instruction en famille

DIY : le circuit de voitures fait par les enfants !

Publié le

Lorsque nous avons pris la décision de partir vivre à Dubaï, nous avons aussi pris la décision de faire le vide dans notre intérieur. Nous avons déménagé à 7000 km de chez nous avec seulement une trentaine de kilos de bagages par personnes, cela nous a donc obligés à faire un tri drastique. Et les jouets des enfants n’ont pas fait exception ! Nous avons bien-sûr conservé ce qui était le plus important à leurs yeux, mais le tri a été important. En arrivant à Dubaï, nous voulions profiter de ce tri pour repartir sur de nouvelles bases : des jouets moins nombreux, mais auxquels les enfants joueraient vraiment et dont ils prendraient soin ! Et quoi de mieux pour apprendre aux enfants à prendre soin de leurs affaires que de les leurs faire fabriquer ? Voilà comment Colombe (4 ans 1/2), Petit O’ (2 ans 1/2) et moi avons eu l’idée de fabriquer un circuit pour petites voitures !

Le matériel pour fabriquer un circuit pour petites voitures

  • Une grande planche de carton (j’ai découpé un emballage de meuble)
  • De la peinture
  • Du vernis

Réalisation du circuit pour petites voitures

J’ai supervisé la réalisation, mais je voulais vraiment que les enfants s’impliquent afin qu’ils ressentent une vraie satisfaction une fois le jouet fini, mais aussi qu’ils l’investissent pleinement dans le jeu car il aura été fait selon leurs idées. Avant de nous lancer, et entre les différentes étapes de la réalisation, nous avons beaucoup discuté de ce que les enfants voulaient et de ce qu’ils imaginaient indispensable pour représenter une route.

La première étape fût très simple : peindre toute la planche de carton en vert.

Peindre un carton en vert

Et Petit O’ a également peint des rouleaux de papier toilette qui allaient nous servir à fabriquer des garages (je l’ai laissé libre de choisir la couleur).

Après avoir laissé sécher une journée, nous avons peint les routes et avons de nouveau laissé sécher.

Les enfants ont pu alors s’attaquer aux détails. Petit O’ a décidé qu’il fallait un lac pour que les gens se baignent (nous vivons près de l’eau !) et Colombe voulait marquer les lignes discontinues qui séparent les routes en 2 voies (ce qui a fait un exercice de graphisme absolument parfait !).

Peindre un circuit pour petites voitures

Colombe a également voulu qu’on dessine des panneaux stop et des zig-zag jaunes indiquant les arrêts de bus (il y en avait plusieurs dans notre rue à Cannes et ce détail l’a beaucoup marquée !). Quant à Petit O’ il a accepté de dessiner la forêt, et a tenu à ce que l’on mette des feux tricolores !

DIY circuit de voitures pour enfants

Circuit de petites voitures arc-en-ciel

Circuit de petites voitures arc-en-ciel

Il ne me restait plus qu’à vernir le circuit afin que la peinture tienne bien et à coller les quelques rouleaux de papier toilette pour en faire un garage (et comme j’ai fait un étage, j’ai découpé une rampe dans un morceau de carton). Après quelques jours de séchage (afin de faire que l’odeur de vernis parte complètement), les enfants ont pu jouer avec leur joli circuit !

Jouer et respecter un jouer qu’on a fabriqué

Les enfants trépignaient d’impatience à l’idée de jouer avec leur beau circuit coloré ! L’attente fut un peu difficile, mais il fallait bien faire sécher le vernis ! Et apprendre la patience, c’est plutôt positif !

Lorsque le moment est venu de sortir le circuit de petites voitures, ils étaient tellement heureux qu’ils sont allés chercher des accessoires pour créer leur petit monde. L’arc-en-ciel de Grimms a égayé le paysage, et un rhinocéros est venu profité de la fraîcheur du lac pour prendre un petit bain !

Circuit de petites voitures arc-en-ciel

Circuit de petites voitures arc-en-ciel

Circuit de petites voitures arc-en-ciel

Circuit de petites voitures arc-en-ciel

Le garage et la rampe pour y accéder ont beaucoup plus aux enfants, même si je vous l’avoue, ils n’ont pas tenu très longtemps ! Ils se sont arrachés alors que les enfants rangeaient le tapis sous leur lit. Mais les enfants les reprennent et les posent simplement sur le circuit quand ils veulent jouer avec.

garage pour petites voitures

garage pour petites voitures

garage pour petites voitures

Lorsque nous étions en France, Colombe et Petit O’ avaient une belle collection de Tut Tut bolides et animos avec leur circuit. Ils y jouaient beaucoup mais nous n’avons pas pu les prendre faute de place dans nos valises. Finalement ils jouent tout autant avec ce circuit en carton, mais il a a quelques avantages que j’apprécie beaucoup ! Tout d’abord, les petites voitures ne font pas de bruit, contrairement aux Tut Tut ! Et surtout il est très facile à ranger : les enfants le glissent simplement sous leur lit, ce qui les encourage à le faire tout seuls !

Et c’est sans compter la fierté dans leurs yeux quand ils s’apprêtent à jouer et qu’ils me lancent : “Tu te souviens maman quand on avait fabriqué ce circuit tous seuls ?”

circuits de petites voitures en carton

À partir d’un livre d’Eric Carle : The artist who painted a blue horse

Publié le

Ce mois-ci le thème du rendez-vous “L’art est un jeu d’enfant” organisé chaque 1er du mois par le blog Le pays des Merveilles était À partir d’un livre. Je n’ai pas eu longtemps à chercher pour trouver une idée puisque j’avais déjà prévu une activité autour de notre livre préféré du moment : The Artist who painted a blue horse d’Eric Carle (mais si vous savez, l’auteur de La petite chenille qui fait des trous). Dans ce livre, un artiste en herbe nous présente son œuvre : des animaux aux couleurs originales.

The artist who painted a blue horse

L’œuvre de mes petits artistes à partir de The artist who painted a blue horse

Eric Carle a un style d’illustration très particulier grâce auquel on reconnaît facilement ses livres. Il utilise de la peinture dans laquelle il ajoute des mouvements à l’aide d’ustensiles divers, et il se sert également de collages pour marquer les contrastes. J’ai choisi de ne pas faire de collage car cela me semblait un peu compliqué pour Petit O’ (2 ans 1/2) et je préférais me focaliser sur la partie graphisme qui correspond bien à ses envies actuelles.

J’ai donc simplement imprimé des coloriages d’animaux trouvés sur différents sites de coloriages et j’ai proposé aux enfants de les peindre. Pour bien coller au livre, je les ai incités à choisir pour chaque animal une couleur différente de sa couleur naturelle.

Activité autour de The artist who painted a blue horse

Peindre un poisson bleu

peindre un papillon en rose

Une fois chaque animal peint, et tant que la peinture était bien fraîche, j’ai proposé aux enfants quelques ustensiles pour créer des motifs sur leurs dessins.

Papillon rose

Poisson bleu

Certains animaux n’ont pas résisté à cette étape, car Petit O’ avait tendance à appuyer trop sur ses instruments. Les ustensiles que je leur ai proposés sont surtout des objets de récupération : touillettes fournies avec le café dans les fast foods, couverts en plastiques…

Colombe (4 ans 1/2) avait peint avec une fourchette lors de sa première semaine d’école l’année dernière, et ça l’avait tellement impressionnée qu’elle avait érigée sa maîtresse au rang de personne la plus originale et la plus fantastique du monde (ce qui en tant que maman créative proposant sans cesse des activités à mes enfants m’avait un peu vexée ! Faites des gosses, tiens !). J’ai donc proposé aux enfants de tracer des traits sur leurs dessins avec un couteau et une fourchette. Petit O’ n’ayant jamais fait cette activité, il a été très enthousiaste (ce petit ne va pas à l’école, je resterai à ses yeux la personne la plus originale et la plus fantastique du monde ! et toc !)

graphisme avec une fourchette

graphisme avec une fourchette

graphisme avec un couteau

Les enfants ont fait ainsi une petite dizaine d’animaux.

Activité autour de The artist who painted a blue horse

Nous avons accroché notre Blue horse dans la chambre des enfants !

Si mes enfants aiment tant ce livre, c’est que c’est le premier livre que je leur ai acheté en anglais à notre arrivée à Dubaï. Nous vivons à Dubaï depuis 3 mois et Colombe et Petit O’ doivent apprendre l’anglais qui est la langue majoritairement parlée ici. Grâce à ce livre ils ont appris le nom de plusieurs animaux, et celui des couleurs principales. Avec notre activité, je voulais introduire de nouveaux noms d’animaux, et pourquoi pas de nouvelles couleurs.

Après les avoir découpées, j’ai donc accroché les œuvres de mes petits artistes dans leur chambre et cela donne : a black lion, a blue horse, a purple cow, a red sea horse, a sylvery fox, a pink butterfly, a green camel, a red giraffe and a blue ! Voilà du vocabulaire en plus pour mes petits artistes !

Pink butterfly.

Un plateau tournant arc-en-ciel ! -DIY- ikea Hack

Publié le

Il y a plusieurs mois, j’ai découvert sur le compte Instagram du blog A Crafty Living un outil de jeu et d’apprentissage qui m’a fascinée  : sa “Rainbow lazy Susan” ou plateau tournant arc-en-ciel !

Here's a still shot of our Rainbow Lazy Susan I shared in our previous video. It's pretty mesmerizing when it gets spinning! 🌈 If you've been following us for a while, you would have seen this activity before – it's Miss2's favourite! First, we Colour sort the Pom Pom's, then give it a spin & watch them fly off in all directions, pile them back on & repeat! 🌈 Lazy Susan painted with Acrylic paint & finished with a clear sealer. Developing: Colour Recognition, Hand Eye Coordination, Fine Motor Skills, Learning through Play, Language, Sensory Exploration, Following Instructions, Cognitive Development. Pom Pom's: @educationalexperience Lazy Susan: @ikea_australia Age: 2 + years. #craftyliving #craftylivingkids

A post shared by A Crafty LIVing • Olivia (@acraftyliving) on

À l’époque je désencombrais mon appartement afin de préparer mon déménagement à l’étranger, il était donc hors de question que je me lance dans la confection d’un tel matériel qui aurait pris de la place (et du poids !) dans nos bagages ! Mais l’idée ne m’a jamais vraiment quittée et à mon arrivée à Dubaï, et j’ai rapidement acheté le fameux plateau roulant de chez Ikea qui me permettrait de fabriquer cette petite merveille !

DIY : Le plateau tournant arc en ciel – le matériel

DIY du plateau tournant arc-en-ciel

 

La première étape consiste à trouver le centre du plateau tournant, et ça n’est pas une mince affaire ! Je m’y suis reprise à plusieurs fois mais il y avait toujours un léger décalage. Finalement nous avons étudié le problème avec Papa À Dada ! et vous savez quoi ? Ce cercle n’est pas parfois (pas si fort que ça le grand Suédois !), alors si vous souhaitez vous aussi réaliser ce plateau tournant, je perdez pas des heures à chercher le centre comme je l’ai fait. Quoi que vous fassiez, ça sera approximatif… Finalement, lassée par cette tâche, j’ai laissé Papa À Dada ! exprimé tout son talent en géométrie, et c’est lui qui a déterminé le centre et tracé les 8 parts égales sur le cercle !

fabriquer un plateau tournant arc-en-ciel

Une fois les parts tracées sur le plateau, il faut déterminer les couleurs qu’on utilisera et ensuite peindre chaque part. C’est la partie que j’ai préférée car il fallait se concentrer sur une activité simple. Cette peinture a été un vrai moment de relaxation !

plateau tournant et peinture

peindre un plateau tournant

La peinture nécessitera plusieurs couches. Une fois terminée et bien sèche, il suffit de vernir et faire de nouveau sécher et le plateau sera prêt à utiliser.

Jouer et apprendre avec le plateau tournant arc en ciel

Ce plateau arc-en-ciel n’est finalement rien d’autre qu’un cercle chromatique, et si on le fait tourner suffisamment rapidement, les couleurs se mélangent de le plateau devient blanc. Ce plateau ne tourne pas suffisamment vite pour que l’illusion d’optique soit totale, mais on peut observer le mélange des couleurs par teinte.

 

Les enfants s’en servent aussi pour faire du tri de couleurs ou des constructions en suivant les angles de chaque triangle.

Tri de couleurs

 

Tri de couleurs et constructions géométriques sur le cercle chromatique

Tri de couleurs et constructions géométriques sur le cercle chromatique

L’un des jeux qui les amusent le plus est de tester la force centrifuge : regarder les objets projetés hors du plateau les passionne autant que ça les fait rire !

🇫🇷on s'amuse ! 🇬🇧We're having fun ! #forcecentrifuge #rouechromatique #spinningwheel

A post shared by Maman À Dada (@adadaetaudodo) on

 

Bref, les possibilités de jeux et d’apprentissages sont grandes et je pense que nous n’avons pas fini de les explorer ! D’ailleurs Colombe et Petit O’ me surprennent encore à trouver de nouveaux usages pour leur plateau tournant arc-en-ciel ! (et oui monter debout dessus pour se faire tourner fait partie des usages trouvés récemment et pas vraiment validés par maman !)

cercle chromatique qui tourne

Et vous, vous l’utiliseriez pour quoi cette roue ?

L’éveil musical d’après la pédagogie Montessori

Publié le

La musique a une place très importante dans notre famille : Papa À Dada ! et moi l’avons tous deux étudiée lorsque nous étions enfants et nous souhaitons que nos enfants fassent de même. Colombe a eu la chance d’assister à un éveil musical chaque semaine depuis ses 2 ans et demi, et elle a beaucoup aimé. Mais notre déménagement a chamboulé notre rythme et nous n’avons pas ici les mêmes opportunités de cours que nous avions en France. Tout comme j’ai pris en main l’instruction générale de mes enfants, j’ai décidé de prendre en main leur instruction musicale (du moins pour le moment !). Le livre L’éveil Musical d’après la pédagogie Montessori dès la naissance me sert de base pour diriger nos activités.

L'éveil musical d'après la pédagogie Montessori

L’éveil Musical d’après la pédagogie Montessori

Le coffret L’éveil musical d’après la pédagogie Montessori se compose d’un livre pour guider le parent dans les activités, de cartes de nomenclature des instruments, de cartes pour déterminer le type de musique, son intensité, le rythme, mais aussi si l’enfant l’apprécie ou non.

Coffret L'éveil musical d'après la pédagogie Montessori, Eyrolles

Le gros point positif de ce livre est de présenter des activités pour les enfants dès la naissance. Je trouve cela très intéressant car on sait à quel point l’éveil à la musique des tout-petits leur est bénéfique. La musique apaise, mais elle aide aussi à l’apprentissage du langage.

Activité d'éveil à la musique dès la naissance

Les activités proposées développent de nombreuses compétences : l’écoute, la reproduction de sons, de rythmes, ou la manipulation et la construction d’instruments.

Les deux dernières parties du livre présentent des activités du langage et de l’écoute d’œuvres. Même si certaines sont difficiles pour les plus petits, ces activités comportent souvent plusieurs niveaux et sont adaptables selon l’âge et les intérêts de l’enfant. On peut par exemple se servir du CD d’écoute pour faire découvrir une œuvre à un tout-petit en créant juste un temps calme. Mais avec un plus grand on pourra ajouter les cartes pour définir le rythme, le type de musique et les instruments présents.

 

Ce que nous avons pensé de cet éveil musical

Je dois vous avouer qu’en tant que maman et “instructrice”, j’apprécie énormément ce coffret car il est très complet ! Il se compose du livre dont je viens de parler, et de cartes pour accompagner les activités. Il y a des cartes de nomenclatures des instruments qui permettent leur découverte, mais qui aide également l’enfant dans son apprentissage de la lecture.

Les cartes de nomenclature des instruments

Les cartes de nomenclature des instruments

Les cartes de nomenclature des instruments

Les cartes de nomenclature des instruments

Colombe (4 ans 1/2) et Petit O’ (2 ans 1/2) aiment beaucoup les petits jeux proposés. Certains sont plus physiques et correspondent bien à leur besoin de bouger. D’autres m’aident à les canaliser pour des moments plus calmes. Le jeu qu’ils préfèrent est sans doute celui du danseur et du musicien : l’un joue de la musique (un petit rythme tapé sur un Bilibo en marquant des silences) et l’autre danse en rythme. Même s’ils ont du mal à inverser les rôles (Colombe aime danser, Petit O’ beaucoup moins), cet exercice favorise l’écoute, la concentration et le travail d’équipe ! (je vous rassure, ce jeu ne se termine pas toujours dans le calme ! Mes enfants sont normaux !)

Le danseur et le musicien

Le danseur et le musicien

Le danseur et le musicien

Le livre proposant des activités pour les enfants jusqu’à 12 ans, il aura sans doute une bonne longévité ici ! Et si c’est un bon outil de sensibilisation à la musique, je pense aussi qu’il est une très bonne base pour un apprentissage plus profond ensuite. Le livre amène l’enfant à s’intéresser à la musique et à aller la découvrir par lui-même (et en cela le livre respecte parfaitement la pédagogie Montessori) !

J'aime la musique !

Lydie Maud, Brigitte Ekert (dir.), L’éveil musical d’après la pédagogie Montessori, Eyrolles
à partir de la naissance et jusqu’à 12 ans
prix : 24,90€

Cet article est ma participation au rendez-vous mensuel “À tout bout d’chant” du blog La Cour des Petits. Les autres participation du mois sont :

Calinours va à l’école – Chut les enfants lisent

Publié le

Cette année, Colombe (4 ans 1/2) et Petit O’ (2 ans 1/2) n’iront pas à l’école. Cela ne les empêchera sans pas d’apprendre beaucoup de choses et d’arriver à peu près aux mêmes acquisitions que les autres enfants de leur tranche d’âge. Mais ces acquisitions se feront par des chemins détournés : des promenades, des observations, une vie sociale axée sur la diversité des âges (et des origines puisque nous vivons à Dubaï !)… Pour ce 2ème rendez-vous “Chut les enfants lisent” depuis la rentrée des classes, j’avais très envie de vous parler de ce livre qui parle de l’école… ou pas… Calinours va à l’école !

Calinours va à l'école

Calinours va à l’école

Calinours est un joli petit ourson blanc qui prends le chemin de l’école. Mais en traversant la forêt qui mène jusqu’à sa classe, il rencontre plusieurs animaux qui lui proposent de partager leurs activités. Il s’arrête donc pour faire de la peinture, de la pâte à modeler, et pour cueillir des fleurs… Et arrivé à l’école, la classe est fini et tous ses camarades sont rentrés chez eux. Il offre donc ses œuvres à sa maîtresse qu’il aime beaucoup et lui promet d’arriver le premier le lendemain !

Calinours va à l'école

Calinours va à l'école

Ce que nous en avons pensé

Nous avions reçu Calinours va à l’école alors que Colombe allait encore à l’école l’année dernière et il correspondait bien à sa façon de flâner avec son petit panier sur le chemin de la classe. Elle se reconnaissait donc beaucoup dans ce petit ours qui profitait tant de tout ce qu’il pouvait apprendre sur le chemin de l’école.

Cette année, Colombe et Olivier n’allant pas à l’école, je continue à leur lire le livre, mais j’insiste sur le fait que Petit Ours apprend beaucoup sur le chemin, et qu’au final il a autant appris que ses camarades en classe.

J’ai beaucoup aimé cette possibilité d’adapter la lecture de ce livre aux enfants qui vont à l’école comme à ceux qui pratiquent l’instruction en famille. Un bon moyen de se rappeler qu’on peut apprendre partout !

Calinours va à l'école

A. Broutin, F. Stehr, Calinours va à l’école, L’école des loisirs
dès 3 ans
à partir de 5€

Reconnaître les lettres… les yeux fermés !

Publié le

Dans son apprentissage de la lecture, Colombe (4 ans 1/2) apprend évidemment à reconnaître les lettres sous leurs différentes formes (majuscules, minuscules). Cet apprentissage passe par le son, la vue, mais aussi par le toucher. Et c’est en m’inspirant d’une activité trouvée dans le livre Mes premières activités pour être calme et concentré que j’ai eu l’idée de ce nouveau petit jeu : reconnaître les lettres en les touchant !

Mes premières activités pour être calme et concentré

J’ai présenté ce livre ici il y a 2 ans. À l’époque il m’avait permis d’apaiser ma Colombe le soir après la crèche. Ce livre nous a suivi depuis car nous l’utilisons encore régulièrement. Colombe y trouvait parfois des activités calmes pour s’apaiser après l’école. Petit O’ l’a également utilisé rapidement car il aime les activités qui demandent de la concentration. Aujourd’hui, alors que mes enfants ne vont plus à la crèche ni à l’école depuis près de 5 mois, ils l’utilisent souvent pour se détendre avant de dormir.

Mes premières activités pour être calme et concentré

Mes premières activités pour être calme et concentré

Ce livre propose une activité qui consiste à placer de petits objets dans une chaussette et à demander à l’enfant de reconnaître ces objets uniquement en les touchant !

Le matériel nécessaire pour cette activité

Le jeu est très simple et nécessite peu de matériel. Il faudra une chaussette (ou un petit sac) et un puzzle de lettres (ou des petites lettres).

Puzzle de lettres

Nous avons utilisé le puzzle de lettres de la marque Melissa & Doug que j’ai acheté ici à Dubaï. Ça n’est sans doute pas le meilleur exemple qui existe car les lettres sont un peu stylisées, mais il présente les lettres majuscules et minuscules, et ça c’est plutôt sympa ! En revanche, je ne sais pas s’il existe un modèle francophone, mais celui que nous venons d’acheter est clairement destiné à des enfants anglophones : sous chaque lettre se trouve un mot qui illustre cette lettre en anglais. Ainsi on trouve une pomme (apple) sous le A, et une pieuvre (octopus) sous le O.

Puzzle de lettres Melissa & Doug

Reconnaître les lettres en les touchant

J’ai choisi quelques lettres en veillant de ne pas mélanger majuscules et minuscules. Je les ai montrées à Colombe et nous les avons nommées ensemble. Puis je les ai glissées dans une chaussette et ai demandé à Colombe de mettre sa main dans la chaussette. Je lui ai dit de toucher les lettres et de bien réfléchir aux formes qu’elle touchait, puis je lui ai demandé de sortir une lettre en particulier.

Lettres majuscules du puzzle Melissa & Doug

Si je n’ai pas mélangé majuscules et minuscules, c’est pour que Colombe ne fasse pas de confusion entre les deux. Mais nous avons joué plusieurs fois à ce jeu alors il m’est arrivée de le faire avec les deux types de lettres. Avant chaque partie je lui précisais toujours avec quel type de lettres nous nous apprêtions à jouer.

Lettres minuscules du puzzle Melissa & Doug

Colombe a beaucoup aimé ce jeu et il m’a permis de situer où elle se trouvait dans sa reconnaissance des lettres. Du côté des majuscules elle n’a pas de problème, mais elle connaît moins bien les minuscules. Comme ce jeu lui plaît, nous y jouons souvent car il la motive beaucoup (d’ailleurs on aperçoit son sourire lorsqu’elle me tend la lettre que je lui ai demandée! !).

Reconnaître les lettres les yeux fermés !

Ce jeu aide dans l’apprentissage des lettres, mais il est aussi un bon exercice pour développer le toucher. C’est un sens qu’on met souvent de côté, et si vous essayez ce jeu avec vos enfants, essayez avec eux de reconnaître les lettres sans les voir ! Vous verrez que ça n’est pas toujours si facile !

Notre arbre des saisons- DIY

Publié le

À 4 ans 1/2 Colombe connaît bien le nom des saisons et elle sait les associer à des événements particuliers. Par exemple elle a bien compris qu’en hiver il y a parfois de la neige (oui même si nous vivions à Cannes, elle est persuadée qu’en hiver on voit toujours de la neige) et que c’est d’ailleurs ce qui décide la Père Noël à passer dans les maisons ! Elle aussi très bien qu’en automne les arbres perdent leurs feuilles, qu’on peut jouer dedans, les ramasser, en faire de beaux bouquets ou de jolies créations. Mais voilà, nous vivons à Dubaï et je ne suis pas certaine que les saisons soient très marquées… Ne voulant pas que ma Colombe perde ses acquis, j’ai décidé de mettre en place une table des saisons à la maison, et l’élément principal pour marquer la période de l’année ne pouvait être autre qu’un arbre des saisons !

Qu’est-ce qu’un arbre des saisons

Un arbre des saisons est tout simplement un arbre représenté sur 4 faces, chacune présentant l’une des 4 saisons de l’année.

La réalisation de notre arbre des saisons

Colombe maîtrisant assez bien le sujet, je lui ai seulement donnés 4 feuilles blanches sur lesquelles j’avais dessiné les contours d’un arbre. Je lui ai alors demandé de représenté un arbre à chaque saison. Elle a eu besoin d’un peu d’aide pour ne pas s’emmêler les pinceaux et éviter de dessiner 2 fois la même saison, mais elle est parvenue seule à déterminer quels détails marqueraient chaque moment de l’année.

un arbre et 4 saisons différentes

J’ai laissé Colombe complètement libre de son dessin car je voulais qu’il soit vraiment comme elle le voulait (et non comme je l’imaginais ou comme je l’aurais vu sur Pinterest !). Je voulais qu’elle soit complètement impliqué dans la réalisation de cet arbre afin de lui donner l’envie d’en parler avec son petit frère une fois qu’il serait terminé.

J’ai écrit le nom de chaque saison puisque Colombe commence à s’intéresser à la lecture. En bas à gauche en français, en bas à droite en anglais qui est la langue la plus parlée ici à Dubaï.

Une fois les quatre dessins terminés, je les ai pliés en deux sur la longueur et les ai collés ensemble dans l’ordre des saisons de manière à ce qu’il forme un panneau à 4 faces que l’on pourrait tourner.

L’utilisation de l’arbre des saisons

J’ai placé notre arbre des saisons sur notre table des saisons et j’essaye de le remettre face “été” apparente lorsque je passe devant. Mais il arrive que Colombe et Petit O’ (2 ans 1/2) passe devant et déplace l’arbre afin de le regarder. Colombe aime montrer à son petit frère que chaque face correspond à une saison et qu’il s’agit du même arbre à différents moments de l’année. Et c’est pour ce genre d’explications que je voulais que l’arbre ne soit pas parfait, mais bien à l’image de ma fille. Elle a su suffisamment se l’approprier pour avoir envie d’en parler à son petit frère. D’un côté elle consolide ses acquis en les répétant, de l’autre, son frère apprend sans doute bien plus que si je lui avais expliqué moi-même le principe des saisons (parce que “Maman c’est sans doute très intéressant, mais quand est-ce qu’on mange ?“).

l'arbre du printemps

 

l'arbre de l'été

l'arbre de l'automne

Notre table des saisons est change très souvent mais j’aimerais que cet arbre en soit un des points forts. Pour le moment nous avons un immense soleil qui nous rappelle la chaleur qu’il fait à Dubaï (où nous vivons actuellement), un livre qui présente la ville de Dubaï aux enfants (puisque nous découvrons notre nouvelle ville depuis le début de l’été), et un petit livre sur une journée à la plage (non pas que nous ne fréquentions la plage par les 45 qu’il fait ici, mais je rêve d’une sortie en bord de mer !)

Notre table de l'été à Dubaï