Comment les eskimos gardent les bébés au chaud

Publié le

S’il y a bien une chose que j’ai pu remarquer en vivant dans un lieu aussi multiculturel que Dubaï, c’est que les astuces et les méthodes éducatives sont nombreuses et parfois opposées. Mais lorsqu’on les explique, elles prennent toutes leur sens dans un mode de vie ou dans l’adaptation au climat. Alors lorsque j’ai vu le titre de ce livre : “Comment les eskimos gardent les bébés au chaud, et autres aventures éducatives du monde entier” j’ai tout de suite été interpelée !

Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud
L’exemplaire du livre que j’ai est en anglais, mais il a été traduit en français. Détails à la fin de l’article.

Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud

Mei-Ling Hopgood, l’auteur de Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud vit au milieu de différentes cultures. Née en Chine, elle a été adoptée et élevée aux États-Unis. Adulte, elle part vivre quelques années en Argentine avec son mari. C’est là qu’elle devient maman et s’étonne que les enfants de Buenos Aire sortent jusque tard dans la nuit avec leurs parents. Elle mène alors l’enquête sur les pratiques éducatives qui peuvent surprendre à travers le monde, donnant des explications sur leur existence, plutôt que des jugements.

Mei-Ling Hopgood
Mei-Ling Hopgood

Les aventures éducatives du monde entier

“Comment les Pygmés sont-ils les meilleurs père du monde ” nous révèle que les Pygmés créent un attachement fort à leur enfant dès leur plus jeune âge et que cela tient tout simplement à la structure de leur société (et à une question de taille !).

“Comment les Chinois enseignent la propreté très jeune” explique comment une liberté de l’enfant et une responsabilité de toutes les personnes qui l’entoure peut l’aider à prendre conscience de son corps.

“Comment les Japonais laissent leurs enfants se battre” montre comment dans une société où le groupe est très important, on apprend aux enfants à maintenir l’équilibre de groupe en gérant les déviances des individus.

Les sujets sont toujours traités sans jugements négatifs, et si parfois l’auteur peut avoir été choquées par certaines pratiques, elle cherche plus à expliquer leur origine et à expliquer pourquoi cela fonctionne dans cette culture donnée, plutôt qu’à critiquer. Elle ne prétend pas que nous devons tous nous inspirer les uns des autres, mais que l’on peut toujours regarder comment fait le voisin pour éventuellement en tirer quelques astuces.

Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud

Comment les Français donnent à leurs enfants le goût des bonnes choses

Eh oui ! Figurez-vous qu’un chapitre entier nous est consacré ! Et s’il y a un domaine dans lequel les Français sont réputés, c’est bien la cuisine ! Et à l’instar de Kiri, il paraît que nous éduquons des “gastronomes en culottes courtes” !

Mei-Ling Hopgood cite la bonne cantine d’une école de campagne où les enfants participent à l’élaboration des repas et à la production des légumes dans leur jardin. La situation présentée est un peu idéalisée, et je sais bien que ça n’est malheureusement pas comme cela partout (l’auteur le sait sans doute aussi, mais au moins nous avons ce genre d’initiatives dans notre pays), mais j’ai apprécié ce chapitre que j’ai lu à la lumière de ce que je constate à Dubaï. Les parents ici donnent à manger à leurs enfants sans réelle structure d’horaire et s’étonnent ensuite que leurs enfants mangent peu à table (et peu de variété).

Comment les Français donnent à leurs enfants le goût des bonnes choses

Alors je dois rejoindre l’auteur sur ce point ! Même si tous les enfants français ne sont pas gourmets, nous avons tout de même une culture de la table qui offre une bonne structure à notre progéniture (et un taux d’obésité assez bas pour le monde occidental !).

Mon Avis

J’ai beaucoup apprécié ce livre. On y découvre de nombreuses pratiques éducatives, et pas uniquement celles des 11 chapitres du livres, car chaque fois l’auteur enrichit son propos en opposant les pratiques (sans les juger, mais pour montrer à quel point nos pratiques éducatives dépendent de notre mode de vie) ou en notant des spécificités.

Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud nous invite à revoir notre manière d’être parent en s’enrichissant de ce qui se fait ailleurs. L’éducation est un sujet sensible et sur lequel on peut vite devenir susceptible. Mais ce livre nous rappelle qu’il n’existe pas une vérité, mais des manières de faire modelées par ce que nous vivons.

C’est un livre qui me ramène à ma propre expérience de maman expat’ puisque bien souvent, je sens que ma façon de faire n’est pas la même que celle des mamans autour de moi (et que parfois cela peut-être en opposition !). Et s’il peut nous arriver de prendre les autres de haut, le livre nous rappelle que chaque pratique est là pour une bonne raison.

Mei-Ling Hopgood, Comment les Eskimos gardent les bébés au chaud
Mon exemplaire en anglais vient des éditions PanMacmillan, mais on le trouve en français aux éditions JC Lattès.

Si vous avez aimé, n'hésitez pas à partager :Share on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest

4 commentaires sur “Comment les eskimos gardent les bébés au chaud

    Frau PrunO a dit :
    01/03/2019 à 17:26

    Super intéressant, ton article! Je comprends que tu aies eu envie de lire ce livre car je ressens la même envie à la lecture de ton article! Mais alors, comment font les eskimos pour garder les bébés au chaud?!

      mamanadada a répondu :
      02/03/2019 à 18:15

      Les petits eskimos sont bien emitoufflés et portés !
      Ce livre est vraiment intéressant et agréable à lire, je te le conseille ! Et puis comme il nous présente, nous français; comme des exemples à suivre en matière de nutrition, il ne peut être qu’exceptionnel !

    Claire Rêves de fripouilles a dit :
    01/03/2019 à 19:48

    Il a l’air top ce livre ! Je me le note dans ma liste de “to read” . Merci pour la découverte!

      mamanadada a répondu :
      02/03/2019 à 18:16

      Oui, vraiment il est très intéressant et agréable à lire ! Je te le conseille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.