Vivre à Cannes pendant le Festival !

Publié le

Je déclare le 69ème Festival International du Film de Cannes ouvert ! Bon, d’accord, ça n’est pas à moi de déclarer ce genre de choses, mais il n’empêche que le Festival de Cannes vient de débuter. Et s’il y a une période particulière quand on vit à Cannes, c’est bien le Festival ! Imaginez un peu : le Monde a les yeux rivés sur notre petite ville de 73000 habitants ! Vous trouvez que c’est prétentieux de dire ça ? Allumez donc la télévision à l’heure des informations ! Mais si la télévision vous montre les paillettes, les beaux acteurs et les jolies robes (généralement portées par de belles actrices), je préfère vous dévoiler l’envers du décor et vous parler de l’ambiance cannoise pendant le Festival ! Voici donc une liste de choses à savoir sur ce que représente vraiment vivre à Cannes pendant le Festival !

Jouer à marcher sur la palme de Cannes

  1. Pendant le Festival, le cannois ne sort pas de chez lui ! Alors que la ville s’agite pour préparer l’événement, il n’est pas rare d’entendre les cannois (et moi la première) déclarer qu’ils ne mettront pas le nez dehors pendant ces 11 jours ! Routes fermées à la circulation, lignes de bus déviées et population qui aura presque triplé, le Festival chamboule complètement la vie de la cité alors quand on y vit à l’année, on évite le centre ville pendant cette courte période. On se promet même de faire un stock de vivres comme pour tenir un siège et de vivre en ermite ! Et pourtant… par refus de changer ses habitudes ou par curiosité et envie de profiter un peu de la fête, nous finissons toujours par sortir un peu de chez nous et aller voir ce qui se passe !
  2. Pendant le Festival, le cannois est un peu sous tension ! Il ne faut pas nous en vouloir, mais comme je vous le disais, la vie de la cité est vraiment chamboulée pendant le Festival. Pour vous donner une idée à Cannes les bus ont des horaires “période scolaire” et “vacances scolaires” comme dans chaque ville, mais ils ont aussi des horaires “Festival du Film” ! La tension se fait d’ailleurs bien sentir dans les bus car bien qu’ils soient plus nombreux, ils sont aussi bien remplis. Entre les autochtones qui reviennent du marché avec des cabas qui débordent et les touristes qui tentent de rejoindre leur hôtel avec des valises plus grosses qu’eux, imaginez un peu la tête des gens quand j’essaye de monter avec ma poussette double ! Bon, je vous rassure on trouve toujours une solution et là, il faut saluer la compagnie de bus qui gère la logistique avec efficacité !
  3. Il pleut toujours pendant le Festival ! Et ça les cannois sont capables de vous l’affirmer même quand il fait grand soleil ! C’est vrai qu’on observe généralement quelques pluies. Mais le festival a toujours lieu début mai, soit au milieu du printemps, et il dure une dizaine de jours, donc statistiquement, il n’est pas surprenant qu’il pleuve une ou deux fois pendant cette période. Mais voilà, les cannois déplorent souvent la pluie qui vient gâcher la fête chaque année, un peu comme si c’était la faute du Festival !
  4. Le cannois devient agent immobilier ! Je vous l’ai dit, la population de la ville peut tripler pendant le Festival de Cannes, et même si les hôtels et résidences de vacances sont nombreux, il faut loger tout ce petit monde. Alors pour quelques jours, Cannes devient capitale du Coach Surfing (vous savez, louer son canapé ou une chambre à quelqu’un pour une courte période). C’est l’occasion d’arrondir la fin du mois certes, mais c’est aussi une belle opportunité pour faire des rencontres, en apprendre plus sur les métiers du film, partager avec des passionnés et vivre le Festival d’une autre manière.
  5. Le cannois a le droit à son moment de célébrité et peut aussi monter les marches ! Chaque soir pendant le Festival a lieu la mythique “montée des marches” suivies sur les télévisions dans le Monde entier, elle précède la séance du soir qui a lieu dans le grand auditorium Lumière. On peut voir alors les acteurs en vogues, les réalisateurs à la mode, la sous-préfète et … quelques cannois. En effet, si les projections du Festival de Cannes ne sont accessibles que sur invitation, un certain nombre de ces invitations sont réservées aux habitants de la ville qui peuvent participer à un tirage au sort afin de les gagner ! Une belle attentions de la mairie qui aide les cannois à ne pas se sentir exclu de la fête !
  6. Les rues se peuplent de gens bizarres ! Le Festival attirent les artistes et qui dit artistes dit souvent excentricité. Et la palme revient à cet homme rencontré l’année dernière dans un bus, il était vêtu d’une combinaison intégrale (couvrant même le visage) rose et d’un nœud papillon (on est à Cannes quand même, il faut un minimum de classe !). Cet homme charmant nous faisait des révérences et amusait la galerie sauf peut-être ma Colombe qui a été très impressionnée, et pas vraiment rassurée. Un an après, elle nous raconte encore parfois : “Il était bizarre ce Monsieur Rose !”
  7. Paradoxalement, les cannois ne peuvent pas aller se faire une toile pendant le Festival ! Si le Festival du Film a lieu au Palais des Festivals, le Marché du Film, lui, se déroule en parallèle dans les salles de cinéma cannoises. Les films à l’affiche dans le pays ne sont plus présentés à Cannes. Si les cannois peuvent assister aux séances du Festival sur invitation ou profiter du cinéma en plein de la plage (quand il n’est pas annulé pour cause de pluie, voir le 3ème point), pour les films du moment, il faut attendre une dizaine de jours !
  8. Il y a toujours quelque chose de sympa à faire dans la ville pendant le Festival, et souvent gratuitement, à condition de ne pas être gêné par la foule. Profiter des nombreux événements organisés par les marques (dégustation de produit, maquillage gratuit), assister au tournage des émissions de télé qui déplacent leur plateau sur la Croisette, ou tout simplement, s’agglutiner près de l’entrée des hôtels pour tenter d’apercevoir une mèche des cheveux de Brad Pitt (ou n’importe qui d’autre, je ne garanti pas l’identité des célébrités que vous croiserez).
  9. À défaut de se faire une toile on peut toujours admirer les murs. Depuis 3 ans, l’exposition en plein air “Cannes fait le mur” présente une série de toile sur les façades d’immeubles ou toiles aériennes suspendue dans la rue d’Antibes (l’artère commerçante). On peut alors admirer des photos d’acteurs, d’actrice, de scènes de films… Et pour ceux qui en veulent plus, les abribus sont tous décoré d’un portrait d’acteur.
  10. Enfin, pendant quelques jours, le Palais des Festival devient un peu plus qu’un “gros truc moche”. Merci à Laurent Lafitte qui a souligné ce point dans son discours pour la cérémonie d’ouverture hier.

Vivre à Cannes pendant le Festival représente un enfer pour certains. Il n’y rien de très agréable à devoir partir de chez soi une heure plus tôt chaque matin car les routes sont bouchées et les parkings pris d’assaut. C’est difficile aussi de voir sa tranquillité troublée par des touristes qui prennent leurs aises et ne font pas toujours attention à ce qui se passe autour d’eux. Et c’est vraiment rageant de se mettre en retard parce qu’on ne peut pas monter dans le bus rempli de festivaliers, alors qu’on doit se rendre au travail, au lycée… Pendant une dizaine de jours on doit mettre notre vie sur pause ou l’adapter énormément. Aucun cannois ne fixera de rendez-vous important à cette période-là et nous savons qu’il faut limiter nos déplacements. Alors ce Festival nous le redoutons et nous le critiquons, mais dans le fond nous l’aimons bien quand même. Pour peu qu’on prenne son mal en patience et qu’on tente de profiter des bonnes choses, il nous fait aussi vivre des moments inoubliables et il fait parler de notre ville que nous aimons tant ! Il nous place sous les feux des projecteurs pendant un instant, nous fait rêver et fait partie de intégrante notre identité !

Pour en apprendre plus sur le Festival, allez voir le site officiel du festival ou le site de la mairie de Cannes.

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest

10 commentaires sur “Vivre à Cannes pendant le Festival !

    jenesuispasunesupermaman a dit :
    12/05/2016 à 11:13

    Tu m’as appris pas mal de chose sur ce festival . Je trouve incroyable que voir un film soit impossible pendant le festival du film!!! Bon courage pour ces 10 jours 😉

      mamanadada a répondu :
      12/05/2016 à 11:50

      Ma première année à Cannes pendant le Festival m’a fait découvrir une ambiance très particulière.
      Pour les séances de cinémas, les vrais cinéphiles ont quand même la possibilité de se faire plaisir ! Mais on ne voit pas les mêmes films que le reste de la France 😉

    Queen Mama a dit :
    12/05/2016 à 11:41

    Merci de nous avoir fait découvrir l’envers du décor ! j’ai bien ri au passage du “monsieur rose” ! J’imagine la têtes des passants !
    J’aimerai un jour découvrir Cannes, mais j’éviterai de le faire pendant le festival du film alors !

      mamanadada a répondu :
      12/05/2016 à 11:57

      Je te déconseille effectivement la période du Festival, notamment parce que les prix des locations augmentent (comme les prix des parkings et autres…). La meilleure période c’est fin mai, début juin : il fait beau, les moustiques ne sont pas encore là, il n’y a pas trop de monde, les logements sont abordables…
      Tu me diras si tu viens faire un tour dans le coin, je te ferai ta petite visite guidée ! 😉
      Quant au “Monsieur Rose”, pendant le festival on n’est plus surpris par quoi que ce soit (sauf ma pauvre Colombe !).

    Chat-mille a dit :
    13/05/2016 à 21:58

    Je suis pas vraiment le festival, mais j’ai bien aimé lire ton envers du décor, je me suis bien imaginé en riveraine pestant contre les festivaliers, d’autant plus que je ne suis pas à fond dans le festival 😉

    Bon courage !!

      mamanadada a répondu :
      14/05/2016 à 12:31

      Cette année je ne suis quasiment pas sortie de chez moi ! En tout cas, je n’ai pas pris le bus une seule fois !

    Les cahiers de Lucie-Rose a dit :
    14/05/2016 à 15:16

    Bon et toi est-ce que tu sous-loue ton canapé ??? Vers chez moi, ou plutôt vers chez mes parents mais c’était chez moi pendant mes 18 premières années, il y a le festival d’Avignon et même si c’est moins international et moins médiatisé que la Palme d’Or; j’y retrouve un peu tout ce que tu racontes 🙂

      mamanadada a répondu :
      14/05/2016 à 20:18

      Pas de sous-location pour nous ! Par contre j’ai travaillé pour le Festival (j’ai vu tous les films en compétition cette année-là, ou presque !)
      J’imagine bien ce que ça peut être pendant le Festival d’Avignon pour les gens qui y vivent. J’y suis allée plusieurs fois et la vieille ville est vraiment remplie de festivaliers !

    Mouette ! a dit :
    17/05/2016 à 19:05

    Hum… le coachsurfing, c’est gratuit ! J’en sais quelque chose… 😉 Tu ne parles pas d’Airbnb ?

      mamanadada a répondu :
      17/05/2016 à 19:50

      Oui, peut être plutôt airbnb. Mais je pense que les deux pratiques sont utilisées, tout comme la sous location : je connais des personnes qui quittent leur appart à cette période là pour le louer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.