
Sur le principe, je comprends. Dans un lieu si touristique, on peut croiser des gens de tant de cultures différentes que l’allaitement en public (même très discret dans une écharpe de portage) peut choquer.
Mais dans les faits, je me suis sentie agressée ! Et c’est la seule et unique fois que j’ai ressentie cela sur toute la durée de mon allaitement.
Imaginez-vous tranquillement en visite, essayant de calmer votre bébé (chacune sa méthode, c’était la mienne sur le moment), assaillie par une armée de vigiles arrivant des 4 coins de la pièce…

Alors ma chère Charlene, si vous comptez allaiter, surtout restez bien enfermée chez vous car cette pratique risque de choquer sur le Rocher !

Bon, j’en viens au vif du sujet : allaiter en public !

C’est un des sujets qui intrigue et effraie beaucoup futures mamans désireuses d’allaiter.
“Est-ce que si bébé pleure on doit immédiatement rentrer à la maison pour le nourrir ?”
“N’étais-tu pas gênée de montrer tes seins à tout le monde ?”
“Est-ce que tu as dû supporter de nombreuses réactions négatives ?”

Alors ici je ne vous parle que de mon expérience, mais mes réponses sont simples :
Non.
Non.
Euh… je ne me suis jamais mise à poil non plus…
Et non… enfin une seule fois en fait !

Bon, je détaille ?


“Est-ce que si bébé pleure on doit immédiatement rentrer à la maison pour le nourrir ?”

En général les bébés allaités n’ont pas tellement l’habitude d’attendre. Ne serait-ce que parce que contrairement au biberon, le sein n’a pas besoin d’être préparé avant d’être donné (sauf peut-être un petit coup d’eau…). De plus, dans les tous premiers mois, ils ne sont pas toujours bien rythmés (car contrairement au lait maternisé, le lait d’une maman n’a pas toujours la même consistance) et de toutes façons, ils mangent généralement un peu plus souvent que les enfants au biberon.
Alors si vous avez l’intention de rentrer chez vous à chaque fois que votre enfant aura faim, il ne faudra pas faire de promenades à plus de quelques centaines de mètres de chez vous. Pour être sûre de ne pas dépasser cette distance, je peux toujours vous conseiller d’accrocher l’extrémité d’une corde de la dimension voulue à votre taille, et l’autre extrémité à la poignée de votre porte d’entrée !
Mais si votre allaitement vous enchaine de cette manière, s’il vous prive de votre liberté de mouvements, vous le vivrez mal.

“N’étais-tu pas génée de montrer tes seins à tout le monde ?”

Bon, alors comme je l’ai dit, je ne me suis jamais mise à poil non plus !
D’ailleurs je vis à Cannes, et ici on trouve sur les plages beaucoup de femmes qui montrent bien plus leur poitrine que moi lorsque j’allaitais !
Au début, pour être discrète, je recouvrais ma fille d’un foulard ou je la mettais dans l’écharpe de portage lorsque je l’allaitais dans un lieu public. Mais très vite, l’été est venu et elle a refusé d’aller dans l’écharpe car elle avait trop chaud. Quant au foulard, elle le retirait à chaque fois. Peut-être à cause de la chaleur, ou alors peut-être avait-elle tout simplement envie de me regarder… De toute manière, vous mangeriez caché sous un linge comme pour faire des inhalations ?
Mais finalement, même sans se camoufler, on peut être discrète. Notamment grâce aux vêtements spécialement conçus pour l’allaitement.
Et un des meilleurs moyens de ne pas se faire remarquer, c’est encore de se mettre dans un coin tranquille à l’abri des regards. Au parc : sur un banc en retrait, dans une salle d’attente : nichée bien au fond de la salle, dans un magasin : pourquoi ne pas squatter une cabine d’essayage ! (A tiens, j’ai jamais fait ça, il va falloir que j’essaye !) Mais il y a des limites : il y a quelques semaines j’ai découvert au gré d’un débat sur le net, que certaines s’enfermaient dans des toilettes publiques pour allaiter ! Aucun adulte n’irait s’enfermer dans des toilettes pour manger son repas, alors pourquoi imposer cela à nos bébés ? Et je n’aborde même pas la question sanitaire !

Si l’on souhaite allaiter son enfant sereinement, tout en gardant une vie sociale, il faut passer un peu outre sa pudeur. Car en utilisant les bons vêtements et en ne s’installant pas en plein passage, on ne montre rien à personne. Je pense que ce qui gène le plus les mamans c’est ce qu’elle imagine dans la tête des gens !

“Est-ce que tu as dû supporter de nombreuses réactions négatives ?”

Oublions l’incident de Monaco.

Personne ne s’est jamais permis de faire la moindre remarque négative quant au fait que j’allaitais en public. Quant à l’âge de ma fille, vers ses 6 mois j’ai senti dans leur regard, que certaines personnes la trouvaient un peu grande pour être au sein. Mais finalement comme elle commençait la diversification, elle avait de moins en moins besoin de téter et je ne lui donnait plus que très exceptionnellement le sein en public.
Par contre j’ai eu énormément de réactions positives. Voici quelques anecdotes, des moments qui m’ont souvent encouragées et qui m’ont aidés à être à l’aise :

  • Souvent, des vieilles dames qui me voyaient allaiter ma fille me lançaient un petit sourire complice. Il est arrivé que certaines fassent demi-tour pour me dire : “Félicitation, c’est bien ce que vous faites ! Vous lui donner un bon début dans la vie !”Ça fait plaisir, et c’est très drôle à entendre !
  • Un jour, une vieille dame m’a tenu le même discours, puis elle m’a dit : “Moi j’ai allaité pendant 2 ans ! Mais c’était pas pareil, c’était la guerre il n’y avait pas de lait !” Bah oui, c’est bien d’allaiter, mais faut pas que ça dure trop longtemps non plus, hein ! 
  • J’étais dans une salle d’attente d’une des mairies annexes de la ville de Cannes et on m’a ouvert une salle pour que je n’allaite pas ma Colombe en plein courant d’air.
  • Un jour en entrant dans un bus bondé, j’essayais vainement de mettre le frein de ma poussette alors que ma fille hurlait de faim. Je faisais tout ce que je pouvais, tout en lui disant : “Sois patiente ma chérie, je vais te donner à manger très vite !”. Mais bizarrement ce genre de phrases n’ont pas tellement d’effet sur un bébé de 3 mois affamé ! Alors deux dames m’ont dit : “On s’occupe de votre poussette, prenez votre bébé et donnez-lui le sein ! ” puis aux gens assis dans le bus : “Que quelqu’un lui donne une place, elle doit donner à manger à son bébé !”. J’en ris encore !

Même si certaines en font un acte politique, l’allaitement en public c’est d’abord une pratique à laquelle on peut être confrontée pour tout allaitement ! Il y a LA solution : donner un biberon lorsque l’on est à l’extérieur (du lait maternisé, ou son propre lait). Mais avant 3 semaines, le bébé ne doit prendre que le sein afin d’apprendre à bien téter, et ensuite, certains enfants refusent catégoriquement le biberon (à l’âge de 2 mois, Colombe a décidé du jour au lendemain de ne plus prendre un seul biberon…). Alors allaiter en public devient une nécessité.
Pour bien le vivre, il faut surtout arrêter de se demander ce que les gens en pensent ! Parce qu’on s’en fiche, et parce que la plupart n’en pensent rien puisqu’ils ne nous remarquent même pas ! Et il faut investir dans les écharpes de portage, les étoles et les vêtements d’allaitement pour être la plus discrète possible !
Une fois qu’on a l’habitude, on arrive à donner le sein sans se faire repérer. Et là ça devient une grande liberté : pas de biberon à trimbaler, pas de doses de lait à prévoir (bon mais par contre il faut prévoir beaucoup d’eau pour Maman qui aura souvent soif ) ! On peut prolonger ses sorties sans se demander si on a prévu suffisamment à manger. Bref, quand on le vit bien et une fois qu’on a ses petites habitudes, l’allaitement devient très pratique ^^

Et vous, comment avez-vous vécu l’allaitement en public ? Avez-vous rencontré des réactions négatives ?
Et surtout n’hésitez pas à partager vos expériences positives !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest

6 commentaires sur “La princesse Charlene va-t-elle allaiter ?

    Maman raconte a dit :
    16/12/2014 à 09:43

    J'ai allaité jusqu'aux 5 mois et demi de mon bébé et je ne me suis jamais sentie ni prisonnière de la maison, ni agressée quand j'allaitais en public. J'ai toujours cherché la discrétion sans pour autant squatter les toilettes (beurk !) et j'ai ainsi vécu l'allaitement avec beaucoup de plaisir ! Bel article 🙂

      mamanadada a dit :
      16/12/2014 à 10:26

      Merci pour ton témoignage !
      J'étais étonnée d'entendre des amies m'expliquer qu'elles avaient arrêté leur allaitement car elles ne supportaient pas le regard des autres !
      Quant aux toilettes… no comment !

    marie a dit :
    08/04/2015 à 12:21

    punaise … que des cons !

      mamanadada a dit :
      09/04/2015 à 11:19

      Ouais, ils ne sont pas très sympas sur Monaco (enfin au Palais en tous cas). Mais bon, en dehors de ça, j'ai surtout eu des réactions positives !

    Nora a dit :
    11/07/2016 à 10:58

    J’allaite toujours mon fils de 12 mois. On sort beaucoup ensemble. Je n’ai jamais été gêné de donner le sein au parc, personne m’as fait des remarques. Les cabines handicapés dans les magasins sont très pratique quand on sort en ville. Les magasins sont obligés d’en avoir une, on peut rentrer avec la poussette et s’assoir. J’ai fait ca toute l’hiver. Au début je prenais un vêtement, faire semblent essayer…mais dans les grands magasin, genre monoprix, même pas la peine de faire semblant. Et enfin, plus les gens voient les bébés allaités en public, pnus ils vont s’habituer. Mon pédiatre félicite son petit patient chaque mois d’être reste au sein! La complicité entre mec, quoi 🙂

      mamanadada a répondu :
      11/07/2016 à 15:14

      En France je n’ai jamais eu à subir de critique non plus (et j’allaite encore mon fils de 18 mois – certes beaucoup moins souvent la journée, mais ça peut encore m’arriver !). Globalement à part l’incident de Monaco le regard des gens vis à vis de l’allaitement me semble plutôt positif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.