Quelle chance d’avoir un enfant autonome !

Publié le

“Mon fils est un fainéant ! Quand il s’agit de travailler, il faut le pousser, quant à aider à la maison n’en parlons pas ! On ne peut pas lui demander un service sans qu’il ne s’énerve, et quand il se décide enfin à faire quelque chose c’est toujours bâclé… Je sens déjà qu’aucune femme ne voudra de lui, il faut tout lui faire à sa place ! Et toi tes enfants, ils ont l’air de beaucoup t’aider ! Tu as de la chance, profite !

Voilà à peut près les mots que m’a tenue une maman l’autre jour. Passons sur le fait qu’elle a déjà classé son fils de 4 ans dans la catégorie “Tanguy”… Je préfère m’attarder sur ma chance d’avoir des enfants autonomes !

Mes enfants sont très autonomes… si je suis avec eux !

Effectivement, à 3 et 5 ans, mes enfants s’habillent et se lavent seuls, ils font leurs lits, mettent et débarrassent la table. Il leur arrive de m’aider à faire la cuisine ou de passer l’aspirateur, ils étendent le linge et apprennent à plier leurs vêtements. Alors dit comme cela, on a l’impression qu’il ne me reste plus grand chose à faire à la maison puisque mes petits esclaves enfants participent tant, et que je peux mener une vie de loisirs et de repos.

Mais voyez-vous les choses ne sont pas si simples, et avoir de jeunes enfants autonomes représente beaucoup de travail pour l’adulte au final.

Car les jours où, fatiguée, je me dis que je vais tenter de leur crier à travers l’appartement de mettre leurs pyjamas afin d’aller un peu plus vite dans le rituel du soir, j’obtiens rarement le résultat escompté. Au mieux, lorsque j’arrive dans leur chambre, je trouve mes enfants toujours habillés et vacants à leurs occupations comme s’ils n’avaient rien entendu de ce que je leur ai demandé. Au pire, je trouve deux enfants à moitié habillés faisant une bataille d’oreillers dans une cabane qu’ils ont faite avec les draps de leurs lits.

Car mes enfants ne sont pas dupes. Lorsque je leur dis de faire quelque chose seuls et qu’ils voient que je n’ai pas l’intention de les accompagner, ils comprennent bien que j’essaye de me débarrasser d’une tâche qui ne m’enthousiasme pas ! Alors pourquoi s’enthousiasmeraient-ils ?

Pour que mes enfants fassent preuve d’autonomie, ils ont besoin d’un public (comprendre : ils ont besoin que leur mère applaudisse leurs exploits !). Leur laisser de l’autonomie suppose donc d’être présente, de les laisser faire en les encourageant et en les aidant lorsqu’ils le demandent.

 

enfant épluchant une carotte
Éplucher une carotte et préparer son repas.

 

Aide-moi à faire seul

Avoir des enfants autonomes quand ils ont 3 et 5 ans, ça n’est pas avoir des enfants qui font tout seul ou qui font tout. C’est avoir des enfants qui font seul avec un adulte qui les accompagne. C’est exactement ce qu’indique la citation de Maria Montessori : “Aide-moi à faire seul“. L’enfant n’a pas besoin qu’on fasse tout à sa place, mais il a besoin qu’on l’accompagne dans ses apprentissages. Et petit à petit, en ayant une position de retrait mais en étant toujours prêt à aider l’enfant quand il le demande, et en acceptant qu’il fasse ce qu’on ne l’aurait pas pensé capable de faire, l’enfant devient autonome.

Ma fille de 5 ans passe l'aspirateur
Ma fille de 5 ans passe l’aspirateur

 

et l'aspirateur se transforme en voiture de course pour mon fils !
et l’aspirateur se transforme en voiture de course pour mon fils !

Avoir un enfant autonome c’est patienter 20 minutes qu’il mette ses chaussures (bien-sûr on a le droit de les lui mettre le jour où on est très pressé, mais tout en lui expliquant que c’est cette fois pour être à l’heure), c’est ne pas avoir peur du regard des gens lorsque vos enfants sortent avec leur pull mis à l’envers (parce que quand ils ont fait seul, à moins que cela ne gène leur confort, on respecte et on ne revient pas sur la façon dont ils ont fait), c’est accepter que la cuisine devienne un champ de bataille pendant la préparation des repas (et leur apprendre aussi à laver la cuisine après, tant qu’on est dans l’autonomie, hein !), c’est accepter que l’enfant ne fera pas comme nous, mais qu’il fera peut-être tout aussi bien (ou moins bien, mais qu’en tous cas il prend ce chemin pour apprendre).

Enfant préparant leurs sandwichs
Ils ont mis plein de miettes, les plateaux étaient pleins de gras, la plaquette de beurre ressemble à un champs de bataille criblé d’obus, mais ce midi-là, mes deux enfants ont mangé entièrement tout leur sandwich remplis de bons légumes !

Avoir un enfant autonome c’est le voir se régaler à apprendre de nouvelles choses… et devoir les terminer à sa place parce qu’il n’a plus la patience. Et recommencer le processus encore, et encore… parce qu’un jour il y arrivera, il terminera son activité seul et il sera fier du résultat. Et ce jour-là, c’est nous qui nous régalons à voir la fierté dans ses yeux !

 

Mes astuces pour encourager mes enfants vers l’autonomie

Premièrement, pour avoir des enfants autonomes, il faut une maison qui leur est adaptée ! Cela passe par l’aménagement de la maison et l’achat de quelques accessoires (pas nécessairement coûteux) pour que ce dont les enfants ont besoin soit toujours à leur porté :

  • Des marchepieds : Si vous voulez vous faire plaisir, vous pouvez vous offrir une belle tour d’observation. Mais bien souvent une simple marche suffit. Une marche est peu coûteuse, légère et donc facile à transporter par l’enfant (oui, je vous rappelle que je vous écris un article sur l’autonomie !). Ici nous en avons plusieurs et de plusieurs tailles, placer à des endroits stratégiques (salle de bain, toilettes, cuisine, chambre des enfants).
  • Des rangements accessibles : il est nécessaire que les affaires dont les enfants auront besoin leurs soient accessibles. On voit souvent sur internet, de beaux dressings “Montessori” où tous les vêtements sont suspendus à une tringle à hauteur d’enfant. C’est très joli et idéal pour les petits, mais on n’a pas toujours une maison adaptée. Ici les vêtements sont pliés et posés sur des étagères ou dans des tiroirs à la hauteur de nos enfants. Ils peuvent donc choisir ce qu’ils vont porter et quand ils veulent reposer un vêtement, ils le replient puisque cela fait aussi partie de l’autonomie !  Je prends ici l’exemple des vêtements, mais à la maison, tout est rangé selon ce principe d’accessibilité : les enfants ont accès à leurs produits d’hygiène, à la vaisselle et aux ustensiles de cuisine, au matériel de loisirs créatifs. Bien évidemment certaines choses leurs sont inaccessibles pour des raisons de sécurité ou de complexité d’utilisation : médicaments, couteaux de cuisine, pâte à modeler (oui, la pâte à modeler est une arme de destruction massive de mon salon, je la range dans la même catégorie que les médocs et les couteaux !).
  • Des objets sans trop de valeur : Une chose est certaine, avec un enfant autonome il y aura de la casse ! Les petites mains sont encore maladroite, et puisqu’en tant qu’adulte il nous arrive aussi de casser des objets par inadvertance, il faut bien l’accepter de nos enfants aussi. Alors ici nous avons des objets facilement remplaçables (financièrement et sentimentalement). Par exemple, notre vaisselle est toute simple, peu coûteuse et facilement remplaçable. Quant aux beaux objets qui ont de la valeur pour nous : ils ne sont pas accessibles pour nos enfants et ils savent que ces objets ne sont pas à eux.
  • De la motivation : les enfants sont toujours fiers de faire seuls la première fois. Puis, la tâche devenant facile, ils s’en désintéressent parfois au bout d’un moment. Il est alors important de les aider à garder la motivation. Et c’est à ce moment que l’accompagnement devient important. Il est donc important de partager leurs activités régulièrement pour entretenir l’intérêt. Et quand je manque moi-même de motivation, j’utilise de la musique pour nous l’insuffler. Cela peut être juste la radio, ou des musiques plus ciblées sur le thème de l’activité (par exemple des chansons sur le rangement, vous pouvez trouver des playlists de chansons sur différents thèmes sur ma chaîne Youtube)

 

Alors oui, j’ai de la chance d’avoir des enfants autonomes, mais j’y ai aussi beaucoup travaillé. Parce que même si les enfants sont naturellement enclins à apprendre de nouvelles choses, ne pas tuer leur motivation et ne pas les décourager est parfois un vrai travail pour l’adulte car nous avons la fâcheuse tendance à vouloir que les choses soient faites à notre manière, vite et proprement. Ne pas intervenir demande parfois énormément de patience, et il faut trouver une force qu’on ne pensait pas avoir pour motiver les troupes ! Mais au final, laisser nos enfants faire par eux même peut nous conduire à de beaux moments de fierté et parfois même dans de belles aventures guidées par l’imagination de l’enfant !

 

Qui aurait cru qu'un super-héros râton-laveur pouvait tirer le carosse d'un princesse licorne ?
Qui aurait cru qu’un super-héros râton-laveur pouvait tirer le carosse d’un princesse licorne ?

 

 

 

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

18 commentaires sur “Quelle chance d’avoir un enfant autonome !

    Mouette a dit :
    18/10/2018 à 17:59

    Très chouette article ! Et bravo ! Bisous !

      mamanadada a répondu :
      18/10/2018 à 18:09

      Merci 😘❤️❤️❤️

    Claire Rêves de fripouilles a dit :
    18/10/2018 à 18:45

    Un super article ! Et je confirme c’est beaucoup de travail et de zénitude parentale que d’aider ses enfants à devenir autonome et à l’être….. parfois on aimerait qu’ils aillent plus vite ou qu’ils fassent plus proprement… mais il faut laisser l’apprentissage se faire ! J’adore tes photos d’aspirateur et de princesse licorne super héro…

      mamanadada a répondu :
      19/10/2018 à 05:56

      Oui, il faut de la patience. Mais c’est bien, cela nous fait travailler là-dessus. Par contre je perds souvent ma patience lorsque nous avons un rendez-vous et que les enfants ne se préparent pas assez rapidement, risquant de nous mettre en retard.
      Et oui, notre quotidien est souvent très coloré, rempli de princesses, de fées et de super-héros qui sauvent le monde ensemble !

    MamanOquotidien a dit :
    18/10/2018 à 18:56

    Tu as bien raison, l’autonomie c’est beaucoup de travail pour les parents mais une grande fierté quand ils font seuls 👍.

      mamanadada a répondu :
      19/10/2018 à 05:56

      Oui, c’est du boulot. Mais ils sont tellement mignons quand ils font “comme des grands” !

    Monjolipetitbureau a dit :
    18/10/2018 à 19:11

    Hé ben, quelle patience…. que je n’ai pas. Mes enfants apprennent l’autonomie à un autre rythme du coup ;-)!

      mamanadada a répondu :
      19/10/2018 à 05:57

      Je te rassure je perds aussi patience (au moins une fois par jour, hein, voir beaucoup plus !). Mais j’y travaille.

    Weena a dit :
    18/10/2018 à 19:17

    Super article 👍
    J’avoue que je ne saurais pas dire où nous en sommes côté autonomie… j’essaye de leur facilité au maximum la vie en mettant les choses à leur portée, ils font pas mal avec moi (genre à 2 et 4 ans, ils ont chacun une carotte et un économe, quand j’ai finis mon tas, je les aide à finir leur carotte 😅) et clairement tous marche mieux les jours où on a le temps.

      mamanadada a répondu :
      19/10/2018 à 06:01

      Ce sont ces petits gestes qui mènent à l’autonomie ! L’important je trouve c’est que les enfants participent à la vie de la maison. Et petit à petit ils apprennent à faire seuls.

    Loutarwen a dit :
    19/10/2018 à 06:38

    Je me reconnais tout à fait dans tes explications, de la remarque que tu as eu (et que j’ai déja eu aussi de la part de Français, mais surtout très régulièrement de la part de Chinois) à votre organisation et à ton ressenti. Pas facile de rendre les enfants autonomes. Surtout, ce n’est jamais au bon moment qu’ils veulent l’être 😉

      mamanadada a répondu :
      19/10/2018 à 07:47

      Tout à fait ! En général ils nous demandent de faire seuls juste au moment où ça n’est pas possible (sans doute sentent-ils justement cette impossibilité et ils veulent la dépasser…). Je pense que c’est important de rappeler qu’avoir des enfants autonomes est une chance oui, mais une chance qu’on s’est créée en prenant le temps !

    Die Franzoesin a dit :
    21/10/2018 à 19:25

    Merci pour ce bel article ! Mon grand est de plus en plus autonome et j’adore lui apprendre de nouvelles choses du quotidien. Je suis tellement fière de voir qu’il arrive déjà presque à réaliser de simples recettes tout seul ! Même si ça demande une bonne dose de patience, on est d’accord 😉 .

      mamanadada a répondu :
      22/10/2018 à 05:33

      C’est génial qu’il soit déjà capable de réaliser des recettes de cuisine seul ! Je trouve cela tellement valorisant pour nos enfants. Et pendant ce temps je crois que nous apprenons la patience; oui car il en faut !

    LuciledeGuinzan a dit :
    23/10/2018 à 10:50

    Oui c’est vrai que ça prend du temps et qu’il faut accompagner, mais c’est clair que ça se passe toujours mieux quand on prend la peine au final !

      mamanadada a répondu :
      27/10/2018 à 08:42

      Voilà ! Il faut s’en donner la peine, mais le résultat est chouette !

    Maman Nouille a dit :
    23/10/2018 à 19:47

    C’est un article pertinent, on n’a rien sans rien. Et c’est sur que de jamais laisser les enfants participer quand ils sont dans le jeu d’imitation tout petit et se plaindre après qu’il ne font rien c’est blâmer le mauvais coupable.
    Je ne suis pas toujours la mieux dans ce domaine, je pousse mon fils de quatre ans pour qu’il se dépêche, résultat il va encore moins vite. Clairement, si on les veut autonomes, c’est plus long au début que de faire à leur place, c’est un investissement sur le long terme.

      mamanadada a répondu :
      27/10/2018 à 08:44

      “On n’a rien sans rien” ! C’est peut être ce que j’aurais dû répondre à cette maman !
      Bien-sûr nous avons toutes nos moments où l’on pousse nos enfants : personnellement je ne supporte pas d’être en retard,alors les départs de la maison sont souvent mouvementés et ma patience me fait défaut ! Mais on travaille sur soi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *