Test Produit

Test Produit : Super Sand

Publié le

Pour tous ceux qui ne peuvent pas se rendre à la plage, laissez la plage venir à vous !Aujourd’hui je vous propose de découvrir un jeu qui a été sans conteste LA découverte de l’année dans la famille À Dada : Le Super Sand de Goliath !

supersand1

Nous avons découvert le Super Sand cet hiver car Colombe en a reçu une boîte pour son anniversaire, et nous avions tellement adoré que je voulais absolument passer par le stand consacré au produit sur le salon international du jeu de Cannes. Pour Colombe, ça a été l’occasion de s’éclater à faire des “châteaux” avec les litres de sable mis à disposition, et de tester plein de moules que nous n’avons pas à la maison. Et moi j’en ai profité pour bombarder de questions le super animateur du stand qui avait l’air content de me renseigner et qui était tellement sympa qu’il m’a trouvé une chaise pour que je ne me fatigue pas avec Petit O’ dans les bras ! (Quand les gens sont sympas c’est bien de le dire !)

Pour ceux qui ne connaissent pas le Super Sand, je le définirai comme du “sable à modeler”.

supersand2

La matière ressemble au sable, elle en a la couleur, mais elle peut se modeler comme de la pâte à modeler sans pour autant qu’on y ajoute de l’eau. Et contrairement à la pâte à modeler, elle ne colle pas et ne risque pas de salir vêtements et tapis (on secoue les vêtements et on aspire les tapis et tout est comme neuf !).

Finalement c’est une matière difficile à décrire car elle est très particulière. La seule chose que je trouverais à dire c’est qu’elle est très douce et agréable à manipuler. La sensation au toucher est tellement inhabituelle que le bac de Super Sand pourrait faire un super bac sensoriel pour adulte !

Il est assez difficile de connaître la composition du Super Sand. Sur la boîte, il est écrit qu’il ne s’agit que d’ingrédients naturels. Au salon du jeu, l’animateur du stand m’a expliqué qu’il s’agit d’huile de betterave et de coquillages réduits en cendres. Ces coquillages étant issus de l’industrie alimentaire, il s’agit en quelque sorte de “revalorisation” des déchets, et ça, c’est cool ! Si Goliath indique que le jeu est destiné aux enfants à partir de 4 ans, on peut sans aucun risque le proposer à des enfants plus jeunes. Il est préférable de rester près de son enfant quand il joue afin qu’il ne retourne pas l’appartement, mais il pourrait mettre du Super Sand à la bouche sans risque.

Édit du 9 mars 2016 : la plupart des recherches menant à cet article concerne la composition du Super Sand, et j’ai également répondu à de nombreux commentaires à ce sujet. J’ai donc profité de ma présence au Festival International des Jeux à Cannes cette année encore pour retourner poser des questions à ce sujet. La composition qu’on m’a annoncée est exactement la même que celle qu’on m’a annoncée l’an dernier. Lorsque j’ai demandé pourquoi la composition n’était pas indiquée plus explicitement sur les boîtes, on m’a expliqué que c’était simplement une question de secret de la formule (vous aurez remarqué qu’on trouve ce genre de sable un peu partout, Goliath protège donc sa formule ce qui semble légitime). Il ne s’agit donc pas de cacher de quelconques ingrédients nocifs. Et pour cause, le Super Sand a reçu l’agrément lui permettant d’être utilisé en crèche. Concrètement cela signifie que les enfants peuvent en ingérer sans aucun danger !

supersand3

Notre boîte de Super Sand comprend :

  • un bac de jeu
  • 6 moules (de formes variables en fonction de la boîte)
  • du Super Sand !

Le tout se range facilement dans la boîte entre deux utilisations. En flânant sur le net, je me suis rendue compte que beaucoup de parents (et moi la première !) rangeaient le Super Sand dans un sac congélation avant de la mettre dans la boîte. Même si ça n’est absolument pas nécessaire (le Super Sand ne sèche pas), un jour où j’avais oublié de le faire, j’ai découvert que c’était finalement très utile : en effet, Colombe a voulu attraper la boîte toute seule et a renversé tout le sable par terre. Alors ok, cela ne tâche pas et ça se nettoie facilement, mais c’est quand même plus sympa d’éviter les séances d’aspirateur quand on peut !

édit du

supersand6

supersand7

Cela fait plusieurs mois que Colombe joue régulièrement au Super Sand et elle ne s’en lasse pas. Je pose une toile cirée sur le sol de la terrasse et je la laisse libre de faire ses petits “châteaux de sable”. Bien souvent lorsque Colombe joue à la plage, elle a du mal à faire de beaux châteaux et se lasse vite. Avec le Super Sand, elle ne rencontre pas du tout ce problème et cela la rend particulièrement heureuse (et elle est toute fière à chaque fois de me montrer ses petites constructions !).

supersand5

supersand4

Comme elle aime beaucoup les activités de transvasement, je rajoute souvent des cuillères dans le bac.

À chaque fois que je sors le Super Sand, Colombe y joue pendant 30 minutes au minimum, mais le jeu peut durer jusqu’à une heure ! Et un enfant qui s’occupe pendant une heure, pour une maman, ça n’a pas de prix !

Une fois la séance finie, on secoue les vêtements, on ramasse le sable et on passe un petit coup de balai et il ne reste plus aucune trace de notre passage !

La gamme Super Sand est maintenant très étendue puisqu’on y trouve différents moules pour faire des châteaux mais aussi des animaux, des rouleaux pour imprimer des textures, et du sable de couleur ! Bref, de quoi bien s’amuser pendant des heures !

Article non sponsorisé.

Le moustique-tigre, ce drôle de zèbre !

Publié le

Aedes albopictus
Tiens, on parle latin sur le blog maintenant ?
Eh bien oui ! J’ai décidé d’être un peu sérieuse et de vous parler de mon ami mon ennemi juré Aedes albopictus qui commence à devenir assez célèbre sous le nom de moustique-tigre !
“Mon ennemi juré”, vous allez trouver que j’y vais un peu fort… Bon, je vous explique.
Il y a un peu plus de deux ans, alors que nous venions d’emménager sur la Côte d’Azur, une jeune maman me disait : “Tu vas voir quand la chaleur commence, les moustiques tigres arrivent et ça devient l’enfer !”
Effectivement j’ai vite compris puisqu’un jour, après avoir passé 5 minutes dans le parc près de la maison, Colombe (5 mois à l’époque) avait été piquée une trentaine de fois et que le lendemain elle faisait une poussée de fièvre…
Quand on vit cela en tant que maman, on ne peut pas oublier que ce moustique véhicule la dengue et chikungunya… (même si les cas autochtones restent rares en métropole).
Cette petite bête nous impose donc quelques changements dans notre mode de vie : par exemple on ne fréquente pas le parc en été, ni l’arrêt de bus près de chez nous parce qu’il y a trop de moustiques… et parfois quand on marche jusqu’à l’arrêt suivant (qui n’est pas infesté, lui), le bus nous passe devant et on peste contre ces nuisibles…
Mais revenons à nos moutons nos moustiques-tigres !
Tigré noir et blanc, il aurait pu s’appeler moustique zèbre, mais non ! Un zèbre c’est gentil et ça ne mort pas, alors que le moustique-tigre lui, vous mordra piquera dès qu’il en aura l’occasion ! Il est plus petit qu’un moustique “normal”, ne fait pas beaucoup de bruit en volant (ce qui le rend bien plus difficile à repérer le soir), mais il vole moins vite et est donc assez facile à tuer (Amis des animaux passez votre chemin, je ne serai pas tendre avec celui-ci !). Et contrairement à son cousin qui ne pique que le soir, le moustique-tigre n’a que faire de l’heure qu’il est, si vous êtes là, il viendra goûter un peu de votre sang ! Bon, il est quand même plus agressif au petit-déjeuner et à l’apéro, mais un petit en-cas entre deux n’est pas pour lui déplaire !
Ah oui ! Notre ami a une notion très large de ce qu’est l’été puisqu’il apparaît au mois de mai, est très envahissant de juin à fin septembre, et qu’il reste présent jusqu’à fin octobre, voire jusqu’en novembre (alors à force de se faire piquer au mois de novembre, on finit vraiment par être blasés !).Alors comment se protéger ?

Quand on vit dans une région infestée :

Les larves de moustique-tigre se développent sur des points d’eaux, il faut donc éviter de laisser des flaques se former près de chez soi, et vider les soucoupes sous les bacs de fleurs, ne pas laisser l’eau stagner dans ses gouttières ou dans des récipients qu’on aurait laissés dehors…

Certaines plantes repoussent les moustiques. De mon expérience, celle qui est la plus efficace est le Pelargonium graveolens (tiens, encore du latin !), que vous pourrez trouver facilement en jardinerie en demandant : “Un géranium anti-moustiques”. Nous en avons maintenant toute une rangée qui constitue une barrière assez efficace sur le bord de notre terrasse, et son odeur de citronnelle n’est pas désagréable.

 

“Mosquito Fighter” ! À l’attaque !

Enfin, parce qu’il n’y a pas mieux qu’une barrière physique, n’hésitez pas à installer des moustiquaires à toutes vos fenêtres. Dans la région on en trouve très facilement pour pas très cher (une dizaine d’euros la moustiquaire au maximum) et certaines sont très pratiques car elles s’ouvrent en deux sur le milieu et se referment seules grâce à un système d’aimants. Nous en avons posé une de ce type sur la porte de notre balcon et Colombe du haut de ses 18 mois pouvait l’ouvrir sans problème (et la moustiquaire se fermait après son passage ! Magique !).
On peut aussi investir dans une moustiquaire à placer sur le berceau de bébé, à suspendre au-dessus d’un lit ou même pour protéger la poussette (à certains endroit, l’arrêt de bus près de chez moi par exemple, ça n’est pas du luxe ! Ah bah si puisqu’on n’y va plus !)

Sur place, beaucoup de communes s’investissent dans la lutte contre les moustiques. Certaines vaporisent des répulsifs sur leurs espaces verts afin de limiter l’invasion. L’acte est tout à fait discutable d’un point de vue écologique (et sanitaire : ces produits sont-ils vraiment inoffensifs pour l’homme ?) mais une invasion de moustiques tigres pourrait être bien plus nocive.

Quand on vient en vacances dans une région infestée :

Porter des vêtements longs et de couleur claire reste le premier réflexe à avoir ! Bien sûr on a plus envie de se balader en débardeur et petit short quand il fait chaud qu’en chemise et pantalon, mais c’est pourtant efficace contre les moustiques. Avec des vêtements en lin ou en voile de coton, on peut tout à fait passer les grosses chaleurs sans trop souffrir. Ok, moi-même je ne respecte pas beaucoup cette recommandation ! Mais si on peut se promener en bikini sur la plage sans risquer de se faire piquer, il vaut mieux être plus couvert quand on fait une randonnée en forêt !

Soucieuse de ma santé, persuadée que les produits cosmétiques, les produits d’entretiens sont pleins de cochonneries, je préfère généralement des solutions naturelles que je trouve souvent tout aussi efficaces. Mais dans ma lutte contre les moustiques-tigres, il a fallu que je me rende à l’évidence, les moyens naturels sont assez peu convaincants… Et les risques encourus par les piqûres de moustiques me paraissent plus important que ceux encouru par l’utilisation ponctuelle de produits potentiellement nocifs. Je range donc mes principes et j’adopte des produits qui marchent, sans trop me soucier de leur composition malheureusement.

Les huiles essentielles ne m’ont jamais convaincue. Elles comportent plusieurs inconvénients : elles ne conviennent pas toujours aux jeunes enfants, ni aux femmes enceintes, ni aux femmes allaitantes (or, depuis que je suis dans la région, j’ai toujours eu un jeune enfant, été enceinte ou allaitante !), et leur efficacité est très limitée dans le temps (environ 20 minutes…).

Les spirales d’encens sont très efficaces. Idéales pour les soirées passées “à la fraîche” sur le balcon, on en allume une et elle brûle toute la soirée, repoussant moustiques et autres petites bêtes. Mais bon on respire du carbone et aussi certainement plein d’autres choses super !

Les prises électriques répulsives sont assez efficaces. Nous ne nous en servons pas tout le temps car là encore, je ne sais pas trop ce que cela peut avoir comme effet sur nous et nos enfants. Mais lorsque le nombre de moustiques devient vraiment très important, nous branchons ces prises chaque nuit afin d’être un peu tranquilles.

Chaque année je fais mon petit tour à la pharmacie où je me procure des produits répulsifs. Il en existe de très efficaces ! Le seul hic c’est que les produits convenant aux bébés ne conviennent pas aux femmes allaitantes (et inversement), dans la famille nous devons donc avoir deux produits différents…
J’utilise donc le Bouclier Insect de Pediakid pour les enfants car sa composition ne m’a pas l’air trop mauvaise (mais je ne suis absolument pas chimiste alors je ne peux être sûre de rien ! D’ailleurs si quelqu’un s’y connaît…)
Pour moi qui allaite, j’utilise le répulsif d’Apaisyl (ok, pour les femmes allaitantes mais pas pour les enfants de moins de 24 mois), en prenant soin de ne pas en mettre sur la poitrine. La sale bête est bien capable de venir me piquer jusque là !
On ne s’en met pas systématiquement, mais lorsqu’on sait qu’on va dans un endroit où il y aura des moustiques on n’hésite pas. Et surtout j’emporte toujours les flacons de produits dans le sac à langer car on ne sait jamais…

J’ai eu l’occasion de tester des bracelets répulsifs une fois, mais leur odeur était trop forte et insupportable ! Peut-être sont-ils efficaces… personne dans mon entourage n’a pu garder le bracelet au poignet suffisamment longtemps pour le dire !

Il existe également toutes sortes de gadgets censés tuer les moustiques, comme ces ventilateurs qui attirent les moustiques pour ensuite les griller sur une grille électrifiée…

Rien de bien convaincant, sauf peut-être…

L’arme du crime ! Disponible sur internet ou dans les magasins de “bazar” pour environ 5€

Cette raquette électrifiée !

Qui ne s’est jamais relevé la nuit pour essayer de repérer un moustique qui est venu lui chatouiller l’oreille ? Et une fois le moustique repéré s’ensuit un ballet charmant d’humain tapant des mains dans le vide et s’écriant : “Je l’ai loupé de peu !”. Avec cette raquette, impossible de manquer son coup, on gagne un temps précieux et accessoirement on ne réveille pas bébé en tapant des mains !

Et lorsqu’on s’est fait piquer ?

La bonne vieille méthode pour apaiser toutes les piqûres de moustiques est d’appliquer du vinaigre sur le bouton avec un morceau de coton. Et quand on sort, j’ai toujours un tube d’Apaisyl dans le sac ! (En plus Apaisil Baby c’est à partir de 3 mois !)

Voici quelques liens pour aller plus loin :

http://www.signalement-moustique.fr/sinformer
http://www.sante.gouv.fr/recommandations-d-utilisation-des-repulsifs-et-biocides-contre-les-moustiques.html

Je reconnais que pour ceux qui ne vivent pas dans une région “infestée”, cet article paraît alarmiste… Mais quand on vit ici, la prévention devient un geste du quotidien, alors j’avais envie de partager mon “expérience” avec ceux qui justement n’habitent pas la région mais voudrait y faire un séjour cette été ! Alors pour résumer, si j’étais vous, dans ma valise je mettrais :

  • Des vêtements longs et clairs
  • Des produits répulsifs adaptés à chacun
  • Des spirales d’encens
  • Une raquette électrifiée
  • Des prises électriques répulsives
  • et… un maillot de bain !!! Le moustique tigre ne va quand même pas vous empêcher de passer de bonnes vacances !!!

Tangle Teezer

Publié le

Article non sponsorisé.

Jusqu’au mois dernier, coiffer les cheveux de ma Colombe tenait de la torture !

Comme pour beaucoup de petites filles, la séance débutait par une course-poursuite à travers l’appartement. Puis une fois assise sur la table à langer (choisir un lieu duquel l’enfant ne peut pas s’enfuir !) Colombe suppliait, pleurait… “Non maman, non maman…”
Je ne supportais plus de la voir souffrir matin et soir…
J’ai même parfois renoncé à la coiffer (oui, la petite fille avec le look “sauvage” c’est la mienne !)
Colombe à des cheveux très bouclés, assez fins, et qui en moins d’une journée ou d’une nuit forment plein de petites dread locks…
Bref, un calvaire à coiffer.
Je me suis mise en quête de remèdes miracles sur le web (parce que bien sûr cette nature de cheveux elle ne la tient pas de moi, donc je ne suis pas habituée au problème). Étant très méfiante par rapport aux produits de beauté et aux ingrédients qu’ils peuvent contenir, je cherchais un remède “sain”.
Et il y a un mois, la révélation, j’ai entendu parlé de Tangle Teezer !
Tangle Teezer qu’est-ce que c’est ?
C’est une brosse à cheveux, c’est tout.
Bon, ok, c’est une brosse à cheveux en plastique qui démêle les cheveux en douceur grâce à ses picots de tailles différentes.
Ici le “crash test” a été parlant. À partir du jour où je l’ai utilisée, Colombe à cessé de courir partout dans l’appartement pour éviter de se faire coiffer (bah zut, ça me faisait faire du sport tout ça !). Il lui arrive encore d’avoir un peu mal, mais beaucoup moins qu’avant. Du coup je ne baisse plus les bras et je la coiffe de nouveau tous les jours ! (Oui, la petite fille avec les jolies couettes, c’est la mienne !)

Les points forts de Tangle Teezer :
  • Elle démêle vraiment les cheveux en douceur !
  • Toute en plastique, elle est d’autant plus facile à laver que ses picots n’ont pas ce petit bout rond qui empêchent de bien retirer les cheveux.
  • Elle a une forme assez spéciale qui permet de la prendre bien en main. Même les petites mains arrivent à l’attraper, un plus pour apprendre à se coiffer seul !
  • Ses petits picots massent le cuir chevelu. Un vrai moment de détente !

Les points faibles de Tangle Teezer : 

  • Même si sa forme est facile à prendre en main lorsqu’on se coiffe, j’aurais préféré avoir un manche pour coiffer Colombe.
  • Lorsqu’on s’en sert dans le bain ou sous la douche, elle a tendance à se remplir d’eau. Il faut alors la secouer longtemps pour la vider…
Vous l’aurez compris, j’ai été tellement bluffée par le changement de comportement de Colombe que j’ai voulu essayer cette brosse magique, et je n’ai pas été déçue ! Je pense même remiser ma vieille brosse au placard !
Et vous, vous avez aussi adopté cette brosse ? Vous courez le marathon à chaque fois que vous devez coiffer vos enfants ?

Jour et Nuit

Publié le

Il y a quelques semaines, je vous parlais de notre visite au Festival des Jeux de Cannes et de ce que nous y avions découvert, mais je ne vous avais pas tout dit…

Parmi nos belles trouvailles, il y a un jeu que nous avons offert à Colombe.
Jour Et Nuit
S’inspirant du Tangram et du jeu d’abaques, “Jour et Nuit” consiste à reproduire des scènes affichées sur un modèle, à l’aide de pièces en bois de couleurs et de formes diverses.
Dans la boîte, on trouve donc un livret de jeu, un support en bois avec 3 tiges, et 10 pièces de bois.

Il s’agit d’un jeu évolutif comprenant 48 défis répartis sur 4 niveaux. Les 24 premiers défis présentent une scène “de jour”, c’est à dire que l’on voit à la fois la forme et la couleur des pièces. Les 24 défis suivants présentent une scène “de nuit” sur laquelle on ne voit que la silhouette de chaque pièce. À chaque scène de nuit correspond une scène de jour, il est donc facile de vérifier si l’on a réalisé son défi.

Niveau 1 

Niveau 25 : équivalent “nuit” du niveau 1

Le jeu est conseillé entre 3 et 6 ans (enfin sur le devant de la boîte, parce que sur l’arrière et dans le livret ils parlent de 18 mois à 5 ans…), ce qui en fait déjà un investissement rentable, mais je pense qu’un enfant peut s’y intéresser bien plus longtemps que cela. Avant 3 ans, l’enfant peut manipuler les pièces librement ou relever les défis les plus simples s’il est accompagné. Au-delà de 6 ans un enfant pourrait par exemple observer une fiche sur un temps donné et tenter de la reproduire de mémoire uniquement.
Ici, on a complètement adopté ce jeu, Colombe nous le réclame tous les jours très souvent et à chaque fois elle joue longtemps avec. À tout juste 2 ans, elle est incapable de réaliser les défis toute seule. Donc généralement nous nous installons avec elle pour la guider et l’aider à trouver la bonne place et le bon sens pour chaque pièce. Cela donne lieu à un échange au cours duquel on évoque les formes, les couleurs et les positions dans l’espace. Après un ou deux défis, nous laissons Colombe construire comme elle veut et nous raconter des petites histoires au gré de ses constructions et des nôtres car elle adore nous voir imaginer de nouvelles scènes ! Pour le plaisir, voici quelques exemples :

Une reine et un roi à côté dune grenouille ! Bah quoi, vous ne voyez pas la grenouille ? Vous ne connaissiez pas le concept de couronne haut de forme ?

Là c’est un monsieur en voiture qui rentre dans sa maison (près d’un arbre) où sa femme l’attend.

Ensuite, nous laissons généralement Colombe jouer seule. Alors, elle continue ses petites constructions avec ou sans support, parfois même sur ses doigts.

Voilà, avec quelques pièces colorées, on peut créer encore et encore. Et à chaque séance de jeu, Colombe développe sa concentration et son imagination, ainsi que sa motricité fine, ses repères dans l’espace, son vocabulaire, son raisonnement logique… et certainement un tas d’autres choses.

Vous l’avez compris j’ai un très gros coup de cœur pour ce jeu. Alors si vous avez un cadeau à faire, n’hésitez pas, allez sur le site de Didacto sur lequel vous trouverez Jour et Nuit, ainsi que plein d’autres jeux éducatifs “de 3 mois à 120 ans ! ”

Test Produit : Ma théière Arc-En-Ciel LeapFrog

Publié le

Ici, il pleut !
Alors on reste enfermées à la maison (je n’ai pas peur de la pluie, je suis Normande et là pluie ça me connaît ! Mais ici sortir quand il pleut, c’est comme prendre une douche tout habillé !).
Et comme on avait peur de s’ennuyer, on a invité nos copines les poupées à prendre le thé !

 

Donc aujourd’hui je vais vous parler d’une autre bonne idée de cadeau de Noël, la théière Arc-En-Ciel de LeapFrog.
C’est certainement mon jouet préféré le jouet préféré de Colombe !

D’abord un bon point : il n’est pas très cher, on le trouve à partir de 18€.
Ensuite, un deuxième bon point : il est solide !
Colombe l’a eu pour son premier anniversaire et à l’époque la théière était encore un peu lourde pour elle. Elle l’a faite tomber un certain nombre de fois sans que le jouet ne s’abîme (la peinture au niveau des yeux a été un peu éraflée, mais c’est vraiment tout)

Quand on l’allume, la théière entame une petite chanson joyeuse et que vous fredonnerez ensuite pendant des jours ! Mais rassurez-vous, la théière a deux chansons à son répertoire (et elles sont vraiment mignonne), vous n’aurez donc pas toujours la même dans la tête !
Côté volume, il est plutôt doux, et il y a deux niveaux de réglage : encore un bon point !

Accompagnée de deux petites tasses et d’un gâteaux coupé en six parts, la théière encourage l’enfant à servir ses invités. Le jeu consiste à servir le nombre de tasses demandé, à refaire du thé (à chaque fois qu’on en refait, le ventre de la théière change de couleur) puis à associer la part de gâteau qui a la même couleur que la théière.

Si à un an, Colombe aimait surtout danser sur la musique et faire
semblant de boire dans les tasses ou de manger les gâteaux, aujourd’hui
elle essaye de trouver la bonne couleur et s’essaye à verser le thé !
Il y a donc plusieurs niveaux de jeu, ce qui en fait un jouet qui devrait durer longtemps, et qui peut même encourager les frères et sœurs à jouer ensemble.

Voilà, je vous recommande vivement ce jouet que j’adore !

 

Test Produit : Rubik’s Forme À Trier

Publié le

J’ai déjà parlé des Cubes de construction Rubik’s Cube, mais je n’avais pas dit que le père Noël avait été généreux avec nous et nous avait également apporté le range formes de la même collection !

Là encore, l’enfant apprend les couleurs du cube légendaire, mais en plus il apprend 7 formes différentes, soit un peu plus qu’avec la plupart des range-formes.

On retrouve la qualité et la solidité du jeu de construction puisqu’en un an aucune pièce n’a bougé !

C’est un très bon jouet, que je recommanderais (aussi parce que le design fait plaisir aux parents !), mais j’ai tout de même quelques critiques à émettre :

 

Certaines formes sont très proches, et c’est un peu frustrant pour l’enfant quand il pense avoir trouvé le bon trou… Mais prenons ça comme un niveau de difficulté !

Certaines formes rentrent sans problème dans des trous qui ne leur sont pas destinés !
Quand l’enfant découvre qu’il peut rentrer presque toutes les formes dans le trou carré, pourquoi se fatiguerait-il à faire correspondre les formes ?

 

Ma dernière critique concerne, comme pour le jeu de construction, l’âge conseillé sur la boîte. Cette fois on conseille ce jeu à partir de 6 mois…
Franchement à 11 mois quand elle a reçu ce jouet, ma Colombe aimait surtout faire tomber la boîte pour voir toutes les pièces tomber par terre.
Personnellement j’inverserais l’âge indiqué sur chacun des jouets ! Ou alors je conseillerais ce range forme pour un enfant entre 12 et 18 mois.

À moins que vous ne le commandiez au Père Noël pour faire plaisir à un papa geek ^^ là on ne se pose pas la question de l’âge !

Test produit : Rubik’s Cube Construction

Publié le

“Papa À Dada !” est un fan de Rubik’s Cube. Du coup à la maison on en a une jolie petite collection.

Alors l’année dernière, quand j’ai vu qu’une gamme de jouet (pour enfant) Rubik’s Cube était commercialisée, j’ai tout de suite passé commande au Père Noël pour “Papa À Dada!” pour ma Colombe !

Elle a donc reçu le jeu de construction Rubik’s Cube :

Les couleurs sont celles du légendaire Rubik’s Cube et en assemblant correctement les éléments, on reconstitue le cube mythique. Bébé a donc le même jouet que papa (je ne sais pas à qui ça fait le plus plaisir !).

Grâce aux 4 sortes d’éléments différents, on peut faire de belles constructions et d’apprendre les formes.

Ici pour l’instant la Colombe a 2 utilisations pour ce jeu :

 

elle trie les éléments par taille et elle fait de grandes tours qu’elle prend ensuite grand plaisir à détruire !

Les Cubes sont très résistants car après un an à faire des tours, les détruire, à cogner les cubes les uns contre les autres et à se faire les dents dessus, aucun ne s’est abimé !

Le seul reproche que je ferai concerne l’âge conseillé sur ce jeu. La boîte mentionne +18 mois, mais ma Colombe les a eu à 11 mois et elle aimait déjà jouer avec. Certes, elle ne savait pas les empiler, mais aimait les manipuler et observer leurs couleurs.

C’est donc un jouet que je recommande vivement car comme beaucoup de jouets simples, l’enfant pourra s’en servir pendant longtemps.

Et c’est un jeu qui semble aussi beaucoup plaire aux papas !

 

Test produit : l’hippoclampe Fisher-Price

Publié le

Voici un jouet que j’affectionne particulièrement : “l’hippoclampe Fisher-Price”

Bien avant d’être maman moi-même, je l’avais offert au fils d’une amie. Et ce cadeau a dû beaucoup plaire car elle m’a expliqué qu’elle en avait racheté un pour son deuxième fils, puis pour sa nièce.

C’est une peluche toute douce et les nageoires en tissus satiné sont très agréables au touché. Mais on n’en attend pas moins d’un jouet avec lequel bébé va s’endormir !!
Non, le plus gros intérêt de ce jouet, c’est la douceur de sa musique !
Alors que la plupart des jouets sonores tapent sur le système, celui-ci produit une musique très douce. OK pour une veilleuse, cela paraît évident, mais j’en ai testé d’autres, et n’en ai trouvé aucune  ayant un son si agréable.
Autre point positif : il y a deux niveaux de volumes (c’est pas parce que bébé veut sa musique en pleine nuit que papa et maman sont obligés d’en profiter !)
Le choix des musiques est assez original, puisque pour une fois on sort un peu de “Fais dodo” et “Dodo l’enfant do”, pour faire place à de la musique classique. Parmi les morceaux que j’ai identifiés il y a :

  • Frère Jacques (ok, pour l’orginalité on repassera sur celui-là !)
  • Ah vous dirai-je maman
  • L’hymne à la joie, de Beethoven
  • Jésus, que ma joie demeure, de Bach
  • Canon, de Pachelbel
  • Menuet en sol majeur, de Bach

Tout ça sur fond de bruits de la mer : des vagues, des bulles…

Le fonctionnement est simple à comprendre par bébé : il suffit de serrer le ventre de l’hippocampe pour qu’il s’allume et que la musique commence. C’est peut-être un peu difficile à faire pour un tout petit (il faut tout de même un peu de force), mais la musique dure 5 minutes, alors bébé a le temps de s’endormir, pas besoin de faire des aller-retour dans sa chambre pour rallumer la veilleuse (contrairement au mobile que j’ai acheté, dont la musique dure 1min 30 chrono !!!)

Seul bémol : on ne peut pas choisir de mettre uniquement la musique ou la lumière… bon je chipote… mais ça serait un plus !

Bref, si vous avez un cadeau de naissance à faire et que vous manquez d’idées, celle-ci est plutôt pas mal. D’autant que le prix (aux alentours de 20 euros) est très raisonnable pour un jouet de cette qualité.