L’arrivée à Dubaï

Publié le

Dans mon dernier article, je vous racontais les préparatifs de notre expatriation à Dubaï, ainsi que l’arrivée à l’aéroport. Nous voici donc devant la porte d’embarquement, Colombe, Petit O’ et moi, et on appelle enfin les familles à embarquer.

L’embarquement

Nous voyagions sur Emirates Airlines et comme dans beaucoup de compagnies, les familles avec de jeunes enfants sont appelées à embarquer avant les autres passagers. Cela permet aux petits de traverser les couloirs sans être bousculés et aux parents d’avoir le temps d’asseoir les enfants et de ranger les bagages tranquillement.

Bizarrement, lorsque l’appelle des familles retenti, c’est toute la salle d’embarquement qui se lève… Je prends donc mes deux enfants, mon sacs à dos, leurs sacs à dos et ma valise et je commence à faire la queue pour l’embarquement. Par chance (ou juste parce qu’en fait c’est normal, c’est moi qu’on a appelé !) on me dirige vers une file plus rapide. Je commence donc à faire la queue avec un enfant dans chaque main, et les papiers bah… Comme je peux. Je lâche la main de Colombe une seconde, elle décide d’aller chatouiller son frère. Là je perds patience et je m’énerve… Oui, j’étais sous tension…

Nous avons finalement pu embarquer. L’avion n’était pas rempli (nous arrivions à Dubaï pendant le Ramadan et en plus à une période de grosse chaleur, donc pas vraiment la saison où il y a le plus de touristes), je n’ai donc eu aucun mal à ranger mes bagages.

Le vol

J’ai assis Colombe près du hublot pour qu’elle profite de la vue pendant le décollage, Petit O’ côté couloir et je me suis mise entre deux. Après notre périple, Petit O’ était épuisé et avant même que les portes de l’avion ne se ferment, il s’était endormi ! Colombe et moi avons donc profité tranquillement du décollage.

Paysage vu d'avion

Je n’ai pas grand chose de spécial à dire sur le vol. Nous voyagions sur la compagnie Emirates Airlines, qui est réputée la meilleure au monde actuellement, et j’avoue que le service était à la hauteur. Les hôtesses étaient charmantes et très attentionnées. Comme il y avait beaucoup de place à l’arrière, elles ont proposé à certains passager d’aller s’y reposer (et de s’allonger sur les rangées du milieu). Les enfants ont eu des petits coloriages, des casques audio à leur taille, et nous avons eu une photo souvenir de notre voyage. Les hôtesses ont été très gentilles avec les enfants et même très compréhensives avec Petit O’ qui après 6h d’avion à rester calme n’a pas voulu s’attacher pour l’atterrissage (je vous rassure on a réussi à l’attacher, mais calmement et sans le gronder !). Et quand elles ont su que nous emménagions à Dubaï, celles qui y vivaient m’ont donné quelques conseils pour notre installation et nos prochaines visites.

Photo souvenir de notre voyage en avion
Je vous ai laissé le grand sourire de mon Petit O’

J’avais prévu des livres et des jeux, mais on avait un catalogue de films tellement grand à notre disposition que les enfants n’ont voulu faire quasiment que cela. Il y avait des films en anglais et en arabe, des grosses productions américaines comme des films de Bollywood et même des émissions de télévision. Colombe et Petit O’ ont été ravis de regarder Pat Patrouille en boucle, mais aussi Docteur LaPeluche, Némo, et plein d’autres dessins animés nouveaux pour nous ! De mon côté j’ai commencé à regarder Lala Land, mais interrompue toutes les 2 minutes par des : « T’as vu maman Chase il est monté en haut de la tour de contrôle » ou « Le papa de Némo il est triste parce qu’il a perdu son fils », je n’ai pas accroché.

écran de télévision dans l'avion

écran de télévision dans l'avion

occuper son enfant dans l'avion

À peine le temps de dire ouf (en fait si on a eu le temps, le vol dure 6h30 quand même) et nous étions arrivés à Dubaï.

arrivée à Dubaï

L’arrivée à Dubaï

Une fois l’avion atterri, il nous restait tout de même quelques étapes avant de retrouver enfin Papa À Dada ! Entre la fatigue, l’impatience et pour moi le stress d’entrer dans un tout nouveau pays (qui plus est avec un visa et pas en simple touriste) cette étape nous a paru bien longue.

Il a d’abord fallu traverser le long, très long couloir entre l’avion et la douane. Pour tout vous dire j’ai eu l’impression de marcher plusieurs kilomètres. Heureusement nous étions aidés par les tapis roulants, mais il me fallait tout de même gérer Petit O’ qui allait dans toutes les directions et tombait quand il tirait trop fort (son sac à dos était relié à moi par une laisse) et Colombe qui s’amusait sur les tapis roulant ! Je crois que ce spectacle a fait rire plus d’un passager !

Enfin arrivée devant la douane, on m’interpelle et me dit d’aller tout au fond (encore de la marche !) pour passer avec les passagers de classe affaire ! Voilà mon premier contact avec Dubaï : ici lorsque vous vous présentez avec des enfants, on fera tout pour vous rendre la vie facile. Et notamment vous passerez en priorité.

Nous arrivons donc au guichet de la douane réservé à la classe affaire et effectivement il n’y a personne devant nous (et on nous ouvre même tout le chemin en zigzag afin que je n’ai pas à le parcourir avec mes enfants et mes valises !). Je donne nos passeports et nos visas. Pour les enfants tout est ok. Moi, il faut que je regarde une caméra sans bouger ni le visage ni les yeux. Avez vous déjà essayer de fixer une caméra pendant que vos enfants sont en train de se balancer sur une barrière pour l’un et d’escalader un poteau de l’autre côté de la douane pour l’autre ? Non ? Moi oui ! La dame de la douane est restée impassible. Mais malgré son voile intégral, j’ai bien vu aux yeux de la dame qui attendait derrière nous que cela la faisait beaucoup rire ! Voilà ma deuxième rencontre avec Dubaï : ici les gens ne s’énervent pas du comportement des enfants, ils s’en amusent.

On récupère les bagages

Nous avons passé la douane ! Un dernier contrôle au rayon X se présente. Cette fois on ne me demande pas de retirer les appareils électroniques. Je pose donc tous mes sacs sur le tapis roulant et nous passons le portique de sécurité. Tout va bien, mais la dame à l’écran de contrôle me dit « C’est quoi tous ces papiers dans votre gros sac ? Des billets ? De l’argent ? » moi : « euh… non… des livres et des coloriages pour les enfants… » (Cela dit j’aurai préféré des billets !)

Nous arrivons devant le tapis roulant pour récupérer nos bagages en soute. Je commence à guetter avec la peur que nos valises soient perdus ou complètement abîmées (parce qu’avouons-le c’est quand même beaucoup demander à une valise, même de bonne qualité, que de lui faire traverser le monde chargée comme un mulet). J’aperçois une valise, puis la deuxième, la troisième, le sac. Bref ils sont tous arrivés en même temps. J’assois les enfants sur un banc avec ordre de ne pas bouger puis je récupère les bagages, les pose sur un charriot, je vois Colombe qui fait l’idiote, je lui ordonne de se rasseoir, je finis de poser les bagages sur le charriot en me demandant si celui-ci va supporter la charge et si je vais réussir à le pousser…

Je cherche la sortie et demande mon chemin à une personne de l’aéroport. Je lui demande si j’ai encore beaucoup à marcher. Il me regarde avec un peu de pitié et me dit : « Un peu oui… ».

J’accroche le harnais de Petit O’ à mon poignet, j’ordonne à Colombe de rester près de moi et je leur explique que dans quelques minutes nous serons avec papa et que mieux ils se comporterons, plus vite on arrivera. Nous faisons quelques dizaines de mètres non sans mal car le charriot est lourd (près de 120kg de bagages) et nous voyons enfin les portes de sorties ! J’entame un dernier élan lorsqu’un homme m’interpelle, me demande de changer de direction et me dit ! « X Rays ». Mon sourire vient de partir. Je suis fatiguée, angoissée à l’idée de perdre un des enfants et trop impatiente de retrouver mon mari. J’arrête donc mon charriot devant l’appareil à rayons X, je prends mes enfants par la main et dis aux deux hommes qui se trouvent là : « Désolée, mais c’est trop lourd, je ne pourrais pas tenir les enfants en place et descendre les valises seules ». Et voilà comment ces charmants messieurs ont retiré et remis toutes mes valises sur mon charriot ! (et toc !)

Le dernier contrôle est passé, nous pouvons repartir mais les enfants ne veulent plus marcher. Je les installe donc tous deux sur le charriot par dessus les valises (face à moi et entre mes bras, je pouvais les rattraper au moindre problème je vous rassure) et j’ai maintenant 150 kg à pousser… Mais il ne reste que quelques mètres et nous passerons les portes qui nous permettrons de voir Papa À Dada !

Les retrouvailles avec Papa À Dada !

Le voilà, nous l’apercevons enfin. Il passe la barrière et vient nous rejoindre. Il prend les enfants dans les bras et ils ont tous 3 un grand sourire. Papa À Dada ! et moi nous serrons dans les bras rapidement. Pas de grand baiser, les gestes d’affections ne sont pas tolérés en public ici. Se prendre dans les bras est déjà limite, mais nous sommes à l’aéroport, c’est un lieu de retrouvailles et les gens peuvent comprendre.

Nous entamons alors le retour vers notre nouvel appartement et notre nouvelle vie, mais ça… c’est une autre histoire !

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on FacebookPin on PinterestShare on Google+

14 commentaires sur “L’arrivée à Dubaï

    Monjolipetitbureau a dit :
    20/07/2017 à 19:24

    Je ne retiens qu’une ligne : Petit O s’est endormi, jamais ca ne m’arriverait ça ;-). Tu as dû être tellement heureuse d’arriver (et les loulous aussi!). J’investirai bien dans le sac à dos laisse aussi! Trop tard pr mardi prochain je pense….
    Au fait, je passe par dubai jeudi, escale pr aller à Sydney!

      mamanadada a répondu :
      27/07/2017 à 15:44

      Ahah ! Ici c’est Colombe qui ne dort jamais. Donc maintenant qu’elle est plus grande, c’est plus facile à gérer !
      Et oui, j’étias ravie d’arriver !

    Die Franzoesin a dit :
    21/07/2017 à 06:57

    J’adore lire ces récits ! A la fois je suis admirative et à la fois presque un peu envieuse parce que c’est tellement excitant tout ça !! Merci de nous le faire partager en tout cas !

      mamanadada a répondu :
      27/07/2017 à 15:46

      Les débuts d’une expatriation est toujours excitante ! Mais avec les enfants l’aventure se fait plus sentir !
      Je suis ravie de partager ça ici !

    La Phanette aux petits pois a dit :
    21/07/2017 à 08:21

    en lisant ton article, je me rends compte que j’avais oublié ce que c’était de voyager avec des enfants ! Quel aventure !
    et bravo pour le comportement de ces gens vis à vis des enfants ! Et cette aide pour tes bagages.
    Il y a une anecdote qui vient de ressurgir dans mes pensées. Un jour en rentrant de voyage, au moment du débarquement, on nous a tous emmenés dans une grande salle pour nous isoler parce qu’il y avait un colis suspect.
    Il a fallu que j’explique à mon aînée qui était petite ce qu’était un colis suspect !
    Je ne pensais pas que j’aurais à faire ça un jour ! je me suis revue petite quand je me disais que plus tard, il n’y aurai plus de guerre ou d’attentat et que mes enfants ne connaîtraient pas ça !
    En tout cas, merci pour ton partage !
    Hâte de connaître la suite ! 😀

      mamanadada a répondu :
      27/07/2017 à 15:47

      Les voyages nous confrontent à des situations qu’on n’aurait pas imaginées !
      Je suis contente de pouvoir partager tout ça avec vous !

    Escarpins et Marmelade a dit :
    21/07/2017 à 13:32

    Wouaw, quelle épopée ma parole! C’est merveilleux, cette nouvelle vie qui s’offre à vous! Tu es courageuse d’avoir fait ça toute seule! Je vous souhaite plein de bonheur dans cette nouvelle étape!

      mamanadada a répondu :
      27/07/2017 à 15:52

      Merci !
      Une telle aventure se mérite et je me dis que ce voyage faisait partie du prix à payer !

    Claire a dit :
    21/07/2017 à 13:37

    Bah chapeau! Tout ça avec tes enfants!

      mamanadada a répondu :
      27/07/2017 à 15:52

      Merci !

    Cécé from Aix a dit :
    26/07/2017 à 21:27

    Quelle aventure seule avec les deux enfants. Hâte de lire vos aventures au Moyen-Orient.

      mamanadada a répondu :
      27/07/2017 à 15:54

      Ça n’a pas été de tout repos ! Mais je suis contente de l’avoir fait et d’être ici !

    LuciledeGuinzan a dit :
    05/08/2017 à 15:49

    Pfiou on peut quand même dire que le voyage c’est une bonne chose de faite ! Maintenant j’attends la suite des aventures… 🙂

      mamanadada a répondu :
      05/08/2017 à 18:01

      Un prochain article arrive très vite ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *