Une tempête de sable à Dubaï – À Dada à dos de chameau !

Publié le

Je vous ai déjà parlé de la poussière envahissante à Dubaï, mais je n’ai jamais parlé des tempêtes de sables ! Parce que si nous avons tant de poussière dans nos appartement et nos balcons, c’est qu’elle vient bien de quelque part. Et lorsque le vent souffle vraiment, il emporte avec lui le désert entier pour le déverser dans la ville !

Une tempête de sable à Dubaï

Une tempête de sable se reconnaît par un brouillard tellement épais qu’on ne distingue pas les grattes ciels à 500 m !

Dubaï sous la tempête de sable

 

Le sol (et les murs, les balcons, les voitures, et tout ce qui se trouve dehors) est recouvert de sable. S’il s’agit généralement d’une fine couche de poussière qui est sans cesse balayée par le vent. Mais par endroit, on trouve des amoncellements de sable. Et bien évidemment, on déplace ce sable avec nous dans tous les lieux dans lesquels nous rentrons. Pour tout dire, même les couloirs du métro de Dubaï, habituellement d’une propreté irréprochable, se retrouve recouvert d’une fine couche de poussière.

Et on fait quoi pendant une tempête de sable ?

L’idéal est de rester chez soi. Mais voilà, quand le brouillard dure plusieurs jours, on ne peut pas s’arrêter de vivre !

Avec les enfants, je limite les déplacements à l’essentiel, et j’annule toute activité qui nécessite d’être dehors. Et pour l’habillement, nous nous adaptons aux allures de film post-apocalyptique qui règnent dehors, en arborant masques antiparticules et lunettes de soleil.

sortir pendant une tempête de sable

Malgré les protections, de fines particules de sable parviennent à nous atteindre. On a l’impression d’en avoir partout : dans le nez, les oreilles, la gorge, les yeux… On finit par avoir le cuir chevelu gratte et la peau qui tiraille. Bref, sortir par vent de sable est une vraie joie !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Share on Google+
Google+

8 commentaires sur “Une tempête de sable à Dubaï – À Dada à dos de chameau !

    Nounoulili a dit :
    13/05/2018 à 19:29

    Je pense imaginer …un petit peu lorsque j’étais sur les îles et qu’il y avait un mega vent et rien pour s’abriter…on avait du sable de partout ..cheveux, vêtements et puis les petits grains de sables ça fait mal.
    Alors vos tempêtes de sable ça doit être mega oufff !!
    Moi c’est le coton at home qui me gêne …je déteste avoir du sable sur le carrelage et marche dessus …

      mamanadada a répondu :
      14/05/2018 à 07:02

      Le sable de nos tempêtes est beaucoup plus fin que le sable qu’on trouve sur la plage, et heureusement sinon on aurait beaucoup plus mal ! Mais au final en rentrant chez soi on en a quand même plein les yeux et les cheveux !
      Le sable s’infiltre aussi à l’intérieur, et c’est clair que là c’est plus difficile à éliminer !

    BAB1 a dit :
    13/05/2018 à 20:17

    Eh ben, pire que lorsque les enfants se sont roulés dans le sable de la plage au bord de l’océan!

      mamanadada a répondu :
      14/05/2018 à 07:04

      Hihi ! Heureusement pour moi, cette fois on ne rapporte pas de sable dans nos chaussures ! (juste sous les chaussures, c’est déjà bien assez !)

    Mamanoquotidien a dit :
    13/05/2018 à 20:40

    Ça doit être impressionnant et handicapant ! Cela arrive souvent ?

      mamanadada a répondu :
      14/05/2018 à 07:05

      Non, c’est rare que cela soit aussi fort. Et puis c’est saisonnier. En ce moment on risque d’en subir quelques unes, mais en hiver il n’y en a pas vraiment.
      C’est une des première fois que l’on doit se protéger autant pour sortir.

    Monjolipetitbureau a dit :
    15/05/2018 à 16:28

    Wahou! Impressionnant! J’espère que ça c’est arrêté.

      mamanadada a répondu :
      15/05/2018 à 19:02

      La tempête a duré une journée. Pendant les jours qui ont précédé l’air était chargé en poussière, mais c’était moins dense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *